MSI GS30 Shadow, un 13.3 pouces pour jouer (avec béquille)

MSI GS30 Shadow, un 13.3 pouces pour jouer (avec béquille)

Faire rimer jeux PC et portabilité n’est pas chose facile, les composants nécessaires à la réalisation d’une machine de jeu sont généralement assez encombrants : Processeur puissant, chipset graphique secondaire et batterie à la mesure de la dépense d’énergie de ce couple. Avec le MSI GS30 Shadow, la marque propose une solution alternative intéressante.

Comment transformer un 13.3 pouces de 32 cm de large, 22.73 cm de profondeur et 19.8 mm d’épaisseur pour 1.3 Kg en machine de jeu ? C’est difficile même avec à son bord un processeur Intel Core i7 Haswell et son chipset graphique Intel Iris Pro. Même avec 16 Go de mémoire vive DDR3L cela n’aura pas assez de punch pour faire tourner un jeu 3D en suivant les exigences d’un joueur chevronné.

MSI GS30 Shadow

Surtout avec l’écran embarqué sur le MSI GS30 Shadow : un 13.3 pouces avec une définition de 2560 x 1440 pixels, un affichage exigeant en ressources. Avec sa batterie 4 cellules l’engin ne tiendrait pas bien longtemps lors d’une partie.

MSI GS30 Shadow

Il n’empêche, MSI a décidé de faire de cette machine un engin de jeu et se sert donc d’un support baptisé GamingDock pour étendre les capacités de la machine.

MSI GS30 Shadow

Ce gros caisson qui dispose de sa propre alimentation permet de connecter le MSI GS30 Shadow via un port PCI-e X16… Vous l’aurez compris, ce boitier permettra d’ajouter à l’engin une carte graphique secondaire beaucoup plus puissante pour exploiter le portable sur un écran externe et des enceintes externes. Une solution 2 en 1 donc mais pas l’hybridation habituelle. Le joueur chevronné y trouvera une machine vraiment mobile en 13.3 pouces mais également, dans le même objet, une solution de jeu performante et évolutive en mode sédentaire.

MSI GS30 Shadow

Le MSI GS30 Shadow embarquera des composants complets tournant sous Windows 8.1  et plutôt haut de gamme dés le début 2015 : Pas de tarif pour le moment mais une belle liste de possibilités : Sortie HDMI 1.4b, de quoi embarquer 2 éléments de stockage électronique au format M.2 (on ne sait pas si ils seront accessibles), 2 ports USB 3.0, un module Wifi 802.11ac, du Bluetooth 4.0, un lecteur de cartes SDXC et une webcam 720p.

A noter que le clavier sera rétro-éclairé même si il est peu probable qu’un joueur choisisse ce composant pour ses parties, relier un clavier mécanique externe en USB ou une manette sera probablement plus judicieux, d’autant que le dock disposera de sa propre connectique USB 3.0. On peut sans doute regretter le format imposant de ce GamingDock et le positionnement étrange choisi par MSI pour sa machine que l’on doit poser dessus. Une solution plus discrète sur un format tour posé au sol et un dock de bureau plus fin auraient pu également séduire. Si le succès est de la partie, il est probable que d’autres engins de ce type voient le jour et fassent évoluer ce concept.

12 commentaires sur ce sujet.
  • 17 septembre 2014 - 20 h 57 min

    Suivant le tarif cela pourrait être intéressant ou totalement inutile face à un couple portable + desktop!

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 21 h 56 min

    L’idée est pas mal, mais en voyant la photo j’ai comme un doute,
    car si c’est pour se retrouver avec une solution qui coute le même prix qu’un PC dédié, le choix va être vite fait.

    Et puis c’est sûr, un truc comme ça cela se planque dans un coin et relier par un support discret serait bienvenue

    Répondre
  • 17 septembre 2014 - 22 h 41 min

    Concept intéressant, perso je bosse toute la journée avec mon portable et le soir venu je le branche sur écran 24″, enceintes, clavier et souris, mais il n’a pas pour autant la puissance d’une tour.

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 8 h 38 min

    En fait, le même principe dans un bureau intègré (avec possibilité d’upgrade des composants) et ça pourrait trouver preneur… Du genre « mieux intégré et plus discret »…

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 9 h 31 min

    @Gregoz: Je pense que pour ça va falloir s’y mettre soi même

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 9 h 33 min

    Forcément, c’est après avoir acheté un pc portable et galéré sur les solutions de GPU externe Thunderbolt tout l’été que MSI annonce cette petite chose.

    Je suis déçu :P.

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 10 h 51 min

    @Meshh: En même temps, c’est clairement le but de Thunderbolt… après c’est vrai que jusqu’ici, les bonnes solutions TB… on les attend. Et c’est surtout on est loin du PCI-e x16.

    Répondre
  • uko
    18 septembre 2014 - 11 h 17 min

    Le positionnement sur le dock me semble cohérent d’un point de vue ergonomique pour qui continuerait d’utiliser l’écran du laptop, le plaçant au niveau du regard.
    En revanche, avoir la ventilation d’une carte graphique gamer plein format au niveau des oreilles me semble moins intéressant. Et au niveau design… ouch, ça pique les yeux.

    Au delà de l’innovation, c’est la cible de cette machine qui m’intrigue. Comme x3n0 je redoute une facture élevée, qui ruinerait l’intérêt économique de la chose. Parce-qu’au pratique, l’utilisateur se retrouve avec une solution ultraportable non gamer, et une solution gamer statique mais inutilisable sans son ultrabook core.

    Comparons cette solution à un couple classique « PC tour + ultrabook »:

    – Elle permet d’utiliser la même installation des logiciels en déplacement et à la maison.
    – Elle permet d’éviter la redondance du processeur, de la RAM, du stockage et éventuellement de l’écran.

    En revanche:
    – Le dock ne peut pas fonctionner sans son coeur. Dommage si le foyer compte plusieurs utilisateurs.
    – Les performances de l’ensemble seront inférieures à celle d’une tour équipée d’un processeur desktop.
    – La configuration des machines est plus restreinte que sur le choix de deux machines indépendantes. Pas de carte graphique Nvidia dans l’ultrabook par exemple, et donc pas gaming sérieux en mobilité.

    Finalement, les contraintes me semblent plutôt importantes pour un gain ergonomie limité. Reste donc la question du prix, si la solution est économiquement plus intéressante qu’un couple tour + ultrabook elle peut faire mouche.
    Encore que sur le segment « économique » l’acheteur averti préfèrera peut-être se contenter d’un laptop gamer 15-17″ qui pourra lui servir pour jouer en mobilité, ou d’un couple Tour + Netbook qui risque de se montrer plus abordable pour un service finalement similaire.

    Répondre
  • uko
    18 septembre 2014 - 11 h 29 min

    @toureiffel2001:

    Une réaction intéressante, mais je suis curieux de comprendre à quel profil elle correspond.

    Quelles sont les motivations de ton fonctionnement actuel ? S’agit-il d’une solution économique « pourquoi acheter deux machines quand une seule peut faire le travail » ? Ou pour des raisons d’ergonomie « je peux reprendre un travail en cours sans passer par un service de cloud et rouvrir mes documents sur une autre machine » ?

    Si tu dois faire évoluer ta solution actuelle pour gagner en performances, est-ce que tu te sentirais de remettre le prix d’un ultrabook + son dock gaming (probablement plus de 1500€) plutôt qu’une simple tour qui devrait se révéler deux ou trois fois moins onéreuse ?

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 11 h 58 min

    Me fait rappeler une solution équivalente qui m’avait séduit sur le papier présenté au CES de 2007 (déjà) par Asus. C’était le XG Station, quelque chose de plus beau, plus classe (carrément, avec un gros potard, de la lumière rouge et tout et tout) et qui utilisait aussi le port PCI-e (récent à l’époque sur PC portable).
    Cependant, je ne sais pas si Asus a sorti son produit mais il n’a en tous les cas pas trouvé écho sur le marché (peut-être trop en avance sur son temps avec une interface PCE-e encore balbutiant).

    Tiens, je l’ai retrouvé chez Asus:
    http://www.asus.com/Graphics_Cards/XG_Station/
    Son intérêt, ouvert à tous les devices avec le port adéquat (rien à voir avec ce gros machin lourd, encombrant et dont on suppose un tarif élevé de MSI).

    Après un Alienware 11,6 et maintenant un Alienware 14, je suis totalement satisfait de ce côté là en terme de petit PC gaming (quoiqu’un 14″ Alienware, c’est forcément un peu plus encombrant que la moyenne)

    Répondre
  • 18 septembre 2014 - 13 h 42 min

    @Pierre Lecourt: tu commences ? XD allez, va falloir retrousser les manches…

    Répondre
  • 23 septembre 2014 - 15 h 58 min

    Ça semble intégrer des enceintes également.

    D’ailleurs, on dirait un caisson de basse avec un portable posé dessus.

    Je suis septique sur le concept. Pour fonctionner, ça a intérêt à être vraiment moins cher qu’un doublon PC fixe + Portable

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *