Des modules de mémoire Hynix 4 Go pour tablettes et Smartphones

Le prix de la mémoire vive s’est totalement écroulé. Pourtant les tablettes et smartphones restent toujours cantonnés entre 512 Mo et 2 Go. Pingrerie des fabricants ? Plus vraiment, il s’agit surtout d’un manque de place au sein des machines. Les nouveaux modules de mémoire Hynix 4 Go pourraient régler ce problème en proposant plus pour un encombrement identique.

Les nouveaux modules de mémoire Hynix proposent en effet de passer à 4 Go dans le même encombrement que les précédents modules en 1 ou 2 Go. Une solution plus compacte donc qui pourra venir prendre place dans des tablettes de même encombrement que les précédentes et offrir également une meilleure bande passante. Ces modules LPDDR3 fonctionnent à 1600 Mbps même si Hynix assure avoir pu valider des performances supérieures (2133 Mbps).

mémoire Hynix

Des vitesses qui devraient en théorie permettre le traitement de 8.5 Go de données en 1 seconde et 17 Go de données en une seconde en mode double canal.

Si les premiers modules de tests sont déjà parvenus aux centres de recherche et développement des fabricants, la production de masse de ces puces gravées en 20 nanomètres seulement ne débutera pas réellement avant la fin de l’année ou le début de l’année prochaine. De quoi coller avec l’arrivée de nouveaux besoins du marché, des machines de type ultrabooks de plus en plus fines, des tablettes en quête d’ultra-miniaturisation ou des smartphones de plus en plus multitâches.

A voir si Android tire un jour réellement avantage d’une si grosse quantité de mémoire ou si d’autres systèmes plus gourmands ne pourraient pas mieux en profiter. Difficile de se dire que 1 ou 2 Go de mémoire vive devraient suffire à tout le monde dans le futur.

Source : Engadget

6 commentaires sur ce sujet.
  • uko
    12 juin 2013 - 8 h 52 min

    Qui a dit Windows 8.1 ? ^^

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 9 h 17 min

    « si d’autres systèmes plus gourmands » Android fait partie des systèmes les plus gourmand je crois ;)

    Répondre
  • 12 juin 2013 - 11 h 39 min

    Tres bien mais… a quoi bon?
    Lorsque l’on voit la fluidité (pour le multitasking par exemple) des téléphones récent (Meme la nexus 7 avec un giga de RAM), je me demande si cette quantité de mémoire dans un téléphone sera réellement utile.
    Est-ce que ca ne serait meme pas contre-productif? Google a fait de beaux efforts avec ice cream et jelly bean pour la consommation de mémoire et je pense que ces optimisations logicielles sont plus saines et durables que l’ajout de mémoire.
    Si les fabricants rajoutent des gigas dans leurs téléphones, ca risque de décourager les developpeurs logiciels d’optimiser leurs OS et applications, au détriment des machines plus anciennes.
    Je dis ca en référence du monde des PC. aujourd’hui faire tourner correctement un ordi avec un giga de mémoire vive sous windows c’est pas gagné quand la même machine se comporte parfaitement sous linux.

    Toutefois je ne suis pas du tout spécialiste en la matière :)

    Répondre
  • uko
    12 juin 2013 - 15 h 04 min

    @kobekobe:
    La première réponse la plus évidente à ta question me semble être: pour faire tourner Windows 8, qui doit arriver massivement sur des tablettes 7″ d’ici la fin de l’année.

    Maintenant, il me semble évident qu’à moyen terme les machines sous Android y passeront aussi. Si je regarde l’évolution de la RAM embarquée depuis mes débuts sous cet OS, elle est passée de 512MO à 2GO en moins de 4 ans. J’imagine donc que les 4GO y viendront d’ici 1 à 2 ans.
    Outre les gains en multitask, l’augmentation de la RAM permet aussi de charger des textures plus lourdes, ce qui est aussi un prérequis à la course aux résolutions à laquelle on assiste actuellement.

    Bien entendu, ça va aussi permettre aux développeurs de moins optimiser leur code. C’est un phénomène que je déplore aussi, mais au final l’impact du manque d’optimisation est généralement mineur par rapport aux gains en fonctionnalité et en performances que permettent un doublement de la RAM.

    Un exemple simple pour revenir sur ton exemple du monde du PC: Probablement que Firefox était plus optimisé en 2002 quand il devait se contenter de quelques dizaines de mégas de RAM.
    Mais n’est-il pas largement plus fluide et agréable à utiliser de nos jours sur des machines équipées de 8GO de RAM, qui permettent de charger des dizaines d’onglets ouverts en parallèle, une pléthore d’add-ons parfois indispensables, des pages internet chargées de flash et d’images HD… le tout avec un impact mineur sur le reste du système ?

    Au final, on reste gagnant. Tant que ces gains de performances ne s’accompagnent pas d’une augmentation des tarifs, de la consommation énergétique ou de la production de déchets, ça me convient :)

    Répondre
  • 14 juin 2013 - 15 h 11 min

    Pour moi qui tourne sous Linux et en installe depuis des années, la réponse est là :
    http://www.ubuntu.com/phone/ubuntu-for-android
    Avec ça on va atteindre la vraie convergence ! Même si vous ne comprenez pas l’anglais, je vous conseille la vidéo qui montre comment ça se passe quand on déconnecte le smartphone de l’écran pour ensuite retrouver le document sur lequel on travaillait au moment de la déconnexion.

    Répondre
  • 1 février 2015 - 15 h 26 min

    Malgré que c’est encore pas grand chose la RAM d’une tablette mais je crois c’est adéquat avec le type de logiciel qui se trouve dans le marché

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *