Mediatek MT6795, un 8 coeurs 64 bits prévu pour Décembre

Mediatek, une des marques Taïwanaise les plus prolifiques en terme de développements ARM, aurait dans ses cartons une nouvelle puce prévue pour la fin de l’année. Le Mediatek MT6795 semble plutôt bien équipé et pourrait se retrouver dans de nombreuses solutions en Europe.

Mediatek a su séduire de nombreux fabricants en proposant des puces performantes à petit prix. Lenovo, Acer, HP, Asus et bien d’autres ont ainsi utilisé les processeurs du concepteur Taïwanais pour équiper des solutions milieu et entrée de gamme. La fin de l’année verra débarquer un Mediatek MT6795, une puce 8 cœurs probablement architecturée autour d’une solution en ARM Cortex-A57 et Cortex-A53.

mt6795

Gravée en 28 nanomètres, ce SoC pourrait faire son petit effet sur le marché. Les précédentes créations de Mediatek font toujours rimer un bon niveau de performances et un prix abordable. Si cette Mediatek MT6795 reprend les mêmes ingrédients, les machines équipées pourraient s’avérer très intéressantes.

Les 8 puces devrait fonctionner sur le principe du big.LITTLE d’ARM qui permet de mélanger les performances et la consommation de chaque coeur à la fois dans leur fréquence de travail – la puce pourra grimper jusqu’à 2.2 GHz – mais aussi dans le nombre de cœurs en action. La technologie HMP ( Heterogeneous multi-processing ) permet de faire travailler de concert les 8 cœurs du processeur pour un maximum de performances.

Ce SoC embarquera un nouveau chipset graphique, le PowerVR G6200 d’Imagination Technologies cadencé à 700 MHz. Une puce de dernière génération prenant en charge les formats 4K en lecture vidéo et capable d’encoder un flux H.264 ou H.265 1080P à 30 images par seconde. Le Mediatek MT6795 permettra également la capture photo d’une définition allant jusqu’à 20 mégapixels. En affichage, la puce PowerVR offrira la possibilité d’un écran 2560 x 1600 pixels.

Mediatek combine à ces fonctions d’autres avancées importante comme le choix d’un Wifi de type 802.11 AC avec sa solution : Un excellent choix pour proposer des solutions Android performantes. Des options 3G et 4G seront également proposées. Les fonctions habituelles que sont la FM, le Bluetooth 4.0 et le GPS seront de la partie.

D’autres versions aux performances ou services inférieurs devraient également apparaître comme le MT6752 à 1.7 GHz et un MT6732 quadruple coeur uniquement en ARM Cortex-A53 à 1.5 GHz.

C’est typiquement le genre de puce qui pourrait empêcher le marché de faire envoler les tarifs des nouvelles générations de tablettes. En proposant sa Mediatek MT6795 à un tarif accessible avec des solutions sans fil évoluées, Mediatek pourrait s’imposer sur un large segment milieu de gamme débordant sur les produits low-cost avec un bon tarif et vers le haut de gamme en proposant des performances très satisfaisantes.

Reste que Mediatek doit travailler avec ses partenaires pour suivre les évolutions d’android et proposer des mises à jours plus fréquentes de ses puces afin qu’elles bénéficient des dernières avancées du système. Low-cost ne doit pas rimer avec immobilisme et le travail après vente pour fournir aux clients des mises à jours d’Android fait partie du contrat passé avec la marque et son fournisseur de processeur.

Source : Weibo via AndroidPC

19 commentaires sur ce sujet.
  • 10 juillet 2014 - 16 h 30 min

    Je trouve que c’est une très bonne nouvelle :)

    Même si perso j’attends encore que le support de linux au niveau drivers vidéo soit enfin de qualité.

    Sinon, pour se faire un mini serveur pour de l’auto-hébergement ou tout autre tache, j’aimerais bien voir ce qu’une telle configuration a dans le ventre.

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 16 h 51 min

    @tayum: Le support Linux (Open Source) des nouveaux processeur vidéo, c’est pas pour demain !

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 19 h 20 min

    Vivement les ARM sans GPU intégrés pour PC ! Si c’est pour se taper des puces qui ne seront supportés que par des Androids trop vite dépassés c’est pas la peine.
    A quand l’ARM 8 coeurs avec ports PCI pour y coller une NVidia ou AMD/ATI ?

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 20 h 51 min

    J’ai un phablet 7″ avec un Mediatek MTK6592 Octa Core à 1,7 Ghz. C’est un très bon processeur qui chauffe pas trop et qui fait très bien son boulot. MAis tu as raison Pierre, le problème est que je suis bloqué à la version Android 4.2.2… et le fait que la 4G n’est pas encore implémentée dans ce processeur.

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 21 h 01 min

    @aiRVB: Tu as des pistes là dessus parce que je ne vois pas de traces évidentes de SoC ARM sans GPU intégré ???

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 21 h 09 min

    Wow wow wow !!!! Quelle nouvelle !!!
    Voilà enfin le processeur tant attendu qui changera l’histoire de l’informatique !

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 21 h 12 min

    Avec une telle nouvelle qui fait l’effet d’une bombe atomique, chez Nvidia, ils ont certainement prévu une contre-attaque ?…
    Par contre, chez Intel, ils doivent commencer à flipper, non ?! Car c’est le début de la fin du x86.

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 22 h 20 min

    @Sopilou: Tout ça est prévu est documenté de longue date en fait, les puces sont annoncées depuis longtemps par ARM. reste a connaitre les acteurs derrière les solutions. Quand à Intel ? Comment dire. Ta tablette sera plus rapide mais ton PC sous Windows ? Ton PC Ubuntu ? Ton PC sous MacOS, pour le moment il leur faut du x86 pour que ca avance correctement.

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 23 h 04 min

    @Sopilou:

    n’importe quel puce arm n’arrive même pas encore a la première génération de i3….

    donc c’est pas trop demain la veille que arm va dépassé intel/amd

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 23 h 34 min

    @tayum : patience, les remplaçants de not bon vieux serveur graphique Unix pourront bientôt utiliser les binaires des drivers android ;)

    @Sopilou: comme le dit Marc, il reste du chemin à parcourir pour qu’un proc ARM arive au niveau d’un simple pentium. Peut être un jour, mis pas avant un petit bout de temps. Et il faudrait aussi que les éditeurs de logiciels acceptent de recompiler leur programmes pour qu’ils puissent fonctionner sous arch ARM. Et ça c’est pas gagné non plus…. (Bon, ok en JAVA, python, ça marchera mais ce ne sont pas des langages pour les applications qui demandent de la puissance de calcul comme on dit ;)

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 1 h 08 min

    « Mediatek, une des marques Chinoises »
    Mediatek c’est Taiwanais, me semble-t-il. Les fabs ça peut être ailleurs.

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 1 h 23 min

    @-Mike-: C’est vrai !

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 2 h 06 min

    @AirVB

    Pour être précis les SoC Arm sans GPU… Ben, il y en a à foison.
    Le MCU STM32 par exemple, est un SoC ARM dans les faits, dans la pure définition d’un SoC (core + périph).

    Ce que vous attendez est un CPU ARM pour pouvoir se monter une config CPU/MB/CG comme dans le vieux modèle Intel PC. A mon avis, ce modèle n’est pas à l’ordre du jour, du moins pour le grand public.
    Et puis pas sûr qu’il y ai grosse demande.

    Mais au pif :
    http://www.pcper.com/news/Processors/AMD-Shows-ARM-Based-Opteron-A1100-Server-Processor-And-Reference-Motherboard

    Et puis de toute façon faudra tout le soft derrière. Au mieux tout recompiler pour target Arm. Au pire porter. Je n’ose pas penser à la compatibilité des anciens périph…

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 17 h 10 min

    @mike: « Tout recompiler… compatibilité des ancien périph » aucun pb sous Linux, il y a déjà des distributions complètes ARM (Fedora par exemple). Le noyau Linux tourne sur absolument tous les processeurs de la planète, même ceux sans MMU.

    « Un ARM n’a pas la puissance d’un i3 », peut-être… Je ne suis pas sur non plus que tout le monde ai besoin d’un i3 pour réaliser ses tâches courantes et ces dernières années, la tendance est de confier de plus en plus les tâches lourdes aux GPU comme encoder un film. Il ne faut pas oublier non plus que les perfs des applications ARM (donc sous Android pour l’instant) sont pénalisés par la couche Java/Dalvik intermédiaire. Sur un PC, les applications sont en code natif x86, sur Android, on passe par un interpréteur Java ! Il faudrait pouvoir tester une machine ARM/CM/CG sous Linux pour pouvoir réellement se rendre compte du ressenti.
    Un ARM étant mieux gaulé qu’un x86 (nombre de registres élevés et non dédiés), le code est obligatoirement plus efficace, la différence de perf ne tient alors qu’à la fréquence de fonctionnement, la finesse de gravure, la taille du cache etc…

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 17 h 15 min

    @mike: les STM32 sont des « petits » ARM 32 bits dédiés à l’embarqué.

    Il me semble avoir lu qque part qu’il existait de gros ARM 64 bits pour serveurs (ou que la sortie de ces premiers serveurs était imminente). C’est ces processeurs-là qu’il faut pour le grand public pour des config ARM/CM/CG !

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 18 h 40 min

    @AirVB

    Oui STM32 c’est cortex M3 ou M4 , mais c’était juste pour illustrer que SoC ne veut pas dire GPU obligatoirement.

    >> Il me semble avoir lu qque part qu’il existait de gros ARM 64 bits pour
    >> serveurs (ou que la sortie de ces premiers serveurs était imminente).
    >> C’est ces processeurs-là qu’il faut pour le grand public pour des
    >> config ARM/CM/CG !

    oui voir le lien que j’ai mis plus haut.

    Oui, pour compatibilité ARM/kernel linux ok, c’est no-souci. Quoique linux, si on ne met pas les mains dans le cambouis ben ça marche pas.
    Même sur x86 avec Linux, souvent pour avoir un driver qui marche, faut recompiler et c’est juste pénible pour un end-user. Alors sur ARM…
    Certain drivers ne se laissant compiler que sous des versions de kernel spécifiques.

    Et pour un gamer de base qui est tjrs sous le modele PC de bureau sous Windows. ARM, c’est pas encore gagné en terme de market share.

    Et oui sur Android Java/dalvik ça gache les perfs, avec surcouche de couches etc… Et on est d’accord… le x86 on le subi plus qu’on ne l’a choisi.

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 9 h 23 min

    @mike: faut arrêter avec ces histoires de devoir recompiler sans arrêt sous Linux pour que ça marche! Je suis utilisateur de linux depuis les premières heures et ça fait des années que je ne compile plus rien. Il n’y a plus qu’à aller chercher les bons packages et éditer un fichier de configuration de temps en temps.

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 10 h 57 min

    Comme SoC ARM sans GPU, il y a aussi le Marvell Kirkwood qui équipe les fameux SheevaPlug, Seagate Dockstar et autres PogoPlugs.

    Ca commence à dater un peu, mais comme serveur léger sous Linux ça fonctionne bien :)

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 11 h 38 min

    @Fredo: Oui il existe des SoC sans GPU mais des pistes sur un SoC grand public sans partie graphique avec une option GPU annexe ? Jamais entendu parler de ça…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *