Sondage : Et si on recyclait nos vieux netbooks avec des composants récents ?

Netbooks !? En 2017 ? Oui, je sais , le format est mort et enterré car “en dessous des attentes du public”. Dixit un constructeur qui confond format et performances. Si les netbooks ont séduit durant des années, c’est avant tout à cause de leur tarif et leur format. Avant d’effectivement décevoir par leur manque de performances…

Le grand jeu des détracteurs des netbooks a donc été de confondre allègrement la performance globale proposée par ces engins avec leur format. Et il est vrai que d’un point de vue performances, les machines livrées par l’ensemble des fabricants étaient tellement coincées dans le carcan étroit et  famélique imposé par Intel et Microsoft, qu’il est difficile de se souvenir de ces engins comme des monstres de puissance.

Minimachines.net

En laissant l’Atom N mourir à petit  feu sans véritable évolution du côté de chez Intel et en choisissant de ne plus permettre d’évolution technique des machines du côté de Microsoft,  sous la menace de la disparition d’une licence Windows gratuite en cas de sortie du cadre, les netbooks ont rapidement disparu.

Si je résume, les premiers netbooks sont sortis sous Linux, gros succès international des minimachines avec des EeePC 701 et des Acer Aspire One vendus par palettes entières : Plus de 30 millions en 2010. Avec de telles ventes, l’appétit de Microsoft s’est affûté. L’éditeur décide de ne pas passer à  côté du phénomène et pour contrer un Linux absolument gratuit, il décide d’offrir des licences Windows XP aux constructeurs de netbooks pour entrer dans la bataille. Ces derniers, comme les revendeurs, se lèchent les babines, si les netbooks ont bien fonctionné sous Linux, un des gros reproches du grand public est de ne pas retrouver ses habitudes. Une phrase qui peut se traduire par “Où est MS Office ?”. Pour truster totalement ce marché, il a donc été nécessaire de leur glisser une licence gratuite de Windows. S’en suit la disparition rapide de la quasi totalité de l’offre Linux. Sans concurrence, il ne restait plus à Microsoft qu’a imposer un encadrement sévère des caractéristiques des machines pour pouvoir bénéficier des versions gratuites de Windows 7 Starter. Impossibilité de faire évoluer le format avec des limitations de diagonale et de définition d’écran, Impossible d’évoluer au delà d’un certain nombre de cœurs et de fréquence de processeur. Pas le droit de dépasser des limitations drastiques de mémoire vive et de stockage. Les engins devenaient de plus en plus dépassés de mois en mois face à un marché concurrentiel qui ne ralentissait pas sa croissance. En l’absence d’innovation et sans aucune volonté des marques de tenter à nouveau l’expérience Linux, le format netbook est rapidement passé d’un succès flamboyant à la mort.

34-blanc-face

Mais cette disparition n’a aucun rapport avec le format des netbooks, il est plus à mettre en relation avec l’expérience qu’ils proposaient. Si vous ne vendez plus que des voitures d’entrée de gamme avec des moteurs de 40 chevaux à deux vitesses avec une vitesse maximale de 70 Km/h, il arrivera un temps où plus personne n’en achètera plus. cela ne remet pas en question le format de la voiture, ses quatre roues et ses quatre places mais bien sa motorisation. C’est ce qui est arrivé à la Ford Modèle T avec un début de production en 1908 et 13 400 000 véhicules produits. Avant qu’en 1927 Ford jette l’éponge. La grande différence entre le Ford T et le marché des netbooks, c’est qu’entre 1908 et 1927, l’industrie a largement réagi.

NC10

Où je veux en venir ?

C’est assez simple, si le marché n’a pas rejeté les netbooks du fait de leur format mais à cause de leur lenteur et de leurs caractéristiques dépassées comme le 1024 x 600 pixels obligatoire. Qu’attend le marché pour saisir l’opportunité de présenter en 2017 un format de netbook remis au gout du jour ? Techniquement, il n’a jamais été plus simple de faire une bonne machine qu’aujourd’hui. En observant le marché tablette sous Windows, on se rend compte qu’il est possible de construire des engins sous les 300€ avec un écran IPS de 10 pouces en 1366 x 768 ou en 1920 x 1080 pixels avec un Atom Cherry Trail compétent, de 2 à 4 Gigaoctets de mémoire vive et entre 32 et 64 Go de stockage eMMC de base.

Qu’est ce qu’attendent des constructeurs comme Lenovo, Dell, HP, Asus ou Acer pour proposer un engin de 9 ou 10 pouces avec ce type de caractéristiques ? Il serait largement plus simple de les construire aujourd’hui qu’il y a 6 ans et ce seraient d’excellentes solutions nomades avec une belle endurance, de meilleurs claviers, des liaisons wifi plus compétentes et évidemment un affichage et des performances bien dans l’air du temps.

ASUS VivoBook X202E

Les VivoBook d’Asus, des 11.6″ aux composants de netbooks modernes…

Ces nouveaux netbooks ne seraient toujours pas des concurrents des offres classiques mais bien des produits supplémentaires permettant de retrouver de la productivité en déplacement, ils permettraient de se connecter facilement et de travailler ou jouer de n’importe où. Pourquoi obliger le marché à additionner un clavier Bluetooth et une tablette tactile à la faible connectique pour avoir le même service qu’un engin qui pourrait être vendu plus cher au public ? Vous n’avez même pas à craindre un éventuel problème avec Microsoft : Il est désormais possible d’avoir un Windows 10 gratuit avec des engins sous Atom Cherry Trail, 4 Go de mémoire vive, un écran 7, 8, 9 ou 10 pouces et… 32 Go de stockage. C’est la seule et dernière limitation imposée par Micosoft. Mais vous pouvez très bien la contourner en montant votre stockage sur un SSD au format mSATA en le rendant accessible. Ou bien tout simplement livrer la machine en collaborant avec une distribution Linux ou même en FreeDOS

Je crois que la raison qui fait qu’il n’existe pas encore de solutions de ce type chez de grands groupes est liée à un complexe face à ce format du netbook. Un constructeur comme Asus qui propose un 11.6 pouces comme le Vivobook E200HA pourrait parfaitement décliner l’engin dans une diagonale plus faible mais il ne le fait pas parce que la marque pense sans doute que le format netbook est mort. Je reste persuadé que la moindre tentative se solderait par de belles ventes et que proposer un engin 9 ou 10 pouces avec une belle autonomie, un Atom X5-Z7350, 4 Go de mémoire vive, un SSD mSATA de 32 Go et un Wifi de 802.11AC pourrait faire un carton si il est placé à un prix autour des 300€. Soit le tarif des tous premiers netbooks1.

Minimachines.net

Et si il y avait une alternative aux netbooks constructeurs ?

Combien sommes nous à avoir un netbook qui dort sur une étagère. Sur les dizaines de millions de machines vendues par le passé combien ont été seulement “débranchées” et oubliées alors qu’elle fonctionnaient toujours parfaitement techniquement parlant ? Leur lenteur face à l’évolution des applications et des pages web les a disqualifiés pour un usage au quotidien mais dans l’absolu leurs écrans sont toujours présents, leur batterie tient toujours la charge ou peut être remplacée, leur clavier est disponible et leur connectique reste toujours efficace.

“Et si on les mettait tout simplement à jour ?” me suis-je demandé. Et si on pouvait disposer d’une série de kits pour remplacer ce  qui est obsolète dans ces engins et le substituer par du matériel plus récent ? Cela vous paraîtra peut être délirant mais ce n’est franchement pas sorcier à imaginer. En ouvrant un netbook classique comme le EeePC 90x d’Asus, on se rend vite compte qu’après avoir ôté son capot on est face à une carte mère uniquement retenue que par quelques câbles et quelques vis. Il est très aisé d’imaginer une carte de remplacement fabriquée par un tiers qui viendrait se loger à la place avec un équipement plus récent.  quand on voit l’intégration des MiniPC ou des tablettes, on comprend qu’il est tout à fait possible de venir parfaitement s’adapter au format proposé par la carte mère d’origine.

netboo

La carte mère ci dessus est celle d’un EeePC 901 d’Asus, un modèle 8.9″ qui s’est particulièrement bien vendu. il va de soi que cela serait encore plus simple sur un engin de plus grande diagonale en 10.1″. On y observe les éléments suivants : En 1 : Un Atom N270 à 1.6Ghz avec un TDP de 2.5 watts accompagné en 2 d’un NorthBridge 945GSM et en 3 d’un Southbridge ICHC7-M. Une série de puces que l’on pourrait facilement remplacer par une solution plus récente et plus compacte comme un Atom Cherry Trail X5-Z8350 à 1.44 GHz avec 2 Watts de TDP. A priori, il sera plus simple de dissiper ce processeur plus moderne et cela ne posera donc pas de soucis d’intégration. En 4 on observe le module Bluetooth et on peut imaginer l’intégration assez facile d’un bluetooth 4.0 à la place. En 5 les deux connecteurs qui montent vers la Webcam et le microphone situés dans l’écran : Ce sont des formats de prises standard de l’industrie et il sera donc possible d’intégrer des connecteurs classiques pour en tirer partie, d’autant que la webcam est connectée via une interface USB 2.0. En 6 et autour les différents connecteurs USB, VGA, RJ45 et autres situés sur la carte mère directement : Rien de plus simple que de proposer une distribution de ports équivalente avec des éléments plus modernes : USB 3.0, RJ45 gigabit, sortie VGA remplacée par du HDMI tout en recyclant le chargeur d’origine en adaptant la carte au courant délivré par celui-ci ou en substituant son port d’alimentation par un port MicroUSB. En 7 le ventilateur de la solution qui pourrait être transformé en un système de dissipation plus passif et enfin en 8 les enceintes du netbook qui seraient remplacées par des modèles équivalents.

mobo_dessous

Au verso de la même carte mère, on retrouve des éléments très classiques qui pourraient là encore être repris. Le est évidemment un slot de mémoire vive SoDIMM. Le 2 est l’emplacement de la carte Wifi que l’on voit en 5. les deux antennes pourraient là aussi être recyclées.  En 4, le SSD eMMC qui pourrait être replacé par un mSATA plus moderne. L’écran est rattaché à la carte mère par une nappe sur un connecteur de type LVDS… Là encore rien d’impossible à re-exploiter.

batt_chassis

Le tout profiterait des avantages de ce type de châssis : Une batterie amovible et remplaçable, une très large ouverture du châssis et une aération complète.

dessous_options
Il serait donc possible d’accéder à la quasi totalité des composants une fois la nouvelle carte mère installée et fixée dans l’engin.

Vorke V1 : Le test

Quand on observe les entrailles d’un MiniPC comme le Pipo X7 ou le Vorke V1 ci dessus, on se rend compte que la place nécessaire pour intégrer des composants modernes est largement disponible sur une plateforme comme un de ces netbooks 8.9 ou 10.1″. Les composants modernes sont beaucoup plus ramassés et facile à intégrer, à vrai dire ils “nageraient” dans l’espace disponible sur un eeePC 901.

L’idée serait donc de lister quelques plateformes qui ont eu beaucoup de succès en France comme à l’international, de faire un top 5 et de déterminer si oui ou non la production de cartes mères, associées à un guide en vidéo de démontage et remontage, pourrait se vendre. C’est exactement l’idée que j’ai soumise en tout début d’année à un constructeur assez connu de MiniPC. De se procurer les carcasses de 5 Netbooks différents et de réfléchir à l’intégration de solutions modernes dedans. Aujourd’hui, j’ai reçu une réponse plutôt positive indiquant que ce n’était pas du tout infaisable mais qu’il faudrait bien évidemment déterminer auparavant le nombre de clients potentiels pour commencer à estimer les tarifs.

On se heurte là à une triple barrière, d’abord on ne sait pas quels modèles choisir efficacement. Ensuite, on ne sait pas combien de ces modèles sont susceptibles d’être ainsi remis au goût du jour et combien sont partis à la déchetterie du coin. Enfin, on ne sait pas qui se sent d’attaque pour faire l’opération lui même. Sachant que ces trois étapes sont des filtres qui éliminent à chaque fois des acheteurs potentiels, il est difficile de savoir si il y a matière à lancer la production de 100, 500, 1000 ou 5000 cartes en tout. Sachant que la carte de base sera toujours identique mais que son format et sa distribution de composants et connecteurs devra être à chaque fois adaptée à la carcasse des netbooks correspondant.

Et la suite ?

Je ne la connais pas encore la suite, d’autant qu’avec mes soucis de connexion au réseau du moment, il m’est difficile de communiquer efficacement avec mes contacts en Asie. Impossible de faire de la VoIP pour le moment. Du résultat de ce sondage, il pourrait néanmoins ressortir quelque chose d’amusant. J’avoue que si il naît ici un certain engouement pour l’idée, assez pour mettre en production un lot de cartes mères de substitution, je serais assez amusé.

D’autant qu’il serait assez simple d’anticiper un boitier basique permettant d’employer la carte mère sans l’intégrer dans un de ces netbooks dans un format extra-plat. Une sorte de MiniPC classique qu’il serait possible de faire évoluer dans un format portable au gré du temps ou des occasions.

Notes :

  1. Qui pour rappel proposaient un écran 7″ 800 x 600, un  Celeron à 900Mhz, 512 Mo de mémoire vive et 4 Go de stockage eMMC
125 commentaires sur ce sujet.
  • 12 février 2017 - 12 h 36 min

    @Bertrand: le passer sous linux
    et plus besoin d’antivirus
    essayer avec une clé usb ou carte sd et vous verez si ça faut le coup
    voir la page de linux mint (et son manuel, tout est dedans pour faire la clé et la methode serat la meme pour tout vos linux à tester)

    sinon, plus leger que win defender, difficile
    il y a mais payant et il faut s’y connaitre (je pense à comodo, mais c’est pas pour les debutants)

    les menaces ne sont plus les meme qu’avant (antivirus basés sur une bases de signature)
    maintenant, les bons antivirus scannent en permanence les processus avec une analyse “preventive”
    c’est beaucoup plus lourd d’ou le conseil pour ce type de postes, linux (dual boot possible, j’ai besoin de windows pour mon tomtom par exemple, mais sinon windows ne va plus sur le net)

    si vous êtes intéressé par la sécurité, voir le site de malekal (LA référence pour la sécu en français, beaucoup de bon dossier et toutes les infos quand on a besoin de désinfecter un poste)
    mais lui aussi vous conseillera linux (et depuis très longtemps)
    lubuntu est pas mal aussi

    Répondre
  • 12 février 2017 - 13 h 35 min

    @orangina rouge: Merci beaucoup. Mais je connais très peu Linux et suis un inconditionnel de Windows…
    Le pire, c’est que tout fonctionnait parfaitement sous W 8.1

    Répondre
  • 12 février 2017 - 13 h 42 min

    @Bertrand : étrange quand même que ça prenne quand même 100% de cpu tout le temps…
    il doit y avoir un souci ailleurs.

    Sur toutes les petites config où j’ai migré, j’ai trouvé win10 bien plus efficace que win8.1

    sinon ça vaut le coup de le désactiver et de mettre avast ;)

    Répondre
  • 12 février 2017 - 13 h 57 min

    @JP67: Le CPU est surchargé tout le temps, dès qu’on démarre, avec pourtant le strict minimum de programmes résiduels. Le gestionnaire des taches indique que Win Defender mange à lui seul 50% des ressources CPU, il reste par contre 1 Go de Ram de libre.
    Je vais essayer avec Avast, on verra bien :) Ce serait intéressant qu’il redevienne fonctionnel car la batterie tient encore largement le choc.

    Répondre
  • 12 février 2017 - 14 h 48 min

    @Bertrand: vous avez peut etre pas un virus mais un “malware” (windows defender est pas bon pour ces menaces là)
    c’est possible
    direction le site de sécu que je vous ai donné (changer pas d’antivirus, par contre un anti malware en plus, peut etre)
    j’ai une bonne ref en tete, mais je crois que le nom à changer (malware anti malware byte, un truc comme ça)
    sinon, win 10 est un spyware géant, voir sur google pour les “parades” (des logiciels portables à lancer à l’install, et vous avez encore LAAARGEMENT assez de ram pour ça)
    bon courage

    Répondre
  • 13 février 2017 - 11 h 22 min

    @orangina rouge: Alors, merci pour vos retours qui m’ont permis de regarder d’un peu plus près certains réglages. Il apparaît qu’en désactivant “Protection dans le cloud” et “Envoi automatique d’un échantillon”, l’utilisation du CPU a fortement baissé !

    Répondre
  • 13 février 2017 - 11 h 38 min

    @Bertrand: you’re welcome
    faites un tour sur le site de sécu, il y a peut mieux pour vous et aussi cette machine
    (mais honnêtement, moi c’est linux donc léger et sans virus)
    en tous cas, content que votre pc tourne mieux
    bonne fin de journée

    Répondre
  • 13 février 2017 - 11 h 55 min

    Bonjour,
    il est ou le sondage ? j’ai actuellement deux 10 pouces HP et Compaq. Sur le Compaq j’ai mis un ssd 250go Crucial et 2go de ram,win 10 et pourtant je trouve que ça rame. Je suis partant pour un recyclage de ces mini-pc. De toute manière, je n’arrive pas à m’en débarrasser (trop mignon).

    Répondre
  • 19 février 2017 - 14 h 06 min

    Merci à tous pour vos conseils ; ublock origin a déjà fait des merveilles sur mon eeepc 1005ha sous Win 7 (Atom N280, 2Go, SSD).

    La prochaine étape, c’est le double boot Linux mint en suivant les indications d’Orangina rouge. Sur un Atom N280, cinnamon ou Mate? Ou dois-je me résigner à Mint Xfce?

    Répondre
  • 19 février 2017 - 14 h 53 min

    @Pal92: mate marche très bien sur ce type de pc
    prenez plutôt la version LMDE en mate (à base de debian, plus légère et on ne fait l’install qu’une fois, pas tous les 5 ans comme ubuntu. oui, avec linux, on garde son pc très longtemps)

    votre pc a pas d’uefi, pas de soucis pour faire la clé (même prodedure que dans le manuel pour la version ubuntu), pour booter dessus au demarage ou pour l’installation
    bref, le pc parfait pour voir si vous aimez ce système

    mint refais l’iso de la version LMDE en ce moment (avec les mises à jour et pour préparer plus simplement le passage à la version 9 qui est en passe d’être bientôt stable. enfin quand ce sera prêt)

    mais pour une clé déjà, allez y
    vous vous ferrez une idée

    par contre, ublock ou autre sera à utiliser aussi, meme combat
    les pop up, il y en a aussi sous linux (et firefox reste firefox donc tous serat comme sur votre windows)
    mais le système sera deja plus léger et sympa (et sans antivirus et virus)

    pour la clé ou une carte sd, prendre une classe 10 mini ou une clé assez rapide quand même
    on en reparlera
    bonne fin de week end

    Répondre
  • 19 février 2017 - 15 h 00 min

    Tiens en parlant de mint, j’ai voulu recycler un nettop sous ion 2, et impossible d’avoir du son, en hdmi,mais je pense que j’ai pas de sons du tout, sous ubuntu non plus.

    J’ai trouvé des manip a faire, aucune ne fonctionne, c’est d’autant plus rageant que ça fonctionne sous openelec directement …

    Répondre
  • 19 février 2017 - 16 h 28 min

    @JP67: panneau de contrôle, pilote propriétaires et regardez s’il y a pas quelque chose à installer
    (genre pilote nvidia par exemple)
    sinon, installer aussi pavcontrol et alsamxier
    via pavucontrol, on peut jouer plus finement sur les sorties sons (et certaines fois, ça regle le soucis directement, un reboot et c’est bon)

    voir sur le forum ubuntu mais ça m’est arrivé aussi
    1 heure plus tard, ça marchais enfin
    je me rappele plus la manip
    bien selectionner la bonne sortie dans les propiétés son

    Répondre
  • 19 février 2017 - 16 h 29 min

    salete de telephone
    je reviendrais plus tard mais là, mes messages m’ecorchent les yeux

    Répondre
  • 19 février 2017 - 16 h 33 min

    T’inquiètes, je t’ai compris ;)
    j’ai fait les manips, mais ça change rien :(

    J’ai fait deux jours de manip sans succès…

    Répondre
  • 19 février 2017 - 17 h 28 min

    ‘LLo,
    Ca sent un peu le “mute” sur une sortie, un ptit coup d’ dans un terminal pour vérifier ?(ça
    mange pas de pain ;-))

    Répondre
  • 19 février 2017 - 17 h 30 min

    O_ops, y’en manque un bout après le d’..! alsamixer

    Répondre
  • 19 février 2017 - 17 h 40 min

    bon c’est tombé en marche après installation des driver nvidia ce coup-ci ;)

    cool

    nettop mediacenter/nas va reprendre du service ;)

    une solution pour avoir netflix autrement que dans chrome ?

    Répondre
  • 19 février 2017 - 18 h 04 min

    firefox netflix dans “big Googler”, peut-être..? (doit aussi marcher avec opera, vivaldi ou autres) ;-)

    Répondre
  • 20 février 2017 - 15 h 21 min

    J’ai un énorme doute sur la taille du SSD:
    32Go mwais si t’héberge un linux, et encore…

    Parce que du windows, qui prend en base 15Go et qui va te laisser 15go de saloperies supplémentaires à la première Maj, euh comment dire…

    Après pour le reste un EEPC 7001Sd sous bunsenlab x86 ça fait un programmateur à arduino facile à trimbaler

    Répondre
  • 20 février 2017 - 16 h 57 min

    @NightBringer: Lol, enfin faut pas exagérer non plus : 32 Go de SSD pour Win10 cela reste suffisant pour un fonctionnement basique (même si c’est quand même limite ;-) ).

    A titre d’info, j’ai 2 tablettes Win10 : une avec seulement 16 Go de SSD, les mises à jour passent sans trop de soucis, c’est un peu sportif (il faut faire la MaJ avec une clé USB + une carte micro-SD utilisé comme “tampon”), mais cela fonctionne. L’autre a 32 Go de stockage, là je ne fait aucune manip particulière pour la mise à jour, cela se passe comme avec n’importe quel PC. Cela dit, c’est sûr qu’avec ce genre de stockage restreint, il est impératif de procéder à un nettoyage disque après chaque MaJ (SURTOUT les cumulatives), pour l’une comme pour l’autre.

    Répondre
  • 20 février 2017 - 17 h 04 min

    @Mxte29Fr: donc pour quelqu’un qui comprends rien à ce que vous dites (et ils sont nombreux)
    passage chez le garagiste obligatoire (et à la caisse) sinon, un pc jetable
    ou si pas une thune ou “veut pas”, plus mis à jour, boite à spam, pc zombie etc etc
    le bonheur quoi

    après on se demande pourquoi les gens préfèrent prendre un smartphone dans bien des cas et plus un “PC”
    que windows lève ses restrictions idiotes et que les constructeurs puissent mètrent au minimum 64 gigas sur toutes les diagonales
    là, les ventes repartiraient un peu plus

    Répondre
  • 20 février 2017 - 17 h 35 min

    @orangina rouge: Euhhh, si je ne me trompe pas on parle ici de recyclage de netbooks sur ce billet, en changeant ses entrailles, non ? Ce n’est donc pas évident que cela soit à la portée de quelqu’un qui n’y connait rien en informatique ! D’ailleurs quand je répond à NightBringer, lui parle de transformer un 701 en programmateur à Arduino !!! Hi, hi, pas vraiment à la portée de Mme Michue (d’ailleurs est-ce qu’elle sait seulement ce qu’est un Arduino, lol). Donc, bien sûr, je ne prétend pas ici rassurer un usager non “bidouilleur”.

    Pour le reste, pour l’usager lambda, bien évidemment je te rejoins totalement sur les limitations actuelles avec les 32Go de SSD. Même si un stockage de 64 Go ne sera pas vraiment un frein à une obsolescence rapide, pas plus que cela n’évitera de transformer son bidule en boite à spam et/ou PC zombie (là, je pense qu’il faut plutôt regarder du coté de l’utilisateur, car ce n’est vraiment pas lié à la taille du stockage mais plutôt au comportement de chacun sur la toile :) ).

    Répondre
  • 20 février 2017 - 18 h 15 min

    @Mxte29Fr: des pc sans mise à jour, j’en ai vu un paquet (et sous win, on sait ce que ça devient)

    sinon, possible que je me sois completement emmêlé les pinceaux dans les liens (pas trop le temps là)
    désolé (et je repasserais quand j’aurais le temps de pas me planter)

    Répondre
  • 21 février 2017 - 21 h 57 min

    @Bertrand:
    Bonjour,

    J’ai eu exactement le même soucis que vous sur mon netbook MSIU210 : c’était la carte graphique, X1250, qui n’était plus supportée officiellement par Windows 7 (pourtant version familiale installée par défaut !).
    LA solution pour être tranquille : installer Linux Mint. Là le système est nickel, réactif (plus que sous le Windows d’origine) et encore bien utilisable.

    Répondre
  • 23 février 2017 - 23 h 51 min

    Salut !
    Rebooster son vieux pc portable ce n’est pas une idée neuve…
    Jai encore mon vaillant Toshiba SP6100 pro !
    Equipé de 1go de memoire et d’un ssd 32 go ide, d’une carte gfx de 32Mo… Il est encore capable d’aller sur le net, de lire mes pdfs et d’emuler la nec pec engine avec Hugo sur linux Fedora 25 !

    Depuis qu’a t’on vraiment inventé de plus ? Je veux dire avec toute cette puissance on fait pas tant de chose que ça… Hormis du ‘gros’ jeux… Et encore il faut du tres gros pc !

    Ne jeter pas, boostez !

    Ariko

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *