Libre Computer Renegade : Une carte de développement RK3328 avec USB 3.0 et Gigabit

La Libre Computer Renegade est une petite carte de développement proche d’une Raspberry Pi Model 3 et proposée au même tarif pendant sa phase de financement participatif…

Ce lancement sur Indiegogo, associé au fait que la campagne soit en financement flexible1, me suffit à ne pas vouloir participer à son financement.

2017-12-07 11_21_17-minimachines.net

Libre Computer a sans doute parfaitement les moyens de financer une carte de ce type, mais il s’agit d’une société qui est une serial-crowdfoundeuse avec la proposition d’une solution Le Potato en Juillet et des Tritium en Novembre… toutes en financement participatif. Le recours à une campagne de financement participatif est devenu pour certains uniquement une solution pour s’offrir de la visibilité et des ventes à peu de frais. A mon sens, que le financement atteigne son objectif ou non, un lot sera fabriqué quoi qu’il arrive.

La Libre Computer Renegade est donc une petite carte de développement positionnée au tarif officiel d’une Raspberry Pi 3 Model B : 35$. C’est du moins son prix pendant la campagne sur Indiegogo, sa valeur affichée ensuite devrait être plus élevée…de 10$. La disponibilité est annoncée pour Janvier 2018.

2017-12-07 11_22_43-minimachines.net

La Renegade embarque de l’USB 3.0 et un contrôleur Ethernet Gigabit, elle sera disponible en 1, 2 et 4 Go de mémoire vive et proposera, en plus du classique lecteur de cartes MicroSDXC, une interface eMMC pour installer un stockage à même la solution. Elle est prévue pour faire tourner Android 7.1 et Ubuntu 16.04 sans plus de précision qu’une partenariat avec Firefly et BayLibre.

Libre Computer Renegade

A son bord, un SoC Rockchip RK3328. Une solution assez classique issue d’une compilation de quatre coeurs ARM Cortex-A53 associés à un chipset vidéo Mali-450MP2. Un SoC qui permettra de gérer de la vidéo UltraHD en H.265, H.264 et VP9. Fonctions mises en avant par le concepteur de la puce comme de la carte. La connectique comporte deux ports USB 2.0, un port USB 3.0 – on perd donc un port USB par rapport à une Raspberry Pi classique qui en comporte quatre – un Ethernet, une sortie HDMI 2.0 et une prise jack 3.5 mm audio. Le lecteur de cartes est au format MicroSDXC UHS  et un port MictoUSB servira à alimenter l’ensemble. On retrouve évidemment les 40 broches habituelles pour développer des projets externes et un capteur infrarouge pour piloter la carte à distance. Les modèles 1Go seront commercialisés à 45$ en dehors de la campagne, les versions 2Go seront comemrcialisée à 60$ contre 45$ pendant la campagne et enfin les Renegade 4Go sont proposées à 70$ contre 80$ une fois dans le commerce.

Libre Computer Renegade

Difficile de passer à côté de ces tarifs, qui semblent encore une fois très commerciaux. En fait, j’ai du mal a les comprendre, l’arrivée de l’USB 3.0 ou de l’Ethernet gigabit explique t-il cette hausse de prix ? Pas vraiment. Leur gestion s’explique par le choix de la puce RK3328 qui prend également en charge le HDMI au format 2.0. Libre Computer n’a donc qu’à piocher dans des composants compatibles d’un point de vue connectique pour “offrir” de l’USB 3.0 ou un Ethernet 1000 à sa carte. Le SoC RK3328 a été pensé pour le marché des TV-Box et propose même une compatibilité possible avec les DRM Widevine L1 et PlayReady. Compatibilité qui ne sera probablement pas prise en charge par les versions d’Android déployées sur cet engin, Libre computer n’en fait pas mention. On suppose que la certification auprès de Google pour son Android aurait posé quelques soucis…

Libre Computer Renegade

Bref, la Renegade est à mon avis placée un poil trop haut niveau tarif pour le moment et l’économie que Libre Computer fait miroiter via la campagne de financement me parait très artificielle. Je mettrais ma main à couper qu’une fois commercialisée, la carte sera vite disponible en boutique au même tarif que pendant la campagne de financement, voire moins chère.

Enfin, et c’est un vrai problème de fond pour moi, la Renegade ne semble pas apporter grand chose au amrché. Plus rapide avec plus de mémoire qu’une Raspoberry Pi ? Peut être. Mais dans quel but !? La seule volonté affichée de cette carte semble être de décoder de la vidéo UltraHD. Il existe déjà des tonnes de cartes qui font cela et, pire encore, des TV-Box moins chères, fournie avec boitier et télécommande, qui feront tout aussi bien le travail.

Ces tentatives de clonage de la Raspberry Pi n’ont finalement que peu d’intérêt tant qu’elles ne proposent pas de fonctions supplémentaires. Il aurait coûté très peu à Libre computer de proposer par défaut un microphone sur la carte. Pour pouvoir piloter cette dernière à la voix par exemple. Le jeu actuel de nombreux fabricants de ces solutions est de proposer une alternative aux Pi pour les remplacer dans un usage qu’elles maîtrisent, qui est la lecture multimédia. Certes la Pi Modele 3 B n’est pas parfaite, elle ne dispose pas d’une sortie HDMI 2.0 et ne propose donc pas les plus hautes définitions ni les plus forts rafraîchissements. Mais est-ce qu’un acheteur lambda va se tourner vers une solution comme la Renegade sans support ni communauté pour ce type d’usage ou préférera t-il une solution plus suivie, avec une grosse communauté même si il doit se contenter d’une définition plus faible ? Il gagnera d’autres points clé au passage.

2017-12-07 11_34_09-minimachines.net

Il serait temps que les fabricants de ce type de carte réfléchissent plus en aval aux usages de leurs créations. Qu’ils louchent du côté des cartes d’extensions proposées sur le marché des Raspberry Pi pour ajouter des fonctionnalités à leurs propositions. Il serait temps également qu’ils se décident à proposer des cartes avec un vrai support et un vrai suivi logiciel. Dans l’état, la Renegade semble avoir le PCB entre deux chaises : La TV-Box android classique moins chère est fonctionnelle dès le sortir de la boite. Et la Raspberry Pi plus développée et disposant d’un écosystème incomparable.

Source : CNX Software

Notes :

  1. Cela signifie que même si Libre Computer ne reçoit pas les fonds demandés pour sa campagne il gardera l’argent. sans obligation de livrer qui que ce soit. Il est bien entendu qu’ici cela ne fait qu’étayer ma thèse d’un financement participatif ayant une vocation marketing. La carte sera produite que la campagne soit réussie ou non.
7 commentaires sur ce sujet.
  • 7 décembre 2017 - 12 h 22 min

    On dirait a s’y méprendre la Rock64!!
    Carte que j’ai prise en 4gb qui n’a jamais su me lancer une seule image.. vraiment déçu!
    La rénegade me tenterai bien mais je suis échaudé

    Répondre
  • 7 décembre 2017 - 13 h 55 min

    On dirait un copié collé de la carte mère du Beelink A1 que j’ai. Même avec 4Go de RAM ce n’était pas aussi cher que cette carte de développement.

    Et vu que la A1 plante très très très facilement (en fait elle est inutilisable), je doute que cette carte vaille le coup.

    À+

    Répondre
  • 7 décembre 2017 - 14 h 28 min

    le support linux semble complétement obsolète !

    Répondre
  • 7 décembre 2017 - 15 h 39 min

    Sur le plan pratique ,il me semble que le choix d’un Rockchip n’est pas si mauvais .
    Par contre ,je pense que faire miroiter un port réseaux 1 Gigabytes ou de l’USB 3 n’est pas spécifiquement judicieux .
    Comme beaucoup ,j’ai de bons accessoire en USB 2 seulement aussi un port SATA serait plus judicieux .

    Le problème ne semble pas vraiment sur le plan matériel mais sur celui d’un pseudo support .

    Perso ,j’ai apprécié ma cle HDMI avec un RK 3066 tournant un UBUNTU mais déplore qu’inversement il n’y ai pas eut de suivi sur le successeur en RK 3188 .

    Meme Allwinner mal mené très souvent ne m’a pas offert les memes désavantages .

    Reste qu’après essais ,il semblent que chez Amlogic le support est bien meilleur ou peut etre est ce dut a des passionnés plus motivés .

    Reste que 60 euros c’est quand meme ,un peu d’argent pour une simple carte .
    Je trouve plutot déplorable que ce type de carte reste livrée nue .

    Ceci dit ,je pencherais plus pour une carte avec un Amlogic ou un Allwinner H3 lors d’un prochain achat .
    Pour l’instant ,j’ai pas mal a faire avec ma TV BOX Alfawise et j’attends la Meecool que tu as présenté .

    Répondre
  • 7 décembre 2017 - 16 h 19 min

    Il y a aussi la RAM qui est 2,5 fois + rapide. Ce qui n’est pas rien, ce n’est pas rare que ce soit la RAM qui limite les perfs des ARM…

    Ça me fait plaisir d’en voir à nouveau à 4Go.

    Répondre
  • 7 décembre 2017 - 17 h 24 min

    Sauf que voilà, faire du support logiciel à long terme et construire un écosystème, ça demande du temps, de l’argent, et surtout, des idées. Alors pourquoi ne pas vomir un N-ième clone d’un truc qui a bien marché en surfant sur sa vague ?

    Raspberry Pi a réussi, pas seulement parce qu’ils étaient plus ou moins des pionniers, mais parce qu’ils avaient le coeur (la passion ? Allez j’ose, la passion) à fournir un ensemble complet et cohérent au niveau logiciel. Je ne trouve pas d’équivalent pour le moment, en tout cas pas à niveau de finition que propose la fondation Raspberry Pi. Cependant, j’ai l’impression qu’il y a eu de boulot de fait sur les Allwiners des Orange Pi, c’est encourageant (notamment ces derniers ont commencé à soutenir activement Armbian par eux-mêmes).

    Répondre
  • 9 décembre 2017 - 15 h 59 min

    Il me semble en tant qu’utilisateur que le Allwinner H5 est le moins bien supporté .
    C’est sur que j’ai qu’un Orange PI Zero qui dispose de ce processeur et que l’ARMBIAN reste encore en Béta .

    Je pense que le Rasperry PI est bien supporté bien que certains système comme Retropie me semble conçut pour des pros de la bidouille et non pour un utilisateur Lambda .

    C’est sur aussi que d’acheté un Orange PI et se retrouver avec un système plus ou moins castré par le manque d’un OS raisonablement pensé est déroutant .

    Mon Orange PI Zero en H2+ dispose d’un Android 4.4.2 trouvé sur le net mieux conçut que celui d’origine Orange-Pi.org

    Mon Orange Pi Zéro en H5 dispose d’un Android en Chinois sur la ROM et est récalcitrant a cet Android 5.1 sur carte Micro SD .

    Mon Orange PI PC en H3 accepte pratiquement tout comme système d’exploitation .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *