OLPC n’est pas mort, la fondation communique encore

One Laptop Per Child, ou OLPC, est une fondation visant à promouvoir l’éducation d’une manière originale en distribuant des machines à des enfants de pays en voie de développement. Ces derniers temps fort peu active, elle pourrait revenir avec un nouveau produit.

One Education est un des distributeurs de One Laptop Per Child. Il a confirmé au site Ink, Bits & Pixels l’existence d’un nouveau projet basé sur un engin hybride à mi chemin entre le portable et la tablette.

Cette nouveauté chez OLPC afficherait  non seulement des caractéristiques de tablette enchâssée dans un dock clavier mais offrirait en outre des fonctions modulaires pour une partie de son équipement.

Minimachines.net 2015-02-20 22_04_29

Cette nouveauté baptisée XO Infinity pourrait sortir très rapidement, du moins en Australie, puisque le site One Education semble confirmer un délai de moins de 2 semaines pour le produit. Délai accompagné d’une page Web dédiée.

Minimachines.net 2015-02-20 22_04_10

Sur cette page dédiée un certain nombre de documents montreraient un point très intéressant pour l’engin : Des composants modulaires. Processeur, batterie, module Wifi et webcam pourraient ainsi s’interchanger sans avoir à ouvrir la machine.

Il n’y a pas d’autres informations que ces images mais elles semblent bien proposer une solution très évolutive pour ce projet XO Infinity. De quoi voir venir le futur sereinement si les principaux composants peuvent être modifiés simplement par un échange standard.

Mele_PCG03_Bay-Trail_CR_Core_Large

On l’a vu chez certains acteurs comme MeLE dernièrement, de plus en plus de fabricants proposent des solutions d’évolution de leurs matériels sur une carte fille qui embarque processeur, mémoire vive et stockage. OLPC pourrait très bien reprendre cette idée à son compte pour permettre à la machine d’évoluer facilement.

Pour ce qui est de la batterie amovible, la marque ferait là simplement un retour en arrière face aux engins actuels, il y a encore quelques années, livrer un portable avec une batterie interne semblait totalement inconcevable pour les fabricants comme pour les acheteurs… Le reste peut paraître très gadget mais est une bonne idée pour coller aux besoins des utilisateurs : Une webcam pourra être modifiée d’un modèle basique vers un haut de gamme suivant les projets. Un module Wifi pourra être échangé contre une solution 3G/4G suivant les besoins.

Cette solution peut également être modulaire à l’achat, un OLPC XO Infinity de base ne coûtera pas forcément très cher et on ajoutera alors les composants réellement utiles lors de l’achat, ou dans le temps.

Reste à savoir si cet engin verra vraiment le jour, OLPC est un habitué des annonces de produits en 3D. Mais toutes ne sont pas suivies d’une production et certains projets de la fondation n’ont jamais quitté le monde des pixels.

Via Liliputing

8 commentaires sur ce sujet.
  • 21 février 2015 - 12 h 59 min

    Très utile ce concept .
    Pas toujours besoin d’une tablette mais besoin parfois d’une machine légère disposant d’un vrai clavier .

    Reste aussi le prix d’un tel modèle ,aujourd’hui un néo netbook coûte 200 euros .

    Une petite machine moins puissante mais avec un écran de 9 ou 10 pouces a 150 me comblerait même sous Android ou Chrome OS .

    Répondre
  • 21 février 2015 - 17 h 09 min

    Il s’agit d’un concept de pc pour enfant offert dans les pays en voie de développement. En quoi ça peut t’intéresser? -_-

    Répondre
  • 22 février 2015 - 1 h 16 min

    Ce n’est pas pour le défendre, mais assez souvent cette organisation a fait des propositoins d’achat combiné : un exemplaire offert à un enfant du tiers monde pour un exemplaire acheté.

    Ils ont tendance a créer des modèles pouvant intéresser les deux types de public à cet effet.

    Répondre
  • 22 février 2015 - 9 h 03 min

    Un concept modulaire offre pas mal d’avantages divers .
    Le premier est une certaine évolution du matériel .
    Le second on acheté ce que l’on a besoin .
    Le troisième une totale ouverture du produit .

    Perso ,je me moque d’avoir un processeur Arm ou Intel sur une petite machine .
    Mon premier critère reste le prix d’achat du produit selon l’usage que je souhaite en faire .

    Le premier avantage du modulaire c’est l’éventuelle possibilité de choisir son processeur ,je pense que si c’est conçut sur un mixe carte fille & carte mère ,un choix de carte fille Arm et Intel pourrait exister .
    Il serait bien aussi qu’un emplacement puisse utiliser soit un lecteur de carte SDHX soit un disque SDD conçut pour cette machine .

    Une trappe pourrait aussi contenir une carte mémoire disposant de l’OS de cette machine ce qui offrirait un choix entre divers OS .

    Enfin un emplacement pourrait être prévu soit pour une batterie soit pour y glisser le module d’alimentation de ce PC .

    Si le cote jouet peu au départ paraître bizarre ,il reste évident que ce matériel a au départ un but éducatif .

    Certes le fabriquant semble vouloir éviter un marché de Geeks ou de bidouilleurs en tout genres ce qui a mon avis est un tort face au succès d’une Raspberry Pi ou solution équivalente .

    Ce type de matériel a un avenir si vendu dans un esprit de totale ouverture et avec un suivi sérieux .

    Répondre
  • 22 février 2015 - 10 h 12 min

    Moi je préfère une évolutivité basée sur des composants standards, d’un netbook avec des trappes. Là on sera un peu prisonnier des cartelettes sous plastoc dans le format OLPC.

    Et c’est encore une tablette/dock-clavier. Trainant le handicap d’un design tablette.

    Répondre
  • 22 février 2015 - 18 h 41 min

    A voir comment les enfants occidentaux sont pourris et gavés d’ordinateur dès 3-4 ans par leurs parents, je ne suis pas sûr qu’il est très intelligent d’étendre ce concept à toute la planète.

    Répondre
  • 23 février 2015 - 11 h 02 min

    @Yoyo:

    Intéressant cette dernière remarque. Depuis que je connais OLPC je me dis que ce serait cool comme 1er PC pour un enfant, et surtout depuis l’an passé avec le XO-4. Je rappelle qu’il s’agissait déjà un combi tablet-PC (ou pas d’ailleurs, avec une version + basique) mais sans la modularité. Apparemment, il a réellement été produit, mais pour quel pays et en combien d’exemplaires, je ne suis pas allé voir.

    Bref, je suis partagé : d’un côté c’est un projet quasi humanitaire à destination des écoles des pays développés, et pas à l’achat pour les particuliers. C’est pas mal si cela évite de chercher le profit. Il est vrai que si on ouvre au marché individuel dans les pays développés, ça change totalement la donne et peut amener à des dérive. Toutefois, à titre individuel, j’aimerai mieux acquérir ce produit qu’un autre pour mon fils. Justement il a bientôt 4 ans, mais ça tombe bien je ne suis pas pour le « pourrir » trop tôt (enfin, chacun son point de vue là dessus) et peux attendre encore 2 ans environ.
    Je pense qu’il serait sympa de pouvoir acheter ce produit, en versant une partie de la somme demandée pour en payer un autre (ou une partie) dans un pays en développement, comme cela semble se faire. Ainsi, c’est un bon compromis.
    Autre point: pourquoi ne pas le proposer aux écoles françaises, et des autres pays en développement, surtout quand il s’agit de quartiers en difficultés par exemple. Il me semble que l’esprit du produit reste préservé, et cela évitera d’acheter ces fichues tablettes 100% commerciales et totalement inadaptées aux usages éducatifs. Et ça c’est malheureusement la réalité quotidienne.

    Répondre
  • 23 février 2015 - 11 h 04 min

    Oups… « des écoles des pays développés », eu des pays en voie de développement, bien sûr (pauvres, quoi).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *