Packard Bell Easynote ME69 Touch : Un netbook 10 pouces sous Celeron N2805

Ce Packard Bell Easynote ME69 Touch ressemble à la résurrection du format netbook : Un engin plutôt, 10 pouces tactile, sous Intel Celeron N2805 avec 2 Gigaoctets de mémoire vive et 500 Go de stockage mécanique qui sera proposé dés le mois de Novembre pour un tarif de 349€. Si aucune mention du format netbook n’est indiquée, cela ressemble à ce qu’aurait pu devenir le format si on l’avait laissé grandir.

Résumé : L’art de concevoir un netbook ressemble à celui des Bonsaï : On part d’une souche PC ayant de grande capacités et on le contraint à rentrer dans un petit format. Ce Packard Bell Easynote ME69 Touch sous Windows 8.1 devrait débarquer sous peu et soulever le couvercle du cercueil des netbooks pour de bon. Après de timides tentatives concurrentes, cette minimachine sous Intel Bay Trail-M ressemble bien à une suite logique des modèles quasiment abandonnés à la fin 2012. Reste à savoir l’accueil qui va lui être fait, la concurrence posée par les tablettes hybrides est désormais sévère.

 Packard Bell Easynote ME69 Touch

Ce Packard Bell Easynote ME69 Touch est donc fabriqué par Acer et je ne sais pas, à l’heure où j’écris ces lignes, si l’engin sera distribué chez nous ou si Acer distribuera son propre modèle de netbook 10 pouces tactile. Toujours est t-il que cet engin ressemble bien à ce qu’aurait pu devenir le format avant qu’il ne soit jeté avec l’eau du bain par une industrie qui pensait que tout le monde allait se rabattre sur le format Ultrabook. Dans l’absolu, on aurait bien voulu, mais dans la pratique le passage d’un prix moyen de 279€ à plus  de 1000€ a posé quelque soucis.

Packard Bell Easynote ME69 Touch

Ce Packard Bell Easynote ME69 Touch devrait être distribué en Europe à 349€ et se pose comme une alternative, peut être un peu chère, au format tablettes hybrides du type Tranformer Book T100 d’Asus. L’engin est architecturé autour d’un Intel Celeron N2805 double coeur à 1.46 GHz, la nouvelle génération de puces Bay Trail-M gravées en 22 nano avec un TDP de seulement 4,3 watt. C’est l’entrée de gamme pure et dure chez Intel, on ne sait pas grand chose de ses performances pour le moment mais si c’est au niveau du bond en avant posé par les Bay Trail-T, c’est plutôt prometteur.

Packard Bell Easynote ME69 Touch

La mémoire vive est de 2 gigaoctets, ce qui semble être suffisant pour Windows 8.1 sans pour autant être la panacée. Peut être que cette machine permettra une certaine évolutivité. Évolutivité souhaitable également pour le stockage, l’ Easynote ME69 Touch embarque un disque mécanique de 500 Go. très bien d’un point de vue stockage pour un engin Windows mais pas forcément des plus véloces. Un acheteur aura tout intérêt à pouvoir le faire évoluer vers un SSD, même ancien et moins important en volume, pour gagner en rapidité et en confort.

Packard Bell Easynote ME69 Touch

L’écran est un 10 pouces tactile affichant une définition de 1366 x 768, impossible d’avoir un mot sur la technologie employée, il doit donc s’agir d’un écran de type TN que l’on pourra seconder grâce à une sortie VGA et une sortie HDMI. Une webcam 720p sera présente au dessus de l’écran pour la vidéoconférence. 2 ports USB 2.0 sont également présents ainsi qu’un lecteur de cartes SDHC et les habituels ports audio. La connexion se fera en Ethernet Gigabit, Wifi 802.11n et un module Bluetooth 4.0 sera embarqué.

L’ensemble pèsera 1.08 Kg, un poids léger qui trahit la présence d’une batterie 3 cellules qu’on espère performante pour offrir une bonne autonomie à l’ensemble. Avec un prix public de 349€ et une disponibilité européenne en Novembre, cet engin est largement concurrencé par les machines Hybrides du type Transformer Book T100 ou les Chromebooks.  Il faudra revoir le tarif de l’engin pour séduire le grand public.

16 commentaires sur ce sujet.
  • 21 octobre 2013 - 10 h 12 min

    Difficile de comparer avec un Chromebook, le grand public n’est pas encore prêt à choisir ChromeOs contre Windows.

    La mention Celeron continue également à effrayer. Pour beaucoup, Celeron = lenteur.
    Ce netbook trouverait son public à 199€ certainement mais là c’est un peu cher.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 10 h 28 min

    @Dliryc:
    Les netbook sont en général équipé d’Atom donc un celeron c’est plutôt pas mal …

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 11 h 02 min

    du Packard Bell maintenant,c’est pour meubler…..ou bien.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 11 h 25 min

    AMD fait quand même plus peur qu’un truc Intel pour les portables.
    Sinon question look packard bell rime malheureusement toujours avec poubelle :(

    Répondre
  • uko
    21 octobre 2013 - 11 h 28 min

    @Mikz:
    Le Celeron N2805 est un autre nom pour une puce Bay Trail. Il s’agit simplement d’une version de Bay Trail qui vise les PC low-cost plutôt que les tablettes, moins économe en énergie et donc probablement un poil plus puissante que les Atom: elle consomme grosso-modo le double.

    Après, à toi de décider si c’est une force ou une faiblesse. Pour ma part, je ne tenterais pas ma chance avant d’avoir vu les benchs et les tests pratiques.

    Je vois mal ce que cette machine a à offrir par rapport à la T100. Une autonomie probablement en retrait, un écran tactile limite inutile, une dalle probablement TN et l’impossibilité de passer en mode tablette… et ce qui ressemble à des bouches d’aération dans la coque: une ventilation active ? bof.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 11 h 29 min

    Atom N2800, Celeron N2805… Pentium N2810 ? Ca devient difficile de s’y retrouver chez Intel et plutôt pénible.

    On va finir par être dans la situation de l’électroménager ou les marques font une référence par distributeur. Le pire, c’est si les fabricants ajoutent leur couche de références multiple pour embrouiller le client.

    ASUS me semble le spécialiste avec par exemple au moins 6 références sur le fonpad (ancien modèle) et impossible de savoir ce qui se cache derrière.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 11 h 59 min

    Le même sans couche tactile, et le prix descend à un niveau plus acceptable, non?

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 12 h 47 min

    @sourioplafond: Niveau amteriel, la couche tectile fait baisser la note de 10 à 15$ entre la dalle, le contrôleur et la main d’oeuvre. Ajoute ensuite à ce prix la TVA et le pourcentage de marge sur l’ensemble de la machine et tu as un prix de revient de 15 à 20€ supplémentaire en moyenne sur un engin tactile par rapport à un engin non tactile.Cela a également une influence sur le poids et l’épaisseur de la machine.

    Malheureusement, pour bénéficier d’un Windows 8 pas cher sur une machine de cette diagonale, il faut un engin tactile. donc le coût de la dalle est largement absorbé par le prix de la licence Windows.

    Reste qu’on peut imaginer un engin identique sans tactile ni Windows. On arrive alors sous les 300€…

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 17 h 07 min

    Cette machine me rappel mon Acer 1810TZ dont j’ai eu beaucoup de plaisir à utiliser, avec une grande autonomie et parfait pour les études (hors jeux). La seule évolution que j’aurai souhaité est une batterie encore plus grosse (6 cellules à l’époque) sans dénaturer le design, et un SSD pour le système.

    J’ai un peu de mal à comprendre pourquoi seulement une batterie 3 cellules avec un processeur qui consomme si peu, ça serai accessible d’obtenir plus d’un jour d’autonomie !

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 22 h 09 min

    Il est déjà mort-né ce produit, dommage !

    Au prix de 349€, l’écran aurait pu être en Full HD !!!

    Et un SSD, même de faible capacité (64 GB) à la place d’un HDD de 500 Go, pffff !

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 23 h 27 min

    Oupinaise, si jamais ce bidule est évolutif (changement possible de batterie, disque et mémoire); je prends. Enfin seulement si je peux lire les cartes SD >64go avec (je sais, un lecteur SDHC n’est pas fait pour mais il se trouve que mon lecteur de carte externe, pourtant normalement « sdhc » y arrive très bien, alors on peut espérer?)
    Evidemment, il manque un porte usb3 pour compléter les 2 ports USB2, mais pour remplacer un vrai netbook, dans tous les usages que j’en ai, c’est le seul à disposition…

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 23 h 58 min

    Machine presque bien :-)
    La mémoire est tout de même limite. Pour le reste, si le processeur s’avère un poil véloce cela devrait permettre un usage sympathique de Windows 8.1 qui est bien fichu, surtout avec un écran tactile.

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 14 h 33 min

    Le meme avec un celeron ulv ivy bridge/haswell et si possible pas de acer, j’acheterais avec plaisir… on commence a s’en rapprocher d’ailleurs on dirait les 10 pouces reviennent :)

    Ces bay trails semblent trop en dessous du bas de gamme ivy bridge/haswell, d’apres divers tests vu ici et la.
    Et tant niveau cpu que gpu.

    J’attend un vrai test ici du T100 quand meme, il a l’air de plus en plus magnifique dans chaque article…

    Répondre
  • 22 octobre 2013 - 14 h 35 min

    @karmacoma: Je pense que ça va venir, si les ventes continuent de chuter, il faudra bien trouver des solutions pour arrêter hémorragie.

    Répondre
  • fun
    22 octobre 2013 - 16 h 04 min

    C’est marrant c’est exactement le même chassis que les Acer Aspire One D270 sous Atom Cedar Trail… du moins sur ces derniers, il y a une trappe sous la machine permettant d’avoir accès aux entrailles du PC…

    … donc logiquement cette trappe sur retrouverait sur ce chassis aussi… le seul hic étant qu’il faut démonter le clavier afin de libérer la trappe :)

    Répondre
  • uko
    22 octobre 2013 - 17 h 25 min

    @karmacoma:
    En attendant, si tu es à l’aise en anglais tu trouveras un test très technique du T100 sur Anandtech.

    Leur conclusion:

    – Les performances sont très convaincantes même en multitâche, mais ce n’est pas du Haswell non plus (reste à voir ce que vaudront les Haswell avec un SDP similaire). Le système est très réactif, et les applications bureautiques/surf tournent bien. Le testeur estime le résultat meilleur que sur des machines classiques à 350-400$.

    – L’écran souffre d’un défaut que je ne suis pas certain d’avoir bien compris: L’écart entre la dalle tactile et l’écran serait important et génèrerait des reflets intempestifs. En outre, son calibrage des couleurs serait très médiocre pour de l’IPS, ce qui ne l’empêche pas de rester bien meilleur que les écrans TN des netbooks classiques.

    – Le touchpad est moyen et le clavier un peu petit pour être vraiment confortable, faute au format 10″.

    – La solution de dock est fiable et convaincante.

    – L’autonomie tourne dans les 8h30 en usage web avec l’écran à 200 nits et le dock clavier en service, les autres usages ne sont pas encore testés. En comparaison, sur le même test la N7 2013 est à plus 12h, l’iPad 4 à 9h30 et la surface RT à moins de 7h.

    J’espère que Pierre pourra aussi mettre la main dessus pour nous donner son avis :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *