DIY : Un véritable mini portable sous Raspberry Pi

Après les mini consoles, une des solutions mobiles préférées des bidouilleurs de Raspberry Pi restent les mini portables. Celui-ci est un des plus ambitieux que j’ai pu voir face au peu de moyens utilisés.

Complet, ce mini portable sous Raspberry Pi 3 est une création de electronics for everyone, un jeune homme de 18 ans qui met à la disposition de tous les éléments nécessaires à une réalisation équivalente.

L’engin présenté est un mini portable doté d’un écran de 7″ avec un clavier complet et un petit pavé tactile.

2017-11-13 15_58_04-minimachines.net
2017-11-13 15_59_59-minimachines.net

Parmi ses différentes particularités, on note la présence d’un petit écran OLED  affichant de manière précise l’autonomie restante à la machine ainsi que des informations sur sa consommation. Cet écran autonome est piloté par un circuit Arduino qui dialogue directement avec les trois modules Li-ion 18650 employés un peu à la manière de la batterie hackée que nous avons vu précédemment.

2017-11-13 16_00_08-minimachines.net

La connectique est complète et bien distribuée. Deux ports USB 2.0 à gauche en plus du port Ethernet.

2017-11-13 15_57_54-minimachines.net

A droite, on retrouve deux autres ports USB 2.0 et le bouton d’alimentation de l’engin.

2017-11-13 15_59_40-minimachines.net

Une autre solution Arduino est également intégrée dans le mini portable de manière à pouvoir l’employer directement en branchant des composants dessus. Cette seconde  carte est, bien entendu, reliée directement à la Raspberry Pi 3 Model B intégrée dans le châssis.


2017-11-13 15_57_22-minimachines.net

L’intégration globale est un peu, disons, complexe. Mais il s’agit d’un prototype et le châssis n’est même pas encore imprimé en 3D. C’est un simple assemblage de carton renforcé pour le moment.

2017-11-13 16_01_26-minimachines.net

Cela n’empêche pas la réalisation d’être très intéressante, disposant même d’une vraie charnière pour rabattre l’écran sur le clavier qui s’ajoute à l’utilisation trop rare d’un pavé tactile.

Le temps estimé pour réaliser ce prototype est de quatre heures d’après l’auteur. Je gage qu’un bidouilleur non expérimenté devrait en mettre au moins le quadruple mais cela n’empêche pas de tenter l’aventure. Ce montage montre qu’il n’est pas forcément indispensable d’être super équipé en matériel pour essayer. Pas besoin d’imprimante 3D ou de super composants. La facture n’est pas spécialement détaillée mais je doute que le montant global ne dépasse de très loin les 100€.

Tout le détail, les codes sources et autres éléments utilisés sont disponibles sur Instructables

 

8 commentaires sur ce sujet.
  • 13 novembre 2017 - 17 h 40 min

    On s’approche de plus en plus d’une possible réutilisation du EeePC, non? Tout est déjà là (écran, clavier, trackpad, batterie), si ce n’est un capot inférieur différent pour loger la solution Pi je pense (imprimante 3D?)

    Répondre
  • 13 novembre 2017 - 21 h 49 min

    C’est gars là sont forts ! Ce serait cool si Raspberry faisait évoluer sa carte vers une version 4 avec un meilleur couple CPU/RAM.

    Répondre
  • 13 novembre 2017 - 22 h 56 min

    Jolie réalisation ,presque trop parfait pour avoir un mini portable et une pseudo console de jeux .
    Reste a voir la qualité de l’écran et la disposition d’un Raspberry Pi 3 plus ou R-Pi 4 .

    Répondre
  • 14 novembre 2017 - 17 h 20 min

    l’écran de 7″ se trouve entre 20 et 30<e sur ali/wish/ebay
    le raspberry a 28/40 en fonction de la source et de promos, on est au moins déjà à 50 sans compter la batterie a 10/15€ les régulateurs divers et variés, connectiques et clavier ou la coque

    donc effectivement, vu les limites de la machines, à moins d'avoir tout le matos sous la main, ne présente que peu d'intérêt à ce prix

    Répondre
  • 14 novembre 2017 - 17 h 52 min

    @SoftReaper: comme toujours, il ne fond pas confondre utilisation et démarche.

    Il y a des gens qui dépensent une année de leur vie a construire de A à Z un vélo grâce à des outils et des éléments qui valent pas loin le prix d’une voiture. En additionnant en plus leur temps passé ils pourraient probablement s’offrir une belle moto. Mais le but n’est pas dans le résultat, il est dans le chemin parcouru pour y parvenir. Jouer à un jeu vidéo, jouer un match de foot, lire un livre ou écouter de la musique n’a pas plus de bénéfice direct que monter un PC autour d’une Raspberry Pi dans un boitier en carton. Mais toutes ces activités sont enrichissantes.

    Le but n’est pas de posséder un PC portable à moins de 100€, il est de le construire.

    Répondre
  • 14 novembre 2017 - 18 h 21 min

    @SoftReaper : ne pas oublier que l’on peut récupérer les 18650 dans les batteries de laptop. Un petit tour au centre info ou de la benne info de sa boite et on fait facilement ses courses. J’en ai récupérées une 50aine, en attente de test car je viens de découvrir l’astuce. J’ai commandé le Liitokala Lii – 500 LCD Battery Charger, en promo dans les bons plans de Pierre. D’après ce que j’ai lu, soit c’est une pile qui est fatiguée ou alors c’est le circuit électronique de recharge qui lâche.

    Répondre
  • 14 novembre 2017 - 22 h 07 min

    @pierre, je me doute bien que le plus intéressant est la démarche (combien de fois j’ai fait des consoles portables à partir de consoles de salon alors que la plupart de celles ci aurait pu être émulée sur une périphérique autre sans problème et pour moins cher)

    mais quand la plupart des gens voient DIY, la plupart du temps, il pensent (a tors), qu’il s’agit d’un moyen économique de parvenir à un résultat “semi commercial”, même si ce genre de personne n’est pas forcément monnaie courante sur ton site, je trouvais ça bien de le préciser

    Répondre
  • 15 novembre 2017 - 10 h 24 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *