MSI Cubi 3 : Le MiniPC fanless Kaby Lake U pour bientôt ?

Pas de vraie date de sortie pour le moment, pas plus de tarif, mais un prototype du MSI Cubi 3 a été exposé au Computex la semaine passée. Cette troisième version de la machine chez le constructeur Taïwanais promet d’embarquer un processeur Intel Kaby Lake U en restant 100% passive.

Mise à jour : MSI a publié une vidéo de son MSI Cubi 3, signe d’un lancement prochain ?

Billet d’origine du 6 Juin 2017 : Après le Cubi et le Cubi 2 voici poindre le MSI Cubi 3 qui va sauter le pas d’un processeur Intel Braswell vers un Kaby Lake U tout en restant dans un format compact et totalement silencieux.

Minimachines.net

Avec un châssis en aluminium, le MSI Cubi 3 pourra encaisser les 15 watts de TDP de la puce Intel Core embarquée sans émettre un seul bruit pour peu qu’il soit équipé uniquement de SSD.

MSI Cubi 3

A l’intérieur de l’engin, on retrouve une belle série de composants : Pour commencer la carte mère accueille deux slots de mémoire vive DDR4 pour accepter jusqu’à 32 Go au total. le stockage se fera sur un duo comprenant un espace 2.5 pouces et un slot M.2 2280 pour embarquer par exemple un SSD système et un second de données. Le MSI Cubi 3 est également compatible avec la technologie Optane d’Intel pour mixer un petit SSD et un beaucoup plus gros stockage mécanique. On perd alors l’avantage du côté fanless de l’engin puisque le disque dur entrera en rotation et fera un peu de bruit mais on peut également gagner en capacité. Une option bienvenue pour certaines usages.

MSI Cubi 3

Face au Cubi 2 et au Cubi N,le nouveau Cubi 3 est plus imposant, il faut de la place et de la matière pour encaisser les watts dégagés par ses composants. Mais cela reste dans le domaine du très raisonnable surtout qu’on gagne au change avec un châssis métallique face aux machines précédentes.

Aucune information de taille n’est mentionnée mais on peut légèrement extrapoler face au Cubi N situé juste derrière. Ce dernier mesure 11.6 cm de large pour 11.2 cm de profondeur et 4.5 cm d’épaisseur. On reste dans des dimensions tout à fait compactes pour ce nouveau venu.

MSI Cubi 3

En façade, on retrouve deux ports USB 3.0 et un port jack 3.5 mm combiné casque et micro. Pas de port infrarouge ni d’usB type-C mais la vocation de cet engin est à mon avis plus industrielle que HTPC.

MSI Cubi 3

Sur le côté gauche, deux autres ports USB 2.0 et une découpe dans le métal, il s’agit de l’antenne Wifi de la machine. Une solution originale puisqu’elle évite le recours à des antennes externes et résout le souci posé par un blindage métallique autour de l’antenne elle même. Reste à savoir si cela aura un impact d’un point de vue transfert Wifi. Aucune mention de norme employée n’est proposée, on peut supposer qu’il s’agira d’un Wifi 802.11AC.

MSI Cubi 3

A droite, on retrouve un second emplacement d’antenne pour le module Bluetooth de la machine.

MSI Cubi 3

A l’arrière, on retrouve pas mal de connectique mais on aperçoit également le système d’ailettes du MSI Cubi 3. Un plateau vient les coiffer en laissant une légère lame d’air circuler, c’est ce dispositif qui permet de dissiper correctement les composants; On suppose que l’aluminium du châssis est en contact direct avec le processeur intégré, permettant ainsi de diffuser la température dégagée vers l’ensemble du châssis.

On note la présence de deux ports COM dont un au format Ethernet, ce qui montre la volonté de MSI de viser autant le marché des particuliers que celui des industriels. Le Cubi 3 pourra piloter des solutions type DAB ou robots mais saura également répondre à des ordres émis depuis un poste distant au travers le COM RJ45.

MSI Cubi 3

On retrouve également deux ports réseau Ethernet Gigabit, deux autres USB 3.0 et deux sorties vidéo; La première en DisplayPort et la seconde en HDMI. L’alimentation 65 watts vient se brancher à gauche. Un port antivol Kensington Lock se situe, quant à lui, à droite.

MSI Cubi 3

Sous l’engin, enfin, on peut apercevoir 4 vis dans les patins en caoutchouc anti dérapant qui permettent d’ouvrir la machine pour accéder aux composants internes : mémoire vive et stockage. Je suppose qu’ils sont montés à l’envers, sous l’engin pour éviter d’avoir a démonter la totalité de la carte mère. Les 4 trous visibles sous la coque montrent également la présence d’un système de fixation VESA pour fixer l’engin sur un support.

Bref un engin intéressant parce que robuste, à priori bien construit et bien équipé. Le type de solution qui peut effectivement vous accompagner dans des tâches lourdes tout au long de la journée sans émettre le moindre fatigant petit ronron de ventilation.

Source : Notebook Italia et FanlessTech

11 commentaires sur ce sujet.
  • Xo7
    6 juin 2017 - 14 h 21 min

    À ce rythme là d’ici quelques années on verra plus que l’antivol sur les photos !!

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 15 h 02 min

    @Xo7: Si tu savais le nombre de trucs qui disparaissent dans ces salons : portables, écrans, PC et accessoires. Une vraie folie !

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 16 h 12 min

    Pierre il voulait parler de la miniaturisation de ces bestioles, un jour l’antivol sera plus gros que le pc quoi !!

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 16 h 40 min

    @metaliser: Yep mais c’est bien pratique ces antivol et souvent je regrette que certains constructeurs l’oublient !

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 17 h 25 min
  • 20 octobre 2017 - 12 h 18 min

    Dommage qu’il n’y ai pas un seul port USB type C (avec le support usb 3.1 et la vidéo tant qu’à faire)

    Répondre
  • 20 octobre 2017 - 13 h 08 min

    @Xo7: l’avenir c’est le smart antivol, avec l’ordinateur DANS la serrure !

    Répondre
  • 20 octobre 2017 - 13 h 20 min

    Boîtier fanless mais conçu pour fonctionner à la vertical vu qu’ils ont eu la bonne idée de rajouter un plaque par dessus le rad.

    C’est moche leur intégration des antennes Wifi. Ils auraient du faire comme Intel sur leur NUC les mettre à l’intérieur ou dans leur cas les mettre sous la plaque supérieur qui aurait une utilité autre qu’esthétique.

    Répondre
  • 20 octobre 2017 - 13 h 23 min

    Je me rappelle des deux PC portables Razer triple écran (Project Valerie) qui furent volés pendant le CES 2017 et retrouvé en Asie.

    Répondre
  • 24 octobre 2017 - 12 h 11 min

    Bonjour quelqu un aurait il une idée du prix ? Aussi chère qu une solution Dawson canyon, maybe?500-600 dollars ? Merci d’avance

    Répondre
  • 25 octobre 2017 - 11 h 36 min

    un com2 :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *