Pixel, le nouvel environnement de bureau pour Raspberry Pi

Avec Raspbian, les possesseurs de cartes Rapsberry Pi ont découvert un système basé sur Debian mais adapté à leurs petites cartes de développement. Optimisé, bien adapté, facile d’emploi et d’accès, il a participé au succès commercial de la carte, même si de nombreux autres systèmes peuvent être employés dessus. Et Raspbian, comme tout système évolue avec un nouvel environnement baptisé PIXEL, construit sur la base du célèbre LXDE

PIXEL pour Pi Improved Xwindows Environment, Lightweight, un acronyme assez simple et qui se gardera en tête facilement pour permettre un dialogue peut être plus simple avec les débutants. L’intérêt de cette modification est surtout cosmétique. Il est plus adapté à la petite carte que le LXDE que nous connaissions jusqu’alors.

PIXEL

Pas mal de petites améliorations ont été apportées au système, et certaines n’ont l’air de rien mais peuvent s’avérer bien pratiques. C’est le cas de l’écran de démarrage, par exemple, qui indiquera désormais le numéro de version de Raspbian. Une manière simple de savoir sur quelle base on travaille qui aidera surement pas mal de personnes, notamment ceux qui essayent de remettre debout des solutions Raspberry Pi sans trop savoir où ils mettent les pieds. Avec cette info, on peut directement savoir si des mises à jour sont nécessaires.

PIXEL

Le nouvel environnement permet d’origine de manipuler facilement le Wifi et le Bluetooth, de manière à les éteindre ou les rallumer depuis l’interface graphique si vous n’en avez pas besoin. PIXEL met également en place une nouvelle série d’applications pré-installées. Une version adaptée à la Raspberry Pi de RealVNC fait ainsi son apparition, cette application sera surement très appréciée des administrateurs ou de tous ceux qui ont déjà passé quelques heures au téléphone à dicter à quelqu’un des lignes de commandes…  Avec  RealVNC, il sera possible de prendre le contrôle du Pi à distance et de mener à bien toutes les opérations nécessaires.

Autre bouleversement avec un changement de navigateur web de base, exit Epiphany et bienvenue à la version open source de Google Chrome qu’est Chromium. Un choix qui s’explique par les versions les plus récentes des cartes Raspberry Pi qui supportent beaucoup mieux la gourmandise de Chromium que les premiers modèles. Le navigateur, bien tenu et mis à jour, proposera une navigation web plus raffinée et complète. Il prend en charge l’accélération vidéo du chipset graphique de la puce ARM des cartes tout en forçant Youtube à s’afficher en H.2641 et permettra surtout de faire sauter facilement la pub en ligne qui est une vraie plaie pour le système.

PIXEL

Le système est désormais également livré avec Sense HAT qui permet d’émuler une extension physique à la carte virtuellement et de tester son code avec.

PIXEL

PIXEL soigne aussi l’esthétique avec de nouveaux fonds d’écrans et leur mise en valeur dès le démarrage de la session. Des détails qui seront intéressants pour les administrateurs voulant laisser des instructions de connexion par exemple.

PIXEL

L’ensemble de l’ergonomie a été également quelque peu  rafraîchie,  notamment du côté des fenêtres d’écran qui ont été modernisées. De nouvelles icônes et menus sont également apparus.

Toutes les infos sur le blog de la fondation.

Notes :

  1. Format pris en charge par la puce à défaut du VP9
5 commentaires sur ce sujet.
  • 3 octobre 2016 - 11 h 26 min

    Toujours pas de support Netflix
    ?

    Répondre
  • 3 octobre 2016 - 11 h 36 min

    ça peut être pas mal vnc pour celui qui n’a pas d’écran au lieu d’utiliser son vieux portable xp ou si il n’en à plus ou marche plus.

    une fois configuré avec sa télé, au quotidien il prends sont smartphone comme écran “équipé d’un client vnc” et il manipule ses fichiers “calc” et “writer” grâce à son rspi3 qui gère parfaitement le clavier, la souris et une bonne suite d’application bureautique.

    Répondre
  • 3 octobre 2016 - 18 h 23 min

    Non, pas de support Netflix bien que ce soit vraiment la question la plus importante. Enfin, vous savez aussi que de nombreuses Pi fonctionnent sans écran (non ? Et sans Netflix ? Et sans connexion à un téléviseur ?)

    Sans Netflix ? Mais à quoi ça sert cette bouse ? Manquerait plus qu’on veuille utiliser la Rasp pour apprendre un peu aux enfants (sans Netflix). Manquerez plus qu’on utilise la Rasp pour faire des projets de serveur, d’embarqué, de Retrogaming, de lecteur musical, d’outils d’apprentissage, de robotique, enfin plein de trucs sans Netflix.

    Non mais, hého, je rêve ? La Rasp avec Netflix, sur une télé, sinon rien.

    Concernant RealVNC, il y avait déjà une prise en main à distance de la carte avec xrdp… La nouveauté avec RealVNC c’est qu’on a le serveur et le client et que ça “standardise” un peu, puisque RealVNC était vraiment utilisé sur plein de plateformes, y compris Windows depuis fort longtemps.

    Enfin, la voie royale c’est quand même SSH, mais dans le cadre d’une connexion à la télévision avec une belle interface graphique, ça le fait moins.

    Exit Epiphany : non ! Epiphany est toujours là, c’est Chromium qui arrive EN PLUS, sans sortir l’ancien navigateur.

    Répondre
  • 3 octobre 2016 - 19 h 00 min

    @Rage: Le truc bien avec RealVNC c’est effectivement la standardisation par défaut. Tu peux dépanner ou te faire dépanner à distance sans trop soucis.

    Répondre
  • 4 octobre 2016 - 11 h 17 min

    @Rage:

    Bien sur un Pi peut servir à plein de chose (moi-même pour mon Jeedom et ma recalbox). Alors pourquoi pas une set top box netflix?

    Cette distribution Pixel permet d’avoir a vraiment très peu de frais un poste bureautique avec un peu de multimedia. Il faut donc s’attendre à ce que l’on veuille aller plus loin la-dedans.

    Le Pi permettant déjà de faire des boitiers XBMC/KODI très performant, la question ne me semble donc pas si saugrenue…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *