MSI Trident : Le MiniPC de jeu se dévoile en détails

Après un teasing vidéo de 24 heures voici le détail des configurations embarquées dans le MSI Trident. La solution de jeu de salon de la marque Taïwanaise. Au menu du Core i5 ou i7, une Nvidia GeForce GTX 1060, jusqu’à 32 Go de ram et un double stockage.

C’est finalement un engin assez classique qui sera proposé par MSI. Le Trident ne révolutionne pas le genre et embarque des composants relativement habituels. Le positionnement de la marque est somme toute assez logique, elle cherche a faire entrer le PC dans les salons pour prendre la place des consoles. Proposer un engin hors de prix n’aurait donc pas de sens.

MSI Trident

Comment stimuler l’envie de financement des parents en une image…

Deux références seront proposées, la première à 1099€ sous Core i5-6400 et la seconde à 1299€ sous Core I7-6700. Deux processeurs Intel de sixième génération qui ont fait leurs preuves et qui épauleront parfaitement bien une carte graphique Nvidia GeForce GTX 1060 en 3 Go de mémoire vie pour le MSI Trident le moins cher et en 6 Go de ram pour le plus onéreux.

MSI Trident

MSI ne détaille pas encore l’équipement en terme de mémoire vive ou de stockage. Les deux engins pourront accepter deux modules de mémoire DDR4 au format SoDIMM pour un maximum de 32 Go. Le  boitier dispose d’un emplacement 2,5 pouces standard et d’un support pour un SSD SATA. Le Wifi est assuré par un chipset Intel WGI219V 802.11ac sur deux antennes avec un Bluetooth 4.2. La vitesse du réseau Ethernet n’est pas détaillé mais il parait inconcevable qu’il ne s’agisse pas d’un Gigabit.

MSI Trident

Le boitier du Trident propose un volume de 4,7 litres : Un encombrement qui se traduit par des dimensions assez modestes mais pas invisibles non plus : 346,25 mm de large pour 232,47 mm de profondeur et une épaisseur de 71,83 mm. Un PC qui pourra être posé par dessus un ampli A/V standard ou maintenu à la verticale sur le pied fourni.

MSI Trident

La lumière est faite sur l’équipement connectique, à l’avant on retrouvera une entrée et une sortie audio, un port USB 3.1 Type-C Gen 1, deux ports USB 3.1 Type-A Gen 1 dont un compatible Super Charger 2 et un port HDMI dédié VR-Link. A l’arrière on découvre une entrée audio, une entrée ligne et une sortie ligne. Un port RJ45, un USB 3.1 Type-A Gen 1, quatre ports USB 2.0, une sortie HDMI, un VR-Link et une prise d’alimentation.

La carte graphique est bien au format Mini et il s’agit évidemment d’une MSI, il sera donc en théorie possible de la faire évoluer… A condition que la nouvelle supporte l’alimentation no détaillée du MSI Trident. A vrai dire cet engin ressemble bien à un boitier Mini ITX relativement standard, décoré par MSI et dans lequel on a glissé une carte mère sur mesure pour accepter une carte graphique. La ventilation est assez impressionnante et il est difficile de se faire une idée du niveau de nuisance sonore de la machine.

Minimachines

Le MSI Trident est attendu « courant Décembre ». D’ici là nous devrions connaitre le détail des autres éléments de la machine… Puisque à l’heure ou j’écris ces lignes le site de présentation du MiniPC est toujours en train d’égrener les minutes qui nous sépare de son lancement officiel.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 15 novembre 2016 - 13 h 15 min

    Après les consoles qui ressemble de plus en plus à un PC d’un point de vue hardware,
    La j’ai le sentiment que les PC sont en proie a ressembler de plus en plus a des consoles de salon.

    Répondre
  • 15 novembre 2016 - 13 h 53 min

    Vu le volume interne du boitier, je penche pour une alimentation externe type laptop comme le fait Zotac. Dans leur Nightblade et Aegis, l’alim était le point faible non pas à cause de leur puissance (j’ai un ami qui fait tourner une 1080 et un I7 6700 sur l’alim de 350 W du Nightblade) mais le ventilateur qui produit un bruit agaçant en permanence… Du coup un refroidissement passif serait un avantage.

    Une version barebone sera sans doute disponible aux US comme d’habitude.

    Sinon je suis agréablement surpris par le boitier qui propose quand même une bonne évolutivité pour ce format.

    Répondre
  • 15 novembre 2016 - 14 h 27 min

    « Après un teasing vidéo de 24 heures… » cela fait un peu long?! ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *