OneBoard Pro+, un PC Android dans un clavier

Intégrer une machine dans un clavier, c’est une des vieilles solutions informatiques du marché. Elle est reprise ici avec la OneBoard Pro+, une solution Android sur une base de processeur Rockchip RK3288 avec 2 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage. Un engin à suivre pour qui cherche une solution ultracompacte.

Problème, il s’agit d’un clavier QWERTY évidemment, mais si cela ne vous rebute pas ce type de solution est évidemment très compact puisqu’il s’intègre dans le clavier que vous utiliserez quoi qu’il arrive sur ce type de solution informatique.

Minimachines.net

Le OneBoard Pro+ a un gros avantage, en plus d’être une solution autonome que l’on peut brancher directement sur un écran, il propose également une interface classique en USB pour se connecter sur un ordinateur classique.

Minimachines.net

De ce fait il est possible d’avoir sur un seul poste ayant 2 entrées vidéos, 2 machines totalement différentes. Un PC classique d’un coté, un engin Android 4.4 de l’autre.

Minimachines.net

 

Une touche permet de passer d’un système à l’autre

La  OneBoard Pro+ embarque un ARM RK3288, un quadruple coeur Cortex-A17 signé Rockchip dont la fréquence de fonctionnement officielle est de 1.8 GHz. Le SoC embarque un chipset graphique Mali T764. La mémoire vive grimpe à 2 Go et le stockage eMMC à 16 Go. L’engin dispose d’une solution Wifi 802.11 b / g / n et d’un module Bluetooth 4.0.

Minimachines.net

La clavier est prometteur puisque, d’après les revendeurs, il est construit sur des solutions Cherry MX Black. Information qu’il faut prendre avec un peu de recul, les systèmes Cherry, d’excellentes solutions mécaniques, sont victimes de contrefaçons massives sur le marché en ce moment avec des copies bon marché autrement moins performantes à l’usage et dans la durée. Les touches du clavier sont rétroéclairées.

Minimachines.net

Le corps du châssis semble être en aluminium et la connectique assez large : Outre le système permettant de se connecter à un PC, on retrouve un lecteur de cartes SDHC, un port USB 2.0 pour Android, un port USB 2.0 pour une souris qui sera partagée entre les 2 machines, un port d’alimentation, une sortie vidéo et une entrée DVI, et une sortie jack 3.5 mm sur le côté de l’appareil.

Minimachines.net

Le tout mesure 33.2 cm de large pour 17.8 cm de profondeur et tout de même 4 bons centimètres d’épaisseur. L’ensemble pèse 2.76 kg. Dernier détail, l’engin n’est absolument pas donné, le tarif demandé pour ce OneBoard Pro+ est de 263€ pièce frais de port compris sur Banggood. Un prix qui se justifie par les prestations, la puce employée, le système Cherry MX Black et le corps en aluminium…

Source : CNX Software

21 commentaires sur ce sujet.
  • 2 février 2015 - 12 h 35 min

    Spécial Dadoo !

    Répondre
  • 2 février 2015 - 13 h 00 min

    TI99/4A? :)

    Répondre
  • 2 février 2015 - 13 h 31 min

    dommage pour le design rétro :/ encore un truc pas pensé du tout pour être utilisé

    Répondre
  • 2 février 2015 - 13 h 38 min

    … un clavier à 5 câbles… à l’ère des claviers sans fil.

    Répondre
  • jo
    2 février 2015 - 14 h 07 min

    Comme Piratu’ ça m’a fait penser au TI99/4A immédiatement ! (Nostalgie, il y a 30 ans…)

    Répondre
  • 2 février 2015 - 14 h 21 min

    @Pierre Lecourt: ça fait lourd le clavier quand même ;-)

    Répondre
  • 2 février 2015 - 14 h 32 min

    @Poulou: ils ont mis un paquet de sable dedans pour rendre plus authentique x)

    ce qui me dérange dans le concept c’est surtout qu’ils n’ont pas su choisir les bons éléments entre le loisir multimedia et la production du coup on se retrouve sur un engin dédié au loisir multimedia avec un clavier compact sans dispositif de pointage bloqué dans un espace de production et avec une portabilité toute limitée avec du cablage à gogo

    soit tu fait un truc multimedia wireless fin et léger avec dispositif de pointage,
    soit tu fait un truc de prod avec un clavier plein format et là le volume/poid n’entre pas vraiment en compte

    là il ont fait un mix des 2 complètement foiré

    Répondre
  • 2 février 2015 - 14 h 33 min

    Moi ça me fait penser au TRS-80 model 1.
    Mon premier PC
    souvenir souvenir…….

    Répondre
  • 2 février 2015 - 14 h 35 min

    Moi ça me fait penser à mon TO7/70… =)

    Répondre
  • 2 février 2015 - 14 h 38 min

    En retirant l’écran cassé d’un vieux portable on devrait pouvoir faire mieux que cette machine, pour moins cher, et avec une batterie en plus. On n’aura juste pas Androïd.

    Répondre
  • 2 février 2015 - 14 h 49 min

    @Balbylon:
    Ahahah, toutafait. Le « portable avec écran déjà pété », ça c’est du concept, coco…

    Répondre
  • 2 février 2015 - 15 h 29 min

    Oui, j’ai pensé aussi au Ti99/4A sur lequel j’ai fatasmé pendant longtemps :p

    Mais, franchement c’est de la bonne came ! Un vrai clavier mécanique c’est toujours un plaisir à utiliser. En plus la conf embarque 2 GO ce qui sera excellent pour le jour où Ubuntu Touch sera de sortie.

    Manque plus qu’une version AZERTY :D

    Répondre
  • 2 février 2015 - 15 h 56 min
  • 2 février 2015 - 21 h 27 min
  • 2 février 2015 - 22 h 01 min

    Put1 il a tout même le clavier cherry… Terriblement tentant et en plus rétro éclairé avec une led plein format et pas une fragile smd… Je sens déjà ma carte bleue qui chauffe !!! Merci Pierrot !

    Répondre
  • 2 février 2015 - 23 h 13 min

    Bien trop chère comme configuration .
    C’est le prix d’un Chromebook ou d’un Netbook Windows .
    Même en tenant compte de la qualité du clavier ,cela vaut pas plus que la moitié du tarif réclamé .

    Cette machine restant liée a l’usage de nombreux câble aussi ,une solution box et clavier\souris sans fil ne serait t’elle pas équivalente et beaucoup moins honereuse ?

    Répondre
  • 3 février 2015 - 8 h 27 min

    Fait intéressant, elle comporte toute la partie logique sur une carte fille très semblable a celle qui nous a été montrée ici sur une autre machine. Il n’est donc pas impossible qu’il y ait une version win10, par contre la machine n’est qu’en précommande.

    Répondre
  • 3 février 2015 - 8 h 40 min

    Est-ce que ça fonctionne comme ces claviers avec ports USB qui deviennent, en plus d’être un clavier, un hub USB 3.0 pour le PC ?

    Parce que là, suffit d’un câble HDMI, un câble USB 3.0, et accessoirement l’alim (à moins que l’USB alimente), clavier et souris en Bluetooth, et c’est pas vilain !

    Avec Android en dual boot, c’est plutôt sympa !

    Répondre
  • 3 février 2015 - 9 h 04 min

    Je pense qu’il y aurait un marché à réaliser ce type de solution mais de manière plus modulaire:

    Un boitier clavier ou l’on connecte une clef-PC sur un hub USB interne qui l’alimente et assurera la connection clavier, assure les reports de connectique sur sa face arrière (USB/HDMI…) tout en intégrant pourquoi pas l’adaptateur USB/Sata ainsi que les fixations permettant d’y ajouter du stockage.

    La même chose, offrant le choix de la clef-PC au coeur du système et upgradable pour quelques dizaines d’€ par simple changement de cette dernière.

    Un tel modèle dont la fermeture boitier soit correcte (par exemple avec un lock kensington traversant) pourrait équiper bien des postes d’écoles.

    Répondre
  • 3 février 2015 - 13 h 21 min

    @yann: oui, ou mieux encore avec une raspberry pi2 à l’intérieur. C’est bizarre que les chinois n’y aient pas encore songé.

    Répondre
  • 8 février 2015 - 17 h 06 min

    Toujours pas en stock.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *