Premières images du Shuttle DS47, un Celeron 847 fanless bien équipé

Premières images du Shuttle DS47, un Celeron 847 fanless bien équipé

Le Shuttle DS47 est un petit boitier compact, sobre et très bien équipé en connectique qui accueillera une solution Intel Celeron 847. Jusque là rien de bien excitant, sauf que cette machine fonctionnera sans aucune ventilation et disposera enfin d’une connectique complète.

Une minimachine totalement inaudible et offrant des performances convaincantes ? Le Shuttle DS47 veut tenter de résoudre cette équation, le produit devrait être présenté au Computex en Juin prochain à Taipei et seules 2 images de la machine sont disponible pour le moment.

2 images et des spécifications confirmées : Il s’agira bien d’un vrai PC et pas d’un ersatz de machine sous prétexte qu’elle est dépourvue de ventilation. Avec un Celeron 847 d’Intel, un processeur double coeur à 1.1 Ghz avec 2Mo de cache, et jusqu’à 16 Go de mémoire vive montée sur 2 slots de mémoire DDRIII, cet engin pourra trouver sa place en entreprise comme chez les particuliers.

Shutle DS47

On retrouve un lecteur de cartes SDHC, 4 ports USB 2.0, 2 ports USB 3.0, 2 prises Ethernet Gigabit, 2 ports séries, une sortie casque et une entrée micro,  1 sortie DVI qu’il sera possible de transformer en VGA avec un adaptateur et une sortie HDMI.

En interne 1 MiniPCIe format mSATA pour du stockage, un second port MiniPCIe demi format pour une carte Wifi ou autre module et 2 slots de mémoire vive.

L’ensemble mesurera 20 cm de haut pour 16.5 cm de profondeur et 3.95 de large. Le tout sans aucune ventilation mécanique mais uniquement des dissipateurs.  Le Shuttle DS47 pèsera 2.05 kg et pourra s’adapter sur un support VESA pour venir se coller derrière un écran.

Shutle DS47

Aucune idée de tarif pour le moment, mais ce type de solution capable de dissiper la chaleur d’un Celeron qui dégage 17 watts serait tout à fait à même de dissiper des séries plus évoluées de processeur Intel comme des Core i5 ou i7. Peut être le début d’une série d’engin inaudibles performants et efficaces chez Shuttle ?

Source : FanlessTech.

17 commentaires sur ce sujet.
  • 11 avril 2013 - 13 h 37 min

    @mathurin: « merci de ce relire un peu » LOL

    Répondre
  • PJL
    11 avril 2013 - 13 h 45 min

    Pourquoi 2 ports com et en plus en facade ?
    Quel intérêt ?

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 13 h 47 min

    @PJL : entreprise/programmation

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 13 h 52 min

    @PJL: Pour être plus complet que @prout qui ne t’a répondu qu’en soufflant des informations très rapides…

    Les ports séries sont prisée par les industriels et le monde de l’entreprise en général. Ce n’set pas pour permettre d’utiliser une vieille souris çà boule oubliée dans un placard mais généralement pour piloter d’autres machines : Serveurs, instruments de mesure ou robot. Ce type d’engin peut donc venir se glisser dans un labo ou une entreprise avec plus de facilité. Il est vrai que Shuttle aurait pu, par exemple, enlever ces ports et proposer une sortie audio S/PDIF ou du eSATA à la place pour des particuliers … Mais utiliser un seul boitier permet de baisser les tarifs.

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 14 h 09 min

    Et puis surtout, ca transforme la chose en sujet de conversation: « Oh, c’est quoi ca ? » « Ca s’appelle des ports RS-232C… Tu vois ma petite, Il y a longtemps… » et ça finit avec nos MP3 de bruits de modems et des bords d’écran striés rouge et bleu.

    C’est presque aussi bien que les bosses de chameau bourrées de sable.

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 14 h 21 min

    Tiens, puisqu’on parle de Celeron 847 dans un boitier compact et fanless :
    est-ce que c’est faisable de la faire soi-même à base de genre de carte mère : http://www.gigabyte.com/products/list.aspx?s=42&jid=5&p=2&v=30 sur laquelle on remplacerait le radiateur par un pad qui dissiperait la chaleur sur un boitier métal ? Je suppose que je ne suis surement pas le premier a y penser mais je suis noob sur le sujet. Donc s’il y en a qui ont déjà fait …

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 15 h 15 min

    @Pierre Lecourt: C’est clair, RS232 n’est pas mort, et les convertisseurs USB, c’est bien pour le prototypage, mais en prod, ça le fait pas… ca se débranche trop facilement par exemple.
    Actuellement je l’utilise pour du heart-beat sur un loadbalancer, par exemple, les 2 se parlent pour vérifier que l’autre n’est pas mort, ou pour le switch over.

    Mais dans un cadre « home-cinéma », c’est clair que c’est plutôt old-school.

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 15 h 18 min

    Mmm… Silence…

    Grâce à Pierre j’ai acquis un Arctic silencieux… Mais pas tout à fait ! Pas de ventilateur, donc pas de bruit de ventilateur, mais maintenant j’entends le bruit du disque dur ! Bon, je sais, la solution porte un nom : SSD, mais c’est trooop cher pour l’instant.

    Alors voila, pour ceusses qui veulent du silencieux, sachez que le fanless n’est qu’une partie de la question !

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 15 h 20 min

    @JeffBlagnac: Ca doit être faisable je suppose, avec un gros rad de vieil ampli par exemple.

    @Izaref: Ca doit être beau a voir ^^

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 15 h 21 min

    @renaud: en l’occurence sur ce Shuttle, c’set du mSata donc forcément du SSD :)

    Répondre
  • 11 avril 2013 - 18 h 45 min

    @Pierre Lecourt: Ouais, avec des yeux de geek alors, sinon c’est juste 2 cartes mères mini-ATX (sous ATOM d’ailleurs), dans un rack 19′ avec 2 alim distinctes, reliés par un câble null-modem.

    Ca a été mes premiers SSD d’ailleurs, des 30Go payés une fortune (vide à 90% en plus), mais vu qu’il n’y a aucune écriture dessus (les logs sont déportés), ca me semblait increvable, et hyper rapide au boot, plus que des CF industriels.

    C’est aussi ma première « mini-machine », d’un certain point de vue, 2 petits ATOM en frontal d’une cohorte de Xeons. Limité à 4A de courant pour ma baie, les Celerons de l’époque étaient à 35w, contre 17w au total pour toute la CM Intel.

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 0 h 57 min

    C’est un cousin du XS36V lui-même apparenté aux XS35.

    Au fait pourquoi le site ne parle-t-il jamais des minimachines destinés au marché professionnel, certains constructeurs proposent des machines assez petites comme HP avec les Elite 8300 USDT, mais les DC7800 USDT d’il y a 4 ou 5 ans ne sont pas plus gros.

    Répondre
  • 12 avril 2013 - 9 h 23 min
  • 12 avril 2013 - 12 h 32 min

    Enfin un double port Ethernet! De quoi également se faire un bon routeur/firewall/serveur à brancher entre sa box et son réseau local.

    Répondre
  • 16 novembre 2013 - 10 h 22 min

    Je viens de commander et de recevoir le mien (merci MiniMachines de me l’avoir fait découvrir). Emballage impec, livré avec un quick starter papier (ça se fait encore !). En le suivant, j’ai pu monter la RAM, le SSD (récupéré d’un autre PC), le kit VESA sans problème. Le plus dur a

    Répondre
  • 16 novembre 2013 - 10 h 36 min

    Je viens de le commander (merci MiniMachines de me l’avoir fait découvrir) et de recevoir la commande. Emballage impec, avec documentation papier couleur bien faite (oui oui !) pour le montage et la description du PC. Montage de la RAM, du SSD et du kit VESA facile (alors qu’un tournevis représente un danger pour moi :-)). Montage du boîtier soigneux, pas de fils volants, bref, le sentiment d’avoir un PC bien pensé et bien monté.
    Le CD d’accompagnement contient des drivers pour Windows et des .pdf documentant le BIOS et reprenant le quick starter guide papier.
    Seule difficulté: trouver la touche de fonction au démarrage pour rentrer dans le setup (… Del) et installer l’OS (Ubuntu). Celui-ci reconnaît tout le HW.
    Premières impressions: y a pas photo avec le prédécesseur (un Atom N2800 dont la carte graphique GMA 3600 n’est pas supportée sous Linux). Et il est tout aussi silencieux :-)
    Point à surveiller: le clavier et la souris sans fil semblent s’endormir et mal se réveiller: à surveiller et peut-être affiner.
    Dernier mot sur la connectivité: il y a 2 connexions RJ45 (pour ceux qui veulent s’en servir comme PC industriel ou pour les paranos… mais il faut 1 switch manageable pour gérer le teaming), et même 2 ports COM (toujours pour une utilisation industrielle ou comme POS connecté à une balance, par exemple). L’USB 3.0 semble effectivement plus rapide que le 2.0 (… je découvre).

    Répondre
  • 12 mars 2014 - 19 h 10 min

    […] marque a judicieusement déplacé les ports série présents en façade sur le DS47 vers l’arrière, ce qui permet de séduire un peu plus les utilisateurs particuliers qui ne […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *