Le prix de la mémoire vive flambe face à la demande des serveurs

On pouvait espérer un tassement des tarifs de mémoire vive mais, au contraire, le prix des modules continue d’augmenter encore et encore. Les divers fabricants seraient en train d’anticiper une forte hausse de la demande et ajusteraient en conséquence leurs capacités de production.

Samsung, Hynix et Micron seraient en pleins préparatifs pour faire face à un accroissement significatif de leurs carnet de commandes. Leur capacité de production serait en pleine restructuration avec une augmentation de celle-ci de 30% par rapport à 2017. Ces efforts ne seraient toutefois probablement pas suffisants pour faire face à une énorme demande de mémoire vive dan les mois à venir.

2018-03-12 17_18_51-minimachines.net

La demande en provenance des smartphones de mieux en mieux équipés mais également des serveurs augmentant sans cesse. Les services dépendant du cloud étant de plus en plus importants, il faut équiper en conséquence les salles qui vont les gérer. Face à une demande sans cesse croissante et une offre qui n’arrive pas à suivre, la conséquence est toujours la même. Les prix de la mémoire vive qui se sont déjà envolés depuis des mois vont continuer à grimper. Une situation qui inquiète de nombreux acteurs du secteurs PC puisque ces augmentations de composants – mémoire vive, stockage et cartes graphiques – sont de véritables freins dans cette économie en terme de ventes de machines.

Les premiers impacts réels de  cette évolution devraient être visibles au second trimestre 2018. Cela se traduira par une augmentation du prix des composants dédiés et spécialisés pour les serveurs et les smartphones puis, parce que les lignes de productions traditionnelles auront été amputées pour faire face à cette demande spécifiques, cela impactera ensuite le reste du marché.

Source : Digitimes

36 commentaires sur ce sujet.
  • luz
    12 mars 2018 - 17 h 36 min

    Moi qui voulais remplacer mon i5 2500k avec 16Go de RAM (Environ 60€ en DDR3 à l’époque) par un Ryzen 5 2600X, je vais peut-être devoir encore attendre. D’un autre coté, la RAM a t’elle une chance de redescendre avant 2019 ?

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 17 h 45 min

    Tous les prétextes sont bons pour augmenter les prix même ceux et surtout ceux qui sont inventés.

    Répondre
  • dja
    12 mars 2018 - 17 h 45 min

    GG Pierre !
    La ram que j’avais provisionné suite à ton article précédent, et que j’avais mis en commentaire, payée 369 euros il y a 40 jours, est aujourd’hui à 699. J’en avais pris 3 packs.
    C’est du hardware trading ;-) +90% en 40 jours.

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 17 h 48 min

    @dja: C’est complètement dingue hein… Ca fait très peur pour le reste du marché :/

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 18 h 05 min

    Moi j’vous l’dis, j’suis pas prêt de changer mon i5-4460 en DDR3 …
    Pas plus que ma R9 270 d’ailleurs …

    Tout est vraiment fait pour pousser vers les consoles de salon …

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 18 h 13 min

    À t’on besoin d’autant de RAM ?

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 18 h 34 min

    @Doumerc: Ben d’autant c’est combien ? Parce qu’il en faut un peu pour écrire ton message. toute la ram va augmenter car c’est un marché qui se négocie au composant. Que ce soit pour faire une barrette de 2,4,8,16 ou 35 Go cela ne change rien.

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 18 h 39 min

    @Pierre Lecourt: lol , oui désolé ,j’entends par la quantité embarqué , mais tu a répondu à ma question du coup merci!

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 18 h 45 min

    @ Pierre,

    Bon ok le jeu de l’offre et de la demande sous le scope des capacités de production insuffisante est une chose, mais, trouver de la ram de 8 GB que j’ai acheté il y a 1 an 1/2 à 22 euro, du crucial, que j’ai soit dit en passant eu la bétise de retourner car mon mini pc chinois de piètre qualité a cessé de fonctionner au bout d’une semaine, alors que j’ai besoin de ce module pour un portable et qu’il oscille désormais entre 60 et 90 €, il y a bien une rétorsion volontaire de la part des fabricants de leur capacité de production et un jeu spéculatif de leur part. De plus,nous ne sommes pas encore venu à un instant de l’histoire où les matériaux premiers sont d’une cherté telle, que cela légitimerait une augmentation aussi faramineuse !?

    Répondre
  • luz
    12 mars 2018 - 18 h 51 min

    Bein justement, le prix du waffer est en train d’exploser par manque de matière première non ?

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 19 h 05 min

    @Raph: Euh, on est dans une société capitaliste non ? Donc il n’y a aucun besoin de légitimation des tarifs pour les fabricants. Quand un fabricant de produits pharmaceutiques décide d’augmenter un produit vital pour des malades de 1000% en une nuit pour assurer une meilleure rentabilité personne ne lui demande une légitimation de cette décision, juste de revenir en arrière.

    Si demain un événement météo détruisait les usines d’un des principaux acteurs de ce marché, les autres doubleraient leurs tarifs alors qu’aucune raison techniques ne donnerait de raison pour cette augmentation. Juste la demande qui augmenterait encore.

    Aujourd’hui les fabricants n’ont pas besoin de diminuer leur offre et l’augmenter à un coût qui pourrait être dangereux. La situation est à leur avantage et ils en profitent en bon capitalistes sur un marché concurrentiel. Ils n’ont aucune explication ou légitimité à donner.

    Répondre
  • ted
    12 mars 2018 - 19 h 10 min

    Je comprend mieux pourquoi Dell ne veut plus nous fournir nos serveurs avec 1To de RAM avec des prix négociés l’année précédente.

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 19 h 12 min

    @ Pierre,

    Je n’en doute pas ;)

    Sacré modèle économique chinois ;)

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 19 h 15 min

    PS :
    Ce qui m’étonne, c’est qu’il n’y ait pas de nouveaux entrants qui cherchent à se faire une place en proposant des prix « planchés ». Tu penses que ca va arriver ? (j’imagine bien que la technologie et les outils de prod. adéquates ne s’acquièrent pas du jour au lendemain, au regard du coût des machines à photolithographier, une simple unité de prod. coûtant la bagatelle de 10 à 20 millions €.

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 19 h 22 min

    Petite question….. cela n’aura-t-il pas aussi un impact sur les disques SSD à courts termes?

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 19 h 37 min

    @Raph: Les machines c’est rien. Les brevets c’est autre chose. C’est un marché verrouillé ! Venir sur ce marché aujourd’hui c’est développer une nouvelle technologie et donc un investissement massif en pus des capacités de production. Imagine ce qu’il se passerait après 2 milliards de dollars d’investissement quand tu sortirais tes premières barrettes en tant que nouvel arrivant. Tu ferais baisser le marché en ayant uniquement des dettes et des concurrents qui s’en sont mis plein les poches pendant des années…

    En gros tu scierais petit à petit ta propre branche au fur et a mesure que tu développerais ton système. Tes concurrents auraient quand a eux tout le loisir de casser les prix sur tes gammes de mémoire en proposant par exemple leurs modèles plus haut de gamme a prix cassé au même tarif que les tiens. Si ta nouvelle barrette inconnue est à 10$ en moyen de gamme et qu’ils font une promo sur leur haut de gamme au même tarif… Les gens vont préférer quoi ? La valeur sure ou le nouvel arrivant ? Le moyen de gamme ou la « bonne affaire » d’un haut de gamme à prix cassé ? Pour eux c’est une opération « blanche » à savoir qu’ils ne gagnent pas d’argent mais n’en perdent pas. Pour toi c’est autre chose. Si ton stock ne s’écoule pas tu perds de l’argent et tes dettes courent toujours derrière pour payer usine et développement. Bref si un nouvel arrivant débarquait il lui faudrait des reins très solides. C’est pour cela que l’on a vu une concentration de noms sur le secteur et non pas un développement de multiples entités.

    Je discutais de tout cela avec des acteurs importants du marché, en demandant pourquoi ils n’ajustaient pas leur capacité de prod. Et la réponse est toujours la même. C’est dangereux.

    D’abord cela ferait baisser mécaniquement leurs profits : Augmenter la production c’est se concurrencer soit même, il n’y a aucune raison de le faire. Pour les serveurs c’est différents car tu ne peux pas gagner les marchés importants avec une capacité trop faible. Si tu dois pouvoir fournir disons 6000 Go de ram serveur pour un seul contrat alors que tu ne peux pas en produire autant rapidement, le client ira voir ailleurs. Augmenter la production a donc du sens.

    Ensuite, si tu augmentes ta prod pour le grand public tu vas te mettre à vendre 10 barrettes à 10€ de marge (100€ de CA) là ou avant tu vendais 8 barrettes à 12 € de marge (96€ de CA). C’est moins bien mais il « manque » 2 barrettes au marché. Et donc la réalité c’est que le marché va acheter 10 barrettes à 12€ et tu vas gagner 120€ de CA.
    Si la demande baissait tu aurais une autre vision du problème, tant qu’elle est forte c’est plus rentable comme cela.

    Enfin, le marché est partagé, les parts sont définies. Personne n’a intérêt a grappiller des parts en cassant les prix en ce moment où tout le monde se remplit les poches. Augmenter sa capacité de production pour baisser ses prix c’est bien quand le marché est au plus bas, pas quand il est au plus haut…

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 19 h 38 min
  • 12 mars 2018 - 20 h 00 min

    J’ai monté un PC de bureau pour ma femme début février, en janvier j’ai préparé ma liste de commande, mais j’ai attendu 3 semaines que l’éditeur du logiciel qu’elle utilise me confirme son parfait fonctionnement sur Windows 10 et un I5 kaby Lake (grrr !!!! )
    Résultat, de 125 € pour 2×8 Go de DDR4 2400, je suis passé à 90 € pour 2×4 Go :(
    son PC a donc 2×4 Go … et je viens de regarder, en 1 mois, les 2×4 Go ont encore pris 12% : actuellement c’est 100€ pour 2×4 Go.

    Je comprends les fabricants de PC : la mémoire grimpe très très fort, les cartes vidéos sont hors de prix … alors que le marché des gamers est un bon relais de croissance, mais à 200€ les 16 Go, et 700€ la GTX1080 le nombre de clients potentiels risque de diminuer …

    Cdlt

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 20 h 01 min

    @ Pierre,

    Thx pour la réponse très complète et tes retours d’expérience auprès des acteurs.

    Concernant les brevets, j’aurais y penser, d’autant plus que je suis en plein dans la propriété intellectuelle au niveau pro.

    Damm ! ;)

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 20 h 07 min

    PS d’un autre côté, niveau grand public, pour certain, dont moi, la logique est désormais : temporiser la décision d’achat dans l’espoir que les prix vont baisser. Ce qui ne doit pas être étranger à la baisse global des ventes de pc (ok il y a une pléthore d’autres fondements, cpt, ca n’aide pas à changer la donne)

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 20 h 29 min

    @Raph: Oui, d’où un marché en forte baisse en ce moment. Il faut être motivé pour s’offrir une machine de jeu par exemple.

    Répondre
  • 12 mars 2018 - 20 h 55 min

    @ Pierre, Completement. Ce n’est pas étranger à mon achat d’une Wii U d’occaz privilégiant la Gamer Experience (à la Nintendo) plus que la puissance d’un PC gérant du GTA V.

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 1 h 56 min
  • 13 mars 2018 - 3 h 37 min

    Tes arguments sont valident Pierre et plutôt convaincants. Mais à la vue des informations postées par Bzels (que j’ignorais) je me demande si cette flambée des prix n’est pas aussi en partie artificielle pour anticiper ce nouvel acteur chinois en 2020 qui aura pour conséquence une redistribution des pma ainsi qu’une chute drastique des prix. Car si il y a bien un pays qui peut se permettre de faire du dumping pendant des années c’est bien la Chine, ils ont de quoi faire face à Samsung et Micron qui ne pourront pas justifier des opérations « blanches » pendant si longtemps. Regarde Xiaomi, si ont quasiment foutu dehors Samsung en Chine (je sais, ce n’est pas des situations totalement comparables mais tu saisis l’idée). Samsung, Micron (Intel) et consorts ne sert-ils pas entrain de se gaver avant sécheresse ? J’en sais rien mais je pense que la question mérite d’être posée. Après, il reste la bataille de l’innovation et la prime aux premiers entrants que les acteurs historiques ne risques pas de lâcher si facilement.

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 10 h 47 min

    C’est sur que tout augmente .
    Je lis opérations blanches sans bénéfices ,OK mais c’est aussi un fait qu’il gagne de l’argent en ayant moins de bénéfices ,ils payent moins d’impôts .

    Je me demande aussi si un gros fabricants vend son serveur ou son gros PC le même prix a une entreprise Parisienne qu’a une entreprise de New-Delhi .

    La demande de mémoire existe c’est sur par contre ,je comprends pas comment une entreprise qui fabriquait des microprocesseurs ne peut pas fabriquer de puces mémoires . Les usines existent ,certaines sont fermées ,d’autres tournent avec moins de personnel ou moins de machines en activités .

    De plus cette hausse justifiée ou non des barrettes mémoires vas encore écrouler le marché du PC .
    C’est sur qu’a voir qu’il faut 200 euros pour un PC bien équipé en mémoire ,j’ai pas envie de changer mon PC maintenant .
    De ce fait le vendeur de processeur ,le vendeur de carte mère et le vendeur de SDD perdent des ventes .

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 11 h 09 min

    @Pierre Lecourt: J’ai pris un Ryzen à l’été 2017 avec seulement 8Go de Ram (2*4Go) et une carte mère à 4 slots dans l’idée de rajouter 2 sticks plus tard à tarifs raisonnables. A l’époque j’ai payé 75€ pour un kit pas mal (DDR4-3000, CL15), je suppose que je vais rester longtemps à 8Go.
    En tous cas je suis content d’avoir acheté à ce moment là, j’ai pu avoir une GTX 1060 à bon prix, à cette époque les cartes AMD étaient introuvables à des tarifs corrects mais les cartes Nvidia pas encore impactées par la pénurie.

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 11 h 13 min

    Il y a quand même une forte impression entente sur les prix du marché et ca ce n’est pas légal ;-)

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 11 h 37 min

    @Belgotux:
    C’est ce que le Gouvernement Chinois a fait comprendre à Samsung,
    qu’il y aurait une entente sur les Prix de la Mémoire DRAM,
    mais je penses que Samsung a du s’arranger avec le Gouvernement Chinois !!!

    Je n’en suis pas spécialement surpris, de fort soupçons d’entente sur les prix de la DRAM,
    mais le plus surprenant c’est que les dirigeants Américains et Européens n’interviennent pas,
    ce que n’a pas l’air de vouloir les déranger…
    Alors que c’est quelques choses de formellement interdit par nos Lois,
    et que c’est même répréhensible et punis !!!
    Le plus souvent les fabricants ne sont malheureusement punis,
    que d’amendes proportionnellements ridicules à leurs GAINS !

    C’est pareil pour les Amendes pour GOOGLE, Facebook, APPLE, AMAZON…
    des amendes trop petites et dérisoires,
    sont en définitive une forme d’encouragement à leurs mauvaises pratiques !

    Il y a de trop fortes collusions entre nos politiques et certaines Multinationales !!!
    Ce qui devient de fait une forme de Corruption Généralisé…

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 11 h 39 min

    @Belgotux: Les prix ne sont pas identiques mais la situation est verrouillée pour le moment. Regarde les marques de cartes graphiques avec les prix en ce moment. C’est le même symptôme. Les prix ont tous augmentés dans des mesures différentes. Est-ce dû à une entente ? Difficile de croire que ces acteurs puissent s’entendre et si ils le faisaient ce serait sur une base de prix commun. Non c’est simplement l’offre et la demande…

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 11 h 43 min

    @anobee: La création de cette nouvelle entité est à un horizon lointain avant de voir des retombées et cela ne signifie pas pour autant la fin des marchés des acteurs en place qui possèdent des portefeuilles de brevets et de technologies très complet. Il faut voir également que ces derniers ne s’arrêtent pas pour attendre et voir grossir leurs concurrents. Ils travaillent activement a développer leurs circuits commerciaux, a développer de nouvelles technologies et surtout a rentabiliser leurs investissements. Quand les nouveaux arrivants seront disponibles il leur faudra 10 ans pour essuyer leurs dettes. En face les machines seront déjà bien amorties. Devine quel sera la mouvement des « anciens » face aux nouveaux ?

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 15 h 20 min

    Quelle tristesse pour le monde du hardware, entre les prix des cartes graphiques et de la RAM , j’aurais jamais cru voir ça un jour… Plus qu’à prier pour que la situation revienne vite à la « normale ».

    Répondre
  • luz
    13 mars 2018 - 18 h 59 min

    Avec la chute des Cryptomonnaie, le prix des cartes graphiques devrait revenir à la normal, minus l’augmentation du prix de la GDDR5 bien sûr.

    Répondre
  • 13 mars 2018 - 23 h 42 min

    Tous les 3 ans ils nous sortent une excuse pour faire flamber les prix.
    De plus le cloud permet normalement d’économiser le matériel et l’énergie par rapport à une solution décentralisée

    Répondre
  • Dan
    14 mars 2018 - 10 h 54 min

    Faut se poser la question : Pourquoi les serveurs ont besoin de plus en plus de RAM ?
    Pour traiter quoi ? quels types de datas ?
    Certainement des videos. C’est l’explosion de la video sur les réseaux sociaux.
    Tout le monde y va de sa petite video, dans le cloud.
    Et c’est pas fini, on va vers la UHD, la 4K, ça a pas fini de ramer.

    Répondre
  • 14 mars 2018 - 14 h 22 min

    […] mémoire vive embarquée sur cette carte reste quand a elle identique avec un gigaoctet embarqué. Ce n’est pas le moment de jouer avec le feu en augmentant sur ce poste au vu du marché de la …. La fondation propose un produit à 35$ et toute évolution de la RAM à la hausse pourrait limiter […]

  • 18 avril 2018 - 14 h 44 min

    […] Cela complète les interrogations soulevées en commentaires lors d’un dernier billet sur le s…. Pourquoi les industriels ne réagissent t-ils pas plus vite en cas de forte demande sur ce type de produits ? Il y a d’abord une question de calendrier. On n’ouvre pas une usine de semi conducteurs de pointe comme un stand de moule frites en brocante. Cela demande des investissements complexes et une infrastructure encore plus complexe : Entre le terrain nécessaires, les permis que cela suppose, les personnels a former et les besoins en énergie, il faut quelques années pour faire sortir de terre de quoi réguler une forte demande de la production. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *