Raspberry Pi cam : un appareil photo numérique fait maison

Raspberry Pi cam : un appareil photo numérique fait maison

Fabriquer un appareil photo argentique n’est pas difficile, il suffit d’un petit bricolage à partir d’une boite d’allumette, d’un trou de la taille d’une épingle et d’un obturateur en carton pour prendre des clichés sur un film classique. Mais concevoir un appareil photo numérique passait pour impossible pour un particulier il y a seulement quelques années. C’est désormais possible avec la Raspberry Pi Cam

Certes il ne s’agit que d’assemblage d’éléments existants au sein d’un boitier et de la mise en service logicielle d’un programme de prise de vue, n’empêche je suis toujours épaté de la foule de possibilité qu’ouvre la petite carte. La Raspberry Pi Cam prend des photos grâce au module webcam proposé par la fondation.

Raspberry Pi Cam

La camera est issue d’un concours assez original proposé par la boisson Sprite, il met en scène des créations visant à promouvoir la marque et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat ici est réussi. Le but fixé par les créateurs de cette Raspberry Pi Cam était d’obtenir un appareil photo autonome, capable d’enregistrer directement sur une clé USB, facile à utiliser et rechargeable via USB.

Raspberry Pi Cam

L’objet a donc été conçu autour d’une carte ARM Raspberry Pi, avec un module caméra, une batterie externe USB et en bonus un petit haut parleur. Le tout est assez bien intégré dans un petit boitier sur mesure  et quelques aménagements comme un bouton de démarrage, et évidemment un déclencheur qui se branche sur le port d’extension de la carte. Un petit programme a été écrit pour piloter le tout. J’aurais bien vu un tel montage glissé dans le vieux boitier d’un ancien appareil photo mais il fallait coller à la demande de l’annonceur pour participer au concours et il faut avoir que l’engin n’est pas des plus discrets. Peut être serait-il possible de créer le même genre d’appareil avec une clé-PC ?

Raspberry Pi Cam

Le résultat est plutôt bon et l’expérience assez amusante : Les clichés obtenus sont en tout cas parfaitement regardables.
Raspberry Pi Cam
Source: robofun.ro

13 commentaires sur ce sujet.
  • HH
    7 août 2013 - 19 h 44 min

    Cette petite carte est en effet géniale; je m’en sert comme PC principal avec sortie HDMI sur 24″, dans un silence total, alors que la grosse tour juste à côté qui devait servir d’appoint n’a plus été allumée depuis des mois.. Bon faut aimer bidouiller pour en trouver la quintescence mais quel plaisir de dénicher des paquets fonctionnant à merveille pour les tâches quotidiennes sans réclamer de ressources inutiles, il faut par contre aussi aimer apprendre les raccourcis clavier…

    Pour en revenir au sujet de l’article (les bidouilles matérielles) une exploitation qui serait intéressante mais demande des connaissances en électronique : créer un base de donnée de programmes machines afin de remplacer les programmateur des machines à laver ou autres qui tombent en panne alors que le reste de la machine pourrait fonctionner encore 10ans sans pb.
    Une carte d’extension avec un jeu de pinces ampermétriques sur port GPIO de la Raspberry Pi pour dupliquer le programme en temps réel, une carte d’extension avec relais de puissance + 1 RPi quand le programmateur est mort et une base de donnée de programmes sur le web. Possible ?

    Répondre
  • 7 août 2013 - 20 h 40 min

    @HH
    Idée tout simplement géniale vu le tarif demandé pour ces pièces (et encore, je ne connais que le prix pour professionnel)… et encore, je pense que même une modeste arduino suffirait.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 22 h 07 min

    j’ai reçu la mienne hier, pour un usage précis (squeezebox slave), et j’ai déjà très envie d’en commander une autre pour bidouiller ! même si le repère d’utilisation fait du yoyo de manière assez inquiétante à chaque sollicitation, ça marche remarquablement bien pour un utilisation basique (web / traitement de texte) !
    attention aux packs vendus sur ebay, qui contiennent souvent une alim une peu faible

    Répondre
  • PJL
    7 août 2013 - 22 h 32 min

    Avec une imprimante 3D, il doit y avoir moyen de faire un boitier bien sympa.
    @HH: carte d’extension avec un jeu de pinces ampermétriques + carte d’extension avec relais de puissance + RPi, on doit approcher du prix d’un programmateur, non ? Par contre, ça pourrait servir pour ajouter des nouveaux programmes à la machine à laver.
    @033x: C’est quoi une squeezebox slave ?

    Répondre
  • 7 août 2013 - 22 h 43 min

    @baldarhion: Je serais curieux de voir l’évolution du prix de vente de ces pièces en pourcentage du prix des machines.

    Répondre
  • 7 août 2013 - 23 h 06 min

    […] Concevoir et fabvriquer un appareil photo numérique maison c'est désormais possible avec la Raspberry Pi Cam  […]

  • 8 août 2013 - 16 h 13 min

    @HH pour posseder deux raspberry pi je vois pas du tout comment tu fais pour t en servir comme pc PRINCIPAL ! ??
    ca lag de trop des qu’on met lxde

    Répondre
  • HH
    8 août 2013 - 21 h 11 min

    @Nicolas: wmii comme gestionnaire de fenêtre, surf pour internet (-s afin virer le javascript inutile sur certains sites trop lourds), omxplayer pour les videos, zathura pour les pdf, yt + omxplayer pour youtube, xfig pour dessiner…etc… après faut juste s’arranger pour pas remplir la ram à fond sinon ça rame, forcément, mais là en ce moment lxterminal avec 3 onglets d’ouverts, la tv en fenêtre 640×480, 12 instances de surf en navigation web, xfig lancé et il reste 12Mo de ram ce qui donne encore un PC assez réactif pour les tâches du quotidien mais bon faut quand même être prêt à apprendre « quelques » raccourcis clavier pour que ce tout ça reste exploitable.

    Répondre
  • HH
    8 août 2013 - 21 h 37 min

    @PJL: bah la raspberry pi elle sert en principe à autre chose donc tant que le programmateur n’est pas mort il ne faut pas la compter ensuite les pinces ampermétrique ouvrables doivent coûter environ 10€ pièce sur internet, il en faut au moins une dizaine donc oui c’est cher pour réaliser l’outillage de duplication mais bon peut-être qu’un jour des pros si mettront et là une fois que le programme est sur le web il suffit d’acheter une Pi à 20€ et fabriquer une carte avec les relais et le contrôleur moteur. Possible et rentable ? je ne m’y connais pas assez pour le savoir ; c’est juste une idée mais bon le plaisir de la bidouille ça n’a pas de prix ! D’ailleurs l’appareil photo de l’article a sans aucun doute coûté bien + que dans le commerce.

    Répondre
  • 8 août 2013 - 22 h 18 min

    @PJL: Logitech ayant abandonné le système de transfert de musique wifi « squeezebox » (racheté à Slim device), les solution manquent, il y a bien Sonos, mais très cher et avec des limitations génantes. Logitech, après l’abandon des « Squeezebox » a rendu LMS (le logiciel Logitech Média Serveur) libre, il est donc très facile de fabriquer sur base de raspberry, des serveurs ou des récepteurs (slave), pilotables via l’équipement logitech, le web ou un smartphone. Squeezebox n’ayant pas de successeur, les prix en occasion dépassent ceux du neuf (à l’époque)! un squeeze slave revient à 70$ contre 200/300 € sur la bay en occase !

    Répondre
  • 14 janvier 2014 - 10 h 21 min

    […] a ainsi vu naître de nombreux projets plus ou moins délirants allant du micro-onde qui twitte à l’appareil photo ou la tablette numérique tous équipés d’une de ces cartes low-cost. Car à moins de 40€ […]

  • 26 avril 2016 - 10 h 47 min

    […] pas que vous allez forcément transformer votre Pi en caméscope de poche ou en appareil photo même si cela est évidemment possible. Les usages sont plutôt alternatifs et liés à des projets ayant d’autres ambitions que la […]

  • 3 juin 2016 - 23 h 26 min

    […] pas que vous allez forcément transformer votre Pi en caméscope de poche ou en appareil photo, même si cela est évidemment possible. Les usages sont plutôt alternatifs et liés à des projets ayant d’autres ambitions que la […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *