Qualcomm Quick Charge 4 : 5 minutes de charge pour 5 heures d’utilisation

Qualcomm annonce son Quick Charge 4, une évolution du protocole qui devrait permettre en 5 minutes de charge d’obtenir jusqu’à 5 heures d’utilisation. Des chiffres assez fous qui passeront par l’emploi d’une solution Qualcomm très spécifique.

Alors que les batteries peinent à augmenter en capacité depuis des années, la solution aux problèmes de mobilité semble pouvoir être résolue avec une fonction de rechargement rapide. Imaginez qu’un simple branchement de 5 minutes à une prise de courant vous apporte jusqu’à 5 heures d’autonomie. C’est la promesse  du Quick Charge 4 de Qualcomm.


Qualcomm Quick Charge 4

Le Quick Charge 4 sera une des possibilité introduite par l’arrivée du SoC Snapdragon 835 qui devrait débarquer commercialement dans la première moitié de 2017. Cette évolution du protocole de recharge rapide est dépendant du bon vouloir de Qualcomm pour son implantation et c’est une bonne stratégie commerciale car tout utilisateur voulant en profiter devra passer par un produit de la marque. On peut imaginer l’effet d’une publicité pour un smartphone ou une tablette qui pourrait retrouver une batterie offrant une excellente autonomie en se branchant simplement 5 minutes sur une prise murale.

Qualcomm Quick Charge 4

Qualcomm introduit donc deux nouveaux PMIC pour prendre en compte Quick Charge 4 : Les SMB1380 et SMB1381. Ces solutions devraient arriver avant la fin de l’année. La promesse est de pouvoir remettre une batterie à moitié de sa charge en 15 minutes de branchement. De quoi sauver bien des situations avant de se retrouver avec un appareil agonisant car en fin de capacité.

Constructeurs comme clients devraient donc s’intéresser à ce type de technologie et pousser le Snapdragon 835  vers le devant de la scène. Avec les fonction Dual Charge les utilisateurs de Quick Charge 4 pourront obtenir des rechargement 20% plus rapides et 30% plus efficaces qu’avec la génération Quick Charge 3.

Qualcomm Quick Charge 4

Pour parvenir à ce résultat, Qualcomm utilise une fonction baptisée INOV pour Intelligent Negotiation for Optimum Voltage. Cette fonction de gestion de l’énergie qui détecte et adapte les voltages que peuvent encaisser les batteries de vos appareils. Désormais INOV intègre une fonction de gestion de chaleur afin d’adapter la charge non seulement par rapport à ce que peut encaisser une batterie en termes électriques mais également adoucir ses voltages et ampérage en fonction de la température de la batterie. Les récentes affaires de batteries explosives ont provoqué assez de remous et de dommages pour prendre ce genre de précautions.

Qualcomm Quick Charge 4

Le Quick Charge 4 promet ainsi une protection intelligente pour éviter toute éventuelle surcharge et met en avant une identification de toute la chaîne en place : Chargeur, batterie, processeur mais aussi câbles intermédiaires. Il sera sans aucun doute nécessaire d’utiliser le chargeur et le câble d’origine pour profiter de cette fonction.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 17 novembre 2016 - 14 h 50 min

    On a un retour sur l’usure des batteries sur le long-terme avec ce genres de charges ?
    Par exemple après un an, le même téléphone chargé en Quick charge tous les jours VS le même chargé en standard 5V/1A ?

    Répondre
  • 17 novembre 2016 - 16 h 58 min

    Google ne vient pas d’annoncer il y a peu son souhait de voir disparaitre toutes ces technologies propriétaires de charge rapide ?

    Répondre
  • 17 novembre 2016 - 17 h 03 min

    De ce que j’ai compris il n’y a rien de vraiment révolutionnaire,
    Si je ne m’abuse pour faire passer plus de watts par un simple câble usb, ils augmentent la tension, en la faisant passer de 5V à 10V par exemple.
    Ensuite pour ce qui est de la charge des accus je pense qu’ils reprennent les même techniques de charge pour les accumulateur lipo en modélisme, c’est à dire que la charge est subdivisé par le nombres d’éléments qui constitue la batterie.
    Donc forcément au lieu de charger en serie X nombres d’accumulateur, dans une charge en paralèlle il y aura moins de pertes surtout si en plus chaque subdivision d’accus reçois une tension optimale.
    Mais bon tout cela est a confirmer, mais je pense que je suis pas loin de la méthode employée.

    Répondre
  • 17 novembre 2016 - 17 h 18 min

    « voltage et ampérage » ouille ça pique dans mes oreilles, plutôt « tension et intensité » (je chipote, faut bien trouver un défaut au texte) :D
    Sinon pour les 15 minutes pour la moitié de batterie, c’est sur une batterie de 2750 mAh. A comparer avec le SuperVOOC.

    Répondre
  • 17 novembre 2016 - 20 h 19 min

    @X3n0
    Pas tout à fait.. en aéromodélisme, on fait ça parce qu’on a des batteries constituées de plusieurs éléments en série (2 à 7,2V, 3 à 9,6v) et on les charge séparément parce que si on chargeait toute la pile en série, on en serais pas capable de garantir l’équilibre de la charge entre les différent éléments (et risque de « POUF la batterie » donc..)

    Par contre, dans un téléphone mobile, on a 3,6v de tension batterie, donc seul élément LiPo ou LiIon.

    Répondre
  • 17 novembre 2016 - 20 h 44 min

    Ça ne remplacera JAMAIS le manque d’autonomie de certains smartphones.

    Répondre
  • 18 novembre 2016 - 12 h 32 min

    @X3n0 : je pense exactement la même chose, structurellement toutes les batteries sont constituées d’unité de charge en série, que ce soit visible ou pas.

    Répondre
  • 19 décembre 2016 - 9 h 01 min

    […] format Quick Charge 4.0 vient d’être annoncé mais le format Quick Charge 3.0 est mieux installé pour le moment, […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *