Pipo X11S, un nouveau MiniPC à écran de 8.9″ au design assez fin

Le Pipo X11S poursuit la gamme de MiniPC avec écran tactile de la marque mais change un peu de format. Fini le dispositif avec un affichage incliné, ici la marque a recherché plus de finesse.

Le Pipo X11S1 est une solution qui ne change pas beaucoup les habitudes de la marque sur le fond, on reste sur une solution construite autour d’un processeur Intel Atom X5-Z8350 avec 2Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Une combinaison que l’on connait bien et qui offre la possibilité de se refroidir passivement. Mais  une combinaison qui commence malheureusement à marquer d’assez forts signes de faiblesse.

2017-12-29 13_04_34-minimachines.net

Le trio est faible sous Windows 10, système livré avec le Pipo X11S. Cela fonctionne bien d’un point de vue performances mais l’installation d’une mise à jour comme la Creators Update est très difficile. Quand on sait qu’en plus la solution est livrée en double système avec un Android 5.1, cela devient carrément pénible. C’est comme manœuvrer un 35 tonnes sur un parking de supermarché, on finit par trouver une place mais c’est très long et on a quelques sueurs froides. Avec ce type de machine, on est donc dans un profil particulier, celui d’une installation orientée vers un minimum de tâches et non pas un PC dans le sens traditionnel du terme.

2017-12-29 13_01_07-minimachines.net

L’écran est un 8.9″ en 1920 x 1200 pixels, il est évidemment tactile avec cinq points de contact et affiche grâce à une dalle PLS aux angles larges. La connectique est assez complète : Un port réseau gigabit, quatre ports USB dont un en USB 3.0, un lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre quelque peu son stockage, une sortie HDMI et un port jack stéréo qui cache aussi un port A/V.

2017-12-29 13_00_56-minimachines.net

Le Pipo X11S embarque également un Wifi de type 802.11N et du Bluetooth 4.0. Enfin, une paire d’enceintes stéréo est intégrée au petit châssis de 27 mm d’épaisseur. Le cadre mesure 22 cm de large pour 15.3 cm de profondeur. il pèse 630 grammes et dispose d’une visserie VESA pour se fixer sur tout type de support.

2017-12-29 13_03_06-minimachines.net

Traditionnellement, les minimachines Pipo de ce style proposent une super interface pour des usages multimédia : Ils permettent par exemple de piloter des solutions multimédia. Lecture de musique sur un ampli, lecture de films sur un téléviseur ou autres usages basiques. Ils pourront également surfer ou afficher des photos numériques sur leur petit écran ou sur un plus grand via leur prise HDMI. Tout est pilotable depuis leur petit écran tactile, ce qui s’avère très pratique pour ces usages qui peuvent être familiaux. Personnellement, une de ces machine me sert à piloter un système audio via une carte DAC USB redirigée en optique vers un ampli. Cela permet de naviguer entre des pochettes d’albums sans avoir à allumer un écran de télévision.

2017-12-29 13_03_23-minimachines.net

Ce type d’engin est également apprécié par certaines entreprises pour des postes basiques : PC de caisse dans des boutiques ou restaurants, bornes de contrôle associées à un lecteur de cartes. Une bibliothécaire m’a même décrit comment elle avait intégré quelques uns de ces postes dans son dispositif avec un petit lecteur de code barre. Bref ce ne sont pas des PC classiques mais des solutions qui visent un but précis.

Il est tout de même fort dommage que ce Pipo X11S ne soit pas décliné en version 4Go et 32Go avec un support SSD par exemple, car cela permettrait évidemment plus de choses. Ce n’est pas possible du fait des limitations de Microsoft qui ne veut pas plus de stockage que 32 Go pour bénéficier d’une licence gratuite du système. Mais au vu des usages très ciblés de l’engin, une sortie sous LibreElec ou autre distribution Linux aurait beaucoup de sens. Le même Pipo X11S pourrait, par exemple, faire une super centrale d’alarme ou de domotique avec une distribution spécialisée.

2017-12-29 13_06_33-minimachines.net

Le Pipo X11S est annoncé à 134.46€ sur Geekbuying avec une disponibilité réelle prévue pour la mi Janvier. Comme d’habitude, je vous recommande de ne pas craquer trop en avance, d’attendre des retours sur le produit et ses qualités et de commander une fois le produit réellement en stock si vous  êtes intéressés.

 

Notes :

  1. Apparition de la vanne « C’est du pipo » ou variantes dans 5,4,3…
18 commentaires sur ce sujet.
  • 29 décembre 2017 - 13 h 55 min

    C’est first pipost ?

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 14 h 53 min

    Vu que l’objectif semble être de l’utiliser comme une sorte de centre multimédia pour le séjour, le munir d’un port ethernet POE pourrait être une bonne idée :)
    Voir même ajouter un capteur de présence qui allume l’écran lorsqu’une personne se place devant (ou utiliser le double tap to wake).

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 15 h 23 min

    @Darian: C’est vrai, je vais en dire un mot à Pipo !

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 18 h 11 min

    Encore M$ qui dicte indirectement (pernicieusement) sa loi chez un fabricant de hardware. Et cet habituel logo en bas de l’écran pour « la corbeille de la mariée »…
    Sinon elle me plaît bien cette machine, juste l’OS crapuleux à remplacer et ça pourrait le faire pour le contrôle d’une machine outil :)

    Répondre
  • Xo7
    29 décembre 2017 - 18 h 57 min

    Batterie ou pas ? Une petite batterie pour changer de pièce ou changer un cablage me plairait bien !

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 20 h 02 min

    le pipo X12 qui est plus gros propose une batterie

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 20 h 11 min

    @Xo7: Je ne crois pas mais peut être que la mobo aura de quoi en ajouter une. sinon, dans tous les cas ça doit être bricolable.

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 22 h 19 min

    @aiRVB: Il ne dicte rien, il donne gratuitement sa licence pour certaines config, c’est tout.
    Le fabricant est libre de la config matérielle qu’il veut mettre et sincèrement, oui, il pourrait faire une config un peu plus « musclée » en utilisant un système libre comme ubuntu ou linux mint qui serait suffisamment user friendly pour l’usage d’une telle machine.

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 22 h 36 min

    Mouais bof, encore ce Z8350 tssss. Moi j’attends un N5000 sur une mini cartelette avec 4GO de RAM mini et stockage M2 et/ou SATA. Un truc un peu sérieux quand même pour remplacer mon PC quoi… Rien dans ce style d’annoncé pour l’instant ?

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 22 h 42 min

    @chapichapo: il donne gratuitement… C’te naïveté ! Si Pipo mettait autre chose ils auraient des représailles de M$ illico ! Regarde Android, basé sur un noyau Linux, M$ menace chaque fabricant de tel de leur tomber dessus avec des brevets soit disant violés (on ne saura jamais lesquels) du coup tous les fabricants payent une gabelle à M$ pour chaque tel vendu!

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 22 h 47 min

    Dans les deux cas Windows ou Android, M$ est gagnant, il touche de la caillasse et avec un Windows 10 soit disant gratos, il ne perd pas un client (mouton).
    Une machine livrée sous Linux c’est attaquer la World Company de front et quand on s’appelle Pipo, on s’écrase comme plein d’autres.

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 22 h 54 min

    Malgré les patins antidérapants les pieds en forme de grande vis ne sont pas bien adaptés pour une utilisation inclinée, en plus c’est typiquement le genre de petite machines avec plein de branchements partout donc on ne va pas l’accrocher au mur du salon comme ça

    Répondre
  • 30 décembre 2017 - 1 h 26 min

    @Samsung Magician: ben moi je connais des 50″ accrochés sur les murs des salons et bardés de branchements ;-)

    Répondre
  • 1 janvier 2018 - 19 h 39 min
  • 1 janvier 2018 - 23 h 50 min

    Ce qui me chagrine le plus c’est ce dual Boot qui ne sert a rien sur ce type de machine .
    Cela interdit d’utiliser convenablement Windows update ,alors que Pipo pourrait aussi sortir des machines Uniquement Android voir sous Chrome OS .

    C’est sur aussi que LINUX gérant pas le tactile l’utilité reste limité sur ce type d’écran .
    Je pense aussi que Microsoft augmente son parc en offrant licences « gratuites » et élimine de ce fait la vente d’un système sans OS .
    A quand un petit PC en KIT ,genre mettre la carte dans le boitier plastique et brancher ,cela supprimerait la licence fournis et il suffirait alors d’installer son Linux dessus .

    Répondre
  • 2 janvier 2018 - 16 h 14 min
  • 2 janvier 2018 - 16 h 49 min

    @PhilippeE: si si il le gère, ptitpaj à parlé trop vite.

    Répondre
  • 6 janvier 2018 - 10 h 50 min

    Ce type de solution est très attirante, mais le fait est qu’au quotidien dans le salon, les usages de smartphones et tablettes omniprésentes viennent empiéter sur un device de pilotage immobilisé par ses branchements. Pour piloter sa musique, la solution traditionnelle du chromecast ou autre device planqué sans écran, connecté à sa chaine et pilotable par des applications tierces semble plus raisonnable, même si j’imagine bien dans le cas que cité par Pierre, ce n’est pas tant la commande que l’affichage fixe de pochette album plus informations complémentaires qui présente un intérêt, ça reste un peu luxueux pour juste éviter de regarder sa tablette :)

    Effectivement je ne vois que l’usage de type centrale domotique-alarme qui se justifie totalement par son pré-requis d’indépendance et de disponibilité prioritaire en cas d’urgence.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *