Nvidia Shield Tablet, sortie confirmée de la tablette Tegra K1

Nvidia Shield Tablet, sortie confirmée de la tablette à manette séparée

C’est donc confirmé, la sortie mondiale de la Nvidia Shield Tablet a bien eu lieu aujourd’hui et si elle n’est pas encore disponible partout, elle signe l’arrivée de Nvidia sur le grand marché des fabricants de tablettes.

La Nvidia Shield Tablet est donc annoncée, avec une distribution en France prévue pour le mois prochain. C’est le premier produit signé Nvidia et distribué en direct par la marque, sans passer par un intermédiaire, à l’international. La Nvidia Shield, la console de la marque n’ayant jamais eu droit à une commercialisation en Europe.

Nvidia Shield Tablet

La Nvidia Shield Tablet est annoncée à partir de 299.90€ et se retrouve listée en France avec une date de disponibilité réelle au 14 Août chez quelques revendeurs comme TopAchat qui l’affiche à ce tarif en précommande.

Toutes les informations précédentes sont confirmées : C’est une diagonale 8 pouces à technologie IPS  en 1920 x 1200 pixels équipée d’un processeur Nvidia Tegra K1 dans sa version 4 coeurs Cortex-A15 32 bits cadencés à 2.2 GHz. 2 Go de mémoire vive sont également de la partie.

Nvidia Shield Tablet

Le processeur graphique est donc un Nvidia Kepler avec 192 coeurs CUDA pour des calculs rapides en 3D et 2D mais aussi des affichages multimédia HD jusqu’au 4K. Une puce sans aucune concurrence actuellement sur le marché tablette et qui va offrir une qualité de jeu exceptionnelle à l’objet. Nvidia fait le pari de s’adresser quasiment uniquement aux joueurs avec cette tablette, un pari pas si fou que cela puisqu’en s’adressant d’abord à eux, la marque sort son produit du lot par rapport à la concurrence.

Nvidia Shield Tablet

Construite en ABS solide, la tablette embarque un châssis intérieur en magnésium pour assurer un bon transfert thermique des composants. Le Tegra K1 dissipe la même chaleur qu’un Tegra 4 ce qui ne devrait pas poser de problème à ce format plus grand que la Tegra Note.

Nvidia Shield Tablet

Elle embarque une connectique basique mais plutôt complète : Un lecteur de cartes MicroSDXC, une sortie MicroHDMI 1.4a compatible 4K et un port MicroUSB. La version 4G embarquera en plus un lecteur de cartes MicroSIM, cette version 4G sera livrée en 32 Go pour 399€. Pas de modèle 32 Go annoncé, la version proposée a 299€ proposera 16 Go de mémoire extensible via le lecteur MicroSDXC. 2 capteurs photo en 5 mégapixels HDR sont présents. La tablette garde ses enceintes en façade pour une bonne distribution du son en vraie stéréo avec un double système de basses intégré dans la coque. Le Wifi embarqué est un 802.11 a/b/g/n en 2×2 MiMo associé à un bluetooth 4 LE et un GPS.

La tablette est livrée avec le Direct Stylus 2 et l’application Nvidia Dabbler, une seconde génération logicielle de prise en charge du stylet capacitif déjà présent dans la Tegra Note 7 pouces. Dabbler prend en compte les capacité de calcul du Tegra K1 pour proposer des effets graphiques innovants comme la diffusion de la couleur après l’ajout d’eau sur un format de papier aquarelle.

Nvidia Shield Tablet

 

Une oeuvre réalisée sur la tablette.

La tablette prend désormais en compte la reconnaissance d’une écriture manuscrite avec toujours la possibilité de poser la paume de la main sur l’écran. Il est également possible de jouer avec une émulation des niveaux de pression du stylet de manière assez réussie. Comme pour la première tablette de la marque, le stylet vient se loger dans un cache magnétique directement dans l’engin.

Nvidia Shield Tablet

La manette Wifi Direct est bien de la partie même si le Nvidia Shield Tablet n’est pas sectaire et devrait fonctionner aussi bien avec des engins Bluetooth que des manettes filaires de type XBox pou PS3. La manette officielle offre toutefois des options spécifiques avec la présence d’un microphone pour donner des ordres à la tablette via « OK Google » ou faire de la visioconférence. Un port 3.5 mm permet en effet de positionner un casque pour entendre ce que produit la tablette sans être relié par un fil. Les avantages de la bande passante du Wifi sont ici bien exploités.

Nvidia Shield Tablet
L’autonomie annoncée de ce périphérique est plutôt bonne : 40 heures de jeux d’après Nvidia. De quoi voir venir avant de devoir la recharger. Cette manette, proposée à 59.90€ en précommande est un atout pour la marque puisqu’elle permet de faire fonctionner des jeux avec une latence minimum. Par contre elle n’est compatible qu’avec la tablette de Nvidia à priori, un usage extrêmement réduit donc par rapport à une solution console classique.

Nvidia Shield Tablet

Un mode console peut être mis en marche lorsque la tablette est connectée à un écran externe, c’set là que l’engin révèle tout son potentiel. Si il sera possible de faire tourner des jeux Android, avec pas mal de jolis développements comme Portal et Half Life 2, ceux ci semblent tourner extrêmement bien sur la tablette équipée du Tegra K1. Mieux  que sur la précédente console Nvidia Shield sous Tegra 4. Le jeux Trine 2 est livré par défaut avec la tablette.


Suivant les pays, plusieurs services seront livrés installé par défaut comme Evernote, Hulu Plus ou Netflix. Une application pour exploiter le stylet est également dans le lot. Mais le vrai plus de ce produit réside dans la possibilité de streamer des titres calculés sur un PC distant. La liste s’étoffe de mois en mois pour cette option avec plus de 120 titres compatibles : parmi lesquels beaucoup de très bons jeux : Dishonored, Skyrim, Batman Arkham Origins ou Titanfall. Cela offre la possibilité de jouer aux jeux PC haut de gamme sur la tablette directement ou via la tablette sur un grand écran sans avoir a subir l’encombrement et le bruit d’un PC de compétition. Il faut bien sur un materiel compatible au niveau de son PC émetteur pour profiter de cette solution.

Nvidia Shield Tablet

Une cover permettra de positionner la tablette debout tout en la protégeant en déplacement, une solution pratique pour faire fonctionner le tout avec la manette. Proposée en option elle est affichée en précommande à 29.90€.

La Nvidia Shield Tablet est un pari fort pour Nvidia, la marque risque gros à la mise en vente de cette machine. En cas de mauvaises ventes, la marque n’aura pas de partenaires pour éponger avec elle cet échec. En cas de ventes massives, il faudra gérer le stockage et le SAV des tablettes dans des pays où elle ne disposait jusqu’alors d’aucune infrastructure de ce genre. 8 petits pouces de diagonale donc mais un véritable bond en avant pour la marque.

Voir l’offre en rpécommande chez TopAchat à 299.90€

22 commentaires sur ce sujet.
  • 22 juillet 2014 - 19 h 11 min

    Un bien bel objet pour la rentrée mais personnellement je la trouve un peu chère cette Nvidia Shield Tablette
    Tablette 32Go + Cover + Manette + films de protection pour écran sa fais un total approchant 500€ sans forcer.

    Dommage qu’elle ne soit pas sous Win 8.1 avec Wimboot ou un Linux Nvidia.

    J’attendrais de voir si le prix baisse dans un avenir proche sinon sa seras la MiPad pour moi….

    je trouve que Nvidia refais la meme erreur avec les prix que la 1ere Version ….. Dommage beau produit

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 19 h 16 min

    Pour faire un pari fort quand on fabrique soit meme son matériel, ça aurait été de le vendre à 250 la 16Go…ou à 300 avec la manette..
    D’ailleurs la manette, je suspecte le choix du wifi également pour le stream de jeu… la manette étant wifi, elle devrait envoyé les signaux plus vite au PC maitre qui stream le jeu car la latence du stream ne se voit pas doublée par la latence du controleur qui en bluetooth aurait transmis l’ordre à la tablette, qui l’aurait transmis en wifi au pc…
    mais je dis peut être une bétise… parce que bon, la latence du bluetooth est pas si énorme à la base

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 19 h 25 min

    100€ les 16Go supplémentaires, c’est un peu excessif, je trouve par contre que les 300€ demandés pour le modèle 16Go restent honnêtes.

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 19 h 35 min

    @redrag: désolé, je n’avais pas vu qu’il y a la 4G en plus sur la 32Go…

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 19 h 52 min

    Il est vrai que pour le pack global mini (tablette+cover+manette), cela nous mène quand même à 390€ :(

    Et pour le coup, le format tablette me semble moins « mobile » que la Nvidia Shield V1 ! Finalement ce n’est plus guère qu’une tablette avec une manette ; j’aurais préféré une solution à la Gamepad Archos ;-)

    D’un autre coté, cela nous promet quand même une bonne petite solution gamer transportable, qui risque de ne pas avoir de réelle concurrence dans l’immédiat vu le matos embarqué. Je réserve mon jugement jusqu’au moment où j’en verrais une en live (pas garantie ça, car je ne serais pas surpris qu’il y ait une trop faible quantité de dispo et donc que cela soit juste chez certains vendeurs en ligne).

    Avec un peu de chance, on verra peut-être la Nvidia Shield V1 moins chère sur certains sites ;-)

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 19 h 52 min

    Elle est super et je vais l’acheter mais comme de nombreux acquéreurs de Tegra Note (Tegra 4) on a l’impression d’avoir servit de cobayes commerciaux avant l’arrivée du Tegra K1 :)

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 23 h 08 min

    @OCMan: Nanmé le but reste quand même de se faire un peu de flouze.
    Lorsque tu vois le prix supérieur de la Galaxy Tab S & cie, je ne trouve pas que c’est abusé.
    Il existe une bonne clientèle potentielle dans les 500€. Tout ce qui est high-tech mobile ne s’adresse pas qu’au monde étudiant…

    Bien sûr la MiPad reste très intéressante, mais elle fait office d’E.T. parmi les réalisations des grandes marques établies qui ne proposent pas encore ce concept top gamer/tablette avec 4G et rarement des modèles puissants/luxueux en-dessous des 400/500€ (cf. Note, Slate, etc)

    Répondre
  • 22 juillet 2014 - 23 h 59 min

    @ocman: bluetooth faible portée (10m), wifi ça couvre la maison (100m).

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 9 h 42 min

    Encore une fois le prix sera le problème.
    Sans parler si placement assez difficile du produit qui se retrouve face aux consoles PS4 et XboxONE tout en n’ayant pas le catalogue et les partenaires de celle-ci.
    Il lui reste le streaming de jeux PC, mais je doute que ça puisse faire que la machine soit un carton commercial.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 11 h 00 min

    Le prix me parait un problème presque secondaire en comparaison du problème de la ludothèque. 360€ pour jouer à Real Racing ? Vraiment ?

    Le streaming est sympathique mais pas vraiment une nouveauté avec une application comme Kainy à quelques € compatible avec moult jeux et tablettes.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 14 h 23 min

    Le prix reste correct, vu les options fournis : tablette 4G/GPS/miniHDMI/USB, capable de faire tourner Unreal Engine 4/DirectX 12, son double port Bass Reflex, 32Go Tegra K1, stylet, contrôleur unique, cover pour 469€.
    Le but est aussi pour ce mix tablette/console de faire tourner tous les jeux PCs (Steam, EA, etc…)qui sont normalement pilotés par clavier/souris. Il y en a plein les bécanes, soit par achat, abonnement online…ou P2P/newz/etc. Et c’est bien connu que 6 mois après la sortie d’une console, ces jeux sur PC-fixe sont 10 fois plus beaux et évolués.
    Beaucoup de gamerz refusent habituellement le jeu sur console : à voir si le nouveau contrôleur, qui désire se faire passer pour du clavier/souris, sera à la hauteur.
    Et bien sûr qu’ils ne joueront pas qu’à Real Racing : par contre sur le grand écran du salon, faire tourner les tops (Crysis, HL2 et bientôt 3, CoD , MoH, GTA, etc…) qui tournent sur le PC dans la chambrette ou le bureau…

    Non, franchement pour le prix, je trouve qu’elle pourrait bien rencontrer son créneau à 450€. Regardez le prix de la prochaine tablette Fujitsu et vous comprendrez (x3).
    Comme disait Pierre : à voir si la MiPad supportera le contrôleur (ou autre tablette embarquant un Tegra K1). Dans ce cas, il serait possible de se faire une petit package à moins cher.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 14 h 54 min

    Un mini-pc avec steam os ferait probablement mieux l’affaire, si tant est que le créneau existe réellement…

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 15 h 21 min

    @curu: L’un n’empêche pas l’autre en fait, Nvidia reste impliqué dans le monde PC.

    Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi on ne voit pas fleurir sur tous les sites des démos de streaming ? Ca reste super flou pour les acheteurs alors que c’est la Killer Feature du concept.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 15 h 26 min

    @curu:
    Les 1ers sont en préparation/pré-vente, mais il ne s’agit que de mini-PC, pas de tablette… et se vendent aux alentours de 700/800€.
    D’autre part, les bécanes pour gamers sont un créneau qui marchent à merveille (par ex. les 3/4 des PCs à faire monter chez matos.net), mais pour ces Steam-Machine, le gabarit est autrement plus imposant (même en micro ou mini-atx)…

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 16 h 28 min

    @clark : pour recevoir du streaming 1080p et envoyer des inputs, une tablette chinoise d’il y a dix ans suffit amplement. Nul besoin d’avoir une grosse machine réceptrice, ni d’une carte graphique d’une marque donnée ou encore d’un support des jeux au compte-goutte. L’application Kainy l’a montrée. En dehors de l’aspect commercial forçant à acheter plusieurs appareils qui ne va pas aider, pour moi le frein est surtout au niveau fonctionnel

    Je pense que les joueurs comme les éditeurs ne savent pas exactement s’ils veulent du streaming de leur PC sur leur TV. En théorie c’est alléchant de pouvoir bénéficier de la puissance du PC dans son canapé. Dans la pratique, veut-on vraiment jouer à League of Legends ou Wow sur sa TV ? On voudra probablement tester mais je pense qu’assez vite on se lassera d’avoir le clavier sur les genoux ou la table basse et on retournera comme avant. Une partie de FIFA ou de jeu de bagnole ? Pourquoi pas, toujours est-il qu’il faut qu’ils existent sur PC, et que pour se faire une petite partie il faudra allumer le PC, brancher la tablette en HDMI, démarrer le tout, bref pour une petite partie ça peut vite devenir pénible. Valve fait le forcing pour créer un besoin en proposant tout un écosystème mais il va falloir qu’ils sortent du lourd à tous les niveaux : steam machines, steam os, controllers, jeux disponibles… un élément de la chaîne qui foire et la mayonnaise peut ne jamais monter.

    Concernant la Shield tablet, on commence à avoir un peu de recul sur le jeu « sérieux » sur Android. La Ouya agonise, les consoles android ont pullulé sous toutes formes sans s’imposer. Je ne vois pas pour le produit un peu bâtard de Nvidia un destin guère meilleur que la Ngage,

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 16 h 30 min

    Je corrige : our recevoir du streaming 1080p et envoyer des inputs, une tablette chinoise d’il y a deux ( et pas dix) ans suffit amplement.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 18 h 26 min

    […] On n’apprendra rien de plus d’un point de vue technique mais l’objet semble soulever beaucoup de questions notamment au niveau de son gabarit et de son interface Android. Alors que beaucoup soulèvent la question de sa portabilité face au format console 5 pouces de la Nvidia Shield, cette nouvelle Nvidia Shield Tablet est t-elle réellement un gros changement ? […]

  • 23 juillet 2014 - 19 h 33 min

    @curu:
    Une palanquée de joueurs ne sont toujours pas convaincus par les jeux « android »… d’autres se passeraient volontiers d’android, l’OS le moins sécurisé et le plus « baveux » (en terme de remontée chez son papa) de la planète. Cela m’embête que NVidia ait choisi android et non une LFS mais il ne pouvait pas se passer du GooglePlay. Enfin, la qualité des jeux sur PC n’est plus à démontrer, rien à voir.
    Et sans être hypocrite, une bonne quantité est récupérée sans efforts par les gamerz par des moyens de diffusion annexe. Par exemple tout Steam peut se faire émuler sans souci sur ta bécane fixe.
    Si tu possèdes une carte graphique très haut de gamme (par ex. une GeForce GTX Titan mais j’exagère), tu vois aussitôt la différence avec un jeu dév. pour elle… et une pov’ console. C’est le principe du PC assemblé : tu peux faire progresser rapidement ton matos en fonction des avancées technologiques. C’est plus difficile avec une console… ou une tablette de gamer.
    Bien sûr que Kainy est intéressant, mais dans la NVidia, tu as tout un condensé d’attributions performantes.
    Beaucoup de personnes ont leur PC démarrer en permanence ou du moins une grosse partie de la journée. Ce n’est pas un problème.

    Tu ne vas quand même pas comparer les possibilités des titres jouables sur une NVidia et sur android ? On a l’impression de faire un bond en arrière, avant l’an 2000.

    On l’oublie mais c’est aussi une tablette luxueuse. Alors lorsque tu vois le prix entre 299 et 460€, ce que propose la concurrence pour une même qualité et les mêmes possibilités, tu te dis que l’affaire n’est pas si mauvaise (perso, je viens de revendre ma Pipo M9 Pro 3G, et je me tâte encore entre la MiPA 64Go et la NVidia.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 19 h 35 min

    Scuzi pour les fautes… Et pour la MiPad xiaomi :-)

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 20 h 27 min

    Je ne suis pas sur d’avoir bien compris mais je ne critique pas du tout le jeu sur PC, sur lequel je joue 99% du temps. Juste, je ne suis pas sur de vouloir jouer à ces mêmes jeux dans mon canapé, ils n’ont pas vraiment été prévu pour et les jeux plus typés console que l’on peut trouver sur PC m’intéressent moyennement. Et si jamais cela m’intéresserait, je ne pense pas que passer par une tablette ainsi que de racheter une Geforce et d’attendre que Nvidia sorte le support jeu par jeu du streaming soit très satisfaisant. Pour quelqu’un qui veut une tablette 8 pouces haut de gamme, pourquoi pas.

    Répondre
  • 23 juillet 2014 - 21 h 27 min

    C’est certain, après c’est avant tout une histoire de goût… lorsque je parlais d’évolutivité au niveau du Fixe, tu n’es pas obligé de suivre sur le moment la course à la techno. J’ai une Geforce relativement ancienne et elle me permet de jouer à certains FPS avec des détails médium satisfaisants et quand même supérieurs à la plupart des sorties « console »…
    300€ la console : ma Pipo M9 Pro a dû me coûter 240€ en importation chinoise, il existe carrément bien plus cher chez Lenovo, Dell, HP, Fujitsu : cela reste quand même bien raisonnable pour un lancement.

    Répondre
  • 2 septembre 2014 - 11 h 18 min

    […] Nvidia Shield Tablet est avant tout une tablette de jeu, si la marque distribue l’engin sous un Android presque […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *