Raspberry Glass : La version grosse bidouille des lunettes de Google

Raspberry Glass : La version grosse bidouille des lunettes de Google

Ce qu’il y a de génial avec les cartes de prototypage du type Raspberry Pi, ce n’est pas particulièrement le look que cela donne à ceux qui les programment. Les bidouilleurs en tous genre qui s’amusent avec ces produits ne ressemblent pas forcément à ce que l’on peut voir dans une publicité de grande marque et lorsqu’ils portent un bandeau avec une mini carte, sa batterie et tout un fatras de câbles sur la tête c’est encore pire.

Non ce qu’il y a de génial avec ces cartes comme ici la Raspberry Pi ce n’est pas le look de jeune premier que vous arborerez automatiquement en la bricolant. C’est bien les possibilités qu’elle offre de bidouillabilité. Cet exemple d’une sorte de Raspberry Glass fait maison avec la carte est peut être le truc le extravagant qui soit mais cela illustre très bien l’énorme avantage que cette solution propose à de simples particuliers.

Raspberry Glass

On sera tous d’accord pour dire que ce montage n’a pas d’avenir, plus gros et lourd qu’une lampe casque à acétylène, la Raspberry Glass n’est qu’un prototype mais c’est également tout son intérêt.

Raspberry Glass

L’idée ici est de monter la carte de manière autonome, alimentée sur batterie,   et de la coupler à un écran de 2.8 pouces à 12$ qui se reflète sur une lentille Fresnel qui la projette sur une vitre, une sorte de miroir sans tain récupérée d’un jeu, posée face à l’oeil de l’utilisateur. Le tout est embarqué dans un châssis imprimé en 3D sur mesure pour contenir le tout. Entre la récupération de pièces, la clé Wifi nécessaire pour alimenter en info la carte Raspberry pi et un module télécommande de 2.4 GHz, l’ensemble n’aura pas coûté 100$ carte RPi comprise.

Raspberry Glass

Toujours en développement ce projet de Raspberry Glass va encore évoluer. Ce qu’il y a d’intéressant ici  est double. D’abord le délai entre l’apparition de la technologie Google Glass et l’arrivée d’un prototype fait maison est très court. On peut aujourd’hui se servir de ce support proposé par ce type de carte pour prototyper n’importe quel type de produit sans avoir les moyens d’uin labo de recherche sur-équipé. Comme les caméscopes semi pro et les PC ont révolutionné le montage vidéo et permis à des amateurs de filmer des choses nouvelles, ce type de cartes offre aujourd’hui à des gens comme vous et moi de construire n’importe quel type de machine électronique intelligente à peu de frais. Il y a seulement 5 ans, ce type de solution bricolée dans un garage n’aurais pas pu voir le jour sans un investissement plus que conséquent.

Raspberry Glass

L’autre point capital est dans la facilité de construire quelque chose : Si le design actuel de ce prototype est mauvais, il reste à la fois ludique et se juge comme un engin de travail, un produit qu’il sera possible de faire évoluer par la suite si le projet est validé. Il suffira de commander la réalisation d’une carte plus compacte et limitée au simple usage voulu. Le projet Raspberry Glass n’a à priori pas besoin de prise Ethernet ni de sortie HDMI, le fait d’en avoir embarqué sur la carte ne lui est donc pas utile. Mais pendant que ces essais sont faits à peu de frais, les travaux de design d’une carte sur mesure peuvent être entrepris comme le développement d’applications dédiées.

Raspberry Glass

Encore une fois, si le look de jeune premier n’est pas atteint avec cette Raspberry Glass, une chose est sure, les gens qui s’emparent de ces technologies et les maîtrisent ont un énorme avantage sur leurs congénères dans le monde dans lequel nous vivons et dans celui dans lequel nous allons vivre. Ne pas savoir changer une ampoule ou une roue de voiture ne posait pas trop de soucis au commun des mortels il y a 100 ans, ne pas comprendre l’électronique ou maîtriser l’informatique sera un gros soucis dans quelques dizaines d’années. Les enfants qui seront confrontés à ce type de défi dés leur plus jeune âge, ceux qui auront en main une carte de ce type et tout l’attirail d’électronique de base qui va avec, auront un autre regard sur la technologie que la plupart de nos concitoyens. Loin de considérer l’électronique comme une nouvelle forme de magie et l’informatique comme un langage ésotérique, ces mômes verront cela comme un mélange entre le ludique et l’outil. Ils apprendront à en manipuler les briques comme nous avons appris a construire des jeeps en Meccano ou des ponts en Lego.

Source : Hack a Day

7 commentaires sur ce sujet.
  • 23 avril 2014 - 11 h 33 min

    La classe :)

    Répondre
  • 23 avril 2014 - 11 h 35 min

    MDR il y a des fatigués quand même…

    Répondre
  • 23 avril 2014 - 13 h 18 min

    Evidemment, c’est du hacking génial ! Que ça soit esthétique n’est pas trop le but. Même si des designers planchent sur le reste de la combinaison, comme on le voit sur : http://linuxgizmos.com/wireless-router-garment-runs-linux/

    Là, je suis partagé entre la « trop coolitude » et l’association d’idée pour le film d’animation Chicken Run ;-)

    Répondre
  • 23 avril 2014 - 18 h 56 min

    Ca me rappelle mon enfance quand a 8 ans je finissait les lego technique les plus avancés…
    j’aurais aimé avoir sa a mon époque, c’est autrement plus riche qu’un chimie 2000….
    Merci Pierre, pour cette belle plume et ce petit moment de rêve à mie chemin entre la vision et la nostalgie.

    Répondre
  • 24 avril 2014 - 11 h 54 min

    Depuis que j’en ai une j’en ai pas fait grand chose, mais je me dit de plus en plus que ce produit est vraiment celui que tout le monde devrais offrir à son gosse pour qu’il s’initie à l’informatique, l’électronique et la conception.
    Les projets sont vraiment variés et étonnant, moi j’aime!

    Répondre
  • 28 avril 2014 - 23 h 21 min

    […] Ce qu'il y a de génial avec les cartes de prototypage du type Raspberry Pi, ce n'est pas particulièrement le look que cela donne à ceux qui les programment.  […]

  • 24 juin 2014 - 12 h 42 min

    […] simplement pour permettre une meilleure intégration de la Raspberry Pi dans le futur. On se souvient de projet comme les « Raspberry Pi Glasses » où un bricoleur avait bidouiller une paire de lunettes connectées à partir […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *