Raspberry Pi : Une minimachine pour lire vos Audiobooks à haute voix
29

Raspberry Pi : Une minimachine pour lire vos Audiobooks à haute voix

C’est vraiment l’essence de la MiniMachine, je retrouve les mêmes petits frissons qu’avec le EeePC 701. Non pas que l’objet soit particulièrement exploitable par le commun des mortels, certains y trouveront même à redire tant l’objet est « limité » à un seul usage, mais c’est l’outil parfait pour la catégorie qu’il vise.

Imaginez un petit boitier capable de lire un livre audio stocké sur une clé USB. Interface minimale, un simple bouton pour piloter l’engin, design minimal et usage minimal : On est au coeur d’un produit pensé pour une catégorie précise d’utilisateur et qui lui va comme un gant.

One button Audio Player

L’idée de base était de construire un lecteur de livres audio pour une grand mère de 90 ans atteinte de déficience visuelle, la mamie d’un certain Michael Clemens. Bien sûr Mamie aurait pu acheter « Lire un audiobook pour les nuls » et un PC, coller dessus un système d’exploitation, télécharger quelques livres et lecteurs variés, bidouiller pendant des heures et faire ce que l’on fait tous… Perdre du temps. A 90 ans, je suppose qu’on a assez de sagesse pour ne pas se lancer dans ce genre d’aventures futiles pour un usage aussi focalisé sur un seul aspect de l’informatique. En bon petit fils Michael a donc acheté une carte Raspberry Pi à 35$, monté ladite carte dans un boitier et bricolé une interface simple et efficace : Le 1 bouton.

Une fois la clé USB insérée, la machine clignote un peu pour signaler qu’elle bosse, puis une fois le contenu repéré et copié sur la mémoire interne, elle le signale. Une fois cela fait elle se calme et attends. Dès la première pression du bouton elle se met à lire le livre audio (ou tout autre fichier audio) stocké dans l’engin. Une autre pression sur le bouton passe la lecture en pause et une troisième permet de changer de piste. Pas besoin d’éteindre l’engin qui consomme très peu mais si on le fait il sait retrouver là où il en était. Tout a été pensé pour un usage simple et évident, un usage sans apprentissage qui ne nécessite pas non plus la dépense d’un PC super-performant par rapport aux besoins de l’utilisateur.

Il semble assez facile d’imaginer une version totalement audio où on remplacerait la petite led qui clignote par un signal sonore afin de permettre un usage de ce type d’engin par des personnes totalement aveugles, c’est aussi une solution que l’on peut adapter à un public d’handicapés moteurs qui ne peuvent pas tourner facilement des pages en modifiant le bouton centralisé par une commande plus accessible.

Bref je trouve ça extraordinairement simple et efficace, très bien construit et pas empêtré dans un souci de démonstration technologique inutile mais bien focalisé sur un usage simple, efficace et brillant.

Prochaine étape pour ce bidouilleur attentionné ? J’aimerais bien qu’il pousse le vice à rajouter la synthèse vocale de livres format .epub… En attendant il explique sa démarche et livre même ses sources sur son site.

Bravo à lui. Je devrais mettre en place un prix pour ce genre de création, un label « Minimachines.net » ou « Minimachines du mois ».