Intel lance ses SSD Optane 900P Series format 2.5 pouces et carte PCI

Intel lance ses nouveaux SSD Optane 900P, des modèles quelque peu différents des cartes précédentes puisqu’ils agissent de manière classique au contraire des Optane que nous connaissons déjà, aux plus faibles capacités, mais dont le but est d’augmenter les performances de solutions de stockage habituelles.

Les Optane 900P se déclinent dans des formats très standards. Un SSD de 2.5″ U.2 et une carte fille PCIe. On découvre donc des solutions très différentes des modules accélérateurs déployés en format M.2. Optane, c’est jusqu’ici des modules de faibles capacités qui ne stockent pas de données à proprement parler mais qui jouent le rôle d’une sorte de mémoire cache pour des stockages classiques comme les disques mécaniques.

Intel-Optane-SSD-900P-Series-AIC-Left-Angle-Tilt

Avec le Optane 900P, Intel met à profit sa technologie 3D Xpoint composée de modules de mémoire NAND 3D. Ces nouveaux SSD visent le grand public pour le fabricant mais restent plus particulièrement intéressants pour les utilisateurs les plus exigeants : Monteurs vidéo,  amateurs de développement photo RAW et joueurs. Si les débits annoncés par Intel ne sont pas très différents des capacités habituelles des solutions SSD PCIe du marché, on est dans des débits séquentiels de 2,5 Go/s en lecture et 2 Go/s en écriture, ce sont les débits aléatoires qui se démarquent le plus :  Avec 550 000 IOPS en lecture et 500 000 IOPS en écriture les Optane 900P sont loin devant les concurrents actuels.

Intel-Optane-SSD-900P-U-front-2

Un modèle classique comme le Samsung 960 Pro culmine à 440 000 IOPS en lecture et 360 000 IOPS en écriture avec 3,5 Go/s en lecture et 2,1 Go/s en écriture. La série Intel 600P d’Intel, par exemple, reste à 112 000 IOPS en lecture et 71 000 IOPS en écriture et 1.57 Go/s en lecture séquentielle et 0.54 Go/s en écriture… Le bond en avant est donc très grand.

Intel-Optane-SSD-900P-Series-U.2-Rear-696x696

Le SSD Optane 900P au format 2.5″ U.2 et son dissipateur

Intel annonce une latence de 10 µs pour tous les transferts de l’Optane 900P. Encore une fois bien moindre que les concurrents comme le Samsung 960 Pro qui oscille entre 20 et 25 µs. La contrepartie est dans la consommation des nouveaux SSD de la marque. Les deux modèles consomment entre 5 watts en veille et jusqu’à 14 watts en action, ce qui est énorme ! Un SSD classique au format M.2 se contente de moins de 0.05 watts en veille et un maximum de 5 watts en action. Le format 2.5″ U.2 a probablement été choisi pour cette raison, plus épais, il empêchera d’employer le SSD 2.5″ dans des portables qui ne pourraient pas l’encaisser autant en terme d’autonomie que de dissipation.

Intel-Optane-SSD-900P-Series-AIC-Left-Angle-696x812

Au final le produit est positionné de manière assez bizarre sur le marché. Intel dit vouloir viser les particuliers mais bien peu sont ceux que les performances de ces solutions impacteront vraiment. Un amoureux de photo qui ne fait que du JPG n’en tirera pas grand avantage, si il commence à travailler en RAW et à faire du traitement batch de grands lots d’images, il verra par contre sans aucun doute l’intérêt de la solution. Mais ce profil correspond plus à celui d’un professionnel… Peut-on dire un amateur éclairé ? Un passionné ?

2017-11-01 11_39_47-minimachines.net

L’exemple le plus parlant donné par Intel est le suivant : Imaginez vous au volant d’une bête de course, un PC déjà équipé de 64 Go de mémoire vive qui serait saturé à cause d’un montage vidéo gargantuesque ou d’un rendu 3D énorme. Dans ce genre de cas on peut utiliser un SSD pour étendre la mémoire vive afin de pallier à tout défaut et ralentissement provoqué par celle-ci. Là, l’Optane 900P pourrait jouer un rôle très intéressant pour désengorger la mémoire et permettre au système un traitement plus rapide. Vrai, utile mais tout de même très loin des usages de la fameuse madame Michu.

2017-11-01 11_43_39-minimachines.net

Reste un point sur lequel la marque peut vraiment se démarquer, la durée de vie de ses modèles : l’endurance. Les SSDs ont une durée de vie limitée en écriture qui se mesure en transferts possibles. A force d’êtres lues et modifiées, les cellules de ces stockages électroniques se dégradent et, à terme, sont inutilisables. Sur les Optane 900P,  les délais d’endurance sont colossaux : Les modèles 480 Go annoncent 8,76 Po de transferts garantis et la version 280 Go grimpe à 5,11 Po. Pour rappel, le Po ou Pétaoctet est une valeur d’Octet au même titre que le Ko, le Mo ou le To. Un Po c’est 1000 To. Si on compare ces données aux autres modèles du marché, la différence est énorme : Un SSD classique offre une endurance située entre 200 et 400 To, les modèles les plus évolués comme le Samsung 960 Pro le plus endurant est à 1,2 Po. Ces chiffres paraissent d’un coup bien faible face à l’annonce d’Intel même si ils correspondent bien à des scénarios d’usages insensés. Pour en venir à bout, il faudrait avoir des transferts incessants de toute la capacité des SSD en écriture et en lecture pendant plusieurs années…
.
Intel-Optane-SSD-900P-Series-Box-Generic-420x420

Intel garantit 5 ans ses Optane 900P, soit deux ans de plus que les SSD normaux qui bénéficient en général de 3 ans de garantie. Les capacités d’endurance auraient pu pousser Intel à proposer une garantie supérieure mais cela n’aurait probablement pas beaucoup de sens pour la marque par rapport à ses gammes pro commercialement  parlant et il faut également prendre en considération l’autre facteur étonnant de cette solution qui est sa chauffe. Avec 14 watts de consommation électrique, pour peu que le SSD soit inséré dans un boîtier mal ventilé, l’électronique pourrait en pâtir. Quand on constate la chaleur dégagée par un modèle 5 watts comme le Samsung 960 Pro, on imagine assez facilement ce que pourrait donner un SSD trois fois plus gourmand en énergie.

Les tarifs sont assez élevés, en reflet des performances annoncées, Les 480 Go sont positionnés à 599$ et les 280 Go à 389$…

2 commentaires sur ce sujet.
  • 2 novembre 2017 - 8 h 09 min

    Au rythme ou ça va, c’est curieux que personne n’est encore eu l’idée de greffé directement le processeur sur des support de stockage qui deviennent de plus en plus véloce

    Répondre
  • zed
    6 novembre 2017 - 17 h 41 min

    Bonjour,

    Dommage que l’article ne s’attarde que sur les performances brutes de l’engin sans parler de la technologie.

    Car contrairement à ce qui est écrit dans l’article, ce n’est pas de la mémoire Nand 3D mais du XPoint, un nouveau paradigme, une nouvelle rupture technologie avec ce qui existait jusqu’à aujourd’hui : HDD, SSD Nand et donc maintenant XPoint.
    Intel appelle cela SSD mais il faudrait probablement appeler ça autrement pour bien qualifier la différence du produit.

    C’est très prometteur et récent donc on peut parier sur une marge d’évolution de ce type de technologie.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *