Raspberry Pi A+, plus compacte et dotée d’un connecteur 40 pins

Après le modèle B+, voici venir la Raspberry Pi A+. Un nouveau modèle plus compact qui retrouve les 40 broches de la version B+ pour plus de compatibilité entre les différentes production de la gamme. Raspberry Pi nous prouve encore une fois que c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures.

Surprise, surprise, la marque nous a désormais habitués à cette méthode de communication : Lancer un nouveau produit sans que l’on s’y attende et dés que’il est prêt. La nouvelle venue ne bouleverse en rien les performances de la gamme, il s’agit plus d’une mise à jour technique et moins d’un renouveau de performances.

 Raspberry Pi A+

La raspberry Pi A+ atteint donc l’âge de raison, deux ans après la sortie du premier modèle. La carte ne change pas vraiment de composants mais évolue dans son format, son prix et ses capacités de dialogue avec son environnement.

HAT-longpins

Une extension HAT sur les 40 broches de la Raspberry Pi B+

Alors que la Raspberry Pi B+ inaugurait l’emploi d’un connecteur 40 broches à la place des 26 d’origine, le modèle A restait toujours en 26 broches ce qui posait des soucis de transposition de création d’un modèle à l’autre. Beaucoup de bricolages externes ne s’adaptaient plus d’un modèle à l’autre, ce qui pose soucis à tous ceux qui veulent profiter d’une solution développée sur la B+ en l’intégrant à la Raspberry Pi A. Si la carte était logiciellement en mesure de faire tourner les développement, son connecteur ne lui permettait pas. La Raspberry Pi A+ sera donc compatible avec les extensions HAT de la marque.

Raspberry Pi A+

La Raspberry Pi A+ vient donc corriger ce problème et permettra donc de développer sans soucis des applications et circuits externes d’un modèle vers l’autre. Une bonne nouvelle d’autant que l’intégration de la Raspberry Pi A+ sera plus facile puisqu’elle est plus compacte ( 65 mm de long pour 56 mm de large contre 85/56 mm pour l’ancien modèle) et que la fondation a décidé d’intégrer un lecteur de cartes MicroSDHC totalement intégré. Un changement de lecteur de cartes mémoire qui permet d’éviter d’avoir une carte qui dépasse à moitié du circuit de base de la solution.

Le modèle Raspberry Pi A+ a également revu son tarif à la baisse puisqu’il sera proposé à 20$ seulement. Soit 5$ de moins que le modèle d’origine, cela peut paraître peu mais au regard du service rendu, ce sont 20$ bien dépensés pour qui a un projet compatible avec ce type de carte.

 

Mieux encore, la carte serait  entre 40 et 45% moins gourmande que le précédent modèle ce qui permettra des solutions plus autonomes sur batterie. Il embarque pourtant toujours une puce Broadcomm BCM2385 de type ARM11 avec 256 Mo de mémoire vive. La carte a toujours une connectique limitée avec un port USB, une sortie jack 3.5 mm et une prise HDMI mais toujours pas de port RJ45. A noter cependant que le circuit audio sera mieux géré via un circuit dédié à son alimentation afin d’éviter les effets de masse.

Plus d’infos chez Raspberry Pi

4 commentaires sur ce sujet.
  • fpp
    10 novembre 2014 - 11 h 36 min

    Groumpf… je comprends la logique du facteur de forme commun avec le B+, et des cartes HAT… mais ça reste quand même presque deux fois plus gros que le Odroid W.
    Lequel, s’il n’avait été tué dans l’œuf par Broadcom, proposait 512M de RAM, et un vrai travail sur la mobilité (circuits de batteries et RTC intégrés).
    Quant aux 20$, je demande à voir. Chez nous, les prix de référence, on n’en a guère vu la couleur, pas même en euros…

    Répondre
  • 10 novembre 2014 - 11 h 45 min
  • 11 novembre 2014 - 9 h 57 min

    C’est bien dommage pour le consommateur final.
    Parce que l’odroid avait énormément d’avantages pour de l’embraqué (taille / RTC …) hors le rasp ne répond pas à la même demande.

    Répondre
  • 14 novembre 2014 - 23 h 56 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *