Une carte de dev Orange Pi Win pour faire tourner Windows 10 IoT

Orange Pi vient d’annoncer une carte de développement capable de faire tourner aussi bien Linux et Android que Windows 10 IoT. A 25$, la Orange Pi Win embarque un SoC Allwinner A64 associé à 1 go de mémoire vive sur un format de 9.3 cm de large sur 6 cm de profondeur.

A 25$, la carte Orange Pi Win est pour le moment annoncée comme compatible avec les systèmes habituels : Android 4.4, Ubuntu, Debian, Raspberry P et Banana Pi. Windows 10 IoT n’est pas listé mais Shenzhen Xunlong, la société derrière les cartes Orange Pi, a confirmé par email que le système sera compatible.

Minimachines.net

La carte sera construite autour d’un SoC Allwinner A64 quadruple coeur ARM Cortex A53, cadencé à 1.2 GHz et assisté par un chipset Mali-400MP2. La mémoire vive sera limitée à 1 Go de DDR3 et le stockage sera distribué sur 2 Go de mémoire SPI et un lecteur de cartes MicroSD. On note que la carte propose un emplacement non peuplé pour un module de stockage eMMC.

Minimachines.net

La connectique comprend une sortie HDMI 1.4 avec gestion du CEC et un support HDCP. Un connecteur pour écran MIPI est également intégré à la carte. La prise HDMI permettra de gérer le son, en plus d’une sortie jack stéréo 3.5 mm classique. Un microphone intégré complète le dispositif audio.

Minimachines.net

La Orange Pi Win proposera un accès au réseaux via une prise Ethernet Gigabit et un wifi de  type 802.11b/g/n ainsi que du Bluetooth 4.2 via un chipset AP6212. Quatre ports 2.0 et un MicroUSB OTG sont présents. On retrouve bien entendu les 40 pins popularisées par les Raspberry Pi ainsi qu’un MIPI CSI pour brancher des cameras jusqu’en 5 mégapixels. Un capteur Infrarouge est également présent  ainsi que des boutons de reset et de démarrage et des leds indiquant l’état de la carte.

Minimachines.net

La Orange Pi Win s’alimente via un connecteur spécifique et une broche permet également de faire fonctionner la carte via une batterie, une solution que l’on peut donc soit utiliser loin de toute source de courant avec une solution solaire par exemple, soit que l’on pourra protéger des coupures de courant en utilisant une batterie comme onduleur. Le tout est géré par un PMIC AXP803.

A 23.66€ sur AliExpress, c’est une carte à surveiller si vous cherchez une solution Windows IoT abordable.

source : CNX Software

7 commentaires sur ce sujet.
  • 17 mars 2017 - 6 h 36 min
  • 17 mars 2017 - 6 h 38 min

    Rhaaa, j’en oublie l’essentiel : merci Pierre !

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 6 h 59 min

    @StarLord:
    C’est juste une Pine64 à $19 avec une (trop) petite flash SPI & WIFI/BT, à voir si Xunlong fournit les firmwares spécifiques ou ceux de la Pine64 (donc on n’oublie le WIFI/BT)

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 17 h 44 min

    ????
    Il n’y a pas très longtemps, ils ont sorti une orange Pi PC2 avec A64.
    Leur support est minable.
    On est obligé de se reposer sur l’équipe d’Armbian pour avoir une distribution Linux qui profite des caractéristiques de cette carte. Et pour Android, c’est encore plus flou.
    Donc pour leur support pour Win10, j’ai comme un doute. Sauf si Micro$oft pousse derrière.
    Mais remplacer Linux par Windows risque d’être difficile pour tout ceux qui ont goûté à Linux.
    Je me demande par ailleurs l’intérêt de win10 IOT. L’interface va se limiter à un serveur Web à interroger avec son smartphone. et pour le dev, on rajoutera nodeJs

    J’attends toujours une carte SBC qui tourne sous (Open|Net|Free)BSD

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 20 h 51 min

    @bazooka07:
    A20,A31,H3,H5,H2 et pas de A64 chez Orange PI (à part celle présentée ici)

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 21 h 16 min
  • 19 mars 2017 - 14 h 39 min

    Pour Win10 iOT, mon idée c’est que Microsoft ravale les SBC au rang d’Arduino. Il existe plein de cartes avec l’ESP8266 et plein d’entrées sorties pour moins de 4€. On peut utiliser l’IDE d’Arduino pour programmer et même Visual Studio. La je trouve qu’un H5 c’est sortir un bazooka pour tuer une mouche, c’est mega overkilled comme disent je crois les gens qui s’y connaissent en anglais.

    Et pour les Orange Pi, c’est vrai que l’OS c’est Armbian. Mais Armbian, ça marche fort.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *