Raspberry Pi : La fondation fête sa 2 millionième carte vendue

Qui l’eut cru, le succès de la Raspberry Pi ne semble pas se ternir, avec la 2 millionième carte livrée, la fondation prouve que le succès de sa carte a dépassé le simple cercle des plus férus de technologie et s’est installé dans les foyers de beaucoup plus de monde. Exploitée pour de nombreux usages allant du serveur de fichiers à la machine multimédia, la carte low-cost continue de très bien se vendre.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone
Résumé : Dépassé le stade de la machine à Geek, la “sous culture” des nerd ou “l’usine à gaz pour Linux”. Ces phrases que j’ai pu entendre pour qualifier la Raspberry Pi font bien pâle figure face aux chiffres de vente de la petite machine. Très peu de produits de marques connues, aux campagnes marketing bien plus onéreuses, n’atteignent pas  de tels chiffre. La fondation montre qu’en proposant le bon matériel, au bon prix avec une destination éducative et intelligente, on peut toucher le grand, très grand, public.

raspberry_pi_front

Il a fallu un an à la fondation Raspberry Pi pour vendre don premier million de cartes, un exploit déjà salué pour un engin porté par aucun budget marketing et embarquant un matériel non seulement jugé totalement obsolète par beaucoup mais demandant en plus un investissement important pour arriver à en faire “quelque chose”.

Raspberry avait donc planifié une autre année avant de vendre son second million de cartes mais finalement, au lieu de la date estimée à Février 2014 pour atteindre ce but, elle s’est surprise elle même à découvrir que cet objectif était déjà atteint; atteint et même dépassé.

Le rythme des ventes de la carte s’est accéléré et les 2 millions d’unités se sont écoulées en Otcobre dernier, un record qui sort de l’ordinaire pour cette petite carte. Record très positif pour la marque puisque désormais les Raspberry Pi sont fabriquées au pays de la fondation en Angleterre. Avec du recul, en regardant la situation un tout petit peu en arrière, en Février 2012, la fondation avait 2000 cartes dans ses locaux, produites en Chine. Les voitures du personnel avaient alors servi à les acheminer vers les distributeurs officiels de la marque RS et Farnell.

Désormais distribuée à travers le monde, on trouve la carte chez Amazon France à moins de 37€, la carte est très bien implantée dans des projets très documentés qui vont du plus basique au plus loufoque. Signe que le public veut bien s’impliquer dans des projets un peu sérieux et n’est pas uniquement bon à se nourrir de produits de consommation jetable.

2 commentaires sur ce sujet.
  • 19 novembre 2013 - 15 h 54 min

    (ah! c’est peut être moi le 2 millionième ! ;-) )

    Le prix de base est attractif mais la facture peut être plus salée au final (boitier + (bonne) alim + (bonne) carte SD + clef wifi, etc.). Pour un projet de camera de surveillance, j’avoisine plutôt les 130€ (fdp compris…)

    Mais la grande force du concept reste son énorme communauté (conséquence de la totale ouverture du matériel).

    Répondre
  • 16 janvier 2014 - 21 h 37 min

    Chapeau à la fondation. Le prix est hyper correct, la machine n’a pas de fioritures qui ne servent à rien (ce dont je pensais de la sortie vidéo coax, en fait, ça sert surtout dès la 1ère utilisation, et si on a envie de se regarder un film aussi)

    J’en ai un exemplaire, le B révision 2 (j’ai préféré la révision 2, elle me permettra de fabriquer mon dissipateur fait maison (à partir d’un autre en fait) et y mettre un pti ventilo contrôlé par le port GPIO, en fonction de la température du processeur (une petite aide: c’est avec “/opt/vc/bin/vcgencmd measure_temp” qu’on voit quelle est la température du proc’)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *