LiFePO4wered/Pi : Mettez vos Rasberry Pi sur batterie

LiFePO4wered/Pi est un montage électronique assez simple qui propose d’adapter une batterie amovible et rechargeable sur une Rasberry Pi. Compacte, utilisant une batterie remplaçable facilement, la solution permet d’alimenter la carte à partir de 8 pins, laissant les autres libres pour tout montage. Avec les ressources logicielles fournies, la solution permet également de surveiller l’alimentation de la carte.

C’est une question redondante que se posent tous les développeurs autour des cartes Raspberry Pi au moment d’en faire un montage autonome. Comment alimenter efficacement la carte pour mon projet ? La solution généralement retenue est celle d’une batterie amovible classique. Mais pour certains projets, ce n’est pas forcément la meilleure.

Minimachines

LiFePO4wered/Pi propose une alternative, au lieu d’exploiter l’entrée MicroUSB d’une Pi pour l’alimenter, le montage utilise 8 des 40 pins disponibles sur la carte. Une fois branchée, le petit montage permet à une batterie rechargeable externe de prendre le relais. Gros avantage, la compacité de la proposition. Là où une batterie externe prendra beaucoup de place, ce petit montage est beaucoup plus compact. Une solution parfaite pour des applications embarquées nécessitant de garder un poids plume et un encombrement minimal comme la robotique par exemple.

Minimachines

Un exemple d’utilisation, un boitier étanche qui capture des images à intervalles réguliers.

Cela n’empêchera pas les montages plus sédentaires de profiter d’une batterie amovible ou d’un chargeur solaire en plus, LiFePO4wered/Pi permet de recharger sa propre batterie à travers une prise MicroUSB classique. Du coup, au lieu de brancher directement sa batterie externe sur la carte Raspberry Pi, on charge la LiFePO4wered/Pi qui viendra ensuite alimenter la Raspi.

Un Timelapse réalisé avec le boitier ci dessus.

L’avantage ? La possibilité de suivre finement la qualité de la charge et de déterminer quand la batterie sera à plat afin de prévenir par exemple les développeurs du projet et de mettre en place des mesures logicielles de sauvegarde avant d’éteindre son montage. Pour éviter tout crash par une coupure brutale d’alimentation, il sera possible, par exemple, de déterminer le bon moment ou copier des données sur un support, les envoyer par Wifi puis d’éteindre la carte. Cela sauvegardera non seulement les données mais empêchera également de vider la batterie dans sa totalité et préservera ses cycles. Les ressources logicielles de contrôle et de tracking son Open-Source et documentées.

Minimachines

La carte d’interface qui vient se brancher sur la Pi.

Un bouton permet de lancer l’alimentation de la Pi avec un appui long, mais il est également possible de retrouver un démarrage dès que le courant est établi entre la Raspberry Pi et la LiFePO4wered/Pi, utile avec un chargeur solaire ou comme montage qui se lance automatiquement après une coupure de courant . Une petite led indique l’état de l’alimentation de l’engin. Enfin, une solution d’extinction et de démarrage programmable est possible avec un compteur de temps1. Il sera donc possible, par exemple, d’allumer la carte pour prendre une mesure, puis de l’éteindre, de compter un délai de 60 minutes et de recommencer.

Minimachines

La batterie 550 Mah fournie avec le montage offre des autonomies différentes suivant les cartes : Un modèle  A+ aura 2 heures d’autonomie avec la batterie de base, la B+ divisera cette autonomie par deux. Cela dépendra également des usages faits de la carte, il est évident qu’un décodage de vidéo sera plus gourmand qu’un simple relevé d’informations toutes les minutes.

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver la présentation du projet sur Hakaday.

 

Notes :

  1. Le montage n’a probablement pas d’horloge interne
5 commentaires sur ce sujet.
  • 10 juin 2016 - 13 h 53 min

    Astucieux comme système, avec une une LR6-AA de 2000 mAH, cela ferait un truc encore plus autonome.

    Cela dit, je suis surpris que ce genre d’idée ne soit pas reprise par la Fondation, comme accessoire “officiel”.

    Ce serait bien si quelqu’un se mettait à commercialiser ce genre d’extension.

    Répondre
  • ted
    10 juin 2016 - 17 h 03 min

    ya le projet pijuice aussi sur kickstarter (me semble) qui propose ça + panneau solaire. Bon on les attend toujours.

    Celui qui existe déjà mais qui coute un bras c’est les PI UPS, mais leur rôle diffère un peu

    Répondre
  • 10 juin 2016 - 19 h 19 min

    Bonjour, je m’étais renseigné il y a un an et j’étais arrivé à la conclusion que l’OS du PI n’était pas pensé pour fonctionner sur batterie. Ca marche, c’est faisable mais la batterie se consomme trop vite. Si j’ai bien compris il y a trop d’interruption et d’exécution.

    Mon projet était une PiCam + capteur PIR. Des produit du commerce comme le Blink tiennent + 6 Mois, le RPi optimisé tiendrait qq heures / jours.

    Répondre
  • 12 juin 2016 - 12 h 12 min

    @Mxte29Fr : une AA avec ses 1,2v n’ira pas loin. Par contre les Li-Ion 14500 (3,7v) existent en 1200mAh.

    Répondre
  • 12 juin 2016 - 12 h 59 min

    @Gwelvin: Bien vu, je n’avais pas percuté que c’était une référence de batterie en 3,7V ;-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *