LinkNYC, ou comment recycler des cabines en hot-spot Wifi

LinkNYC, ou comment New-York recycle ses cabines téléphoniques en hot-spot Wifi

Une bonne idée qui pourrait permettre de faire d’une pierre deux coups dans nos villes. Le programme LinkNYC recycle les emplacements câblés en cuivre des cabines téléphoniques pour en faire des HotSpots Wifi gratuits rapides.

Alors qu’il est de plus en plus question de limiter le nombre de cabines téléphoniques au fur et a mesure que la couverture réseau grandit pour les GSM en France, la solution déployée à New-York parait très avantageuse.

LinkNYC

Ce programme, baptisé LinkNYC propose de recycler les emplacements des cabines téléphoniques encore assez implantées dans la ville US et de les transformer en bornes Wifi. L’emplacement est déjà câblé d’une ligne téléphonique, voire de plusieurs et dispose de courant électrique. Il suffit donc de changer le mobilier urbain d’un mode cabine à un mode borne d’accès pour effectuer l’opération.

LinkNYC

L’offre est d’autant plus intéressante qu’elle est gratuite à la fois pour la ville et pour les utilisateurs qui se connecteront sur ce Hot-Spot. Evidemment cette gratuité à un prix, puisque le mobilier remplacé est tout simplement une enseigne lumineuse qui affichera de la publicité. Il est également à prévoir que la première page de connexion du réseau soit couverte de pub… Mais l’affichage servirait également à la communication de la ville avec des messages à destination du public.

LinkNYC

Les 7000 cabines de New-York sont, à terme, concernées, de quoi faire un maillage important et gratuit pour toute la ville. En tout, plus  de 10 000 Hot-spots Gigabits sont prévus. Chaque borne ayant une portée de 45 mètres environ, en Wifi Gigabit, il ne devrait pas faire long feu avant de voir une foule d’autochtones s’agglutiner autour de ces publicités.

Fli6B6A

D’autant que ces Hot-Spots (1) seront également des stations de chargement pour tout types d’appareils USB : De quoi faire le plein ou ne pas décharger son smartphone en attendant un rendez vous ou en vous connectant à l’autre bout du monde. Elles feront office d’éclairage public (2) Mieux encore, un système d’écran tactile (4) informera le touriste de passage du plan de la ville et d’autres informations pratiques, le tout sera accompagné d’un clavier tactile compatible Braille et d’un pavé tactile (5) avec même un bouton pour appeler directement les urgences. Enfin, le côté cabine n’aura pas disparu, puisqu’il sera possible de passer des appels depuis ces bornes, mieux, ils seront gratuits sur l’ensemble du territoire Américain.

LinkNYC

Les Hot-Spots en aluminium résistant seront fabriquées localement pour permettre au projet de générer des emplois et elles sont pensées pour réduire l’espace empiété sur le trottoir par rapport aux cabines actuelles. Une excellente idée qui montre qu’un service Municipal peut s’entendre avec un organisme privé pour monter un projet positif et bien intégré. Les cabines New-Yorkaises sont parfois en piteux état et les remettre à neuf dans une version plus en accord avec son temps est positif.

Quand verront nous ce genre de chose dans les grandes villes Françaises ? Chez nous les cabines ont purement et simplement disparu ou bien elles semblent totalement à l’abandon. Il faut dire que j’imagine mal les prestataires de services Français qui ont en charge ce type de cabines remettre en cause la manne financière des abonnements téléphoniques et autres forfaits 3G avec ce genre de dispositifs. J’imagine qu’on pourrait reprendre la recette à notre sauce, c’est à dire transformer uniquement les cabines en panneaux publicitaires.

Plus d’infos : Lynk.nyc

Source : Liliputing.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 18 novembre 2014 - 10 h 59 min

    ça c’est une idée 2.0… Vivement que nos chers maires s’emparent de tels projets… On peut rêver !

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 11 h 04 min

    efficace, ingénieux. Du pur pragmatisme américain. Dommage pour les électro sensibles.

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 12 h 02 min

    Super idée ! Curieux de ne pas avoir vu de news de JC DECAUX :D

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 12 h 20 min

    les cabines téléphonique existent encore dans certaine ville civilisé c’est surtout le système mise en place par les PTT avec des cartes à puce qui ne remporte plus aucun succès, voir le wiko goa qui coute grosso-merdo le prix de deux cartes.

    le wifi longue porté marche très bien également mais en france on a free avec eap-sim sur box des particuliers qui marche dans le saint esprit du marketing.

    Répondre
  • 19 novembre 2014 - 11 h 34 min

    Je reste septique quant à l’implantation massive de points d’accès wifi gratuits.
    Pour moi ça pose une énorme problématique de sécurité. Tant que nos appareils mobiles ne seront pas capables de faire la différence entre un wifi « sur » et un « public », je me vois mal utiliser ce genre d’outil.

    Par contre la partie « interactive » de la borne est une excellente initiative, très utile quand on est un touriste perdu :)

    Répondre
  • ane
    26 novembre 2014 - 7 h 19 min

    a hong-kong les cabines telephoniques sont toujours presentes (moins nombreuses qu ils y a quelques annees j imagine) et offre deja le WIFI gratuit aux clients de l operateur.
    pas aussi bien que ce projet a NYC mais deja present!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *