L'AMD K12, la puce maison ARMV8-A finalement lancée en 2017

L’AMD K12, la puce maison ARMV8-A finalement lancée en 2017

Pas beaucoup d’informations encore mais une certitude, l’AMD K12, aka le plan-de-sortie-dans-la-mobilité-d’AMD n’est pas prévu avant 2017. Un délai très long en matière d’informatique même si les raisons de développement à rallonge peuvent s’expliquer.

AMD Annonce bien une puce ARM pour 2015 mais cet Opteron A1100, un ARM Cortex-A57 64 bits redessiné par AMD, n’est pas franchement convaincant. Normalement prévu pour les serveurs mais au vu de l’abandon de SeaMicro par la marque il y a quelques jours, on peut se demander si il n’atterrira pas finalement dans des solutions plus mobiles. A moins que SeaMicro ait perdu justement de son intérêt parce que ces puces sont désormais dans la course. AMD leur promet d’ailleurs des distributions Linux compatibles dès cette année.

Minimachines.net 2015-05-07 13_34_08

Mais le gros morceau de bravoure pour AMD c’est Styx, nom de code de l’AMD K12, une puce hybride totalement dessinée par AMD sur les bases de son expérience x86 et d’une licence ARM pour l’exploitation du jeu d’instruction ARMv8-A.

Minimachines.net 2015-05-07 13_33_44

Ces nouveaux processeurs AMD K12 sont prévus pour 2017 au contraire de ce que laissaient penser plusieurs fuites issus de rapports financiers de la marque qui faisaient état d’une sortie possible en 2016. Le délai est assez long, le travail est important pour AMD car il ne s’agit pas ici de reprendre une recette proposée par ARM et de l’adapter en bricolant les coeurs ou en choisissant un chipset graphique comme font beaucoup de concurrents. C’est néanmoins évidemment assez décevant et le délai de 2 années supplémentaires est même légèrement inquiétant pour AMD sur ce secteur.

Il ne faut pas compter sur la concurrence pour stopper ses propres avancées, et d’autres travaillent déjà à de futures puces innovantes en ARM. Qualcomm le premier qui est également propriétaire d’une licence ARM ARMv8-A qui devrait donner une puce maison pour le moment connue sous le code Kryo.

Minimachines.net 2015-05-07 13_40_12

Pour expliquer ce retard, AMD met en avant ses préoccupations liées aux parts de marché des processeurs x86 classiques à destination des portables et autres machines de bureau. La marque ne peut apparemment faire face à tous ses chantiers en même temps et a préféré mettre ses ressources sur sa gamme de processeurs Zen en x86 pour contrer Intel. La marque explique que des éléments tirés du développement de Zen profiteront également à l’AMD K12.

Des annonces réellement intéressantes mais vraiment fort lointaines…

9 commentaires sur ce sujet.
  • 7 mai 2015 - 13 h 49 min

    En tout cas, ça reste cohérent avec leur projet HSA. J’espère sincèrement qu’ils tiendront le choc. En plus, la dénomination ‘K12’ avec une montagne en logo ça me parle :D

    J’espère aussi que dans le domaine des laptops certains fabricants vont être un peu moins frileux et moins craintifs vis-à-vis d’Intel. Il n’y a pas si longtemps, une rumeur courait comme quoi Intel ‘pénalisait’ les intégrateurs qui osaient mélanger CPU Intel et GPU AMD…

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 18 h 09 min

    Tout dépend du marché recherché .
    Imaginons une machine combo entre le portable et la tablette ,la partie dock exploite la puce en version x86 tandis qu’en mode tablette c’est uniquement la partie Arm du processeur qui est exploité .

    AMD viens de prouver son savoir faire en équipant respectivement Xbox-One et PS-4 cela prouve qu’AMD dispose d’un bon atout question fondeur .

    Combien de fondeurs sont capables de sortir un bon Soc comprenant un bon CPU et un bon GPU .

    Sans partie prit a par Intel ou AMD ,je vois pas .

    Microsoft semble vouloir realiser le système d’exploitation universel ,il reste évident que ce système devra être compatible x86 et ARM .

    La machine qui offrira le plus de possibilités multimédias devra très certainement le faire en offrant a la fois un processeur puissant pour certaines chose et plus économique pour d’autre .

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 20 h 28 min

    2017, c’est assez pour être à la ramasse technologiquement. A moins que le design de cette puce ne soit pas figé.

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 23 h 03 min

    @ptitpaj: je voudrais pas être agressif… mais ton post n’est que bêtise du début à la fin !
    (ou alors je ne sais pas tout ! :D )

    M$ veut faire un OS universel ? alors pourquoi avoir arrêté WinRT et surtout annoncé que W10 ne sera PAS compatible ARM ? :/

    AMD n’est plus fondeur depuis près de 10ans !!! :/

    à part AMD ? … heu pour voir … Nvidia (superbe produit au passage, même si… « Fuck you, Nvidia » :D ) , Samsung (les dernières puces du S6… et surtout les prochaines GPU&CPU home@made), Qualcomm (CPU&GPU home@made et surtout réellement efficace si l’on oublie le loupé S810), Apple (CPU home@made VRAIMENT efficace…) !!!
    et je te parle que des plus connu avec pignon sur rue !

    sur ton combo… tu mets où le stockage ? car 2 CPU (j’vois pas l’intérêt) ok, mais les données ? en double ? seulement dans l’écran ? ben dans ce cas pourquoi pas juste un CPU dans l’écran ?
    de nos jours les portables sont tellement fin que je vois pas ce que ce 2ème CPU gagnerai ?

    maintenant, j’aimerais bien qu’AMD apporte un peu de concurrence en x86 ET ARM… donc je suis depuis longtemps le projet !
    par contre, au vu des délai et de mon C720 qui n’a pas apprécié sa dernière chute… je passerais certainement par la case Cherry trail dés qu’il y aura un jolie petit 11′ APACHER ! :D

    Répondre
  • 8 mai 2015 - 13 h 13 min

    @Augure: le design ARM de chez Nvidia était très séduisant je trouve Le big.little me fait toujours un peu drôle à conceptualiser. Le throtling est tellement plus logique couplé à la désactivation de certains coeurs…

    Et ouais, AMD n’est peut-être plus au niveau d’Intel en performances pures, mais un bon vieux FX8370 peut-être une véritable tuerie dans le cas d’applications gérant bien les multithread.

    Quand à l’OS universel, il existe déjà : GNU/Linux qui peut tourner sur quasiment toutes les plateformes du moment (MIPS, ARM, x86 et autres trucs plus exotiques :D).Et BSD est aussi activement porté pour les plateforme ARM.

    Le jour où MS rendra windows open-source, ça sera peut-être le cas… En attendant, dans le monde serveur, Unix c’est encore près de 65% de parts (Dont environ 50% pour les distributions GNU/Linux).

    Mais windows est loin d’être un OS universel dans le sens système.

    Répondre
  • 8 mai 2015 - 19 h 37 min

    « Le jour où MS rendra windows open-source, » il marchera ?

    Répondre
  • 8 mai 2015 - 19 h 49 min

    @toto : rhoooo ! vilain va :D

    N’empêche que ça forkerait dans tous les sens et on aurait aussi des distribution genre Active Azure Evolved Server vs Pure Active Directory KDE. Le rêve quoi <3

    Les failles de sécurités seraient corrigées en deux-deux, on aurait plus à se farcir l'épouvantable doc tentaculairement abyssale, Google ne mourrait plus se moquer de MS pour leur zero days…

    On verrait des distributions windows allégées de tous les services qui servent à rien, des biblio nettes, Billa Gates épousant Richard Stallman en seconde noce.

    Le paradis quoi !

    Répondre
  • 8 mai 2015 - 19 h 55 min

    @toto: j’oubliais la NSA-Vault Edition qui permettra de stocker toute ses clefs privées RSA dans un cloud sécurisé.

    Répondre
  • 9 mai 2015 - 9 h 18 min

    La recherche Actuelle en matière de CPU reste d’avoir un processeur puissant pour la partie demandant le plus de calcul et un processeur plus économique et moins puissant pour les taches courrantes .

    Il n’est pas impossible de construire un processeur utilisant a la fois une partie CPU puissante et une partie CPU plus générique et moins puissante .

    Reste que l’appareil utilisant ce CPU avec ce type de configuration reste pour l’instant uniquement conçut pour une application Windows et en architecture x86 .

    Des essais semblent s’effectuer vers un mixe incluant une architecture x86 pour la partie puissante du processeur et une Architecture ARM pour la partie moins puissante .

    Technologiquement cela constitue a fournir un coeur x86 et un coeur ARM sur la même puce .

    Cela offre divers avantage ,une seule puce graphique intégrée pour les deux processeurs , le processeur ARM pourrait être théoriquement utilisable pour faciliter la décompression vidéo lors de l’usage d’un jeux sous Windows par exemple .

    D’autres utilisations aussi ,la partie ARM du processeur pourrait être utilisable quand seule la partie tablette de l’ordinateur est utilisée tandis que la machine devient un ordinateur puissant des que la tablette est sur son dock .

    Reste simplement a savoir le nombre de ventes possibles pour une telle machine et le prix de vente de cette machine .

    AMD reste tout a fait capable de sortir une puce mixe architecture ARM et x86 sur le même SOC .

    L’inconnu c’est surtout l’accueil d’une puce AMD par les fabriquant de matériel électronique car a part pour la Xbox-ONE et pour la PS-4 ,il est vrai qu’AMD a peu percé ces dernières années .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *