Microsoft Surface : Passage à la FCC et date de sortie annoncée

Microsoft Surface : Passage à la FCC et date de sortie annoncée

Microsoft annonce la disponibilité de sa tablette Surface sous Windows RT au 26 Octobre à minuit, rien de neuf sous le soleil en terme de prix ni sur le matériel embarqué. Le soufflé continue de gonfler et on espère tous qu’il ne soit pas décevant à l’arrivée.

Microsoft la joue théâtral comme à chaque sortie de Windows. Sa nouvelle mouture sera disponible le 26 Octobre à minuit pétante, un moyen comme un autre de marquer le coup en convoquant pour l’occasion toute la presse dans des boutiques Microsoft. Celle-ci qui ne manquera pas d’offrir un peu de visibilité à la marque en flashant les sourires épanouis des clients heureux d’avoir une boite de Windows 8 dans les mains.

Microsoft va également profiter de l’occasion pour pousser en avant sa tablette Surface, équipée de Windows RT et donc d’un processeur ARM, en l’occurrence un Nvidia Tegra.

Cette tablette inaugure d’un genre nouveau non pas dans son matériel embarqué mais bien dans la partie logicielle : Point d’Android ni d’iOS, on est bien sous Windows mais pas n’importe lequel puisque cette mouture n’offrira pas la rétro-compatibilité avec les précédentes versions du système de Microsoft.  Chaque application que vous installerez sur cette tablette devra donc être prévue pour elle et, bien évidemment, payée à nouveau. Pas sur que la foule se bouscule pour installer un campement et patienter jusqu’au début des ventes de l’objet devant les magasins Microsoft.

On ne connait toujours pas le prix de cette tablette Surface et même le passage à la FCC de l’objet, pour certifier son respect des normes américaines d’émission en terme d’ondes, n’évente rien de neuf. C’est généralement le moment où l’on apprends plein de choses sur la configuration matérielle de l’engin mais pas cette fois-ci : Rien de neuf si ce n’est la confirmation de la présence d’USB, d’Ethernet, de Bluetooth et de Wifi 802.11 a/b/g/n.

5 commentaires sur ce sujet.
  • 5 octobre 2012 - 13 h 44 min

    Je pense que le prix aura un impact non négligeable sur le succès ou non de la Surface. S’il reste modéré voir agressif par rapport à la concurrence déjà bien implantée, les acheteurs potentiels pourraient ne pas faire vraiment cas de cette « non-rétrocompatibilité » !

    Si par contre le prix dépasse les 349€ voir 399€, la tâche de Microsoft risque d’être plus ardue.

    En ce qui me concerne, je ne suis déjà pas très friand ni impatient de voir sortir Win8, alors cette Surface -exceptée une certaine curiosité geekesque- …

    Répondre
  • 5 octobre 2012 - 14 h 13 min

    Je doute sérieusement d’un éventuel succès (pour ce modèle ci, en tout cas)… Je ne crois pas non plus en une politique agressive sur les prix de la part de Microsoft… A suivre, en tout cas (juste pour voir).

    Répondre
  • 5 octobre 2012 - 14 h 24 min

    on arrive enfin a sortir de ms …. c’est pas pour s’en reprendre une couche ..

    Répondre
  • 5 octobre 2012 - 20 h 17 min

    Et bien moi je l’attends avec impatience. Marre de ces OS à base de Linux dénaturé ! Aujourd’hui on y retrouve plus de malwares (payants !) que sous Windows. Pourquoi croyez-vous que nos entreprises restent avec du matériel sous MS… Il n’y a que les administrations pour tout passer dans le « monde libre » même les hôpitaux y arrivent !!! C’est la sécu qui va faire des économies ;oD

    Répondre
  • Alx
    9 octobre 2012 - 0 h 20 min

    Pierre je te trouve un tantinet acerbe dans cet article.

    Et pourtant ! La venue d’un 3e larron sur l’échiquier des tablettes est une excellente nouvelle, qui plus est microsoft a fait un superbe travail pour proposer non pas une repompe foireuse d’iOS comme l’a fait Google avec Androïd, mais au contraire un véritable travail d’innovation dans le design de l’interface, dans l’ergonomie, etc

    J’ai fait longuement et plusieurs fois joujou avec un Nokia Lumia, ça tient la route. C’est fluide, c’est simple, c’est fun, et pourtant, ça ne ressemble en rien à iOS.

    « système non compatible avec la logithèque windows », « Il faudra racheter les applications », c’est un peu hypocrite non ? ;)
    Parceque si on achète une tablette samsung ou un ipad, on devra pas non plus repayer les applis équivalentes à celles qu’on a sur son PC peut-être ?
    Et puis quel intérêt de retrouver sur sa tablette des applis pensée et conçues pour un usage souris/clavier uniquement, et complètement inutilisables au doigt ? Quel est l’intérêt de retrouver sur sa tablette ARM des applis écrites en x86 et qui nécessitent pour la plupart un bon core i3 voir un core i5 pour être confortables, et qui seront inutilisables sur un ARM qui plus est qui émule un x86 ?

    Sachant, enfin, que sur les tablettes les Apps coûtent entre zero et 4 euros… bref tu m’as compris ;)

    Je suis assez impatient de voir débarquer ces tablettes Surface et d’en découvrir le potentiel. Je pense que l’on va même aller vers de belles surprises. Elles vont apporter un peu de fraicheur sur ce marché, et c’est une excellente nouvelle, je trouve.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *