Nvidia veut revendre Icera et abandonner la téléphonie mobile

C’est désormais confirmé, Nvidia ne s’intéresse plus trop à la téléphonie mobilie. Ses ambitions se tournent désormais vers d ‘autres supports plus rémunérateurs. Jeux vidéo, automobile, cloud computing semblent plus prometteurs.

Premier élément fort de ce changement d’activité, la cession envisagée d’Icera. La marque de softmodem rachetée par Nvidia en 2011 est à vendre. Rachetée pour concurrencer Qualcomm après que ce dernier ait acheté Atheros, Icera n’a jamais vraiment réussi à percer sur le marché mobile.

Ces mouvements confirment plusieurs points sous entendus depuis des mois. L’apparition d’un Tegra X1 fortement tourné vers l’industrie automobile ne laissait pas trop de mystère pour l’avenir de la marque.

icera nvidia

Une première rumeur, infirmée par Nvidia, avait déclaré la fin de l’activité des solutions mobiles chez le constructeur, avec un abandon du marché des smartphones. Aujourd’hui, sans un travail de recherche et développement autour des technologies d’Icera et, à terme, la volonté d’une revente, il semble improbable que la marque se déploie à nouveau dans ce type de solution.

Tegra 4

Il faut dire que la pression de Qualcomm est rude et que l’apparition du low-cost dans la 3G et la 4G va empêcher tout retour sur investissement facile pour les différents acteurs de ce marché de SoC processeur et modem intégré. Le travail d’Intel avec SoFIA fait peut être là ses premières victimes.

Source : Clubic

7 commentaires sur ce sujet.
  • 6 mai 2015 - 16 h 53 min

    Pourquoi ne pas simplement faire ce qu’ils font de mieux cad proposer des gpu (comme les Mali).

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 18 h 14 min

    C’est assez bizarre ces entreprises achetées juste pour la frime ou une simple partie de leur activité .

    Je rejoins l’opinion de Will a savoir NVIDIA devrai surtout faire ce qu’il maitrise le mieux a savoir des GPU.

    Si tous les processeurs ARM d’une même architecture sont plus ou moins équivalent ce n’est pas le cas pour la partie GPU .

    Intel ne semble pas s’être trompé en proposant simplement une évolution de ses GPU sur leur nouveaux processeur a venir .

    Quand une entreprise comme NVIDIA maitrise une technologie de gravure de GPU ,il devient certain que des GPU NVIDIA couplés a une architecture ARM performante cela doit offrir des possibilités pour faire évoluer notre informatique dans le bon sens .

    Répondre
  • 6 mai 2015 - 20 h 24 min

    @ptitpaj : en fait c’est ce que j’ai d’abord cru quand on a mis du arm partout : autant de puissance, moins de ressources, plus d’autonomie…

    Quelques années seulement plus tard, arm devient pratiquement aussi gourmand qu’Intel ou amd : on arrive tout doucement à 2 go de mémoire vive, 16-32 go de stockage minimum et une autonomie entre 10 et 14 heures, ce qui n’est pas vraiment excellent à la vue de ce qui existait déjà en matière de netbook et à la vue de ce qui nous avait été promis.

    Quelque peu inquiétant de voir intel s’alléger et arm s’alourdir pour au final ne plus proposer la révolution attendue, mais des solutions voisines.

    La faute à quoi ? Il se passe sans doute ce qui se passe avec les machines sous une distro linux qui sont toujours moins bien loties niveau matériel, ou alors la finesse de gravure du rouleau compresseur intel (et ses puces subventionnées), ou un peu des deux je ne sais pas.

    Maintenant Est-ce qu’on va dans le bons sens (à mon sens celui de la convergence est le bon), je ne pense pas : c’est un peu le bazard avec une couverture qui rétrécit (les gens sont équipés) et chacun qui tire de son côté. Pire après une époque où l’informatique ne coutait rien, les tarifs me semblent à la hausse avec des téléphones qui coutent désormais un smic…

    Répondre
  • 7 mai 2015 - 12 h 50 min

    @Ptitpaj: jusq’au tegra 4, l’architecture Nvidia était plus originale que celle des autres ARM justement: pas de big.little, juste un 5ème core qui pouvait tourner seul an cas de faible demande du système. C’était plutôt élégant.

    Nvidia a toujours été assez pragmatique: du temps où il concevait des chipsets pour carte mère, ils ont arrêté après le fiasco du Nforce4.

    Ensuite attention, il ne maîtrise pas vraiment les procédés de gravure et plusieurs fois dans leur histoire les retards de leur fondeur principal les ont « empêché » de faire évoluer leurs produits comme il le voulait (Mais bon, il se sont toujours débrouiller pour faire avec et les dernières GT 9XX en sont la preuve :) ).

    @Dadoo: GNU/Linux avec un gestionnaire de fenêtres sobre peut encore tourner sans problème avec 1GO de RAM (Bien sûr, ce sera limite avec firefox ou chrome ouverts avec 10 onglets :D).

    Ensuite je ne pense pas qu’on peut dire que les processeurs Intel s’allègent: gravure plus fine oui, mais le nombre de transistors ne baisse pas bien au contraire. Du côté d’ARM, le nombre de jeux d’instructions s’agrandit. Ensuite, ce sont surtout les OS qui sont de plus en plus lourds logiquement (on veut toujours plus de fonctionnalités !).

    Bref, on pourrait sans problème concevoir des systèmes qui se contenterait de moins de 1GO de RAM, mais pas sûr que les gens trouve ça joli :D Si tu as un Linux qui tourne quelquepart, essaye Fluxbox: c’est un des gestionnaire de fenêtres le plus sobres (On doit tourner vers les 200 MO de RAM une fois le système lancé). C’est pas joli, mais c’est fonctionnel et ça permet de recycler une vielle machine.

    Répondre
  • 2 mai 2016 - 14 h 20 min

    […] décidé de couper clairement des pans entiers de leur stratégie mobile. La disparition d’Icera racheté par Nvidia pour offrir la possibilité de fournir un SoC 4G aux constructeur a envoyé […]

  • 13 mai 2016 - 12 h 01 min

    […] de la Shield Tablet était une repompe de la première version de 2014 sans changement de moteur. L’abandon du segment de la mobilité ne présageait pas forcément du bon pour la suite. Avec le tassement de ventes de tablettes et […]

  • 21 juillet 2016 - 16 h 00 min

    […] Nvidia également vécu quelques mauvaises expériences pendant cette évolution, l’échec patent d’Icera pour commencer. La marque a racheté Icera pour intégrer des modems à son offre de puces mais […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *