Pour Acer, l’avenir du PC sera tactile

Dans une interview accordée aux Echos, le nouveau président opérationnel d’Acer s’engage sur la voie du tactile. Chez Acer en tout cas l’arrivée de Windows 8 annonce des bouleversements importants dans la conception des produits grand public.

Parmi les points soulevés par M. Wong il y a le délai important de transition apporté par Windows 8 : Si le système est en vente dès aujourd’hui on ne croit pas chez Acer à un bouleversement trop rapide du marché. Les premiers effets devraient se ressentir à la mi-2013. Probablement au moment où l’utilisateur qui veut une nouvelle machine n’aura guère d’autres choix que de passer à Windows 8.

Le relais de croissance de Windows 8 n’est donc pas vraiment là pour Acer qui pense que ses ventes n’exploseront pas grâce à Windows 8. Le public est satisfait de Windows 7 et le passage vers Windows 8 ne se fera pas sans machines convaincantes.

Le tactile est-il pour autant la solution ? Sur les All-In-One familiaux j’en suis persuadé, mais dans le monde du portable le surcoût engendré par rapport aux usages réels actuels sont assez importants. Le constructeur Taiwannais y croit “à fond” et a décidé d’exploiter le filon. D’ici 2 à 3 ans Acer estime que la majorité des PC sera tactile, le temps que les programmeurs travaillent à rendre cette interface plus exploitable et que cette nouvelle habitude rentre dans nos usages.

M. Wong scinde clairement le marché en 2 avec des tablettes sous Windows 8 jugées plus productives et des engins Android destinés à la consultation. Un constat qui ne semble pas lui poser de problème pour le reste de son raisonnement… Et pourtant. Pour Acer, Google ne gène pas la stratégie du groupe en proposant des produits sur le segment de l’entrée de gamme.

La gamme Nexus 7 est donc clairement ancrée comme un produit d’appel au monde Android. Acer semble plus confiant car il propose un vaste panel de produits sur ce marché.

Le souci de cette démonstration vient de la différenciation faite par Wong sur le marché tablette : Si les machines Android sont dédiées à la consultation, quel besoin d’évoluer vers des engins plus haut de gamme ?

Le marché est encore incertain et parier sur l’avenir de Windows 8 ou l’état du marché d’ici 3 ans me parait encore assez risqué. La stratégie d’Acer semble en tout cas établie, s’appuyer sur Google et Android pour poursuivre sa progression.

A noter que le président d’Acer n’enterre pas les netbooks, ce marché représente encore 5% des revenus d’Acer au second semestre 2012. Quelques centaines de milliers de pièces donc, avec un marché moribond et des offres pas forcément très sexy. Qu’en serait-il si Acer proposait des machines 10″ 1366 x 768 sous Windows 8 non tactiles équipées d’un Celeron 847 avec 4 Go de mémoire vive et 500 Go de stockage ? La marque arrive à proposer des 11.6″ de ce type à 349€, au même tarif on devrait bien trouver quelques clients.

Lire toute l’interview des Echos.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 6 novembre 2012 - 13 h 57 min

    Tactile sur une tablette ok mais sur un ordinateur pas pour moi

    Répondre
  • 6 novembre 2012 - 14 h 49 min

    Même chose, je ne vois pas l’intérêt du tactile sur un ordinateur portable !

    Répondre
  • 6 novembre 2012 - 15 h 13 min

    Sauf dans le cas de convertible…

    Répondre
  • 6 novembre 2012 - 18 h 49 min

    @BABA
    Ils imaginent que dans 3 ans, tous les PCs portables seront plus-ou moins des “convertibles” avec un clavier détachable, ou dans le capot, ou à retourner, à déplier, à dérouler, en mimant les lettres devant la webcam, ou juste affiché sur l’écran.

    En plus, dans trois ans, il y aura Windows IX pour corriger Windows 8.

    Répondre
  • 6 novembre 2012 - 22 h 42 min

    J’ai peut-être le syndrome du vieux con, mais je n’y crois pas non plus une seconde. Je viens de taper ça en 10 secondes… Combien de temps et d’effort sur un 22 pouces tactile et couvert de crasse ? L’interface du futur doit permettre un maximum de saisie en un minimum de temps avec un minimum de mouvement et un minimum d’erreur : pas mieux que la souris et le clavier à ce jour…

    Peut-être la reconnaissance vocale et encore avec des systèmes capables de différencier les voix de différentes personnes et de gommer les bruits de l’environnement.

    En plus les dalles tactiles sont presques toutes glossy donc une nuisance même si on ne s’en sert pas.

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 12 h 18 min

    quand je vois les écrans des caisses de supermarché éteins ça donne vraiment pas envie de voir la même chose chez soi sur un écran où on regarde des images et vidéos, même sur un écran non tactile je passe souvent la chiffonnette ^^

    Répondre
  • Alx
    8 novembre 2012 - 2 h 07 min

    Je me joins à tous vos commentaires qui vont dans la même direction visiblement : le tactile est bien sur des outils de consultation, le clavier/souris c’est bien sur des outil de travail

    Mélanger les deux, pour certaines marques, c’est innover, faire des choses que les autres n’ont pas fait (Apple par ex). Sauf que dans ce cas, si ils ne l’ont pas fait, c’est peut-être pour de bonnes raisons.

    Avec ou sans stylet, un ordinateur qui se transforme en tablette, je n’y crois pas une seule seconde. Bill Gates y a cru il y a 10 ans, ça s’appelait les TabletPC et ça a été un four total. Une tablette, ça doit être léger, 600 grammes environ, pas plus, et très fin. Un laptop c’est lourd, épais, si ça devient une tablette, ça devient une tablette lourde, qui chauffe, qui fait du bruit, qui a pas une grosse autonomie … que des inconvénients qui nuisent à l’expérience qu’on a avec le produit.
    L’inverse est possible, Microsoft tente d’ailleurs le coup avec la Surface : prendre une tablette et la faire devenir un ordinateur. Mais ça a aussi ses limites, et les limites c’est de pas faire plus que de l’office et du web … les 2 seules choses que peut faire la surface en mode “ordinateur” (interface style windows 7, hors environnement Metro).
    Mais c’est pas un ordinateur, il y a pas les jeux vidéos qui nécessitent une Geforce haut de gamme, il y a pas les logiciels de création multimedia (suite Adobe CS6, etc) qui nécessitent un processeur de brutasse, une RAM de morfalou, et un écran bien plus grand que 10″

    Un ordinateur tactile, c’est n’importe quoi, on va 10 fois plus vite avec un souris et un clavier. Autant mettre une surface à part qui soit tactile plutôt que l’écran. ça tombe bien, ça existe et on appelle ça un trackpad :)

    Conclusion : pour Alx, l’avenir du PC sera sans Acer

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *