Microsoft annonce un Surface Book i7 plus performant et autonome

Grosse mise à jour qui cache de vrais changements internes, le nouveau Surface Book i7 de Microsoft est un ultraportable de 13,5 pouces toujours aussi tentateur et pertinent. Il sera difficilement accessible avec un prix de départ toujours aussi élevé mais la marque ne fait pas dans la demie mesure en terme d’équipement et cela a un impact direct sur la facture.

Le nouveau Microsoft Surface Book i7 reprend la philosophie de l’ancien modèle mais annonce des performances en hausse et surtout une autonomie record de 16 heures d’utilisation. Beaucoup de points ont été revus dans cet engin particulier mais la particularité de la machine est toujours la. Sa charnière si spécifique qui lui permet de détacher son écran en format tablette ou de se positionner dans l’angle de son choix est évidemment toujours présente.

Surface Book i7

« Mise à jour » est donc presque un terme impropre pour ce Surface Book i7, il s’agit plus de changements technologiques que de simples retouches. Si le coeur de la solution ne semble pas avoir beaucoup changé, en pratique Microsoft a procédé à énormément d’ajustements.

Le plus visible sera écrit en gros sur sa fiche technique puisque l’engin est toujours équipé d’un processeur pouvant atteindre l’Intel Core i7 de génération Skylake associé à 8 ou 16 Go de mémoire vive et et à un stockage SSD pouvant atteindre le téraoctet de données. La machine hybride est également, désormais, dotée d’un processeur graphique Nvidia GeForce GTX 965 avec 2 Go de mémoire GDDR5.

Ces ajustements sont spectaculaires mais logiques, ils suivent le mouvement de hausse de performances du marché et collent avec l’image d’une solution haut de gamme proposée par le Surface Book depuis son lancement. Mais ils s’agit tout de même de gros bouleversements. En terme de puissance graphique, la solution sera deux fois plus rapide  que l’ancien modèle mais c’est surtout l’autonomie qui impressionne le plus sur cette nouvelle version. Pas moins de 30% de durée de vie en plus pour la batterie avec 16 heures de travail annoncées loin d’une prise de courant. Il est assez facile pour un constructeur d’augmenter les performances brutes d’un PC en changeant de processeur ou en lui glissant plus de mémoire ou un circuit graphique. Booster de 30% son autonomie sans défigurer la machine est une autre paire de manches.

Surface Book i7

Si d’un point de vue esthétique, le Surface Book i7 est identique au modèle précédent, on reste sur un engin au design épuré, réalisé en magnésium de dimensions identiques (312.3mm x 232.1mm x 14.9 – 22.8mm pour 1,516 Kg), beaucoup d’ajustements internes ont été faits. Le système de refroidissement de la partie clavier a été repensé de A à Z. Microsoft a suivi les préconisations d’Intel doublant la ventilation mécanique pour proposer un système dit « hyperbaric » qui consiste à forcer l’arrivée d’air frais dans la machine par deux sources différentes. L’air frais repoussant ensuite l’air chaud au coeur de l’engin vers des aérations après avoir traversé l’ensemble d’un circuit de composants.

Surface Book i7

Comme pour le premier modèle, Intel a repris sa logique d’adaptation au contexte. En mode tablette pure, vous n’aurez pas accès au circuit graphique Nvidia qui reste dans le châssis bas de la machine et ne s’utilisera qu’en mode portable. Il est rare d’en avoir besoin en mode tablette où les performances du circuit graphique Intel sont largement suffisantes. Une fois positionnée portable, le Surface Book i7 prendra en compte la présence du circuit graphique GeForce et permettra plus de puissance à l’ensemble sans pour autant réduire l’autonomie globale. Les batteries du châssis sont taillées pour prendre en charge ce relais.

Minimachines

L’écran est, bien sûr, toujours détachable, toujours en 13,5 pouces avec une surface tactile 10 points de contact en plus d’être compatible avec le support du stylet actif Surface Pen. Il garde son ratio 3:2 avec une superbe définition de 3000 x 2000 pixels pour une densité de 267 points par pouce. Son contraste annoncé est de 1700:1.

Minimachines

La connectique proposera deux ports USB 3.0 pleine taille, deux ports Surface connect propriétaires, un lecteur de cartes SDXC, une prise jack 3,5 mm pour casque et micro combinée et une sortie Mini DisplayPort. L’engin est évidemment paré d’un Wifi de type AC, et de Bluetooth 4.0 LE. Une double webcam est disponible, une 5 mégapixels en façade en plus d’une 8 mégapixels au dos. A noter la présence d’un système de webcam infrarouge compatible Windows Hello Face pour s’identifier facilement sous Windows 10.

Le nouveau Surface Book i7 débutera sa commercialisation aux alentours du 10 Novembre aux US. Pas encore d’information quant au calendrier et aux tarifs pour l’Europe et la France.

Microsoft Surface Book

A lire : Surface Book : La leçon de design et d’usage de Microsoft.

 

8 commentaires sur ce sujet.
  • 28 octobre 2016 - 12 h 54 min

    Magnifique machine.
    Mais son prix reste trop élevé pour monsieur tout le monde. Dommage, je continuerai avec ma Surface Pro 3 meme s’il faut prévoir une prise électrique au bout de 3h/4h de boulot.

    Répondre
  • 28 octobre 2016 - 12 h 55 min

    Ils sont super ces pc. mais les prix sont justes hallucinants. Meme les macbook. tout le monde augmente les prix. Ils croient qu’on a gagné au loto! pfff.
    Si le prix de la surface book premiere génération baisse je la prends. celle avec carte graphique

    Répondre
  • 28 octobre 2016 - 13 h 46 min

    Faut juste demander à Copé. Après les pains au chocolat, il va bien réussir à nous avoir la version 1To à 350€ au lieu des 3500 demandés… ;-)

    Répondre
  • 28 octobre 2016 - 15 h 32 min

    Je préfère un marché où l’on voit du haut de gamme (/luxe) émerger avec de beaux produits, qu’une course au Low Cost à tire larigot qui nivelle le marché vers le bas. Avec de tel produit en flagship, on peut espérer des produits concurrents un peu inférieur à des prix qui seront progressivement de plus en plus accessibles

    Répondre
  • JB
    28 octobre 2016 - 15 h 42 min

    Superbe machine, c’est cool de voir ce que le « nouveau » Microsoft peut sortir ! La charnière a hélas toujours le défaut de laisser une ouverture apparente en mode laptop fermé, vraiment dommage (des trucs peuvent toujours se glisser entre l’écran et le clavier, aie aie aie !).

    Répondre
  • 28 octobre 2016 - 20 h 23 min

    « le Surface Book i7 est identique au modèle précédent, » j’ai lu qq part qu’il est plus haut vers la charnière pour combler l’espace sur l’ancien modèle

    Répondre
  • 28 octobre 2016 - 21 h 10 min

    Les macs sont très chers, mais ils se revendent très bien ce qui n’est pas le cas dez PCs…

    Répondre
  • 29 octobre 2016 - 11 h 37 min

    C’est le genre de joujou qu’on aimerait retrouver au pied du sapin…!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *