Pandigital : Un premier mort dans la galaxie tablettes entrée de gamme

Pandigital : Un premier mort dans la galaxie tablettes entrée de gamme

Vous ne connaissez peut être pas Pandigital, il faut dire que le nom n’est pas très répandu en dehors des US, mais il s’agit d’une de ces marques qui gravitent dans la galaxie LowCost du côté des tablettes. La marque US a jeté l’éponge et annonce son dépôt de bilan. Le début d’une longue série ?

Difficile de survivre dans ce milieu si on ne diversifie pas son activité. Avec l’arrivée des mastodontes que sont Amazon et Google, le marché est devenu très compliqué. Ceux qui espéraient pouvoir vendre des tablettes entrée de gamme avec une marge confortable en ne faisant qu’un travail d’étiquetage en sont sûrement pour leur frais, le prix moyen des tablettes s’est considérablement écroulé en quelques semaines.

Pour Pandigital c’est un retour de bâton assez logique, ses produits étaient plutôt médiocres et à vrai dire le gros du travail effectué consistait à choisir le placement du logo de la marque sur le plastique de la coque. Batteries de faible capacité, plastiques craquants et fragiles, écrans médiocres et processeurs neurasthéniques. Aucun scrupule à vendre assez cher des produits franchement mauvais à des acheteurs un peu crédules, imaginant retrouver un iPad pour 100 à 150$.

Des marques coincées dans leur médiocrité

Le prix global des machines s’effondrait, ne laissant finalement que peu de marge de manœuvre possible pour le low-cost. Ceux voulant vraiment le meilleur prix pouvant en plus commander des produits dans l’offre pléthorique du marché Chinois, les autres piochant dans les offres d’Amazon et Google.

Le marché est de plus en plus apte à déjouer les pièges de ce marketing au prix. Hameçonner un quidam en affichant une tablette à 50 ou 70$ marche toujours bien, mais pour peu que l’on regarde de près les caractéristiques de l’engin on se rend vite compte qu’à ce prix, la marque ne fait aucun cadeau : La tablette ne vaut pas plus cher.

Elles sont encore nombreuses les marques de ce genre, surfant sur le succès des tablettes et proposant pour 70 ou 80€ un engin 7 ou 10″ totalement extraordinaire. Regardez à 2 fois les éléments qui composent ces engins, mettez le tout dans la balance, n’hésitez pas à poser des questions en commentaires. Hormis de rares cas, il y a souvent une explication pour ce tout petit prix.

Que vont faire toutes les marques qui distribuent de la tablette bas de gamme en les important à leur nom ? Rien, elles vont probablement réussir à écouler leurs stocks et passeront ensuite à autre chose. Si ce sont des marques issues d’enseignes de la grande distribution, cela ne posera aucun problème  Si ce sont des grossistes importateurs, ils attendront la prochaine mode pour refaire un « coup » comme ils ont fait des affaires avec les modes des baladeurs MP3, des lecteur Divx ou des cadres photos numériques. En fait le vrai souci ne concerne que les marques qui ne font que distribuer ce type de tablettes. Soit elles innovent et proposent quelque chose de vraiment original et bien fini, soit elles devront baisser à leur tour leurs prix pour dégager de très faibles bénéfices.

12 commentaires sur ce sujet.
  • 22 novembre 2012 - 13 h 54 min

    J’ai acheté hier soir une de ces tablettes « ultra » low-cost : la Polaroid Rainbow I 7″ à 59€ chez Leclerc. Bien sûr, je l’ai acheté en connaissance de cause, plus par curiosité qu’autre chose. Et bien, comme tu le dis, cela vaut son prix et pas un kopeck de plus ;-)

    Attention, je ne dis pas qu’elle n’est pas bien, je suis même agréablement surpris (il y a même une housse fournie et l’écran est capacitif). Mais il faut reconnaitre que quelqu’un qui n’a aucune idée d’Android, du monde smartphones/tablettes et qui achète ce produit = aïe, aïe, aïe !

    Et bien sûr, à ce prix là, inutile d’espérer le moindre suivit d’Os ni même de firmware. Donc à ne pas conseiller à des néophytes qui ne pourraient qu’être déçus s’ils doivent se débrouiller seuls.

    Répondre
  • 22 novembre 2012 - 14 h 59 min

    @Mxte29fr: Je suis d’accord avec toi. La plus grosse erreur est de faire des neophytes la cible du marché low-cost. Certe ca fait vendre mais surtout ca les eloignent du monde android, et apres que les marques ont vendu un model il est difficile de vendre son successeur, le consommateur « neophyte » se sentant pigeonné par sa 1ere experience.

    Répondre
  • 22 novembre 2012 - 16 h 37 min

    @Mxte29fr: Détrompe toi! les néophytes comme tu dis, normalement ne connaissent même pas l’OS qu’il y a sur leur tablette!
    Et ils savent encore moins qu’il est possible de faire des MAJ!
    Donc le néophyte qui achète ta tablette à Leclerc, il va trouver ça génial!
    Je prends pour exemple tout bête, mes parents!
    A chaque fois qu’il peut y avoir une pub ou un mail reçu, tu peux être sûr qu’il m’appelle pour savoir ce que vaut le produit!
    Alors heureusement que je m’y connais un peu, mais c’est pas le cas de toutes les familles, d’avoir un geek autour de soi ;)

    Répondre
  • A
    22 novembre 2012 - 17 h 50 min

    Tout à fait d’accor avec l’article.
    Bon débarras. Ca fait un intermédiaire inutile, voire nuisible pour l’image des tablettes en général (Android en particulier) et qui se sucre sur le dos de consommateurs peu fortunés et informés.

    Répondre
  • 22 novembre 2012 - 18 h 49 min

    Et elle vaut quoi la tablette Qoqa du jour?

    Répondre
  • 22 novembre 2012 - 19 h 31 min

    @brieuc: Franchement ? Pas grand chose. comme télécommande ? Cadre photo numérique (attention à la definition)… Même dans ces cas là c’est bof

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 0 h 53 min

    Evidemment, dès qu’on prend autre chose qu’un iPad, le danger est grand… :-)

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 7 h 30 min

    comme toujours tout dépend de la demande et de l’utilisation pour certains c’est suffisant et un cadre photo amélioré a 50€ c’est intéressant pour certains car ils n’ont pas besoins d’autre choses ils ne sont pas geek et ne bidouilleront jamais.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 9 h 29 min

    @MaxiMachinChose: Tu es très réducteur. Il y a d’autre grands fabricants vers qui se tourner avec très peu de risque.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 10 h 30 min

    Après, il y a certains modèles de tablette low cost qui ont une communauté active. Résultat on passe d’un produit fortement bridé à un produit utilisable (accès à Google Play sans limitation, Root, etc…).
    Elle reste au final une tablette bas de gamme (processeur lent, manque de mémoire,..) mais au moins elle arrive à évoluer dans un véritable eco-système.
    Par contre, il ne faut pas la comparer à une tablette de marque (Nexus 7 au hasard) sinon on est déçu.
    Reste que le lambda de base aura l’impression de s’être fait avoir en l’achetant (pourtant le prix trop bas aurait du allumer tous les voyants rouges) et il restera sur cette mauvaise impression.

    Ca me rappelle les netbook ultra-low cost qui ne valaient même pas le peix du plastique.
    Le drame c’est qu’on ose encore en vendre…
    Que ne ferait on pas pour vider les poches des consommateurs.

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 14 h 10 min

    En même temps avec ce nom, on pouvait s’attendre à un « pan ! » digital

    Répondre
  • 23 novembre 2012 - 14 h 43 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *