Raspberry Pi Zero WH : La même carte mais avec des broches

La fondation Raspberry Pi annonce la sortie d’une nouvelle carte ! Super ! S’agit t-il d’une évolution vers un nouveau SoC ? D’une carte avec de nouvelles fonctions ? De l’intégration d’un port SATA ? Non ? Rien de tout cela. La Raspberry Pi Zero WH, c’est juste une Zéro classique mais avec des broches montées en usine.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Bon, ce n’est donc pas une innovation mais, semble-t-il, une demande des acheteurs. Et, en effet, on imagine que tous les utilisateurs de la Raspberry Pi Zero ne sont pas forcément ravis d’avoir à souder des broches avant de commencer à s’en servir. La Raspberry Pi Zero WH va donc résoudre ce problème.

2018-01-15 12_46_59-minimachines.net

Quand on dirige un atelier de programmation et que l’on mise sur le Pi Zero pour des histoires de coût, savoir que l’on va passer quelques heures à souder 40 broches sur 25 cartes ne doit pas être la perspective la plus réjouissante qui soit. De même, lorsque l’on a un projet bouillant en tête et que l’on reçoit sa carte, le fait de devoir au préalable commencer par cette étape de soudure tempère bigrement toute volonté d’en découdre avec un casse tête électronique.

Que la fondation propose cette Raspberry Pi Zero WH a donc du sens, le robot qui va placer le connecteur 40 broches et le souder fera ça sans broncher et en masse, épargnant ainsi des millions de petits point de soudure et des milliers de sourcils froncés au dessus d’une loupe et autant de langues pointées dans un effort de concentration pour pas louper un point et baver un peu de soudure d’une broche à l’autre.

2018-01-15 12_46_16-minimachines.net

La Raspberry Pi Zero WH est disponible à 15€ chez Kubii

Alors, évidemment, cela ne fait pas partie des innovations majeures que l’on peut attendre de la fondation mais c’est tout de même une bonne nouvelle. La Raspberry Pi Zero WH est strictement identique en terme d’équipement à la Zero W classique : On garde le même SoC, les 512 Mo de mémoire vive, le Wifi de type 802.11b/g/n et le même tarif… Comment se plaindre ?

 

16 commentaires sur ce sujet.
  • 15 janvier 2018 - 13 h 03 min

    Parfait pour moi… je voulais justement un PiZ W pour monitoré ma conso EDF… mais souder ne me bottait pas trop !

    par contre 15€… c’est moi ou c’est cher pour une PiZ ?

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 13 h 30 min

    C’est “cher”, mais celle-ci n’est pas limité en volume, apparemment.

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 13 h 43 min

    HS :

    @Augure:

    Salut, j’y pense aussi mais est ce que ton montage va fonctionner avec Linky ?

    Répondre
  • gUI
    15 janvier 2018 - 13 h 46 min

    C’est cher et c’est pas cher. 15€ pour faire tourner un kernel Linux (avec tous les avantages qui vont avec), c’est quand même impressionnant. Il y a 10 ans on n’aurait même pas pu en rêver.

    C’est la moitié du prix d’un Arduino !

    Répondre
  • Mat
    15 janvier 2018 - 14 h 04 min

    Pour les frileux de la soudure , il existe des systèmes pour les connecteurs sans avoir besoin de le souder : GPIO Hammer Header

    j’en ai monté 2 comme ça et aucun soucis.

    Répondre
  • Sly
    15 janvier 2018 - 15 h 26 min
  • 15 janvier 2018 - 17 h 42 min

    Une nouvelle pi zéro ? Génial ! Et pour 15€ en plus? Mais ça doit être plein de nouveautés, tout ça!
    Une… broche soudée d’usine?! Mais c’est du foutage de g…énie!
    C’est pas comme si je pouvais m’acheter un pi zéro à 9€ et le header 40 broches pour 2€!!
    Bon sang… Quand je pense à Orange Pi, qui fait au même prix une carte de même taille quatre fois plus puissante… Les autres constructeurs feraient mieux de s’inspirer de Raspberry, en terme d’innovation.

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 17 h 54 min

    L’innovation existe dans cette offre : la carte conserve son prix pour un truc en plus.
    1/2 h (pour les moins doués) de temps, d’énervement, d’acquisition d’un fer/pistolet à souder épargné.
    Ça vaut bien qq dizaines d’euros.

    Db

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 18 h 38 min

    @gaduc:
    L’innovation, c’est qu’elle est dispo chez Kubii hors kit à la con avec alim/cable USB etc dont on a tous une collection: Ce site est un véritable foutage de gueule et je les soupçonne d’organiser la pénurie sur les cartes seules (trop peu de marge de ce côté sans doute) afin que les gens achètent leurs fumeux kits, comme par hasard toujours dispo…
    L’autre innovation serait que Raspberry fournisse une déclinaison 64 bits de Raspbian. Certes, ce n’est pas la mémoire installée qui limite mais le jeu d’instruction 64 bits est plus propre que ceux qui ont précédé.

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 20 h 05 min

    Si souder un connecteur HE10 à 40 pin vous gonfle ou vous dépasse je ne vois pas ce que vous faites avec un tel joujou. C’est censé être utilisé par des électronicien/informaticiens ces trucs.

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 20 h 34 min

    @aiRVB: Pour une carte c’est pas un soucis effectivement. Mais pour une carte pour un projet mené par un enfant c’est déjà plus problématique. Enfin, quand tu dois préparer 10, 15 ou 30 cartes pour un projet c’est un poil pénible.

    Répondre
  • 15 janvier 2018 - 20 h 34 min

    Et ben on suit des tuto et on s’amuse à faire de la domotique ou de la robotique… Mais sans grande connaissance je l’avoue.
    Heureusement, certains ne pensent pas comme toi et sont contents de partager ce qu’ils développent !

    J’ai fait de super journée geek avec des assos présentent !?!

    @Tagada… Oui et non… Le hardware ne marchera pas, mais en soft c’est apparemment compatible et sans “passerelle” cette fois.

    Répondre
  • 16 janvier 2018 - 8 h 29 min

    @Augure:
    Note aussi que cela oblige à braser des pins qui débouchent directement sur le SoC… Un fer bas de gamme avec un peu trop de courant de fuite et tu grilles le coeur de la carte. Il y a aussi le risque de trop chauffer et dégrader le PCB, créer un court-circuit: S’exercer là dessus n’est clairement pas la meilleure idée et quitte à devoir braser, autant n’avoir à le faire que pour ses extensions/bidouilles et pouvoir l’éviter sur la carte processeur.

    Répondre
  • 16 janvier 2018 - 12 h 56 min

    Oui c’est un fait qu’une carte seule n’a pas assez de marge pour justifier une commande ou un envoi. Au vu du prix du produit, il faut décourager cet achat là, d’où les kits. Cette carte avec les conneteurs compense un peu, avec beaucoup de marge relative… C’est une initiative qui montre aussi que le fabriquant cherche des solutions.

    Répondre
  • 16 janvier 2018 - 14 h 08 min

    Perso ,je trouve que c’est un bien d’avoir enfin les broches sur sa carte PI Zéro .
    15 euros ,c’est le prix d’une PI Zéro qui avec le boitier coûte 25 ou 26 euros .
    Il reste a souhaité que quelques cartes sortent permettant d’emboîter la Pi Zéro dessus : j’imagine une carte dédiée pour en faire un serveur ou une vraie console de rétro Gaming par exemple .

    Ou en est le boitier de RS qui disposait de l’alimentation et de la possibilité de mettre un disque dur ?

    Répondre
  • 16 janvier 2018 - 15 h 07 min

    Même prix ?
    Chez Kubbi la 0W est à 11 euros, la OWH à 15. Soit 4 euros de différence.
    db

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *