Mediatek obtient la licence pour produire des ARM Cortex-A50 64 bits

Mediatek obtient la licence pour produire des puces ARM Cortex-A5x 64 bits

Excellente nouvelle pour le marché, le fabricant de puces Taiwanais Mediatek vient d’obtenir sa licence pour produire des puces ARM Cortex-A50. Les générations futures en 64 bits que sont les Cortex-A53 et Cortex-A57 passeront donc dan les laboratoires du fabricant low-cost. Il est important que ce type de fondeur obtienne ces licences pour maintenir les prix vers le bas.

Résumé : Comme une sorte de garde fou, pour empêcher que la concurrence s’entende a fabriquer des puces dans une certaine gamme de prix. Le fait que Mediatek s’empare également de cette licence de puces ARM Cortex-A53 et ARM Cortex-A57 signifie qu’une offre low-cost sera également disponible sur le marché. Laissant au consommateur le choix de s’offrir une puce premium chez Qualcomm, Samsung ou Nvidia ou une puce moins chère chez Mediatek par exemple.

ARM Cortex-A50

Apres une récente licence pour exploiter les puces ARM Cortex-A15 sur ses futurs MT8135, Mediatek réinjecte les sommes gagnées en vendant ses bonnes puces actuelles dans la plupart des tablettes entrée de gamme du marché pour s’offrir une licence ARM 64 bits Cortex-A50. Des puces qui ne sortiront pas avant 2015 à priori mais qui devraient offrir des performances plus qu’intéressantes pour de nombreux nouveaux périphériques : Machines sédentaires, portables comme les Chromebooks, clés-PC et bien entendu tablettes et smartphones.

L’ARM Cortex-A57 pourra gérer d’origine plus de 4 Go de mémoire vive, prendra en charge les instructions 32 et 64 bits, le décodage vidéo HD 4K et devrait offrir des performances 3 fois supérieures aux meilleurs processeurs actuels Cortex-A15 actuels. La consommation d’énergie ne devrait quand à elle pas bouger et les engins seraient donc plus puissants pour la même autonomie.

Cela signifie également que Mediatek pourra jouer avec le big.LITTLE d’ARM repris dans cette génération de puces et on peut s’attendre donc à des engins abordables qui afficheront des performances plus que solides.

Source : Mediatek

13 commentaires sur ce sujet.
  • Ico
    9 octobre 2013 - 18 h 59 min

    Hello’
    Quelle différence entre cette puce fabriquée par Nvidia et la même fabriquée par Mediatek, mis à part le prix de vente final ?

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 18 h 59 min

    mediatek en phase de devenir un gro fabricant de cpu mobile eh ben ouai !!!

    BON par contre j’aimerais qu’ils essaient de mettre une meilleur partie graphique dans leur procs , une qui est plus utilisé parce que mon five a du mal niveau compatibilité du coup je le fais passer pour un s4 !!

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 19 h 00 min

    Les licences se paient à un prix fixe ou bien cela dépend des prévisions de vente avec un return vers ARM pour chaque puce vendue?

    Surement que rockchip viendra par la suite et les tous autres…

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 19 h 32 min

    @Ico:

    Essentielement tout ce qui est intégré au SOC, 3G / 4G wifi BT LAN usb3 etc etc

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 19 h 40 min

    @Ico: Plus la partie graphique qui n’est pas la même.

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 21 h 03 min

    @Minimachines: Mediatek est une société taiwanaise

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 21 h 18 min

    @dupop: C’est vrai. Mais Taiwan c’est la république de Chine !

    Répondre
  • 9 octobre 2013 - 21 h 41 min

    @sourioplafond

    Le prix des licences est très variable. Sur des petits ARM, il peut y avoir des prix fixes au forfait.
    Sur des gros CPUs comme ceux là, ARM perçoit des sous sur chaque puce fabriquée.

    Après,ARM vend ses CPUs à qui veux les acheter. Évidemment, c’est pas à la portée du premier venu…

    Répondre
  • 10 octobre 2013 - 4 h 19 min

    [L’ARM Cortex-A57 pourra gérer d’origine plus de 4 Go de mémoire vive]

    Je ne sais pas si c’est clair ou non (comme beaucoup de choses* ont été dites depuis l’Apple A7), alors autant le rappeler:
    un ARM 32bit peut aussi gérer d’origine plus de 4Go de mémoire vive.

    (*) dont des bêtises

    Répondre
  • 10 octobre 2013 - 6 h 08 min

    Le 64 bits n’est généralement pas souhaitable que des architectures processeur limitées. Surtout que c’est pas comme si des modes d’adressage 36 ou 40 baits n’existaient pas sur tout processeur 32 bits moderne permettant déjà d’aller très au delà des 4Go.

    Mais bon, tous les bench constructeur étant pipeautés, je ne doute donc pas que le ARM64 sera devant des 32 bits comparables malgré le handicap mémoire lié au 64 bits!

    Répondre
  • 10 octobre 2013 - 6 h 43 min

    @Yann: Je pense que c’est un peu plus compliqué.

    Déjà si ca t’intéresse, tu peux aller lire cet article qui explique les avantages et inconvénients de Arm64, et ce que ca apporte pour iOS (http://www.mikeash.com/pyblog/friday-qa-2013-09-27-arm64-and-you.html). J’imagine qu’Android sera en tirer partie de la même manière au fil des mises-à-jour.
    Deplus, ca prépare également a une « fusion » des OS mobile et desktop.

    Bref le passage au 64bit est non seulement naturel, mais apporte aussi son lot d’améliorations qui sera utile même pour des smartphones ou tablettes.

    Répondre
  • 10 octobre 2013 - 9 h 06 min

    C’est plus compliqué que ça: en plus du passage au 64 bits en tant que tel, la version ARM 64 bits inclut d’autres améliorations importantes au jeu d’instruction (plus de registres, plus de pointeurs, instructions combinées, encryption…)

    Répondre
  • 5 mars 2015 - 17 h 02 min

    […] compatibilité de sa puce avec ChromeOS ce qui n’est pas spécialement surprenant puisque cette piste était évoquée dés 2013 lors de la signature de l’acquisition de la licence Cor…. Par le passé une carte mère ARM baptisée Moose était également apparue dans le radar de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *