Qualcomm Snapdragon, la next gen pointe t-elle enfin le bon de son nez ?

Qualcomm Snapdragon, la next gen pointe t-elle enfin le bout de son nez ?

Fabriquer un processeur est un chemin long et compliqué, pour autant le marketing a besoin d’annonces pour que la marque continue d’exister, surtout quand des concurrents sont présents sur le marché. Les nouvelles puces Qualcomm Snapdragon voient leur existence rappelée au travers d’une série de vidéos

C’est toute la gamme qui offre un rappel de vaccination à notre cerveau, les Qualcomm Snapdragon 410, 610, 615, 805, 808 et 810 sont ainsi remis à l’ordre du jour par la marque. Un bon moyen de faire parler d’eux avec, on l’espère, une vraie disponibilité des puces dans les mois qui viennent.

 

Les nouveaux Qualcomm Snapdragon se font salement attendre, après une présentation pleine de paillettes, ceux-ci ne sont finalement présents que dans des communiqués de presse mais dans aucune machine sur le marché.

Une stratégie habituelle, commune à de nombreux fabricants de puces, de Qualcomm à Nvidia en passant par Mediatek ou AllWinner : Les processeurs sont annoncés à l’occasion d’un salon international en début d’année (CES ou MWC) mais les produits ne sont réellement disponibles que bien plus tard.

La mise en ligne d’une série de vidéos Youtube pour présenter les nouveaux processeurs de la marque laisse néanmoins peu de doutes quand à leur proche commercialisation. Il faut dire que le temps n’est plus à l’amortissement des puces actuellement sur le marché, les modèles 64 bits ont déjà fait leur apparition et Qualcomm doit répondre à cette offensive. Le Tegra K1 est commercialisé en Asie, les concepteurs ARM Taiwanais fourbissent aussi leur silicium et Qualcomm doit désormais impérativement lâcher ses nouveaux dragons 64 bits sur le marché

 Snapdragon

Les nouvelles formules de Qualcomm signent des changements de taille dans la conception des puces. On passe en effet d’une génération de processeurs utilisant un moteur Krait développés par Qualcomm sur une base ARM à des Cortex-A53 et Cortex-A57 issus directement, et sans modifications, des labos d’ARM. Des puces ayant donc un ADN 100% identiques à celles de la concurrence reprenant ce moteur ARMv8. Un état dangereux pour Qualcomm à mon sens puisque le Krait permettait de différencier la gamme de ses puces de toute la concurrence. Heureusement, il ne s’agit là que d’une transition puisque Qualcomm a bien fait comprendre que sa future génération de processeurs reprendra le chemin d’une optimisation spécifique à la marque. La partie graphique du SoC est par contre toujours une création sur mesure de Qualcomm avec des Adreno et bien sur la présence mise en avant de solutions 4G.

Certaines puces comme le Snapdragon 810, la plus haut de gamme, vont jusqu’à détailler un son en 11.1 qui peut paraître un peu délirant sur un smartphone ou une tablette mais qui adresse en réalité un traitement sonore complet à mettre en relation avec le 4K. Si il est peu probable que tout un chacun possède le matériel pour prendre en charge un tel signal audio/vidéo, la présence d’une puce sachant le gérer indique qu’elle saura également manipuler des flux moins détaillés.

Snapdragon

Enfin, d’autres éléments important comme la présence du WiPower pour le chargement sans fil, la recharge rapide et la capture photo et vidéo de haute qualité, sont mis en avant. On retrouve là des arguments qui peuvent faire mouche sur un marché souvent saturé d’annonces uniquement focalisées autour de la vitesse de traitement.

Autant d’arguments qu’on ne retrouvera pas entièrement chez les concurrents plus entrée de gamme.

Un commentaire.
  • 19 juillet 2014 - 12 h 25 min

    Pour voir apparaître les 808 et 810, il faudrait déjà que le 20nm de chez TSMC soit assez mature et qu’il ait de bon rendement. Ça n’est pas le cas et ça ne le sera pas avant H1 2015.
    cf ce lien sur la roadmap Qualcomm
    http://www.anandtech.com/show/7925/qualcomms-snapdragon-808810-20nm-highend-64bit-socs-with-lte-category-67-support-in-2015
    Pour les 615, 610 et 410, ils utiliseront semble-t’il le 28nm LP de TSMC donc ils auront du yield et pourront livrer en volume d’ici la fin de l’année. Une petite interrogation cependant sur la source pour le mileu/bas de gamme. Qualcomm a annoncé il y a 15 jours un accord important avec le fondeur chinois SMIC pour de la production en 28nm qui pourrait donc passer de TSMC à SMIC en 2015.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *