Le marché PC, tablette et smartphone encore en baisse en 2016

Le marché PC, tablette et smartphone encore en baisse en 2016

Il ne s’agit que d’estimations mais le marché PC devrait continuer de reculer en 2016. Toutes gammes confondues, ultraportables, portables , PC de bureau et hybrides, les volumes d’expédition devraient encore être à la baisse. Chose nouvelle cependant, ce repli serait également sensible du côté des smartphones avec un recul par rapport à l’année dernière. Un tableau pas vraiment encourageant pour le marché micro informatique.

Cette hypothèse de travail peut encore bouger mais à moins d’un bouleversement majeur, du genre la Californie qui sombre dans la flotte avec un gros tremblement de terre et l’obligation de construire les nouveaux bureaux de toute la Silicon Valley qui s’installe un peu plus loin. Evénement qui nécessiterait de ré-équiper tout le personnel qui aurait été évacué? Sinon, on voit mal comment la situation pourrait se retourner.

Minimachines

Gartner prévoit donc un marché 2016 en baisse par rapport à 2015 qui suivait lui même un 2015 en baisse par rapport à 2014 de 0,75%… Les livraisons de machines du secteur PC, tous modèles confondus, seraient encore en retrait. L’analyste indique une reprise dès 2017 mais pas sur tous les secteurs.

2016 est donc une année compliquée pour les fabricants informatiques. Les ventes de quasiment toutes les gammes de produits seraient à la baisse. Smartphones compris. Le volume d’expédition de smartphones va baisser en 2016 avec une diminution de 1.6% passant de 1,917 milliard d’unités en 2015 à un chiffre estimé à 1,887 milliards d’unités.

Minimachines

Les tablettes haut de gamme1 et machines hybrides, associées aux termes Ultramobile Premium  vont connaitre une légère croissance sur le secteur haut de gamme avec un passage de 44 à 47 millions d’unités expédiées. Le secteur plus entrée de gamme2 connait quand à lui une baisse en passant de 196 millions à 177. Le secteur du PC traditionnel est en chute libre avec un passage de 244 millions d’unités expédiées à 216 millions estimés en 2016.

Surface Pro 4

Ces chiffres proviennent d’une analyse du marché PC basée sur les années précédentes en projetant les fourchettes habituelles aux éléments statistiquement déjà vérifiés par Gartner. En gros, on regarde ce qui a été vendu dans l’année et on mixe le résultat avec les chiffres des années précédentes. Cela permet de dégager des tendances globales en imaginant les comportements des marchés pour les derniers mois de l’année. Les résultats sont généralement assez fiables avec des fourchettes d’erreurs assez faibles.

Les résultats suivant sont plus flous… Ils reprennent le même genre de calculs et les projettent pour les années à venir. Un exercice beaucoup plus périlleux qui amène souvent son lot d’erreurs. Néanmoins, les tendances sont généralement assez bien senties. Si les chiffres annoncés sont souvent fantaisistes en face des sommes exactes, les indications sont souvent respectées. Ainsi, on peut constater une baisse encore très sensible du nombre de PC de bureau expédiés jusqu’à passer, selon Gertner, sous la barre des 200 millions d’unités en 2018. Le marché des machines haut de gamme3 sera, quant à lui, en pleine expansion passant ainsi de 44 millions en 2015 à 75 en 2018. Les smartphones devraient, quant à eux, rebondir dès 2017 pour retrouver les chiffres de 2015 puis passer au dessus en 2018.

Tout cela n’est que prospectif mais on sent bien une des grandes tendances de fond du moment. L’équipement en place est suffisant pour de nombreux utilisateurs et faute d’une vraie révolution technologique d’un point de vue logiciel ou matériel, les gens n’ont pas besoin de changer leur matériel hors panne. Cela touche désormais tous les secteurs, smartphones compris, même si ce dernier marché est évidemment plus facilement sujet à un remplacement. Un smartphone, cela casse plus facilement qu’une tour coincée sous un bureau.

On remarque également que comme les gens changent moins souvent de PC, ils ont tendance à investir plus d’argent dans ce poste, ce qui pousse le marché premium en avant au détriment de l’entrée de gamme. Enfin, il est difficile de savoir comment est pris en compte le marché du portable pour joueurs dans ces estimations, un des rares marchés dynamiques du secteur.

Notes :

  1. Surface et compagnie et iPad Air
  2. tablettes classiques sous Android et iOS
  3. Ultrabooks et consorts
17 commentaires sur ce sujet.
  • 7 octobre 2016 - 17 h 24 min

    « Le marché PC, tablette et smartphone encore en baisse en 2016 »
    Ça je ne sais pas
    Mais les prix en hausse ça je le vois/ressent à chaque passage à la caisse.
    Cause à effet ou effet à cause ?!

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 18 h 17 min

    Il faut dire qu’à une époque, on trouvait des tablettes et pc lowcost pour 3 francs et six sous …
    Tout le monde à craquer à un moment donné pour ces gadgets inutilisables au quotidien et je pense que cela a échauder madame Michu et mr tout le monde …
    Ces personnes là ont soit :
    – abandonné l’idée d’avoir un pc ou une tablette après avoir été dégouté.
    – investit dans l’ultramobile très cher.

    Dans les deux cas, c’est une majorité de gens qui ne rachèteront pas de matériel avant un bon bout de temps (d’où une projection qui remonte en 2018?)

    Après le commentaire de Will est aussi vrai.
    On sent que tous les prix ont augmentés … Ou du moins le secteur de l’ultramobile nous le fait penser.
    Car à l’inverse, pour les pc ont trouve désormais du « chinois » lowcost à des prix défiants toute concurrence que Pierre nous présente régulièrement.
    Et pour les smartphones, ont à du Wiko, du Huawei et de nombreux autres qui font du prix interessants face à l’Iphone ou au samsung S7 …

    Sans vouloir annoncer la mort d’une industrie, c’est peut-être tout simplement un réajustement d’un marché.
    On perdra peut-être quelques références voir marque …
    Mais dans l’ensemble, ça devrait pas changer grand chose cette baisse …

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 20 h 45 min

    Ce n’est pas qu’il n’y a plus de marché, juste de moins en moins de produits en phase! L’inutile finesse et ses conséquences tuent le marché du laptop tandis que le fixe ne s’inspire pas d’acteurs de niche (asrock…) en continuant de proposer des trus digne de l’eniac à l’époque du raspberry…
    Intel est aussi en cause: trop de poids du passé dans leur architecture. Microsoft ne sait que faire des repoussoirs depuis la parenthèse win7 (entre hasta-la-Vista et win8/10 à jeter avec l’eau du bain).
    Bref, WinTel KO debout au milieu d’OEM à coté de la plaque, forcément ca coule…

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 21 h 59 min

    Le prix joue, les configurations hardware hors de propos et de tout sens commun (une GTX 750 avec un pentium, des pc « gamer » avec des apu basse conso et j’en passe ou encore des laptop tellement design qu’ils en oublient le principal: des composants bien refroidis et à l’abri des désagréments liés à leur fonctionnement), l’évolution des technologies qu’on nous fait payer à chaque fois plus cher (merci Apple qui a prouvé à de nombreuses marques qu’il y’aura toujours quelqu’un pour acheter un truc identique plus cher que l’année précédente)

    Mais quand je vois le marché, les plaintes des gens sur le quotidien de plus en plus cher et en parallèle des files d’attentes pour acheter les dernier gadget hype je comprends mieux la phrase de Seguéla, n’importe quel acheteur d’iphone annuel compulsif peut mettre de coté suffisamment pour une Rollex avant 50 ans (si il avait pas acheté un appareil lui coûtant un smic chaque année)

    J’espère juste que le marché se cassera vraiment la gueule, alors les oems et constructeurs commenceront à se poser des questions quand à leurs démarches et aux stocks qui leurs resteront sur les bras

    désolé du coup de gueule mais en ce moment doit refaire mon pc fixe et voir qu’un i7 sandy bridge encore neuf (ça se trouve en allemagne) se trouve pour 140€ alors que plus performant qu’un skylake entrée de gamme (i3 6100 120€ le cpu seul) ça me fous un peu les boules de voire que de nos jours quand un marché se casse la figure il n’y a personne dans les équipe commerciale pour dire:

    « Allez, rognons sur les marges, on compensera pas le nombre »

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 22 h 04 min

    * »par le nombre »

    désolé coquille

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 23 h 28 min

    Rien compris, c’est pas assez chère un i3 avec un gpu (a rentabiliser pour intel) ou c’est trop chère ?

    Sinon amd a un x4 de même puissance pour moins de 120€

    Répondre
  • 7 octobre 2016 - 23 h 40 min

    @yann : Ou peut-être, plus simplement, qu’il n’y a plus besoin de changer de bécane aussi souvent que par le passé…
    Les perfs sont hyper bonnes
    Les logiciels lourds tirent profit des multi-corps et du 64bits
    Les services en lignes sont hyper performants et déplacent la puissance necessaire du pc au cloud
    Les plus gros logiciels (gestion paye) eux aussi n’ont besoin que d’un simple navigateur sur le poste client…
    Les consoles de jeux ont pris le relais du pc ludique
    Les box tv/tel/adsl donnent plus qu’il n’en faut pour le consommateur de divertissent et permettent de laisser le pc de côté pour les communications longues distances

    Tout ça fait que, naturellement, le marché de renouvellement / achat du pc baisse…

    Microsoft et Intel n’y sont pas pour grand chose…

    Cqfd : Le marché du « personal computer » est en voie naturelle de ralentissement

    Répondre
  • 8 octobre 2016 - 0 h 11 min

    Ce que je veux dire c’est que l’évolution ne justifie pas l’inflation tarifaire des dernières années

    Répondre
  • 8 octobre 2016 - 1 h 21 min

    @softreaper: En fait il y a surtout un grand écart qui s’opère. Les machines milieu de gamme correctes ont quasiment disparu au profit d’un entrée de gamme de plus en plus cheap et d’un haut de gamme vraiment très onéreux. Certes l’entrée de gamme d’aujourd’hui est plus convaincant que celui d’hier mais il faut bien admettre que cela fait bien longtemps qu’on a l’impression qu’aucun constructeur ne se penche sur une solution convaincante dans les 400/500€ pour le péquin moyen en dessous de 13 pocues

    Répondre
  • 8 octobre 2016 - 1 h 48 min

    Je l’ai constaté par moi même sur un portable en 2013

    Un asus S56CB avec i3 3217U et une GT740m (déjà, bonjour la galère pour savoir quel constructeur utilise un GK208/un GK107 en 128 ou 64bits ou avec ou sans GDDR5, ça peut sembler anodin mais çà change totalement la donne) payé 500€

    l’année suivante, on trouvait des modèles similaire: i3 4005U et Geforce 825 pour 600€, le truc c’est que la 825 était une 740 tronqué sur le bus mémoire et le 4005u perdait 100MHz et donc au final il n’y avait aucun gain par rapport au 3217u puisque le gain de l’archi était perdu dans la fréquence (passage de 1.8GHz à 1.7 sans turbo pour aucun des deux)

    quand on voit ces pratique je ne m’étonne pas du tout que le marché soit en berne, puisque quand il faut changer le matos on paye plus cher pour la même chose, juste avec un remaniement marketing en plus

    Répondre
  • 8 octobre 2016 - 13 h 20 min

    Quand je vois les meilleurs ventes sur ldlc, je me dis que mon petit cas du rapport prix/perf de mon adolescence n’intéresse plus personne. Donc celui qui achète un i7 32 go de ram et de la carte graphique à 500 euros, il a besoin de quoi dans 5 ans ? d’un écran 8k ?
    J’écris ce poste sur un brix n2807 et je vois pas l’intéret de changer. Les macbooks et thinkpad d’occase se trouvent pour une bouchée de pain, avec des perfs suffisantes pour une époque de pdf/word/skype…

    Les smartphones n’en finissent plus d’augmenter comme pour compenser leur véritable rôle de couteau suisse : qui a besoin d’un pc quand t’as la 4g pour trouver un gite/magasin quand tu bosses en itinérant ? personne.

    Le pc de la boite servira de bloc note.

    Donc un pc pour lire de la hd ? une box chinoise à 30 euros qui lit la 4k a enterré tout le pc home cinema. Reste le gamer, et les professionnels du son, de l’image… qui ont des stations de travail à 3000 euros qui ne sont pas obsolètes.

    Répondre
  • 8 octobre 2016 - 19 h 12 min

    J’ai deux PC de bureau moyen gamme construit par moi la ATI 6850 n’est plus maintenue par AMD, j’ai acheté récemment 1 disque dur pour faire des sauvegardes par sécurité les autres commencent à dater. J’hésite à renouveler le matériel qui me suffit largement, autre raisons : windows 10 qui va me poser problème pour sa licence oem, changer la carte graphique chère et dont les pilotes vont s’arrêter alors qu’elle fonctionne parfaitement, l’attente des nouvelles technologie : USB 3,1 C, RJ45 à 5 Gbs,
    finalement l’urgent est d’attendre.

    Répondre
  • 8 octobre 2016 - 20 h 11 min

    C’est vrai aussi que la màj windows 10 non transférable pour les gens qui ont acheté un windows 7 en version boite et non oem c’est assez rageant, et ça pousse les gens à ne pas faire de gros achat si la majorité du matériel leur convient

    Répondre
  • 9 octobre 2016 - 15 h 48 min

    @Pierre Lecourt:

    C’est pas justement sur ce créneau que les chromebooks sont les meilleurs ? Pas de windows mais un ChromeOS fluide et des machines bien finies et amplement suffisantes pour un usage « classique »

    Répondre
  • 10 octobre 2016 - 8 h 41 min

    Ceux qui se plaignent de la hausse des tarifs ne doivent pas oublier que depuis 5 ans le dollar (monnaie de référence dans les transactions internationales) a pris 20% face à l’euro et que les travailleurs des usines chinoises ont vu leurs salaires augmenter d’au moins 30%. Sans compter l’augmentation irraisonnable de pas mal de matières premières et principalement les terres rares qui rentrent dans la fabrications des pièces informatiques.

    Répondre
  • 10 octobre 2016 - 9 h 56 min

    La révolution de la batterie pourrait expliquer la reprise de 2017.
    Les smartphones sont de plus en plus endurants, cela expliquant la baisse des ventes. Mon Moto G 2014 a 2 ans et je n’ai pas l’intention de le remplacer. La batterie au mieux.

    Répondre
  • Ano
    12 octobre 2016 - 0 h 17 min

    Je trouve que les PC s’améliorent sans cesse. Depuis l’eee pc que je m’étais acheté en 2011, les pc du même genre ont vu la démocratisation du ssd, les ventilos ont disparu, l’écran est devenu tactile (ça ne m’intéresse pas trop, mais bon), le pc silencieux, la RAM plus rapide, le Wifi plus rapide, les PC plus fins et légers, l’autonomie meilleure. Par contre, effectivement, je préférais Windows 7 à Windows 10. Et mon Acer actuel est bien plus lent que mon eee pc de l’époque, mais c’est peut-être parce que j’ai eu la flemme de nettoyer mon nouveau pc de tous les programmes préinstallés…
    Pour moi, l’avenir est à rendre le PC plus intelligent en lui adjoignant de plus en plus de capteurs : GPS, tuner TV, détecteur de fumées, détecteur de monoxyde de carbone, thermomètre, hygromètre, etc. Les applications en découleront.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *