Razer Android TV : Une première console dans l’univers de Google

Razer, marque spécialisée dans les accessoires de jeux vidéo, annonce donc une première machine de jeux sous la nouvelle plate forme de Google. Cette Razer Android TV n’est pas totalement dévoilée encore mais pourrait recevoir un bon accueil du public qui identifie facilement la marque.

Razer est connu pour ses périphériques de jeu, ses claviers, ses souris et autres casques. La marque propose également des PC et tablettes plus ou moins bizarres et dont le succès n’est pas fulgurant. Mais, au fil des années, elle a été identifiée par de nombreux utilisateurs comme une référence du monde du jeu vidéo. Aussi cette proposition d’une console Razer Android TV, si elle reste une surprise, n’en est pas moins une opportunité logique pour la marque.

Le marché est déjà là, assurée par des engins sous un Android traditionnel : On en a croisé quelques uns ici même depuis les lancements en fanfare de la Ouya sur Kickstarter et sous Tegra 3 ou l’arrivée de produits comme la Mad Catz M.O.J.O sous Tegra 4. Les marques Chinoises misent également beaucoup la dessus puisque Huawei et ZTE travaillent également à la commercialisation de produits dédiés au jeu et au multimédia en Asie.

Le point commun de toutes ces micro consoles, mis à part le fait qu’elles fonctionnent sous Android, elles sont équipées d’un processeur Nvidia Tegra. La marque de puces graphiques et de processeurs ARM a beaucoup misé sur le jeu vidéo, véritable fer de lance de promotion de ses puces ARM depuis ses débuts. Aussi, il ne fait pas trop de doutes sur le choix de processeur embarqué dans la Razer Android TV. On suppose qu’elle  profitera de la dernière mouture Nvidia, le Tegra K1.

Ce n’est pas officialisé encore mais la démonstration faite par l’éditeur de jeu EPIC pendant la Google I/O d’un petit épisode de 3D employant le moteur Unreal Engine 4 a surement fait son petit effet lorsque Nvidia a fait le tour des constructeurs pour présenter sa puce. Développé à la base pour PC, cette démo a été portée sur Tegra K1 grâce à l’Android TV et un module destiné au développement de jeux 3D par Google. Le gros travail de ce portage étant de passer des bibliothèques de calcul 3D DirectX 11 de Microsoft au standard OpenGL ES 3.1 supporté par Android.

Tegra K1

Cela a pris 3 semaines à EPIC pour changer de moteur de calcul 3D temps réel, un temps relativement faible puisqu’il s’agit avant tout de  développer une version compatible. Un bon moyen de récupérer des jeux issus du catalogue PC pour les apporter sur un plateau à l’Android TV et étoffer rapidement son offre.

Tegra K1

Le Tegra K1 ARM 4 coeurs Cortex A15 + 1 Coeur compagnon + 192 Coeurs graphiques (vue shématisée).

On a vu par le passé que Nvidia avait également travaillé avec Valve pour porter des titres comme Half Life ou Portal sur Tegra 4. L’arrivée du Tegra K1 devrait accélérer la donne et donner envie à de nombreux studios de développement de proposer leurs titres sur ce nouveau marché potentiellement très juteux.

 Tegra K1

Techniquement parlant, faire tenir une telle démo technologique avec autant d’effets calculés en temps réel est une vraie prouesse sur un processeur consommant 5 watts de TDP. Les détracteurs de Nvidia pourront toujours trouver des arguments contre la marque mais il est difficile de ne pas reconnaître l’évolution proposée par ce Tegra K1. Il suffit de se souvenir de la taille d’un portable capable d’afficher ce type de jeu il y a seulement quelques années en arrière pour comprendre le chemin parcouru. On attend de pied ferme autre chose qu’une démonstration technique pour voir le K1 en action, mais à la vue de ces images on comprendra aisément pourquoi une bonne partie de l’industrie a glissé une puce Nvidia dans ses machines pour cette seconde partie de l’année.

Razer Android TV

A moins d’une grosse surprise, cette Razer Android TV devrait donc profiter d’un Tegra K1 et affichera donc des performances assez intéressantes; trop intéressantes ? C’est tout le souci actuel d’Android: très peu de jeux encore prennent en charge les possibilités graphiques des puces actuellement sur le marché. Les rares titres disponibles en 3D sont en général très ouverts et pour convenir à tout le monde, ils n’emploient pas de configuration 3D particulière. Les mois à venir vont t-ils ouvrir la voie à des titres plus aboutis ?

C’est tout l’enjeu de cet Android Extension Pack développé par Google à destination des éditeurs, c ‘est également ce sur quoi travaille Nvidia en proposant ses services à des gens comme EPIC. Plus de titres haut de gamme évolueront sur ce type de plateforme, plus elle aura d’intérêt. Google y voit évidemment un moyen de commercialiser à la fois des annonces et des contenus mais également de faire rentrer ses boîtiers Android TV dans les salons.

Après l’échec de la Google TV, Android TV est une nouvelle tentative du moteur de recherche pour rentrer dans les salons. Google a compris la leçon et au lieu de proposer un contenu VOD totalement inexistant dans la plupart des pays au lancement de ses Google TV, il mise sur le jeu et un multimédia plus ouvert surfant sur le succés de la Chromecast et l’ouverture d’Android pour séduire. Avec des partenaires comme Razer et Nvidia, avec des contenus rapidement adaptés à ce nouveau support, cela pourrait bien marcher.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 27 juin 2014 - 16 h 06 min

    J’espère que cette Razer Android TV sera disponible en France rapidement.

    Bouygues a annoncé son Android TV mais pas de sortie avant quelques mois :-(

    J’aimerais que SFR fasse des annonces rapidement sur son Android TV.

    J’ai attendu la sortie de la Google TV Sony NSZ-GS8 avec micro intégré dans la télécommande pendant 1 an…

    Encore quelques mois d’attente difficilement supportables…

    Répondre
  • 27 juin 2014 - 16 h 18 min

    Le problème principal est toujours là : quid des éditeurs ?

    Tant qu’il n’y aura sur Android que les clones Gameloft, angry birds et un soupçon de rétrogaming genre les vieux gta et final fantasy les dispositifs Android orientés jeux me semblent condamnés à rester dans les starting blocks.

    Répondre
  • 27 juin 2014 - 16 h 40 min

    Pourquoi razer ne nous font pas une project fiona sous tegra k1 et android ????

    Ce serait la tablette parfaite !!

    Répondre
  • 27 juin 2014 - 19 h 47 min

    Certains éditeurs devraient faire des portages d’anciens jeux “gourmands” (période 2000/2005) , un bon moyen pour tester un marché sans prendre trop de risque. Cette stratégie n’a pas trop mal marché pour Sega et ses portages Dreamcast non ?

    Répondre
  • 27 juin 2014 - 21 h 45 min

    @Doug le portage de portal et half life ont été réalisé sur le tegra 4 , bien sur en moins beau mais je pense qu’avec le k1 on pourrait avoir des portages de jeux ps3/xbox 360 qui seraient peut etre encore plus beau !

    Pero j’ai décidé d’attendre la shield tablet dont pierre a parlé , je vais m’acheter des jeux vita pour la route des vacances (et une batterie externe =p)

    Répondre
  • red
    30 juin 2014 - 9 h 23 min

    Salut,

    Je cherche ce genre de boitier sous android, avec un tuner TNT intégré.
    Quelqu’un en connait un ?

    Répondre
  • 16 septembre 2014 - 18 h 44 min

    […] solutions sont prévues chez d’autres constructeurs comme Razer, Sony, Phillips ou Sharp. La plupart des grandes marques de PC attendant probablement de voir qui […]

  • 16 octobre 2014 - 12 h 58 min

    […] des solutions sous Android TV. De la box d’opérateur à l’objet réellement orienté vers le jeu Android. Il est fort possible que des systèmes d’amplification Audio/Vidéo se décident a embarquer […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *