Mozilla s’intéresse à Firefox OS sur Raspberry Pi

Mozilla a bien du mal a séduire des fabricants de matériel. La solution ? Proposer Firefox OS sur Raspberry Pi, la petite carte vendue à des millions d’exemplaires pourrait être la porte de service pour séduire le grand public. Avec plusieurs millions d’unités vendues, le parc est énorme et proposer un système sur mesure pourrait faire mouche.

Les fabricants de PC peuvent se comparer à des séismosaures pilotant des super-tankers. Leur faire changer d’orientation est aussi facile que de déplacer une montagne à main nues. Pour Mozilla qui cherche à implanter Firefox OS sur des machines, c’est une tâche on ne peut plus ardue que de les convaincre. Naturellement confiants, les constructeurs sont en plus assez souvent installés dans une logique de rente du type “je touche à rien, tant que ça marche bien”. Evidemment, ils continuent de se dire cela même quand cela ne marche plus.

Avec de tels partenaires, la situation est déjà assez compliquée pour Mozilla mais quand en plus le concurrent le plus souvent choisi se met à proposer des licences gratuites de son propre système, les chances de réussir à s’implanter dans un portable ou une tablette se réduisent à néant.

Si il est impossible de convaincre des constructeurs, il reste une solution pour la fondation, séduire des particuliers. Après tout Firefox est massivement employé par des millions d’individus et la marque est connue, proposer l’OS directement à l’installation devrait porter ses fruits. Oui, sauf que le grand public n’est pas très chaud pour transformer son PC de travail en laboratoire de tests. Pour couronner le tout, de plus en plus de machines sortent avec des protections Bios pour empêcher l’installation de l’OS de son choix. Peine perdue donc pour Mozilla.

2014-10-28 14_45_59-Firefox OS (Boot2Gecko) for Raspberry Pi

Et si on proposait d’installer Firefox OS sur Raspberry Pi ?

Le gars de Mozilla qui a dit ça à la machine à café a bien fait d’agiter 7 fois la touillette dans son gobelet avant de parler. L’idée peut paraître saugrenue mais elle est tout ce qu’il y a de plus intelligent. Si on résume cette proposition, on a un matériel indépendant mais vendu à 3.8 millions d’exemplaires. Un premier point important pour Mozilla qui ne doit pas vouloir développer un Firefox OS pour chaque matériel du marché. La Raspberry Pi est en plus documentée et open-source, il est donc possible de l’optimiser.

Mais le plus beau c’est que les millions d’acheteurs de la solution ont exactement l’esprit aventureux qui fait défaut aux fabricants de matériel informatique, ils ont choisi une carte qui ne ressemble en rien à ce que l’industrie a proposé pendant des années au grand public et l’ont tripatouillé jusqu’à obtention d’une solution adaptée à leurs besoins. Certes, les millions de cartes vendues ne sont pas toutes aux mains de programmeurs de génie, mais même si il s’agit d’en faire un jukebox multimédia avec Kodi (ex-XBMC), cela montre des capacités suffisantes pour tenter l’aventure Firefox OS sur Raspberry Pi.

Des développeurs maison travaillent donc sur une version spécifique du système pour la carte et viennent d’en faire une démonstration lors de la MozFest le Week End dernier. Ce n’est pas encore abouti, Firefox OS sur Raspberry Pi est encore assez velu mais cela fonctionne au sein d’une session de Raspbian, le linux maison de la fondation Raspberry Pi, développé pour la carte.

Raspberry Pi B+

Séduire les Makers pour transpirer sur d’autres produits

Encore à l’état de larve, Firefox OS devrait continuer à se développer. vous pouvez le récupérer et l’installer vous même sur votre carte, mais cela reste à la fois instable et hasardeux. Instable car tout n’est pas encore validé et qu’il s’agit d’une version Bêta du système. Hasardeux car l’ensemble n’est pas encore au point au niveau sécurité et que vous pouvez donc choper une vilaine vérole informatique en travaillant avec.

Prochaine étape pour Mozilla: séduire ses fans possesseurs de la carte ou n’attendant qu’une bonne excuse pour s’en offrir une, les fédérer autour de ce projet et les laisser travailler pour sécuriser l’engin et l’optimiser à la manière du travail effectué par Kodi en tant que jukebox multimédia.

Si cette première greffe fonctionne, outre les presque 4 millions de terminaux potentiels, il y a toute la communauté de bidouilleurs qui pourraient s’emparer de Firefox OS pour en faire des briques nécessaires au développement de nouveaux projets, à la place notamment d’Android. Mozilla voit bien son système au coeur de nombreux projets: robotique, drones, domotique et pourquoi pas même, un jour, tablettes et PC…

Pour en savoir plus : La page wiki du projet B2G (Boot2Gecko)

8 commentaires sur ce sujet.
  • 28 octobre 2014 - 16 h 29 min

    J’ai vraiment du mal a voir l’intérêt du truc sur un rasp a part pour une vitrine..

    j’ai 3 rasp : 1xopenelec,1xvolumio,1xtests
    ils sont très bien mais des qu’on commence a vouloir lui faire afficher des choses de manière fluide c’est tout de suite plus compliqué.
    Pour XBMC, il n ‘y a que le décodage matériel pour le sauver.
    le reste du temps on utilise surtout son rasp en serveur sans ecran voir du retro gaming

    Répondre
  • 28 octobre 2014 - 18 h 48 min

    “vous pouvez donc choper une vilaine vérole informatique en travaillant avec.”

    comment ça???

    Sinon, c’est intéressant car FirefoxOS (FxOS) ne nécessite que très peu de ressources (il suffit de voir la config des smartphones sous FxOS) donc ça devrait tourner correctement sur le Raspi.

    et ça peut servir comme interface tout-en-un simplifiée : navigateur, emails, player multimédia, apps…

    Répondre
  • 28 octobre 2014 - 21 h 08 min

    @Fredo
    Si tu branche un appareil sur ton réseau local (avec ton PC, ta Box Internet, etc…) qui est capable d’exécuter des applis en provenance d’internet sans un bon contrôle, il y de grandes chances que tôt ou tard l’une de ses applis soit un beau cheval de Troie ou équivalent qui saura mettre toutes ces belles ressources à disposition d’un vil esprit…

    Je pense que c’est ce dont parle Pierre…

    Répondre
  • 28 octobre 2014 - 22 h 04 min

    Je me demande sans interface c’est quoi la base de Fxos…

    Répondre
  • 28 octobre 2014 - 23 h 35 min

    […] Mozilla a bien du mal a séduire des fabricants de materiel. La solution ? Proposer Firefox OS sur Raspberry Pi  […]

  • 29 octobre 2014 - 9 h 49 min

    Bonjour, ce serait une bonne nouvelle d’avoir Firefox OS opérationnel sur un Raspberry… D’ailleurs, le jour où sera vendu un Raspberry avec écran e-link et Firefox OS le tout dans une boîte bien finie, j’achète tout de suite… D’ailleurs pourquoi ne pas vendre des liseuses (style Kobo, Kindle, …) sous Firefox OS ? A+

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 10 h 15 min
  • 29 octobre 2014 - 15 h 44 min

    Depuis quelque temps, il est également possible de charger et d’exécuter les applis développées pour Firefox OS directement dans le navigateur Firefox. Comme l’indique Fredo, c’est le même moteur Gecko.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *