Nvidia offre le code source de sa console Shield aux développeurs

Comme promis, Nvidia libère le code source Android de sa console Shield à destination des développeurs qui pourront s’en saisir pour y porter les modification de leur choix. La console est livrée avec une version “stock” du système de Google, sans surcouche propriétaire mais certains pourraient vouloir y appotrter quelques modifications plus à leur goût.

Résumé : La console Shield est livrée sous Android 4.2 et mis à part des applications spécifiques à son usage, la version  d’Android livrée est absolument sans surcouche. Nvidia avait promis sa publication rapide et c’est désormais chose faite. Un moyen pour Nvidia de voir apparaître des développements inattendus.

Pas de surcouche pour la Console Shield, juste des applications qui se lancent via les raccourcis présents sur l’interface physique de l’objet : Un gros bouton au couleur de la marque qui active un centre de gestion de jeux Android et PC. La prise en charge de ses différentes gâchettes et joysticks est aussi de la partie mais pour le reste l’image d’Android 4.2 livrée avec la machine de jeu est absolument identique à celle livrée par Google.

Le Kernel n’est donc pas modifié et Nvidia livre le code en “Open Source” de manière documentée afin que tout un chacun puisse y apporter ses propres améliorations.  Une semaine après le début de la distribution de la tablette outre atlantique, le code est donc disponible au téléchargement.

L’idée qui doit trotter derrière la tête de la marque est probablement assez maline, propose ce code permettra aux développeurs en herbe d’apporter les modifications nécessaires à la création d’images système spécifiques mais aussi de concocter des applications tirant partie des spécificités de la console.

On peut imaginer beaucoup d’usages allant comme on a pu le voir de l’exploitation de la console comme manette de contrôle d’un quadricoptère au pilotage d’un bras robotisé. Mais si pour le commun des mortels ce type de développement parait inutile, on peut imaginer de nombreux usages plus classiques. De l’application de contrôle multimédia pour transformer la console en télécommande à l’utilisation des nombreux boutons de la manette pour rendre des tâches plus aisées à des handicapés moteurs, tout est possible.

L’interface de la console Shield est unanimement reconnue comme très ergonomique et on peut imaginer qu’une pression sur une gâchette soit moins problématique pour des personnes atteintes d’handicap physique plut^pot que le défilement d’un doigt sur la surface d’un écran. Associé à sa sortie HDMI, la manette pourrait donc trouver de nombreux usages inattendus, loin de l’usage console voulu à la base par Nvidia. C’est probablement là le but recherché par la marque en livrant rapidement ce code.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 8 août 2013 - 21 h 17 min

    Dommage que la tablette ne soit pas dispose en Europe et plus précisément en France car je l’aurais bien essayé histoire de voir la prise en main et la gestion des touches physique dans les jeux.

    Répondre
  • 9 août 2013 - 3 h 15 min

    Précisions pour les Linuxiens qui se réjouissaient à l’idée d’un éventuel driver GPU open-source (pour remplacer le pilote libre “Nouveau”), la relase de NVidia ne laisse planner aucun doute à ce sujet :
    “SHIELD Open Source and Binary Driver Release for preinstalled factory image”

    –> Le driver GPU reste closed-source, comme ça a toujours été le cas pour NVidia. Par contre ledit driver est réputé de haute qualité.

    Répondre
  • 9 août 2013 - 17 h 05 min

    C’est quand même une super nouvelle d’avoir un nouveau constructeur android qui joue le jeu dès leur première machine.
    Ça laisse même espérer qu’ils fassent un smartphone un jour.

    Répondre
  • 29 août 2013 - 15 h 28 min

    Comme quoi la culture libre et l’idéologie du logiciel libre n’est pas morte =D ! Gloire à Nvidia

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *