Microsoft va t-il racheter Nook pour 1 milliard de dollars ?

L’information est importante, le chiffre mirobolant, mais après plusieurs mois de participation dans l’aventure Nook, Microsoft pourrait racheter la branche matérielle et le catalogue de livres électroniques de l’éditeur Barnes & Nobles pour un joli petit milliard de dollars.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Les Nook, pour ceux qui n’auraient pas suivi leurs aventures, sont des liseuses et des tablettes très populaires Outre Atlantique et qui ont même réussi a percé en Europe et en France, produites et commercialisées avec sucés par l’éditeur Barns & Nobles, à la tête d’un énorme catalogue d’ouvrages en langue anglaise. Après plusieurs années où la marque a rencontré un succès croissant et même surprenant, elle s’est pris un joli mur après la sortie des tablettes d’Amazon et de Google.

Barnes & Nobles Nook Tablet

Barnes & Nobles n’a pas spécialement cherché a amasser une fortune en vendant des tablettes : Ses modèles étaient relativement abordables et bien construit, ne laissant finalement pas trop de place à ce type d’acteur pour amasser une cagnotte via le materiel proposé. en fait, comme pour Amazon ou Google, sa stratégie n’était pas liée au materiel vendu mais à l’accès proposé aux contenus payant que chaque tablette ou liseuse proposait.

Il est désormais possible d’utiliser une Nook pour télécharger l’application Amazon depuis le Google Play…

Mais face à un Amazon qui affiche de nombreux autres produits sur ses Kindle, Barnes & Nobles n’a que peut de produits a mettre dans la balance et il devient de plus en plus clair que continuer a proposer du materiel ne serait jamais plus rentable, voire largement déficitaire. Plusieurs mises à jour ont eu lieu sur les tablettes avec notamment un lien vers le PlayStore qui rend très difficile à voir la différence entre une tablette Nook d’une tablette Android normale.

Nook, Barnes & Noble

Avec plusieurs remises importantes de suite, des opérations commerciales et de la publicité en ligne, B&N a sabré délibérément ses stocks de produits Nook. Un premier signe qui confirmerait donc cette rumeur de rachat de Microsoft. TechCrunch affirme avoir des preuves en ce sens, un rachat qui pourrait apporter non pas le materiel proposé par B&N, un materiel au demeurant excellent mais pas hors de portée du papa de Windows et d’Office. C’est plutôt le catalogue complet de livres électroniques qui pèserait autant de billets verts dans la balance.

Avec un tel catalogue, Microsoft pourrait proposer son propre écosystème de lecture pour ses future tablettes sous Windows qui devraient déferler sous peu, de quoi éviter les remarques désobligeantes de futurs acheteurs à propos du format du produit. Avoir une tablette sous Windows c’est parfait mais pas pour faire moins que ce que proposent les tablettes concurrentes. Microsoft va probablement jouer sur son argument massue : Les applications Windows qui pourront s’executer sur ses futurs produits, mais il faut également de la matière pour concurrencer Amazon, Google et Apple qui ont amassé énormément de documents écrits et multimédia à quelques clics de leur interface.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 13 mai 2013 - 14 h 22 min

    A ce propos (enfin in est un peu loin du sujet mais bon..), je n’avais pas bien suivi les évolutions mais est-ce que la Nook HD (http://www.barnesandnoble.com/p/nook-hd-barnes-noble/1110060426)vaut le coup/coût?
    J’ai l’impression que la prise en main est bien pensée (bords plastiques sans traces de doigts…) mais que le matos n’est pas très performant pour le web (ni pour les jeux, mais ça on s’en doutait un peu)?

    Répondre
  • 13 mai 2013 - 14 h 37 min

    Va falloir légiférer sur ces histoires de contenus. Je ne trouve pas normal qu’un contenu soit exclusif a une plateforme, et encore moins qu’il soit perdu quand ladite plateforme s’arrete (c’est deja arrivé).

    Répondre
  • guy
    13 mai 2013 - 17 h 11 min

    Bof … 3 semaines de bénéfice.
    Mais surtout annihiler une des rares boites qui renâclait à payer à MS la gabelle sur les machines androïd.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *