PlayMG, une autre console portable sous Android 4.0

PlayMG, une autre console portable sous Android 4.0

PlayMG c’est la promesse de transformer Android en terrain de jeu. L’ambition de la société qui édite la console MG est de concilier les deux univers. Proposée comme une alternative aux consoles portables, la MG propose un accès complet au Play Store. Mais est-ce suffisant pour vraiment convaincre un joueur ?

C’est un des chantiers qui s’annonce, la transition du monde de la tablette et de son univers de jeux, vers celui de la console portable. Après l’Archos Gamepad, une tablette 7″ affublée de boutons, voici PlayMG qui présente MG, une autre petite tablette sous Android 4.0 qui vise la même population de joueur. Mais a-t-elle vraiment des arguments pour convaincre ?

 Présentée comme la solution Android pour les joueurs cette petite tablette 4″ tactile propose un accès au catalogue applicatif et ludique complet du Play Store. Avec Ice Cream Sandwich à bord et des milliers de jeux disponibles, la MG part du bon pied en changeant un peu l’offre de tablette actuelle.

Mais s’adresser avant tout aux joueurs doit signifier avoir pensé un objet pour eux, comme l’a fait Archos avec sa Gamepad. Ici, on retrouve certes un accès à un système où les titres fourmillent mais où rien n’a été pensé au niveau de la tablette pour faciliter leur prise en main. L’interaction se fait sur un écran 4″  480 x 800 sous dalle Gorilla Glass : Pas de boutons, pas de programmation possible de gâchettes ni de joystick : Tout se fait via la surface tactile… Comme sur un smartphone classique.

On peut alors penser que le meilleur est à l’intérieur mais cet engin a déjà une génération de retard ! Avec un processeur ARM Cortex-A5 telechip tcc8925 simple coeur et cadencé à 1 GHz et équipé d’un chipset Mali-400 on est loin des annonces de ces derniers jours qui font état de puces double ou quadruple coeur en Cortex-A9 qui s’apprêtent à déferler même dans le monde du low-Cost. A priori hors de question de jouer aux derniers titres 3D gourmands avec la console MG donc même si la marque a choisi d’intégrer 1 Go de mémoire vive DDR3.

 Le stockage par défaut est de 4 Go avec un lecteur de cartes MicroSDHC et un Micro USB. La petite MG comporte bien les détecteurs de base : Accéléromètre  boussole et  gyroscope mais encore une fois ne propose pas une meilleure interface qu’un smartphone de base pour jouer. La batterie est une 1880 mAh et une webcam 1.3 mégapixel est présente  en façade. L’ensemble pèse 127 grammes pour 11.9 mm d’épaisseur, 146.8 mm de large et 66.1 mm de profondeur.

 Une seule chose a l’air parfaitement huilée sur le site PlayMG : Le paiement. Les applications sont ouvertes avec un accès au Play Store mais on vous incite tout de même à précharger un « porte monnaie virtuel » de 20$. Les jeux livrés par défaut sont des freemiums classiques vous invitant rapidement à jouer de la carte de crédit et le paiement est certes minoré de 40$ pour le moment par rapport au prix public de l’engin mais on trouve des tablettes du même acabit aux alentour de 150€ depuis fort longtemps chez certains grossistes de Hong-Kong.

 Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas enthousiaste quant à la sortie de cette tablette à destination des joueurs. D’une part parce qu’elle ne se prête pas spécialement au jeu, ensuite parce que son marketing est quelque peu orienté pour débourser moult dollars sans promesse réelle quand au résultat. Enfin, il faut pas mal fouiller pour obtenir les informations réelles quant au matériel que l’on achète. Par défaut tout est assez flou : Définition, type d’écran, capacités…

Alors au final ? Je ne pense pas que les créateur de cette tablette soient des filous, des escrocs prêts à tout pour partir avec la caisse une fois les enregistrements des commandes passées mais… Je passe mon tour. D’abord parce que l’objet n’a pas été vraiment conçu pour la cible choisie. Ensuite parce que bien souvent, entre un smartphone entrée de gamme et un smartphone capable de faire mieux que cette MG il n’y a que 150€ d’écart, soit le prix de cette tablette… Enfin, et surtout, parce que si une boite comme PlayMG se monte avec cet objectif, si Archos a fait ce calcul, il devrait y avoir bien d’autres produits disponibles sur cette thématique d’ici quelques mois. Je passe mon tour donc et si je vais surveiller le produit du coin de l’oeil, je ne vais pas craquer pour le moment.

Voir le site PlayMG.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 17 octobre 2012 - 18 h 55 min

    Le net fourmille de mini-tablettes 4 et 5″, il y a même des « pointures » puisque Samsung et Sony ont leurs mini-tablettes wifi. J’avoue que sans bouton physique comme sur une console, je ne vois pas trop l’intérêt de ce produit pour un fondu du jeu, autant jouer carrément sur nos smartphone ;-)

    Je pense que la démarche de Archos est plus intéressante.

    Répondre
  • 17 octobre 2012 - 20 h 27 min

    Sans interet pour moi, surtout que galaxy note à un écran plus grand donc surement plus pratique pour jouer que cette console sans bouton ^^

    Répondre
  • 17 octobre 2012 - 22 h 50 min

    Ce qui me surprend plus c’est qu’ils aient réussi à réunir les fonds sur kickstarter car bon un téléphone Android qui ne fait pas téléphone….

    Répondre
  • 17 octobre 2012 - 23 h 43 min

    @k0en: Ils n’ont pas réussi, fiasco sur Kick, ils y vont tous seuls

    Répondre
  • 18 octobre 2012 - 9 h 48 min

    Ca sent le gadin!!

    Répondre
  • 18 octobre 2012 - 14 h 07 min

    @Pierre Lecourt : merci de la précision, du coup ça me rassure presque !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *