L'incroyable design des Steam Machines du bêta test

L’incroyable design des Steam Machines du bêta test

Vous vous êtes toujours demandés pourquoi les jeux vidéos regorgeaient de caisses en bois, des caisses disposées dans des couloirs, des bureaux ou des allées. Un peu partout où le joueur se promène. L’emballage des Steam Machines reçues par les premiers bêta testeurs de Valve répond enfin à cette question.

Résumé : La Steam Machine de Valve, celle fabriquée par Valve et proposée aux 300 bêta testeurs US, vient d’arriver chez les premiers élus. Une occasion de voir ce que donne l’engin en vrai et surtout de se rendre compte de l’importance qu’accorde la marque à ce produit. D’un point de vue technique bien-sur, mais également marketing.

   

Ces caisses en bois, Valve vient de justifier leur existence au travers de dizaines de jeux vidéo où vous les avez surement croisées. Avec l’envoi de ses Steam Machines à ses bêta testeurs dans l’une d’elles, la marque joue autant la carte de la séduction que celle du buzz. A noter la présence d’un système de détection de chocs sur un des côté de la boite. Un détecteur utile en cas de très grosses chute mais qui rajoute encore à l’esthétique très Half-Lifienne de l’objet.

La fameuse manette Steam Controller en version Bêta également.

A l’intérieur on découvre la machine telle que déjà croisée auparavant, un engin très compact qui embarque un materiel ajusté au millimètre. Une sorte de condensé technique alliant performance et discrétion, un prototype qui n’existe que pour valider le système et donner envie aux partenaires de Steam de proposer leurs solutions.

   

L’engin est sobre, avec une face avant conçue pour une intégration dans un meuble Hifi dans le salon. On notera un énorme évente d’aération situé sur le dessus de l’appareil.

Sous ces ouverture pratiquées dans le châssis, on découvre le système de ventilation de la machine qui expulse l’air chaud vers l’extérieur de l’appareil. L’ensemble des composants est ajusté de manière à s’imbriquer les uns dans les autres.

A l’arrière, une très riche connectique est présente avec de multiples ports. On notera également la présence d’un logo FCC sur l’étiquette Steam Machines, mais l’absence d’un marquage CE. ceux qui espéraient voir le Beta Test arriver en Europe sont ainsi fixés.

Steam OS aussi disponible au téléchargement

Steam-OS

Il vous reste bien entendu la possibilité d’installer Steam OS vous même sur une machine maison après l’avoir téléchargé sur le site de Valve. Attention, il ne s’agit pas d’un système si facile a prendre en main dans cette version Beta, outre le fait qu’il ne s’installera pas sur toutes les machines (voir plus bas) il n’est pas encore finalisé et son installation peut poser quelques soucis.

Pour le moment, le système  ne reconnait pas tous les matériels PC, une liste dressée par Steam  donne une idée des éléments requis :

  • Un processeur x86 64 Bits uniquement.
  • Au moins 4 Go de mémoire vive
  • Un stockage de 500 Go minimum sur un disque vierge
  • Une carte graphique de marque Nvidia uniquement (Pas de reconnaissance des chipsets Intel/AMD)
  • Une carte-mère disposant d’un boot UEFI (Une solution pour les possesseurs de machines NON UEFI existe)
  • Un port USB minimum pour effectuer l’installation

L’installation se fait de 2 façons différentes et commenceront par systématiquement formater votre stockage, n’utilisez donc pas de disque avec d’autres données importantes dessus. Il est impossible d’installer Steam OS en parallèle d’un autre système pour le moment.

Installation par défaut : A l’aide d’une clé USB  et nécessite un disque d’1 To minimum.

  • Téléchargez la version Beta du systeme.
  • Formatez une clé USB 4 Go minimum en FAT 32 et baptisez sa partition « SYSRESTORE ».
  • Décompressez le contenu du fichier téléchargé SYSRESTORE.zip à la racine de la clé USB.
  • Insérez la clé dans votre PC et démarrez l’engin en vous assurant qu’il débute sa séquence d’initialisation sur la clé USB.
  • Vérifiez que vous avez bien sélectionné l’UEFI au démarrage de l’engin
  • Au démarrage choisissez l’option « Restore Entire Disk »
  • A la fin de la restauration/initialisation du système, la machine doit s’éteindre. Allumez là à nouveau et découvrez votre nouveau système.

La seconde méthode utilise l’installateur Linux Debian et est détaillée pas à pas sur le site de Steam, elle  est a réserver aux utilisateurs avancés qui connaissent Linux.

Source:  http://steammachinebetatester.tumblr.com/

30 commentaires sur ce sujet.
  • 16 décembre 2013 - 11 h 01 min

    Dommage qu’ils n’aient pas prévu de le faire en « live CD » parce que ça semble un peu risqué de tester en l’état…

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 11 h 03 min

    @BaffTech: Oui, en gros, il faut avoir un DD de 500Go/1To en rab qui traîne.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 11 h 09 min
  • 16 décembre 2013 - 11 h 11 min

    @Xavier: Bonne nouvelle !

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 11 h 24 min

    Je suis assez admiratif devant la façon dont Valve aborde le sujet, ça donne envie, mais quand on a un gros Pc je vois pas trop l’intérêt… Sinon, même si à priori je dirais que oui, peut-on se faire une config dédiée seul en respectant simplement tout ce qui est mentionné dans l’article? (en gros une bécane à 800 euros si on va chercher de la grosse CG).
    Merci Pierre comme toujours pour ton travail (Et Sus aux trolls!)

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 11 h 34 min

    @Mevio: Oui, c’est largement faisable et a terme je pense que des tutos très complets vont apparaître. Je ne désespère pas non plus d’un double boot. Au pire il faudra choisir son disque de démarrage au moment du boot. Valve n’a rien a perdre et tout a gagner a rendre son système souple et ouvert.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 13 h 16 min

    Si on installe SteamOS sur un disque vierge et qu’en suite on (re)met un autre disque dur pour y installer un autre nunux, le Grub du nouvel arrivant pourra voir SteamOS et le lancer ? Ou ce dernier va déféquer un gateau au démarrage ?

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 14 h 02 min

    @petitevieille: Je ne sais pas mais tu aurais un lien de parenté avec Rabelais que ça m’étonnerais pas :D

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 16 h 37 min

    Il me tarde que Steam OS arrive vite… très vite, ainsi que les tutos.

    Par contre le prix des jeux (un que j’ai vue par hasard: 75€)!!

    Et l’essai de « Dino D-Day » pour seulement deux jours (ou 3h), c’est mesquin quand même.

    Questions:
    Steam OS il aura ce bureaux ou bien quelque chose qui ressemblera plus a une console?

    Steam OS pourra t’il lire mes films et musiques (mkv et flac)?

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 06 min
  • 16 décembre 2013 - 17 h 07 min

    @fafane:

    Pour te répondre, il pourra gérer film et musique (pas encore dans la béta 1 actuelle), et quand à l’interface c’est un Gnome légèrement remanié :)

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 25 min

    @Pierre Lecourt: je me doute bien que le catalogue Steam Linux fonctionne sur SteamOS ;), mais le catalogue Windows/Mac (plus conséquent) fonctionne t’il dessus?

    @Meshh: Ok, en faite cela devrais être comme ca:
    http://www.flickr.com/photos/13815526@N02/11399777326/
    Si c’est le cas? je trouve cela dommage :(

    Merci a tout les deux pour vos éclaircissements.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 38 min

    @fafa:

    Disons que c’est un premier jet, peut être que le tout sera bien plus personnalisé par la suite. J’ai surtout hâte d’avoir accès à la partie Streaming et d’un AddON TV pour placer la machine là où elle se doit d’aller ;).

    Voilà un lien où tu pourras en apprendre plus :

    http://steamdb.info/blog/36/

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 42 min

    @fafa: C’est un peu l’histoire de l’oeuf et de la poule. Il faut que Steam OS prenne de l’ampleur pour que les éditeurs s’y intéressent développent leurs jeux dessus et il faut qu’ils s’intéresse pour que Steam OS prenne de l’ampleur…

    Répondre
  • Guy
    16 décembre 2013 - 17 h 51 min

    @fafa @Meshh C’est l’interface d’administration qui ressemble à ça (gnome) (il faut cocher une case dans les paramètres systèmes pour avoir accès à cette interface) …
    L’utilisateur normal accède normalement à une interface utilisateur « travaillé console » (qui ressemble au mode bigpicture) et se manie au joystick …

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 17 h 59 min
  • 16 décembre 2013 - 18 h 08 min
  • 16 décembre 2013 - 18 h 53 min

    @Meshh: je suis dans le même cas, vue que XBMC ne répond pas a mes souhait.
    Merci pour le lien j’y jette un œil.

    @Pierre Lecourt: C’est pas comme ça qu’il ferons venir les Windowsiens et Maciens Sur Steam OS, mais bon…
    Je voyer Steam OS autrement.
    Merci pour le lien j’y jette aussi un œil.

    @Guy: Merci pour l’info.

    Répondre
  • Guy
    16 décembre 2013 - 20 h 02 min

    @fafa: l’idée n’est pas de faire venir les windowsiens et Maciens sur Steam OS, l’idée est plutôt d’avoir une steam machine dans le salon à côté de la TV. La Steam machine est plus en concurrence avec les consoles (xbox, ps), avec comme avantage par rapport aux consoles : l’évolutivité (=ouverture matérielle, j’ai aussi envie d’ajouter une certaine ouverture logicielle). Du coup, pas besoin d’attendre 6 ou 7 ans pour faire évoluer les spécifications techniques comme sur les consoles classiques …
    Note que tu peux jouer en streaming sur ta console Steam OS aux jeux qui sont sur ton PC windows/mac/linux, c’est une fonction essentielle de Steam OS. Tu pourras aussi utiliser la télécommande sur ton PC. On peut penser que peu à peu des jeux et d’autres fonctions (multimedia, …) vont s’ajouter au catalogue Steam OS. Et il faut compter sur les hackers pour ajouter à la box plein de fonctions supplémentaires (serveur ssh, web, streaming, owncloud, …).
    Donc Valve n’est pas près d’abandonner le PC/le mac. C’est plutôt windows qui veut abandonner Valve/steam. Valve a parfaitement anticipé le fait que la prochaine version de windows (sans doute seulement la version « famille » dans un 1er temps, pas la version pro) ne disposera plus de la possibilité d’installer des logiciels hors windows store.
    C’est microsoft qui va servir d’intermédiaire unique et empocher un pourcentage sur les ventes. Steam est un store qui disparaîtra automatiquement de ces nouvelles versions de windows. On le voit, la steam machine représente pour le moyen et long terme la survie de valve.

    Répondre
  • 16 décembre 2013 - 21 h 05 min

    Moi je continue de dire que les jeux nécessitant internet c’est de la merde !

    Exemples :

    -Steam à supprimer tout les half life de mon compte je ne pourrais plus jouer à ces jeux acheté (le problème n’aurait jamais existé si les CD étaient chez moi (je n’ai JAMAIS perdu un CD))

    -SFR (les autres ne sont pas mieux) a des coupures quand sa lui chante et du coup s’il n’y a plus de web, il n’y a plus de jeux.

    – Les serveurs Battle.net son en panne depuis 3 jours. Personne en Europe ne peut jour à Diablo III

    Voila trois exemples évident que beaucoup d’entre nous on déjà vécu mais je suis sur qu’il y en aura au moins une personne pour me dire que j’ai tort. Non ?

    Répondre
  • Guy
    16 décembre 2013 - 23 h 22 min

    @dgrgt Le mode offline te permet de jouer aux jeux steam qui ne nécessitent pas d’accéder à un serveur. De ce point de vue, je pense que c’est l’éditeur qui définie la politique en la matière (idem pour les drm je pense).
    Note que valve a la double casquette éditeur/distributeur et ça peut créer de la confusion pour les utilisateurs.
    J’ai acheté des jeux humble bundle pour linux, cela me permet d’avoir à la fois le logiciel (que je peux graver sur cd) et les clefs steam pour simplifier l’installation/utilisation … je trouve que c’est un bon compromis, mais ça reste des licences de logiciels proprio.

    Répondre
  • uko
    17 décembre 2013 - 1 h 19 min

    @dgrgt:
    Je dois malheureusement rejoindre ton avis, et y ajouter un élément supplémentaire: La qualité du support client de Steam est proche du néant.

    – J’ai aussi rencontré des difficultés à jouer à des jeux Steam offline, même avec le mode Offline activé.

    Au niveau du service client:
    – J’ai rencontre de gros problèmes de gestion de comptes, le support Steam s’est montré incapable même d’en détecter l’origine (pourtant très simple, j’ai fini par me rendre compte que j’ai deux comptes du même nom, même mdp, même e-mail, même nom d’utilisateur… mais l’un se connectant en entrant l’e-mail et l’autre le nom de compte.)

    – Les solutions qu’ils m’ont suggéré ne correspondaient pas du tout au problème, et ont généré d’autres problèmes qu’ils n’ont pas non plus été capables de résoudre, incluant la perte de certains jeux.

    – Les réponses apportées à un même problème diffère selon l’interlocuteur. Un premier a effectué un transfert de jeux entre les deux comptes, le second m’a informé que c’était impossible et a mis fin à l’échange quand je lui ai signalé que le précédent avait pu intervenir.

    – Sur une vingtaine d’échanges je n’ai reçu qu’une réponse personnalisée, toutes les autres étant des messages formatés et dans 90% des cas à côté de la plaque. Les mêmes messages préformatés sont venus en réponses à plusieurs de mes demandes, y compris lorsque je signalais que le message en question était à côté de la plaque.

    – Le temps de réponse est déplorable: 3 à 7 jours, ce qui est catastrophique quand toute la bibliothèque de jeux Steam est paralysée et que les réponses ne répondent pas à la question d’origine.

    – A plusieurs reprises, les agents Steam ont fermé ma requêtes en m’informant ne pas pouvoir plus m’aider, sans jamais avoir apporté de réponse à ma question. Un exemple classique d’échanges avec eux:
    Moi: « Bonjour, je rencontre un problème A »
    Eux: « Bonjour, voici la réponse au problème B (un message formaté déjà reçu 2 ou 3 fois) »
    Moi: « Ah, d’accord. Par contre mon problème est le problème A et le message que m’envoyez ne m’aide pas. »
    Eux: « Merci d’avoir contacté le support Steam, nous ne pouvons plus vous aider. »
    Moi: « Je souhaite être mis en contact avec un responsable »
    Eux: « Merci d’avoir contacté le support Steam, nous ne pouvons plus vous aider. »

    J’ai effectué quelques recherches sur Google et il semblerait que je sois loin d’être le seul à me plaindre de leurs services. Un problème de paiement sur un jeu ? Tout le compte steam est bloqué, même si le jeu est un cadeau d’un ami. Des signalements de bugs ? Aucun signe d’intérêt de la part du support (pas même des excuses ou de remerciements pour le signalement). Les exemples se multiplient sur leurs forums, et personne ne semble s’en alarmer.

    Bref, à sa sortie j’ai évité Steam autant que possible, il m’a toujours semblé être une mauvaise idée d’ajouter une surcouche logicielle, des paramètres de gestion de compte et de connectivité à des jeux qui n’en avaient pas besoin. L’arrivée des Humble Bundle sous Steam m’ont poussé à m’y replonger, et à craquer sur leurs promos régulières.
    Au bout d’à peine plus d’un an je le regrette déjà, et suis vraiment déçu de voir qu’un support client compétant pourtant indispensable pour proposer de tels services n’a pas été mis en place.

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 11 h 57 min

    Cool story bro.
    Avoir plusieurs comptes « identique ». Ça, c’est une idée de génie! -_-‘
    La prochaine fois au lieu d’étaler ta vie et ta haine envers steam. Utilse keepass!
    Sur mon pc j’ai 4 comptes et jamais de pb.

    A bon entendeur salut ;)

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 12 h 41 min

    C’est encore une fois l’occasion de perdre toute indépendance vis à vis du matériel. Si Valve décide de supprimer des comptes pour une raison quelconque, la console devient inerte. Il semble quand même que la tendance se généralise sur toutes les plateformes.

    Par contre, le design du packaging est vraiment sympa.

    @uko je pense très exactement comme toi.

    Répondre
  • uko
    17 décembre 2013 - 13 h 15 min

    @Eskarmouche:
    Ce n’est justement pas une idée, mais un accident. Comme dans la plupart des systèmes bien conçus, il devrait être impossible de créer deux comptes avec le même nom ou e-mail. Chez Steam, même la combinaison des deux est possible.

    Mais ce n’est pas le sujet, j’ai effectivement tendance à partager mes expériences dans mes messages pour illustrer mon propos: Ici, une critique du système de Steam et de son service clientèle atroce qui sont à mon avis des facteurs à prendre en compte avant d’y investir.

    Répondre
  • Guy
    17 décembre 2013 - 13 h 32 min

    Valve reste une toute petite boite. Elle doit faire 1% du CA de microsoft et compte autour de 400 employés. Rien d’étonnant qu’il y ait ici ou là des problèmes lorsqu’on sait qu’il y a régulièrement plusieurs millions d’utilisateurs connectés simultanément sur ses serveurs …
    Alors, j’imagine qu’un accident de parcours est possible pour une si petite boite … aujourd’hui, l’évolution de windows (avec un store unique) constitue le principal écueil pour valve. Reste à savoir si la stratégie steam-os sera la bonne ? J’imagine que microsoft et sony vont se bouger pour empêcher les grosses productions d’arriver sur steam-os …

    Répondre
  • uko
    17 décembre 2013 - 14 h 19 min

    @Guy:
    Le problème semble être surtout qu’ils n’investissent pas dans leur personnel à la hauteur des bénéfices qu’ils génèrent, si j’en juge par les informations que j’ai pu trouver sur le sujet:
    http://www.forbes.com/sites/oliverchiang/2011/02/15/valve-and-steam-worth-billions/
    « Newell says of the 250-person company that on a per-employee basis, Valve is more profitable than tech giants like Google and Apple. »
    D’après son fondateur, Valve fait plus de profit par employé que Google ou Apple. Cad plus que les 350 000$ par employé de Google.

    Et ça c’était en 2010, avant que Steam ne s’impose comme LA référence qui se vante aujourd’hui d’avoir plus de 60 millions d’utilisateurs et qui prétend sortir son propre OS et sa propre machine.
    Combien de leurs employés sont du support clientèle ? Blizzard a dépassé les 3000 agents pour ses 13M d’abonnés de 2011, même si la moitié des équipes de Steam sont du support en 2010, on reste sur une grosse centaine pour plus du double de clients. On est loin du compte, pas surprenant que le service ne soit pas au rdv.

    Mais peut-être sont-ils pris de court par leur succès, et qu’ils recrutent intensivement du support pour corriger le tir au plus vite ?
    http://www.valvesoftware.com/jobs/job_postings.html
    Vu d’ici, on ne dirait pas.

    Répondre
  • 17 décembre 2013 - 18 h 59 min

    On sait que c’est un nouveau concurrent pour s’installer dans le salon… ceux qui n’est pas chose aisée (Google et Apple se casse pour l’instant un peu les dents)

    On sait bien qu’il s’agit d’un proto très puissant mais existe t’il actuellement des retours sur un point important, la maitrise du bruit? car ca doit sacrement souffler dans cette petite boite non? je sais que je ne supporterai plus le bruit de la 360 FAT proche d’un aspirateur… (bon je sais bien qu’il va exister une foultitude de version)

    Mais je pense que les deux gros géants commence à riposter avec la volonté d’attirer les indés pour avoir des jeux à ‘petit prix’

    La bonne nouvelle reste quand même pour nos amis linuxiens qui auront maintenant un paquet de jeux pouvant tourner sur ces os

    Répondre
  • 18 décembre 2013 - 20 h 45 min

    +1

    Répondre
  • 20 décembre 2013 - 10 h 58 min

    […] du reste du marché. Valve a donc juste mis les petits plats dans les grands en emballant son PC dans un châssis sur-mesures et un packaging original. Ifixit a mis la main sur un de ces engins et nous le désosse en détails, façon puzzle.     […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *