De nouveaux outils pour les cartes externes dans Android 5.0

De nouveaux outils pour mieux gérer les cartes externes dans Android 5.0

Google se réconcilierait t-il avec le stockage externe ? Oui et non , si de nouveaux outils vont permettre à Android 5.0, alias Lollipop, de mieux gérer ces périphériques, il faudra passer par des applications tierces pour en profiter pleinement. Une évolution en demie teinte assez surprenante de la part de l’éditeur.

Parce que Google et les cartes de stockage on ne peut pas dire que ce soit une grande histoire d’amour. Les dirigeants de la marque se sont toujours montrés très réticents face à ces MicroSDHC dont ils jugent l’usage peu pratique. Une justification qui s’explique par le non contrôle des composants embarqués dans les cartes; Une MicroSD de mauvaise qualité pouvant ternir la qualité perçue du dispositif.

Cette argumentation a toujours été un peu faible, elle a surtout servi à excuser l’absence de lecteur de cartes sur les gammes de mobiles et tablettes Nexus. Si on devine que Google a surtout envie que le stockage supplémentaire passe au travers des nuages pour atteindre le petit paradis financier qui est l’abonnement payant. C’est d’autant plus vrai que certains smartphones et certaines tablettes pourtant dûment estampillées Google et disposant d’un accès aux fonctionnalités complètes du système on été livrées avec des stockages parfois catastrophiquement lents.

SDCards

Le recours au stockage externe est pourtant une excellente solution puisqu’elle colle parfaitement aux besoins de l’utilisateur. Plutôt que de casser son Livret A pour passer de 16 à 32 Go d’office chez le fabricant, il peut ajouter 16, 32 ou 64 Go de mémoire supplémentaire en exploitant une de ces petites cartes MicroSD. Si il le désire, il achètera un modèle de stockage natif aux performances d’écriture pas extraordinaire, sinon il choisira un modèle de grande marque très rapide pour pouvoir retrouver d’excellentes performances de lecture et d’écriture, utiles pour la photo ou la vidéo par exemple. Ce  système permet donc d’ajuster le prix final d’un appareil suivant ses besoins réel.

Pourtant, de version en version, Google a plus ou moins castré Android pour qu’il puisse faire de moins en moins de choses avec les cartes externes. Depuis Android 4.4 par exemple, il n’est plus possible de stocker d’applications directement sur la carte et vous êtes donc condamnés à stocker vos jeux et applications gourmandes en espace sur le stockage de base de la machine que vous utilisez.

Asus MeMO PAD HD7 (ME173x)

La nouvelle démarche de Google change un peu la donne même si ce n’est pas franchement une parfaite déclaration d’amour aux cartes externes. Désormais, explique le site Android police, avec Lollipop aka Android 5.0, les développeurs pourront choisir de sauvegarder leurs données où bon leur semblera sur la carte externe par exemple. ils pourront demander au système de créer un dossier lisible, à la racine de la carte et non pas là où le souhaite Android lui-même. Evidemment cela passera par  le jeu de permissions habituel et le système vous demandera l’autorisation d’aller écrire où il le désire la première fois qu’il aura à le faire.

Les applications pourront du coup  travailler entre elles, si un éditeur propose une fonction de capture de photo et qu’un autre éditeur veut retravailler ces photos, ils pourront aller piocher dans le répertoire dédié plus facilement. Des sortes de dossiers partagés entre les applications, une solution qui permet aussi de libérer l’accès à votre smartphone à des applications Cloud tout en laissant le reste de vos données inaccessibles.

Ce n’est pourtant pas l’assurance que les prochains Nexus seront équipés de lecteurs de cartes, Google ne semble pas avoir changé d’avis la dessus. Ainsi le système android 5.0 lui-même ne changera pas ses habitudes, il permettra juste aux développeurs d’accéder plus finement à une carte externe ou à une clé USB connecté avec un adaptateur OTG. Il n’est pas non plus question de permettre aux développeurs d’installer directement une application gourmande sur la carte SD, le stockage de base reste la règle pour Android Lollipop, par contre il sera possible de stocker une partie des données sur une carte externe. Par exemple un gros jeu bien gourmand pourra installer sa base sur le stockage initial et les textures, sons et dialogues sur la carte SD dans un répertoire direct. Il faut espérer qu’un test de vitesse de lecture soit fait avant pour éviter des temps de chargements trop longs dans ce cas là, mais cette solution a l’avantage de ménager l’espace du stockage de base de votre smartphone ou tablette.

Il faudra attendre la propagation complète d’Android 5.0 sur le marché pour commencer à voir ce que donnent ces fonctions, les premiers appareils Nexus n’étant de toutes façons pas livrés avec un lecteur de carte externe.

10 commentaires sur ce sujet.
  • 6 novembre 2014 - 16 h 20 min

    Les eMMC intégrées sont pires que bien des SD. Gogole devrait trouver autre chose.
    Mais s’ils sont assez idiots pour ne pas comprendre qu’un stockage interne minimal et un bon support d’une SD serait un moyen intelligent de contourner les taxes copie privées bien plus élevés sur le stockage interne d’une tablette que pour une SD achetée séparément, on ne peut rien faire pour eux.

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 16 h 43 min

    @yann: La copie privée ? Ce truc Français là ? C’est comme si tu demandais à une enseigne nationale de modifier un produit phare afin de l’adapter aux spécifications de la législation Monégasque :D

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 17 h 14 min

    C’est quand même une évolution positive et va dans le sens de Google de vouloir faire d’Android (via Android TV), une plate-forme de jeu vidéo. Car avec la montée en puissance des puces et du catalogues, les jeux sont de plus en plus gros.

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 17 h 46 min

    @Pote: Oui, et le système économique de Google est basé sur la prolifération des jeux. Ceux-ci sont souvent gratuits avec un système d’achat dans le jeu. Hors si tu ne peux en installer qu’un ou deux sur ta machine, tu seras moins rentable pour Google que si tu en achètes et installe 15 ou 20 qui te proposeront des remises et autres offres chaque jour. C’est là dessus que Google peut faire son beurre.

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 21 h 10 min

    Salut Pierre, il me semble que la justification donnée en introduction sur le refus des cartes mémoire est erronée, afin info à vérifier.
    J’ai eu l’occasion de lire à plusieurs endroits que les motifs invoqués étaient liés à la sécurité, afin d’empêcher une application malveillante d’accéder aux autres dossiers présents sur la carte SD.
    Maintenant, je me trompe peut-être.

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 21 h 19 min

    Il serait temps que Google impose une config mini (ici le stockage) pour tel version d’android
    Car entre les Nexus qui n’ont pas de stockage additionnel et les Wiko & co qui mettent QUE 4 Go de stockage et qui compte que sur la carte uSD pour compler, il y aurait un juste milieu.

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 21 h 52 min

    @Christophe Bruguier: En fait il n’y a pas de ligne claire de la part de Google. Mais j’ai lu des interviews de Duarte expliquant des trucs de ce niveau là : Peu pratique, semant la confusion dans l’esprit de l’utilisateur et puis une autre fois un message comme quoi une mauvaise carte SDHC pouvait transformer un bon smartphone en truc très lent et qu’ils n’en voulaient pas dans leurs Nexus. Bref il y a surement autant d’explication que de profils d’interviewer….

    Répondre
  • 6 novembre 2014 - 22 h 18 min
  • 7 novembre 2014 - 9 h 17 min

    @Pierre Lecourt:

    Chez nous (et sans doute d’autres pays européens) ce problème de taxe sur gros stockages sur smartphones/tablettes s’ajoute a un autre commun au monde entier: Leur baisse de prix rapide. Il est partout idiot de ne pas laisser l’utilisateur pouvoir faire évoluer ceci.

    Le seul stockage dans ce type d’appareil devrait être pour le système, avec la marge pour les upgrades.

    Le reste c’est des bobards de Gogole… Et même si l’expérience utilisateur les soucie, ils pourraient n’accepter que les cartes à un standard minimal lors de l’énumération.

    Le problème est ailleurs: Obliger à utiliser leur cloud et favoriser le renouvellement du matériel. Cad assurer la mainmise sur les données utilisateur tout en vendant du jetable.

    Il serait bon de ne pas, au moins, propager leurs excuses foireuses qui sont un foutage de gueule complet!

    Répondre
  • 7 novembre 2014 - 10 h 47 min

    @yann: Qu’est ce que tu n’as pas compris dans le passage « Cette argumentation a toujours été un peu faible, elle a surtout servi à excuser l’absence de lecteur de cartes sur les gammes de mobiles et tablettes Nexus. Si on devine que Google a surtout envie que le stockage supplémentaire passe au travers des nuages pour atteindre le petit paradis financier qui est l’abonnement payant.  » ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *