Raspberry Shake-4D : surveillez votre activité… sismique

Un financement participatif sur Kickstarter pour une carte Shake-4D qui, couplée à une Raspberry Pi, permet de surveiller finement toute activité sismique. Le projet est déjà largement financé avec déjà presque 10 fois la somme demandée.

La solution Raspberry Shake 4D n’est pas une première pour OSOP qui est en charge de ce nouveau financement participatif. La marque a déjà lancé par le passé un autre projet du genre. Cette nouvelle version est beaucoup plus aboutie et se repose en partie sur l’expérience et la communauté acquise depuis le premier projet.

Raspberry Shake-4D

Raspberry Shake-4D, c’est une extension HAT pour une Raspberry Pi qui permet de suivre l’activité sismique de manière fine dans le temps. De nombreux outils pour y parvenir existent mais la très grande majorité sont absolument hors de portée de la bourse d’un particulier ou d’une école. A 179$, la solution Shake 4D se présente donc comme un outil beaucoup plus facile à obtenir. Il faudra lui ajouter une carte Raspberry Pi et des capteurs pour en tirer parti.

Raspberry Shake-4D

La version à 209$ propose l’extension et un capteur “geophone” vertical. D’autres options existent jusqu’à la version “Pi-less” à 264$. Cette version est prête à l’emploi, il faut juste lui rajouter une carte Raspberry Pi pour terminer le kit : Une carte MicroSD contenant les divers éléments logiciels est fournie et un boitier acrylique ainsi qu’un capteur sont présents.

La solution colle aux standards du marché, le format Miniseed est respecté et il est ainsi possible d’exporter les données collectées vers tout type d’appareil ou de logiciel capable de prendre en charge ce format.

La nouvelle plateforme est beaucoup plus complète que la précédente tant en nombre de capteurs qu’en fonctionnalités. Il est ainsi possible de détecter des mouvements sismiques sur une plus large zone et avec beaucoup plus de finesse. L’appareil est même compatible avec le EEW, le Earthquake Early Warning : La densité du réseau Raspberry Shake-4D  permettra de détecter des activités partout sur la planète et de prévenir le réseau en cas d’activité dangereuse.

Ce type de détecteur n’a a priori pas beaucoup d’intérêt pour nombre d’entre nous, je ne pense pas aux habitants expatriés dans des zones à l’activité sismique intense mais plutôt aux habitants de France Métropolitaine. Même si il existe quelques zones à sismicité forte, le dernier “tremblement de terre” dangereux qu’a connu l’hexagone est assez ancien.

Raspberry Shake-4D

L’analyse des mouvements terrestres reste néanmoins une activité intéressante à de nombreux points de vue. Cela permet une approche très, comment dire, terre à terre du fonctionnement de notre planète. Et la France connait en moyenne un séisme de plus de 3 sur l’échelle de Richter tous les 3.5 jours environ, ce qui laisse de quoi analyser pas mal de choses sur le territoire. C’est donc une solution pratique pour mieux comprendre le fonctionnement tectonique dans une classe de science par exemple.

Mais la Raspberry Shake-4D permet également des interactions avec des objets connectés avec le protocole IFTTT. On peut imaginer des interactions originales… Etre prévenu par email qu’un événement sismique a eu lieu est tout a fait envisageable.

A découvrir sur Kickstarter

4 commentaires sur ce sujet.
  • 19 juillet 2017 - 11 h 52 min

    moi cela m’interesse car je suis sur le trajet du grand Paris express, et comme la confiance règne, j’aimerais bien avoir l’activité sismique avant, et après le metro. Pour faire jouer d’éventuels dédommagements.

    Répondre
  • 19 juillet 2017 - 12 h 15 min

    là tout de suite la 1ère idée qui me viens c’est de coller ça sous un fauteuil de bureau :D (comprendra qui pourra)

    Répondre
  • 20 juillet 2017 - 11 h 49 min

    Je vais suivre avec intérêt, il y a pas mal de temps que je m’intéresse au problème et c’est toujours la partie capteur qui m’a coincé. J’habite près des Pyrénées et c’est une zone un peu active, je vais sans doute déménager dans une zone à sismicité modérée.
    Sans doute est-ce lié au cout mais si je trouve un défaut à ce projet c’est le manque de capteurs basse fréquence horizontaux (xy). Bien sur les sismomètres pros ont une partie mécanique assez lourde (à tous les sens du terme ;) ) mais le prix…
    Une chose à noter si on désire en faire un instrument et pas un gadget il faudra l’implanter solidement fixer sur un support rigide (dalle de béton ou rocher) et le plus loin possible des habitations.

    Répondre
  • 21 juillet 2017 - 11 h 26 min

    L’idée est super. Pour moi, qui habite Nice, elle risque d’être utile.

    @jean-paul
    La remarque sur l’éloignement des habitations est plus que pertinente. J’ai connu une équipe (il y a déjà 40 ans) qui a eu une campagne de mesures inutilisables à cause des vibrations (les basses) générées par la musique d’une boite de nuit située pourtant à quelques kilomètres. Ils étaient verts …

    Emilio

    PS : pour la très petite histoire il s’agissait d’un relevé sur Vulcanello, le cratère éteint de l’île de Vulcano dans l’archipèle des Îles Éoliennes.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *