Le marché PC recule encore au troisième trimestre 2017

Oh la la, quelle surprise. Le marché PC continue de s’éroder au troisième trimestre 2017. Gartner et IDC notent un Q317 en pleine croissance négative. Une chute qui n’en finit pas.

Chez Gartner et IDC, le marché PC qui recule ne se comprend pas de la même manière.  Les deux analystes n’ont pas la même perception du marché et cela perturbe un peu leurs calculs.

2017-10-11 16_31_11-minimachines.net

Par exemple, IDC ne considère pas que les hybrides et convertibles soient des PC. Par contre, il estime que les Chromebooks sont des PC comme les autres. En face, Gartner prend bien en compte les deux-en-un quels qu’ils soient. Mais lui n’additionne pas les ventes des machines sous ChromeOS dans celles des PC…

De ce fait, leur vision du marché est un poil différente mais ne remet pas en cause la baisse de l’industrie PC. Pour Gartner, il s’agit d’un repli global de 3.6% et de 0.5% pour IDC.

2017-10-11 16_30_09-minimachines.net

L’analyste Gartner estime que le marché actuel des États Unis est en très forte baisse, ce qui est logique vu le succès des Chromebooks outre Atlantique. Du simple fait de cette évolution notable du marché US, une région qui a vu le secteur éducatif investir en masse dans les Chromebooks, on comprend qu’il faut relativiser cette baisse. Le chiffre est en effet inquiétant avec une chute lourde de 10% des expéditions de machines sur place. Pour IDC, la baisse est plus mesurée avec -3.4% “seulement”. L’intégration des Chromebooks dans le calcul semble changer fortement la donne même si les hybrides ne sont pas comptabilisés.

L’évolution à la hausse des tarifs des mémoire vives et des stockages SSD n’a probablement pas participé à un redressement du monde des ordinateurs personnels. Que ce soit par l’augmentation des tarifs finaux ou par la baisse des caractéristiques des propositions des fabricants, les consommateurs ont vraisemblablement boudé leurs investissements sur ce trimestre.

Les autres zones semblent être moins impactées par cette baisse : L’Asie, l’Europe et le Moyen Orient n’affichen t pas une chute aussi catastrophique et certains secteurs comme le Japon sont même arrivés à une très très légère reprise du secteur.

2017-10-11 16_29_48-minimachines.net

Pour Gartner, HP et Lenovo se partagent toujours les premières places du podium avec des expéditions importantes. On remarque que HP a su reprendre la place de numéro 1 alors qu’au troisième trimestre 2016 c’était Lenovo qui était passé devant en terme de parts de marché. Les deux sont pourtant encore très proches avec 21.8% de PdM pour HP et 21.4% pour Lenovo. Ils ne sont pourtant pas dans la même dynamique puisque HP affiche une croissance de 4.4% de ses expéditions alors que Lenovo est en baisse de 1.5%.

Dell se tasse un peu avec une baisse de ses expéditions de 0.4% et 15.2% de PdM. En dessous, pour les constructeurs hors podium, c’est un peu la catastrophe…

Asus affiche une baisse de 9% de ses expeditions, Apple de -5.6%, Acer de -6.2% et le reste des marques suivies de -11.4%.

Au final, un repli de 3.6% du marché PC avec 67 millions de PC expédiés contre 69.5 millions au mêmetrimestre en 2016.

2017-10-11 16_29_36-minimachines.net

Pour IDC, c’est sensiblement le même tableau même si les chiffres diffèrent :

HP reste leader à 22.8% de PdM, Lenovo le suit à 21.6% On note que pour IDC la croissance est soutenue pour HP avec un bond de 6% de a croissance. Pour Lenovo, on passe d’une baisse à une hausse de la croissance avec un maigre +0.1%. Dell est également dans le positif avec +0.8%

Les autres marches du podium sont plus contrastées également : Apple est à +0.3% et non plus en recul. Asus, par contre, dévisse de manière spectaculaire avec -14.6%. Il faut dire qu’en retirant les hybrides de l’analyse, spécialité du groupe, ils perdent forcément en puissance sur le marché.

 

10 commentaires sur ce sujet.
  • 11 octobre 2017 - 19 h 24 min
  • 11 octobre 2017 - 22 h 12 min

    Le Minitel est mort parce qu’il y a eu internet (meilleur sur tous points)
    Le PC ne mourra pas parce qu’il y a le smartphone (qui en état ne peut pas remplacer un PC en productivité, en consultation je veux bien et encore)

    le marché est en berne parce que :
    – le cycle de renouvellement n’est pas aussi réduit que les fabriquants ne le voudraient (comme pour les smartphones)
    – l’offre actuelle ne répond pas à la demande (je ne parle pas de quantité mais de prestations)
    – Et dernièrement avec l’augmentation sans réel raison des prix des composants le consommateur ne veut pas passer pour un pigeon.
    Donc il attend…

    Répondre
  • 12 octobre 2017 - 1 h 48 min

    @Will:

    Ta qu’à remplacer pc par tablette le deuil sera plus facile.

    Répondre
  • 12 octobre 2017 - 3 h 46 min

    J’ai essais une tablette comme tout le monde qui a fini par lâcher au bout de 2 ans.
    Depuis je ne vois plus l’intérêt vu que je suis passé à un smartphone de 5,5″ pour plus de confort en multimédia et lecture d’articles sur le net.
    Par contre j’utilise toujours mon PC (que je reconnais que je garde allumé un peu moins longtemps qu’avant)

    Répondre
  • 12 octobre 2017 - 6 h 47 min

    Il faudrait un nouveau Windows Vista pour faire ramer tout le parc actuel et ainsi booster les ventes de matériel.
    Windows 8 et 10 avec leur gestionnaire de fenêtre issu de la téléphonie et leur laideur ont au contraire dégouté les gens d’acheter du neuf

    Répondre
  • 12 octobre 2017 - 8 h 42 min

    les tablette et les PC ne se vendent plus donc le Gros capital ne peut plus se faire de brousouf, mais paradoxalement, les gens sont de plus en plus équipé Highteckh , tu cioup en fait ce qui peche , c’es que finalement les acheteur a part les apeulien ne sont pas des moutons, il suffit d’aller dans un aéropior pour se rendre compte qu’en fait les PC et les tablettes ne sont pas en crise du tout

    Répondre
  • 12 octobre 2017 - 11 h 05 min

    Si on généralise la possibilité d’avoir un écran+clavier+souris avec un plug pour smartphone, alors le PC grand public va en prendre un sacré coup, de la à mourrir, on en est encoire loin

    Répondre
  • 12 octobre 2017 - 11 h 34 min

    Pour moi les PC s’est comme les consoles : tant qu’il n’y aura pas de saut technologique marquant, je resterai avec mon vieux PC.
    Franchement, la différence entre une NES puis une Super Nes puis avec une PSX puis PS2 était flagrante. Mais ensuite, le passage de PS2 à PS3 puis PS3 à PS4, j’ai rien trouvé d’extraordinaire.

    Pierre a fait un article récemment sur le sujet de la chute de vente des PC.

    Répondre
  • 13 octobre 2017 - 9 h 13 min

    Une tablette ne sera jamais un pc, suffit de voir la difficulté d’installation d’un périphérique sous linux par rapport à Windows, vous me direz aucuns rapports, mais si, mais si.
    Maintenant qu’ils arrêtent de se plaindre que le marché du PC est en baisse vu la hausse des prix de la mémoire des SSD et surtout des processeurs car si tu veux vraiment le top de la performance c’est 300€ le processeur alors que c’est le prix aujourd’hui d’un pc, qui rame et que beaucoup laisse dans un tiroir car ils sont dégoûter des performances par rapport à une tablette ou un smartphone.
    Moi je resterais sur PC, et je voudrais bien changer mon processeur ou même mon ordinateur mais sans faire un crédit sur 10 ans :)

    Répondre
  • 18 octobre 2017 - 16 h 01 min

    @thierry: simple, prend un vieux CPU pas chère qui s’OC et t’es au top!
    Aujourd’hui les nouveaux cpu n’apporte presque rien en terme de perf, on gagne en conso, et ca on s’en tape vu le prix du kW…
    Avec mon vieux i7 920 @4ghz, je ne vois vraiment pas pourquoi j’investirais 500 ou 1000 euros dans un CPU + Carte mère pour gagner presque rien en perf.. J’ai juste changé le gpu, mis un ssd et rajouté de la ram…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *