Microsoft rachète N-trig, l’autre nom du stylet actif

Pendant longtemps, très longtemps, il n’y a eu que Wacom sur le marché du stylet actif, les petits objets permettant d’écrire ou de dessiner sur un écran d’ordinateur ou de tablette. Il y a désormais un grand rival au Japonais avec N-trig.

Microsoft emploie la technologie mise au point par N-Trig dans ses tablettes Surface pour pouvoir les utiliser au stylet. La marque était donc au premières loges pour apprécier la qualité et le potentiel du système de stylet actif proposé. C’est probablement ce qui a décidé la marque à racheter la société.

Minimachines.net 2015-02-13 12_03_23

N-Trig existe depuis longtemps mais n’a pas toujours été au niveau d’une marque comme Wacom. Plus lente, décrochant parfois votre trait ou réagissant mal aux mouvements rapides, les premiers écran N-Trig ont eu bien du mal à séduire. Les acheteurs de la HTC Flyer ont eu bien du mal à accepter la qualité de l’offre proposée par le système à son lancement. Mais depuis 2011 et la sortie de cette tablette, de l’eau à coulé sous les ponts et N-trig a beaucoup progressé, aidée par de multiples acteurs à commencer par Microsoft.

Microsoft surface Pro 3

La technologie du stylet actif est en effet importante pour la marque qui doit ménager 2 types d’utilisateurs sur ses solutions comme les Surface. Les Modern UI qui vont utiliser leurs doigts sur l’écran pour piloter les applications mais aussi les utilisateurs classiques du bureau qui vont, quant à eux, demander un pilotage plus fin de l’écran en mobilité. Naviguer de menu en sous-menu déroulants au doigt est une vraie torture ergonomique, le recours à un stylet est bien plus aisé. Microsoft devait donc trouver un partenaire pour ses tablettes.

Wacom Android Cintiq companion Hybrid 13HD

Mais Wacom est de plus en plus figé dans sa crainte de voir les tablettes Windows et Android détruire son lucratif marché Cintiq de tablettes de dessin. La marque Japonaise a donc tout fait pour freiner la volonté des constructeurs d’intégrer sa technologie dans des engins de grande diagonale. Si Microsoft s’est reposé sur Wacom pour ses 2 premières Surface, la Surface Pro 3 a fait ses courses ailleurs et Microsoft a choisi N-trig. Cela a d’ailleurs déclenché pas mal de mécontentement chez les utilisateurs : La Surface 2 proposait 1024 niveaux de pression grâce à sa technologie Wacom tandis que la nouvelle sous N-Trig est limitée à 256 niveaux seulement.

Par contre la technologie N-Trig a permis à Microsoft de réduire l’épaisseur de sa tablette puisqu’elle embarque sur la même dalle la reconnaissance du stylet et des doigts via une technologie capacitive.

Minimachines.net 2015-02-13 12_26_59

Logique, donc, de le voir aujourd’hui racheter la société pour une somme inconnue. Plusieurs sources estiment ce rachat autour des 200 millions de dollars ce qui serait une belle opportunité pour Microsoft au vu de l’enjeu que cela représente.

Microsoft représentait environ 79% des revenus de N-Trig ce qui a du également rapprocher les 2 sociétés. Un premier investissement en 2009 de près  de 29 millions de dollars a également du jouer en la faveur de l’éditeur pour ce rachat.

Aujourd’hui, piloté par Microsoft, N-trig va avoir toute la latitude dont la société a besoin pour grossir. La marque n’est pas seulement éditrice de logiciels mais sait également fabriquer des matériels de qualité et dispose d’une belle armée d’ingénieurs ainsi que d’un trésor de guerre conséquent à investir en Recherche et Développement.

Minimachines.net 2015-02-13 12_28_00

Avec N-trig dans le giron de l’éditeur, on peut imaginer que la prochaine surface Pro 4 sera équipée de cette technologie mais peut être également qu’elle sera plus efficace et aboutie encore. Rattraper Wacom serait une belle opération pour Microsoft qui a les moyens de fignoler pilote et interface de son OS en plus de pousser en avant les performances de la technologie N-trig d’un point de vue matériel.

En proposant d’un côté des licences Windows et de l’autre une solution de reconnaissance stylet sur mesure, Microsoft peut véritablement doper le marché des tablettes Windows pour les années à venir.

Source : Reuters. Merci à Bestak pour l’info.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 13 février 2015 - 13 h 26 min

    Concrètement 265 niveau de pression ou 1024 c’est exactement la même chose pour une tablette, même 32 niveaux suffirai largement.

    Ensuite j’ai eu la surface pro 2 et j’ai maintenant la 3, la différence de qualité d’écriture/dessin au stylet est énorme, en faveur de n-trig, plus de parallaxe ! c’est beaucoup mieux que les stylets de chez samsung & co.

    Répondre
  • 13 février 2015 - 18 h 12 min

    @karenax:

    Ta remarque est vrai pour une tablette comme la Surface Pro mais elle ne l’est aps pour une tablette comme une Cintiq.

    Une précision Pierre qui est de taille:
    Adobe est le 1er éditeur a avoir fait une appli (Photoshop) pour graphiste pour Modern UI.

    La Surface Pro aura sans doute une version plus orientée pour les graphistes et assimilés (Adobe tanne les photographes avec leur suite CC).

    A suivre avec intérêt..:)

    Répondre
  • SGT
    14 février 2015 - 13 h 42 min

    C’est une bonne chose le rachat par Microsoft car à ce qu’il paraissait nTrig était en difficulté financières. Par contre ce n’est pas bon pour la concurrence car on peut penser que Microsoft va garder la technologie nTrig pour lui.

    Maintenant il faudrait que Microsoft passe le braquet supérieur concernant le support du stylet dans Windows et les applications; si on prend le cas actuellement de OneNote par exemple c’est encore très confus la gestion du stylet (avec les différentes versions de OneNote) et pas du tout avancé ni convivial.

    On se retrouve avec le grand paradoxe d’applis stylet avancées et conviviales sur iOS (mais sans stylet performant malgré certain qui nous rabâchent le contraire) et au contraire d’applis stylet nettement en retrait sur Windows et Android (avec les tablettes technologie Wacom telles que les Samsung note) mais paradoxalement avec des stylets performants. Et une fois de plus c’est la force du soft qui l’emporte.

    Par ailleurs le choix de nTrig même si c’est une techno milieu de gamme s’avère finalement très pertinent sur la surface 3. Le stylet régit bien, on a une meilleure précision dans les angles et les niveaux de pression sont acceptables.

    Mais espérons que Microsoft se bouge vraiment dans le domaine des applications vraiment novatrices pour le stylet. Il y a matière a faire outre les Surface Pro, dans le domaine des calepins électroniques avancés, des sortes de mini surface/vrai PC avce stylet sous Windows 10 par exemple.

    Pour l’instant malheureusement en ce qui concerne les annonces Windows 10 stylet on ne voit guère les choses avancer. Pourtant historiquement la gestion des stylets actifs est une des forces de Microsoft et cela pourrait être un élément différenciant.

    Répondre
  • 15 février 2015 - 19 h 56 min

    Wacom a sorti son stylus capacitif avec l’Encore 2 Write (même si c’est genre « rébadgé »), justement pour contrer ses concurrents. Pas mal d’utilisateurs sont plus que content.

    Ce que je pige pas c’est, certain jugeant aussi bon le SP3 que les précédents ou l’Encore 2 Write alors que les SP3 en magasin n’ont pas beaucoup de justesse. Sans parlez des vidéo avec les 1° SP qui ont l’air bien plus fluide que l’actuel.

    Répondre
  • 16 février 2015 - 12 h 32 min

    Ne me parlez pas de Microsoft ! Cela fait 1 h 41 que j’attends qu’ils me répondent au téléphone… Je suis encore en train d’attendre… Pourtant a priori quand on achète un produit Microsoft on achète le support qui va avec, non ? Et ce scandaleux message : Veuillez rester en ligne, nous allons répondre à votre appel dans un instant. Ça dure combien de temps, un instant, chez Microsoft ?

    Répondre
  • 18 février 2015 - 11 h 19 min

    @Anonyme: seriez-vous par hasard celui dont l’étiquette avec le code d’activation XP a été effacé sur un portable Asus?
    Votre cas est très intéressant car il marque bien à quel point le système MS+Intel+OEM est inadapté aux consommateurs lambda.
    Vous croyez avoir légitimement droit à un service après-vente, alors que le système OEM ne permet rien de tel parce que le consommateur compte pour du beurre. Microsoft n’a jamais rien signé avec vous. Seul Apple peut fournir le service client auquel vous pensez avoir droit. Annexement, sachant qu’à partir de la prochaine version Windows sera gratuit, ils pourraient lacher du lest en ce qui concerne l’absurdité de ces activations pour les versions précédentes aussi.

    Répondre
  • 18 février 2015 - 18 h 58 min

    […] Microsoft rachète…. rachète ! Lien. Lien2. […]

  • 13 octobre 2015 - 13 h 26 min

    […] Wacom pourrait assouplir ses règles. Si le choix de Microsoft d’acheter le fabricant N-Trig pour l’intégrer au sein de ses Surface Pro a probablement tiré la sonnette d’alarme […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *