Raspberry Pi Compute module, la grande sœur de la Pi coûte 200$

Quelle mouche a piqué la fondation Raspberry Pi ? La nouvelle carte de la marque s’envole à près de 200$, très loin des 35$ du prix de base de la première. La Raspberry Pi Compute module ne propose pas un gain de performances mais juste un changement de format et de nouveaux moyens de communication.

200$ contre 35 ? La  fondation Raspberry Pi a t-elle perdu le sens des réalités ? Non, au contraire. La présentation de la Raspberry Pi module compute prouve qu’elle est plutôt attentive aux demandes de sa communauté. Il est vrai que l’augmentation de tarif peut faire peur mais il faut relativiser cette annonce avec la présentation globale de l’offre autour de ces produits.

Raspberry Pi Compute Module

Raspberry Pi module compute ? Qu’est ce que c’est ?

Il y a peu la fondation présentait le nouveau format de sa carte sous la forme originale d’une barrette de mémoire so-dimm comportant tous les éléments disposés actuellement sur la petite carte mère. Déjà exploité par Nvidia à l’époque du premier Tegra, ce format enlève toute la connectique de l’engin au profit d’une énorme réduction de taille à défaut d’une augmentation de performances.

En effet d’un strict point de vue composants, les 2 engins sont quasi identiques : même processeur Broadcom BCM2835 ARM11 à 700 MHz, même mémoire vive de 512 Mo et 4 Go de stockage de base. Changer de processeur aurait été une très mauvaise idée puisque la grande force de l’offre RPi est d’avoir travaillé a exploiter au mieux les performances de cette puce pourtant largement déclassée. Une réussite qui montre que le travail logiciel est régulièrement bâclé sur certains processeurs autrement plus performants.

Raspberry Glass

Pourquoi enlever la connectique ?

Tout simplement pour permettre une meilleure intégration de la Raspberry Pi dans le futur. On se souvient de projet comme les “Raspberry Pi Glasses” où un bricoleur avait bidouiller une paire de lunettes connectées à partir d’une carte. Le format de cette dernière bien que très compact, ne permettait pas une intégration très souple des composants et de la connectique rendant l’objet curieux mais fort peu pratique. La carte actuelle est un outil parfait pour le prototypage mais ne permet pas toujours une exploitation réelle au quotidien.

Raspberry Pi Compute module

Les développeurs se retrouvent alors à devoir plancher sur une carte sur mesure fort coûteuse part rapport à l’emploi d’une RPi ce qui limite d’autant les projets et leur aboutissement. Avec le module au format So-Dimm, il faudra juste connecter le nouveau format à un support à quelques dollars et concevoir ensuite un ensemble sur mesure de ports et de connecteurs nécessaires à l’aboutissement du projet. Si l’USB ou l’Ethernet n’est pas utile, pas besoin de le câbler. On peut alors imaginer des intégrations beaucoup plus poussées, des cartes avec une connectique déportée ou multipliée suivant les besoins.

Une très bonne nouvelle pour les développeurs, pas de changements pour l’utilisateur lambda.

Tout le monde ne sait pas souder un port So-Dimm ni concevoir une carte mère, la fondation en est parfaitement consciente. En fait ce n’est pas très grave si vous n’avez pas de poste à souder chez vous. D’abord parce que la Raspberry Pi telle qu’on la connait ne disparaît pas et on a vu quelle est de moins en moins chère au fil du temps. Des 36€ d’origine on la trouve désormais plus proche des 30€. Ce qui, pour un engin complet et autonome, est un excellent tarif au vu des possibilités qu’elle offre tant en matière éducative que pratique. La proposition de la Raspberry Pi module compute ne vient donc pas remplacer la proposition à 35$ mais plutôt offrir une alternative.

Raspberry Pi Compute module

Ensuite le vrai tarif de cette Raspberry Pi module compute est dissocié en 2 éléments. Le module qui contient le processeur, la ram et le stockage au format so-dimm est annoncé à 30$ seulement. La carte mère qui l’accueille avec une foule de connecteurs est annoncé, avec le module de base, une alimentation électrique et de la connectique, à 200$.

Raspberry Pi Compute module

En fait, la Raspberry Pi module compute montre l’exemple avec une carte pourvue d’une belle connectique de développement. Outre les ports USB,et HDMI elle embarque 4 blocs de 30 connecteurs comprenant 46 GPIO, un bus I2C et des connecteurs pour la webcam de la marque ainsi que la gestion électrique nécessaire au pilotage d’autres éléments. Cette carte sera à même de piloter des solutions complexes allant d’un kit domotique complet au prototype d’un engin sur mesures.

 Raspberry-Pi-XBMC

Le module Raspberry Pi, bientôt au cour d’une foule d’appareils ?

L’autre bonne nouvelle est pour les utilisateurs actuels de la Raspberry Pi qui en ont un usage très particulier. Vous avez acheté une de ces cartes pour vous faire un lecteur multimédia sous XBMC par exemple ? Vous vous retrouvez avec un petit boitier en acrylique où pendouillent des câbles pas forcément très gracieux où votre carte est laissée à nu à côté de votre téléviseur ? La prochaine version de la carte permettra une meilleure intégration : Des fabricants vont probablement sauter sur l’occasion pour prévoir des boîtiers où viendra se loger le module So-Dimm de la Raspberry Pi avec une connectique mieux distribuée et plus adaptée à ce type d’usage. Je ne doute pas un instant d’un futur boitier pour XBMC proposant des ports situés sur l’arrière de l’appareil uniquement comportant un HDMI, un Ethernet et de l’USB. La partie avant recevra alors uniquement un port USB, un lecteur de cartes et peut être un module infrarouge. Ce type de solution ne réclamant plus que le coeur de la machine, à savoir le module Raspberry Pi au format So-Dimm.

13 commentaires sur ce sujet.
  • 24 juin 2014 - 13 h 18 min

    Sait-on si l’ethernet passe en gigabyte avec cette carte ?

    Sinon, cela reste cher mais on peut espérer une grosse baisse de prix au fil du temps.
    A 100€ j’achète!

    D’ailleurs, les 200$ comprennent la rpi en sodimm ou pas ?

    Répondre
  • 24 juin 2014 - 13 h 34 min

    @eegr : c’ets marqué : “La carte mère qui l’accueille avec une foule de connecteurs est annoncé, avec le module de base, une alimentation électrique et de la connectique, à 200$.”

    Donc oui c’ets compris.

    @ Pierre : Article intéressant mais une faute dans le premier mot du titre ça fait se demander QUELLE mouche t’a piqué ^^ ( et non quel mouche).

    Répondre
  • 24 juin 2014 - 13 h 36 min

    correction : ET moi je dis nimporte quoi car ce n’est pas dans le titre…

    Répondre
  • 24 juin 2014 - 14 h 34 min

    Le but n’est surement pas d’en vendre compléte à 200€ mais bien de vendre du module pour les dev’ qui choisirons de faire des produit spécifiques sans avoir toute la config contraignante (en emplacement des connecteurs) de la Rpi d’origine.

    D’ailleurs je pense que le but est de pouvoir proposer un form factor qui sera utilisé dans les prochaines version de la Rpi.

    En espérant qu’ils gardent la Rpi d’origine pour les petit dev’ qui n’aurons pas de but professionnels avec leurs projets.

    Répondre
  • 24 juin 2014 - 14 h 56 min

    @torok : ok pas vu merci ;)

    Répondre
  • 25 juin 2014 - 4 h 17 min

    Je n’ai pas bien compris ton argumentaire.
    Tu dis que la RPi normal est bien pour du proto mais pas bien pour du produit finit (enfin tu parles de quotidien), et que ce système de module va être bien(mieux?) pour du produit fini; donc ça justifie le prix.
    Et tu prends l’exemple de du RPi-Glasses (mais ça m’étonnerai que le gars qui a fait les RPi-Glasses aille acheter un module à 200$)

    Ce qui est bien avec le RPi, c’est :
    – son prix
    – ses extensions hardware
    – ses extensions software

    Le but étant de faire du prototypage ou de jouer (dans la majorité des cas j’imagine).
    En proposant une solution à 200$ on pert complètement l’avantage du prix et acheter juste un module (qui lui n’est pas cher), c’est faire plus que tu prototypage (car ca sous entend savoir souder un port SO-DIMM).

    Bref c’est assez étrange comme stratégie, is’t it!
    Mais bon c’est peut être le prix que ça coute (surtout qu’il y’a des connecteurs en plus).

    Probablemement que la fondation s’attend surtout à vendre des modules CPU, et laisser la construction des boards en tout genre à des tiers => un unique CPU et software, mais une pléthore d’intégrations possibles.

    Répondre
  • 25 juin 2014 - 19 h 04 min

    Oui, moi aussi je comprends mieux quand c’est moi qui argumente ! :))

    Tout est dit, mais un titre plus juste aurait pû être:
    “Le kit de développement du module Raspberry Pi disponible à 200$”

    Après (et en attendant la sitcom’ Minimachines…) rien ne vaut une bonne saga familiale à rebondissements façon presse people : “la petite soeur amputée de la Pi : 40€ à l’unité !”

    Plus sérieusement, voici un produit tirant déjà parti du module :
    http://www.framboise314.fr/otto-un-appareil-photo-equipe-du-nouveau-raspberry-pi/

    Répondre
  • 26 juin 2014 - 2 h 56 min

    @malak
    C’est exactement ce que je pense, même si quelques fois on arrive même pas à se comprendre ;-)

    Répondre
  • 26 juin 2014 - 10 h 51 min
  • 30 juillet 2014 - 11 h 44 min

    […] donc à mi-chemin entre la carte Raspberry Pi que l’on connait bien et sa petite soeur, la solution Raspberry Pi Compute module au format So-DIMM. Elle peut s’utiliser directement dans un assemblage sans nécessiter de […]

  • 19 septembre 2014 - 10 h 32 min

    […] l’on peut se procurer pour une trentaine d’euros. Cela ressemble dans l’esprit à la solution Raspberry Pi Compute qui correspond mieux aux développements industriels d’objets connectés, cible probablement […]

  • 7 décembre 2014 - 18 h 42 min

    le raspberry Pi a été lancé a des fins pedagogiqueset marketing respectivement la fondation et Broadcom, se dernier “offrant” les composants (comme presque toutes les cartes d’evaluations des contructeurs de semiconducteurs) d’ou un prix imbattable. Mais cela a des revers notammenet legaux (dumping, responsabilité) lorsque l’on veux faire un vrai produit (revendable). D’ou le compute module non “subventionné” par Broadcom et la on reviens dans la vraie vie en ce qui concerne les prix. La qualité est aussi amélioré (eMMc..). pour une solution complete chez Calao Systems a l’unité c’est environ 300 euro mais c’est vraiment de l’industriel et plus riche en fonctionalité qu’un Raspberry. Si on cumul l’ensemble des crates RPI (B+, RTC..) c’est pas si cher au vu de la qualité.

    Répondre
  • 17 mars 2015 - 9 h 36 min

    […] format Raspberry Pi Module Compute apporte également l’avantage de pouvoir faire évoluer sa solution mais cela aura un coût […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *