Qualcomm s’associe à Allwinner pour augmenter ses ventes en Asie

Qualcomm, le géant Américain, vient de conclure un accord avec le designer ARM, et concurrent, AllWinner pour distribuer ses puces en Asie. Un deal assez proche au final du partenariat Intel / Rockchip qui commence à porter ses fruits.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

C’est par voie de communiqué de presse qu’AllWinner annonce un partenariat avec Qualcomm pour proposer plus de tablettes 3G/4G grâce aux brevets intégrés d’habitude dans les SnapDragon.

qualcomm Snapdragon 800

AllWinner n’est pas le concepteur le plus connu de puces ARM du marché, c’était malgré tout le second vendeur de SoC de tablettes en 2013. Second derrière un Apple totalement intouchable à l’époque.

Qualcomm, quant à lui, on ne le présente pas, le créateur de Snapdragon, des SoC ARM modifiés en interne qui ont bonne presse depuis de nombreuses années sur les marchés tablettes et téléphonie.

Ces 2 compagnies viennent de signer un partenariat tendant à profiter des capacités de l’un comme de l’autre sous le même système symbiotique que le contrat passé entre Rockchip et Intel. But du jeu, aider AllWinner à proposer des puces 3G et 4G sur ses propres marchés et offrir à Qualcomm un nouveau débouché, de taille, pour ses produits.

Le Wifi-Only n’étant plus à la mode et les gammes de puces 3G/4G d’AllWinner étant limitées, il lui fallait récupérer une solution technique pour proposer des SoC capables de soutenir ces formats de communication. Qualcomm fonctionne ici, comme à son habitude, en fournissant une technologie à un concurrent mais en récupérant des royalties sur ses modems au passage. L’intérêt pour la marque Américaine est de toucher une masse considérable de clients qui n’auraient pas choisi une puce Snapdragon – trop chère – de toutes façons.

Un demi voile levé sur l’AllWinner A80, un processeur 8 coeurs en big.LITTLE

Qualcomm va donc toucher un montant assez faible sur chaque puce 3G/4G de AllWinner équipée d’une solution issue de ses labos. Le montant sera évidemment moins important que si la marque avait vendu une solution complète mais c’est un marché ultra concurrentiel que le concepteur Américain aurait eu du mal à toucher aujourd’hui même avec ses Snapdragon les plus accessibles.

Cette méthode synergique aura probablement également un effet positif sur les relations de la marque Américaine avec les autorités Chinoises qui n’ont pas apprécié le comportement en sens unique du business de la marque par la passé. Et quand je dis pas apprécié, en terme moins délicats, le gouvernement Chinois avait gentiment collé une amende d’un bon gros paquet de millions de dollars à Qualcomm en faisant les gros yeux et tout.

Chaque société y trouve son compte donc, et pour nous c’est peut être encore une occasion de voir baisser le tarif des tablettes 3G/4G.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*