Razer Phone, un smartphone pour joueur sous… Android ?

Imaginez que l’on vous dise qu’une station de ski va ouvrir dans le Sahara. Qu’elle disposera des meilleurs équipements possibles mais qu’elle n’offrira qu’un maigre petite piste blanche en neige artificielle. C’est exactement ce que propose Razer aujourd’hui en annonçant un Razer Phone tournant sous Android.

L’analogie avec la piste de ski au milieu du Sahara n’est pas mauvaise. Pour la parfaire, il faudrait préciser que la petite piste blanche qui y serait construite aurait un équivalent déjà disponible géographiquement dans tous les salons de tous les utilisateurs.

2017-11-03 12_24_54-minimachines.net

Le Razer Phone est sur le papier un véritable petit monstre. Il est construit autour d’un SoC Qualcomm Snapdragon 835 et propose 8 Go de mémoire vive associés à 64 Go de stockage extensible via une cartes MicroSDXC. Son écran affiche un confortable 5,72 pouces en 2560 x 1440 pixels. La partie affichage a été extrêmement travaillée puisqu’elle bénéficie d’une dalle de type IGZO qui offrira un rafraîchissement d’image rarement vu dans cette catégorie de produit : Pas moins de 120 Hz ! De quoi afficher des jeux avec une fluidité parfaite. La marque indique d’ailleurs une synchronisation parfaite entre le SoC et l’affichage grâce à une technologie G-Sync.

2017-11-03 12_24_45-minimachines.net

L’autonomie du Razer Phone sera assurée par une batterie de 4000 mAh et le Smartphone profitera de la technologie Quick Charge 4.0+ de Qualcomm. En façade, la marque proposera deux haut-parleurs stéréo avec une certification THX et Dolby ATMOS. Il propose évidemment la panoplie de services embarqués dans la puce Snapdragon 835 et donc un Wifi 802.11ac, du Bluetooth 4.2 et du NFC mais également une panoplie 4G complète.

2017-11-03 12_28_01-minimachines.net

Le tout est enfermé dans un robuste châssis en aluminium usiné, dispose d’un détecteur d’empreintes, de deux caméras arrière de 12 Mégapixels et d’une 8 mégapixels en face avant. Le smartphone pèse 197 grammes et embarque un Android Nougat 7.1 qui devrait passer à une version Oreo l’année prochaine. Comptez sur un prix public de 749€ pour ce pass complet donnant accès à toutes les pistes blanches disponibles au beau milieu du Sahara avec une disponibilité au 17 novembre.

Pourquoi parler du Sahara et de ski ?

Parce que l’écosystème Android n’a pas bougé d’un poil depuis les précédentes expériences de ce type par d’autres constructeur. Je louche évidemment fort sur la Nvidia Shield Tablet. L’objet est super, vraiment pratique, mais n’a pas grand intérêt comme périphérique de jeu au vu du catalogue disponible sur Android.

Les différences de rendu entre un jeu “optimisé Tegra” et le jeu Android de base.

A quoi vont servir ces 120 Hz d’affichage sur le Razer Phone ? A jouer à Asphalt ? A lancer Dead Trigger ou Riptide GP2 ? A faire tourner Hearthstone ou Arena of Valor ? Le catalogue de jeux Android reste celui d’un catalogue de masse, où la rentabilité passe par la plus grande compatibilité possible et non la prise en charge des spécificités des smartphones. Ces jeux sont des pistes blanches que tout le monde peut venir tâter dans son salon avec un smartphone récent. Pas besoin de prendre un avion pour aller y jouer dans de meilleurs conditions en grimpant sur un tire-fesse trois étoiles au milieu du Sahara. Personne de censé ne va s’offrir une telle expérience alors qu’il peut faire aussi bien avec un smartphone classique. Il a fallu que Nvidia pousse – et paye – des développeurs pour prendre en charge des fonctions spécifiques à ses Tegra dans certains jeux. Il faudrait que Razer pousse – et paye – des développeurs  pour qu’ils développent les capacités de leurs jeux pour prendre en charge les spécifications de son smartphone. Est-ce que l’utilisateur lambda y trouvera un intérêt face à d’autres terminaux Android qui feront tourner le même jeu ? Je n’y crois pas une seconde.

2017-11-03 12_31_41-minimachines.net

Le problème est toujours le même, je ne pense pas qu’il y ait de gamer pur et dur préférant cette plateforme mobile si il y existe une alternative. Si un joueur invétéré à la possibilité de changer de dispositif pour s’adonner à sa passion, il le fera. Si il est vraiment coincé dans le bus et n’a que son smartphone pour jouer, va t-il vraiment profiter des enceintes Dolby Atmos en public ? De l’écran 120 Hz ? Pour jouer à Asphalt Nitro ? N’aura t-il pas un confort équivalent avec un appareil classique ? Ne préférera t-il pas sortir une console mobile ? Les jeux mis en image par la marque sur la page du Razer Phone sont ouverts à de nombreux smartphones concurrents où ils tournent de manière très confortable. Il n’y a pour le moment aucun intérêt à les lancer en 120 Hz…

2017-11-03 12_35_10-minimachines.net

La Nintendo Switch

Tant que la plate forme Android ne sera rentable que pour la distribution de masse, comprenez, tant que pour les développeurs le principal moyen de rentabiliser son jeu ne sera pas de le vendre mais de le distribuer gratuitement en comptant sur les achats dans les applications, ce type de produit n’aura aucun sens. La Nintendo Switch est le parfait exemple de cette différence d’écosystème. Son materiel embarqué n’est pas très différent d’une solution tablette Nvidia classique. Un Tegra T210 qui propose quatre coeurs Cortex A57 tournant à 1,9 GHz et quatre Cortex-A53 à 1,3 GHz. Le tout est associé à un circuit graphique Nvidia Maxwell GM20B cadencé à 1 GHz avec 256 coeurs CUDA. La vraie grosse différence entre une Nintendo Switch et un smartphone Android sous Tegra, c’est que Nintendo contrôle et distribue ses jeux de manière très sécurisée. Pour jouer à un jeu Switch, il faut l’acheter – fort cher – dans le circuit de distribution de Nintendo. Ce qui permet aux développeurs de s’assurer de la rentabilité de leur titre si il est bon. Et Nintendo a tout intérêt à concevoir et encourager le développement de bons titres pour asseoir le parc de machines installées. Ce cercle est vertueux pour la marque, elle contrôle totalement l’infrastructure matérielle et  système. Elle peut donc assurer que sur sa station de ski il y aura non seulement des pistes blanches mais également des rouges, des bleues, des noires, de la luge et même un Bobsleigh.

Mais pour le smartphone Razer, ce type de rentabilité est impossible, personne ne va acheter un jeu à 55€ sur cette plate forme. Android est une vraie passoire et il suffit de fouiller trente secondes sur Google pour trouver un fichier de jeu à télécharger pour éviter d’avoir à le payer. Aucun développeur n’irait mettre le fruit de plusieurs années de développement, de sommes engagées souvent astronomiques, pour y lancer un jeu qui pourrait être diffusé en quelques heures sur la toile par des pirates.

Je prédis le flop.

 

 

40 commentaires sur ce sujet.
  • 3 novembre 2017 - 13 h 04 min

    Razer surfe sur son image de marque (la folie furieuse en asie) et je suis prêt à parier que ce smartphone se vendra plus que bien.

    Répondre
  • PG
    3 novembre 2017 - 13 h 22 min

    En dehors du 120 Hz, c’est exactement le genre de mobile que j’attends depuis bien longtemps !

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 14 h 01 min
  • 3 novembre 2017 - 14 h 24 min

    @chelmix: On verra bien :)

    Moi je ne suis pas sur que les gens veuillent capitaliser sur ce concept sur un smartphone, surtout à ce tarif ou la concurrence en terme de specs est méchamment féroce.

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 14 h 24 min

    Ce smartphone aurait été parfait si Razer était allé vraiment au bout du concept. C’est à dire avoir un système de controlleurs adapté au smartphone type Switch associé à une vraie offre de Cloud Gaming (association avec Shadow par exemple). La cela aurait été une tuerie et une vraie nouveauté. Il ont voulu aller trop vite je pense. Dommage car comme le dit Pierre, les jeux du Play store n’ont que peu d’interets en 120Hz. C’est juste du marketing.

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 14 h 32 min

    Je suis d’accord avec toi Pierre sur le fait que ce smartphone n’attirera pas spécialement les joueurs.

    En revanche, son rapport qualité prix est très bon : S835, 8 Go de RAM, 64 Go de stockage et un port microSD, bluetooth 4.2 aptx, son dolby, DAC dédié, superbe écran, grosse batterie…
    ce smartphone ne fait pas d’impasse et propose le meilleur dans quasi tous les domaines, pour 750 €.

    A comparer au Note 8, à l’iPhone X à 1200 €…

    Et c’est peut-être un galop d’essai pour Razer, avant de sortir une version de ce smartphone sous Windows 10 on ARM cette fois-ci, avec accès à la formidable ludothèque Win32 ?

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 14 h 48 min

    “pour trouver un fichier de jeu a télécharger pour éviter d’avoir a le payer. Aucun développeur n’irait mettre le fruit de plusieurs années de développement, de sommes engagées souvent astronomiques, pour y lancer un jeu qui pourrait être diffusé en quelques heures sur la toile par des pirates.”

    tu crois sincèrement que nintendo est à l’abris de ça, ou sony playstation ou xbox? c’est comme ton point de vue sur les drm :D de la poudre aux yeux uniquement fait pour créer un marché entre les producteurs et les distributeurs, dans la réalité ces sécurités ne font pas long feu et peuvent même être exploités pour faire exactement l’inverse

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 14 h 55 min

    @H2L29: Ben j’ai pas l’impression qu’il soit possible de contourner facilement les protections de la Switch ou de la PS4. Pas aussi facilement que la recherche d’un APK en ligne en tout cas…

    Pareil pour les DRM, évidemment il est possible de les faire sauter, le web regorge de webrips… Mais d’un point de vue grand public, cela complique la tâche. Face a une offre “transparente” puisque les DRM sont présents sur la plupart des solutions grand public vendues en France, les gens ne voient pas forcément le problème.

    Répondre
  • GdB
    3 novembre 2017 - 15 h 05 min

    Salut à tous !
    Je suis le seul à penser au casque de réalité virtuelle avec ce type d’écran ?
    Je n’ai pas sauté le pas, mais j’y pense pour le pilotage de drone avec un casque. Dans ce cas, la qualité du smartphone est critique et les 120 Hz seraient peut-être utiles pour éviter les nausées.
    Ok, c’est super limité comme usage, mais ça m’a vraiment sauté au yeux à la lecture de l’article de Pierre.
    GdB

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 15 h 13 min

    @Pierre Lecourt: bien sûr les consoles restent les machines les mieux protégées mais on a déjà du backup de ps4 et de switch, pour le webrip et webdl il est super simple de les lire, pas comme pour les consoles où faut se sortir les doigts pour trouver une console jailbreakable et installer le truc, mais y a toujours eu des installateurs un peu partout dans le monde pour le faire moyennant un petit billet, après ça suffit de dl le jeu et c’est plié

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 16 h 28 min

    j’ai eu le même avis en apprenant la nouvelle d’un smartphone Android Razer “pour les gamer” …pour moi c’est un flop !

    c’est quoi le gamer, celui qui veut un “razer ” phone parceque ça fait “Hardcore gamer” et car ça va le faire dans les pauses café ? ou celui qui achètent encore des souris/joypad filaires car sans fil ça lague, ou qui prendra un clavier méca , qui achète une console car il y a LE jeu qui le fait kiffer … je préfère largement la deuxième définition.
    A moins de nouvelles expériences (du streaming à la PSNow avec des controller dédiés, ou du remote play de Xbox one/PC en local ), je trouve ce razerphone très fadasse !

    et je préfère avoir une switch et une vita faite pour le jeu et un tel à 400 balles pour aller au 750!

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 16 h 39 min

    Bonjour à tous,

    Je rejoue certains. Les gamers n’achèteront pas le razer pour jouer à mon avis.
    Par contre, sur le papier, c’est un excellent smartphone. En mettant de côté le marketing foireux, quid des utilisateurs de smartphones android haut de gamme?

    Bref, s’il se vend, ce sera pour son rapport “qualité/prix”…

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 17 h 00 min

    Les jeux switch sont à 20€, les jeux smartphone à 3€, les jeux Nintendo sont a 50€ et il y en a 1 ou 2 par ans. A part dire que le smartphone est un micro ordinateur qui va se transformer en pc effectivement 750€ ça fait chère.

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 17 h 17 min

    oui ca va etre un flop mais la VR ! c est justement le genre de telephone qu il faut pour faire une bonne experience VR portable

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 17 h 56 min

    @Haruhi: complétement d’accord avec toi. Pour moi le 120hz, c’est l’annonce d’un support vr avec un casque compatible d’ici peu. Après effectivement razer n’en est pas a son premier terminal ridicule.Mais si c’est utilisé pour la VR, ça a complétement du sens. C’est le même genre de terminal que les galaxy s. Même patate, mémoire comparable, dalle avec une bonne définition et un bon contraste.
    Cependant, razer fait la différence avec les samsung sur son rafraichissement de 120hz qui peut rendre l’expérience bien plus immersive et satisfaisante que sur gear VR.

    Pour finir, razer n’est pas novice en VR, c’est quand même eux qui représente le 3ème protagoniste VR avant l’arrivée des casques Microsoft il y a quelques jours. L’hdk2 de osvr, c’est un partenariat avec razer…

    Répondre
  • 3 novembre 2017 - 19 h 48 min

    Razer va là où il y a plus de pigeons et c’est tout.
    Le reste c’est du bullshit marketing.
    Ce phone n’est pas plus gamer qu’un autre flaship sous s835 et ce n’est pas son pseudo écran 120Hz qui va changer la donne.

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 0 h 03 min

    Perso, deja, j’aime bien l’originalité. Je ne suis pas un gamer, mais je suis content qu’il y ait un téléphone ciblé pour eux.

    Ensuite, savoir si ca va marcher… les téléphones sont des sacs a main: a part cas très exceptionnel (5%) un téléphone a 200€ fait parfaitement ce dont tout le monde a besoin, allez, 400€ max pour les maniaques de la photo qui prennent le flagship de l’année dernière pour pouvoir faire d’excellentes photos de leur assiette meme dans les restaus sombres. Au delà de ces 400€, c’est un phénomène d’ego, pas un besoin objectif. Mon neveu, 12 ans, dont le profil sur le Web est “Gamer Canadien” serait ravi d’avoir un téléphone estampillé “gamer”: c’est comme ca qu’il définit son identité; il a déjà fallu lui construire un PC avec des lumieres qui clignotent partout (c’est ca qui fait le PC gamer !). J’imagine que bon nombre d’ados et jeunes adultes sont dans ce cas.

    A mon avis le principal probleme c’est le prix qui le met hors de portée de beaucoup de djeunz’, quoique, quand on voit le nombre d’iPhones…

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 11 h 16 min

    @Olivier Barthelemy: +1, mais le prix n’est pas vraiment un problème quand on voit qu’il n’est pas rare de voir des gens qui se saignent pour avoir un smartphone soir cher (je ne parle pas de super performant, rare sont ceux qui savent ce qu’il y a dedans).

    Si tous le monde faisait des achats correspondant à des nécessités, Apple n’existait plus ! :-D

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 11 h 23 min

    @GdB: certainement ! Mais les nausées viennent plutôt de la cinétose, avec l’habitude on l’a ressent moins…

    Répondre
  • uko
    4 novembre 2017 - 11 h 47 min

    @Pierre:
    Je te trouve un peu dur sur cet article. Certes les arguments mis en avant sont purement marketing, en particulier les 120hz. Mais ça reste un smartphone haut de gamme avec des atouts spécifiques agréables: des HP en façade par exemple, c’est beaucoup apprécient (voir les avis sur le ZTE Axon 7 par exemple, ou sur les HTC de l’époque). Ou la diagonale de l’écran, qui devient de plus en plus rare sur les flagships 16/9e de cette année. Mais aussi le QC4 ou la grosse batterie de 4000mAh.

    Avec ça, de plus en plus de jeux e-sport se jouent sur smartphone. On est pile poil sur le créneau de Razer, qui devrait y retrouver son public.

    Perso, ce que je redoute c’est plus les qualités réelles de l’appareil. Un excellent smartphone ça ne s’improvise pas, et même les plus grandes marques ont parfois du mal à les optimiser correctement, que ça soit d’un point de vue ergonomique ou logiciel (On repensera à l’antenna gate d’Apple, aux batteries explosives de Samsung ou aux résultats médiocres en photo des Xiaomi même avec le meilleur matériel, par exemple.).

    Ici, on voit déjà un appareil extrêmement lourd pour sa diagonale. On est quasiment sur le même poids qu’un Mi Max ou un Mi Mix de 6.4″, presque 25% plus lourd qu’un Mi Note !
    La forme anguleuse, c’est un style mais pas forcément agréable en main.
    L’absence de prise jack, c’est vraiment pas pratique (il est pourtant bien gros pour ne pas en embarquer !).
    Mais ce qui m’inquiète le plus c’est ce qu’on ne voit pas au premier abord: La qualité réelle de l’écran ? La pureté de la sortie son ? La gestion de la batterie ? La qualité des accroches réseau ?

    Perso j’aime beaucoup le look de ce modèle et ses promesses sur le papier, mais je trouve déjà mon LeTV Max 2 de 185g trop lourd et trop anguleux. Je me vois mal avec un modèle encore plus lourd et plus anguleux, si beau soit il.

    Répondre
  • GdB
    4 novembre 2017 - 12 h 13 min

    @Skwaloo: Comme dit par d’autres, le prix sera déterminant… Et le fait que le téléphone puisse entrer dans le casque de réalité virtuelle, évidemment (par exemple celui de Parrot?).

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 17 h 30 min

    J’ai lu que le monde du jeux sur smartphone rapporte + d’argent que les consoles et pc réunis. Aucune raison pour que les jeux sur smartphone ne prennent pas + d’ampleur. Alors, un smartphone spécialisé pour les jeux… pourquoi pas. Il y a depuis un moment des millions de smartphone venduent à ce niveau de prix.

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 18 h 06 min

    Ce téléphone me plait.
    Pourquoi ? Ce n’est ni un Apple, ni un Samsung, le design sort du lot, y’a plein de grosse specs.
    Je ne joue pas, encore moins sur un téléphone, le seul truc qui me freine c’est son prix. A 500€ je prenais, au prix actuel, les 2 appareils photos/caméras ont intérêt à être sans failles !
    J’ai été Nexus pendant pas mal de temps, un maintenant je suis sur LG G2 depuis quelques années, il n’y a pas grand chose qui me donne envie sur le marché à part les Moto X, et ce Razor.

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 19 h 06 min

    @Skwaloo: Les achats in-app rapportent, mais les jeux ne se vendent pas, ils sont offerts.
    Le corollaire de cet état de fait est que pour qu’un jeu rapporte, il faut qu’il puisse s’installer sur un maximum de plates formes pour pouvoir toucher un maximum de joueur et permettre ainsi un maximum d’achat in-app. Qui dit un maximum de plateforme dit, des specs nécessaires à l’exécution du jeu minimales.

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 20 h 21 min

    @Fabrice / Spark:

    Le design c’est juste la meme chose que les sony, y a rien de spécial …

    Répondre
  • 4 novembre 2017 - 20 h 23 min

    Après ne révez pas, c’est razer, donc déja il ne sera pas dispo en france et il contera un bon 1000€ ….

    Répondre
  • uko
    6 novembre 2017 - 5 h 00 min

    Les premières prises en main de cet appareil fleurissent sur Youtube. Les testeurs sont dithyrambiques sur la qualité sonore des Haut parleurs, la finition de l’appareil et même par la fluidité apportée par l’écran 120HZ.

    Il ne souffrirait d’aucun défaut majeur et sa ROM propose une expérience proche de l’android stock et particulièrement réactive/fluide.

    Répondre
  • 6 novembre 2017 - 9 h 53 min

    @Pierre Lecourt: sur ordi, mise à part qu’il n’y a pas que des achats in-app (d’ailleurs sur smartphone il y a aussi des jeux payants même si ce n’est du tout dans le même rapport. Et cette proportion est tout à fait susceptible d’évoluer), est confronté au même problème il me semble. C’est certainement pour cette même raison de faire 1 version pour un max de machine qui fait qu’on trouve des jeux malheureusement principalement surtout sur Windoz. Tous les pc ne sont pas capable de faire fonctionner correctement tous les jeux, ça peut bien être aussi le cas sur smartphone surtout qu’il y a environ 2 fois + de smartphones en utilisation par rapport aux desktop/laptop. Ce qui fait un beau potentiel de clients. Pas assez performant les smartphones ? Il y en a qui sont proche des perfs de la Switch qui est un succès (pas le mieux adapté à tous les jeux, ok, mais un gros succès). Et, comme la Switch, ont peut utiliser du smartphone sur grand écran (le Huawai Mate10 Pro en est un bel exemple) et jouer avec des manettes, mais en plus utiliser avec de la réalité augmentée et/ou virtuelle, positionnement géographique, accéléromètre, boussole, réseaux. Ce qui fait que les smartphones sont unique par le fait qu’ils rassemblent le + de possibilités.

    Répondre
  • 6 novembre 2017 - 10 h 48 min

    J’aimais beaucoup le Xperia Play avec ses contrôles physiques. Même si la sélection de jeux Android laisse à désirer, un smartphone puissant tel que celui ci a accès à tout le catalogue GameCube par exemple en émulation, ce qui est alléchant.

    Je suis client pour un smartphone gamer avec des vrais boutons (à 200g le smartphone, ça aurait largement été possible) mais personne n’en propose. Peut être que ça n’intéresse que les vieux comme moi et que le nouveau joueur se satisfait du tactile.

    Répondre
  • 6 novembre 2017 - 11 h 03 min

    @Skwaloo: Le marché PC du jeux triple A fait évoluer les PC pour s’adapter aux jeu et pas l’inverse. i lest courant qu’une sortie de jeu PC demande un materiel très haut de gamme que l’immense majorité des joueurs n’ont pas. cela n’empêche pas les jeux de se vendre.

    La proposition de jeux payants sur les store a évolué. Elle était haute, elle a décliné. Entre vendre X000 jeux à 5€ pièce (rares sont les jeux payants qui dépassent les 10000 ventes, il suffit de se pencher pour les télécharger illégalement) et en offrir 10 000 000 avec des achats mensuels, c’est vraiment la seconde proposition qui gagne. En 2015 EarthStone rapportait 20 millions de dollars par moi à Blizzard. Et en 2015 EarthStone était moins connu qu’aujourd’hui. Fifa 17 (meilleure vente de jeu PC/console en 2016) a rapporté moins de 84 millions de dollars à Electronic Arts. Soit 4 mois d’activité de EarthStone pour Blizzard. Tu connais un jeu Android / iOS ayant eu le succès payant de Fifa 17 ?

    “Il y’en a qui sont proches de la Switch” Oui mais ce qui compte sur ce marché c’est d’offrir en masse et de : soit balancer de la pub, soit pousser à l’achat in app. Les jeux pourront marcher parfaitement, être au niveau d’une Switch ou mieux encore, développer des spécificités n’aura aucun sens.
    Prendre X mois de développement pour prendre en charge le 120 Hz n’avance a rien par exemple : il y aura quoi, au mieux, sur ce micro marché : 100 000 smartphones Razer vendus (et je suis très très large) ? Quel intérêt pour un développeur ? Son titre intéressera peut être 10% d’acheteurs ? Soit X mois de développement pour 10 000 ventes ? Et une fois ces ventes réalisées ? Plus rien. La “beauté” de l’achat In app c’est que cela tombe tous les mois et qu’il n’y a besoin que de développer du contenu.

    Angry Birds n’est pas une merveille de jeu, il a pourtant rapporté des centaines de millions de dollars en étant gratuit. Bien plus que ce que peut rapporter un développement hyper coûteux aujourd’hui.

    Ce n’est pas un avis, c’est un état de fait.

    Répondre
  • 6 novembre 2017 - 13 h 26 min

    il m’aurait bien plus comme téléphone professionnel, mais android “sec” je n’y arrive pas….(essayé avec le Lumigon T3)
    il n’y a vraiment rien et une surcouche, c’est quand même sympa (actuellement LG V 20)

    Répondre
  • 7 novembre 2017 - 16 h 54 min

    @Skwaloo:

    Je suis d’accord avec le maitre des lieux, ce qui rapporte, c’est les achats in app. Un autre exemple flagrant, c’est le jeux puzzle en dragons qui, en 2013, a généré un milliard et demi de dollars de revenus sur l’année, avec des pics à un million par jour, et cela, en étant disponible qu’au Japon ! Et cinq plus tard, il rapporte en encore des revenus (nettement moindre, ceci dit) :
    http://www.pocketgamer.biz/asia/news/65655/gungho-stems-quarterly-decline-as-p-and-d-sales-increase/

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 0 h 55 min
  • 16 novembre 2017 - 0 h 23 min
  • 16 novembre 2017 - 1 h 07 min

    @Skwaloo: Qui a dit que ce n’était pas intéressant !

    C’est jute que ce qui est intéressant c’est de développer des jeux les plus exploitables possible : C’est à dire sur le maximum de plateforme. Tu crois qu’en Chine les jeux seront rentables si ils ne tournent que sur des smartphones à 749€ ?

    Que dit le papier que tu cites ? Que Tencent a développé Honor of King. Un jeu avec 200 millions de joueurs identifiés pour plus de 800 millions de $ de revenus pour le premier trimestre. En Chine seulement, et en comptant que sur iOS, le jeu a rapporté plus de 80 millions de dollars par mois.

    Honor of King c’est quoi ? Un jeu gratuit avec des achats In App, la totalité des gains est donc lié aux achats In App. c’est ça qui lui rapporte des millions. Et si le jeu a 200 millions d’utilsateurs enn Chine c’est parce qu’il est installé sur des millions de terminaux pour une seule raison : il tourne sur des configurations basiques !

    Ce qui rapporte en Chine ce sont des jeux qui tournent sur des smartphones à 50-60$. Des dizaines de millions de dollars d’achat In App tous les mois. Ce n’est pas le public qui aura les moyens d’acheter un smartphone a 749€ qui pourra compenser la masse de joueurs qui est prêt a débourser 1$ par semaine pour une gemme ou une armure… C’est ça la réalité du marché.

    Un smartphone à 60$ fera aussi bien tourner Honor Of King qu’un Razer à 749€. Il ne le fera pas s’afficher en 120Hz certes, mais le joueur lambda s’en contrefout.

    Pour prendre un exemple frappant : La plupart des restaurants de grands chefs étoilés au Michelin sont sur la corde raide. Malgré leur expérience exceptionnelle et des menus incroyables, le fait que le repas te coûte le prix d’un RazerPhone pour deux fait qu’ils ont du mal a boucler leur fins de mois.

    En face les “cantines” des écoles, entreprises et maison de retraites qui proposent des repas à quelques euros seulement sont hyper rentables en vendant le plus souvent une expérience pourtant assez entrée de gamme faute de dépense dans les repas (Un ami cuistot en maison de retraite faisait 4 repas par jour avec le goutter avec un budget de 5-6€ par personne).

    Pourquoi les grands groupes ont mis main basse sur ce marché de cantines ? Parce qu’il vaut mieux gagner 0.5€ de marge par jour et par personne servie en distribuant en masse des repas à des millions de gens que gagner 50€ de marge par repas en vendant 40 repas par jour.

    La réalité d’Android est là, il faut viser des millions de terminaux en offrant des jeux qui tournent donc sur la majorité des plateformes et ramasser tous les jours des centaines d’achat In App plutôt que de développer un jeu élitiste qui ne tournera que sur certaines plateformes très chères comme ce Razer. Primo c’est dangereux car on ne sait pas comment l’appareil va se vendre et combien de personnes acheteuses du smartphone vont acheter le jeu. Et Secundo il risque de se faire “pirater” (je met des guillemets car pirater un jeu Android n’est même pas du piratage tellement c’est souvent si simple) en 30 secondes.

    Développer un bon jeu au niveau de ce que propose une Switch est techniquement possible sur des terminaux android, mais bizarrement personne ne le fait. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a aucune espèce de rentabilité dedans.

    Alors je ne dis pas que le Razer est mauvais, je ne dis pas que le marché du jeu Android n’est pas rentable, je dis que le Razer ne sera pas un smartphone de gamer parce que le marché du gaming sur smartphone n’est pas dans la performance. Le marché du jeu rentable aujourd’hui sur Android c’est de l’achat In App. On ne vit pas en vendant des jeux mais en tapissant massivement le marché avec un concept basique, simple a prendre en main, addictif et bourré d’achats secondaire. Et ton lien vers Tencent me conforte dans mon idée.

    Répondre
  • 28 novembre 2017 - 16 h 14 min
  • 18 décembre 2017 - 15 h 26 min

    Dans un test en réel : “Dans la pratique, en jouant à Dead Trigger 2, le Razer Phone n’est pas descendu sous les 62 fps avec un maximum de 74 fps. A comparer aux 55 fps et un maximum de 63 fps du Galaxy S8+. Dans les deux cas, le jeu s’avère parfaitement fluide, mais les détails sont plus nets avec le Razer Phone. Même constat avec Asphalt Street Storm dans lequel les reflets du soleil sur la carrosserie de la voiture sont plus réalistes que sur le smartphone de Samsung. Et là encore le Razer Phone affiche de 55 à 68 fps contre 52 à 62 fps pour le Galaxy S8+.”

    Donc, des jeux déjà existant profitent du taux de rafraîchissement supérieur du Razer Phone.

    Répondre
  • 18 décembre 2017 - 15 h 32 min

    @Skwaloo: Oui, loin des 120 Hz tout de même…

    Je prédis toujours le flop.

    Répondre
  • 4 janvier 2018 - 22 h 08 min
  • 4 janvier 2018 - 22 h 16 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *