Les tablettes Atom X3 avec 3G/4G bientôt à partir de 79$

Intel n’arrête pas sa perfusion d’aide aux fabricants de tablettes exploitant ses puces. Son nouvel Atom X3 exploitant sa technologie SoFIA va venir grossir les rangs des solutions de développement proposées par la marque. A terme, nous devrions trouver sur le marché des tablettes Atom X3 3G/4G à partir de 79$.

Intel a assumé des pertes importantes sur sa division mobile ses dernières années pour permettre à l’Atom de pénétrer ce marché mobile convoité. Depuis peu, la marque a trouvé une parade pour masquer ses pertes ce qui était un signe fort pour indiquer qu’elle ne comptait pas s’arrêter là dans cette stratégie.

Avec sa gamme de puces Atom X3, Intel va même pousser ce marketing plus loin en proposant aux fabricants de tablettes un SoC Lowcost qui leur permettra de proposer des tablettes 3G/4G à très bas prix.

XMM6321

Avec SoFIA, le SoC Atom X3 embarque en effet un module permettant de capter le Wifi, le Bluetooth mais également des modems 3G ou 4G. Une solution prête à l’emploi qui ne demande plus qu’un minimum d’efforts aux constructeurs.  D’autant que des designs de référence à adapter seront fournis, ce qui facilitera d’autant la tâche pour produire des cartes ne nécessitant que très peu de développement interne.

Pas surprenant donc que plusieurs, parmi les plus gros fabricants OEM du marché asiatique, aient déjà signé des contrats d’approvisionnement : Foxconn, Compal, Pegatron, Wistron et Elitegroup sont sur les rangs et préparent donc une avalanche de tablettes 4G lowcost.

Minimachines.net 2015-03-03 10_04_47

3 modèles devraient être rapidement développés dans les 3 diagonales classiques : 7, 8 et 10 pouces. Toutes tourneront sur l’architecture Intel Atom X3 avec coeurs Silvermont et afficheront un Android 5. Les prix annoncés débuteront à 79$ pour la 7 pouces, puis 89 et 129$ pour les 8 et 10 pouces.

Intel ne s’arrêtera pas là dans l’aide apportée à ces fabricants puisque la marque compte bien les pousser à exporter ces tablettes Atom X3 en marque blanche, autant en Afrique qu’en Europe ou en Asie du sud-est ou au moyen orient. Le fondeur permettra ainsi à ces marques de trouver des débouchés dans différentes pays en activant ses capacités marketing et ses contacts.

Minimachines.net 2015-03-03 10_05_10

3 modèles d’Atom X3 conçus par Intel et Rockchip seront fabriqués par une structure différente des usines d’Intel pour baisser leur coût : TSMC les gravera en 28 nanomètres. 3 puces sont destinées à ces nouvelles tablettes, à commencer par l’Atom x3-C3130 double coeur avec un modem 3G, l’Atom x3-C323XRK quadruple coeur toujours en 3G baseband et pour finir le haut de gamme, l’Atom x3-C344C toujours 4 coeurs mais avec un modem 4G/LTE. Toutes ces puces disposent d’un chipset graphique signé ARM, un Mali classique et prennent en charge de la mémoire LPDDR2 ou DDR3L.

15 commentaires sur ce sujet.
  • 29 avril 2015 - 13 h 57 min

    Et encore ces maudits Mali400 et 450 qui ne valent pas un clou…
    Jusqu’à quand on va nous les servir ces bouzins ???

    Répondre
  • 29 avril 2015 - 14 h 24 min

    @Lilian: Qu’est ce qui te gène dans un Mali 400, 450 ou T720 ?

    Pas pouvoir jouer à Asphalt 8 en FullHD sur une tablette à 79$ ? Il faut prendre en compte ce qui est proposé ici… Le deal est très bon et le Mali T720 associé à de la 4G pour 129$ en 10 pouces c’est difficile à battre.

    Répondre
  • 29 avril 2015 - 14 h 26 min

    Le 720 ne me gène pas, lui ça passe !

    Répondre
  • 29 avril 2015 - 14 h 41 min

    Faut justifier le prix des modèles supérieurs, donc ne pas faire des trucs parfaits low-cost.

    Répondre
  • 29 avril 2015 - 15 h 04 min

    @Lilian: la série des Mali a le gros avantage d’avoir une communauté importante qui travaille sur des drivers libres. C’est pas rien… un bon vieux Mali 400 est capable de décoder en hard pas mal de flux vidéo :-)

    Répondre
  • 29 avril 2015 - 22 h 09 min

    Mais.. pas cher ok, mais pourquoi du 28nm au lieu du 14nm attendu ? il sera réservé à quels Atom X3, X5 ou X7 du coup ? Encore une chiée de références cpu auxquels il va falloir faire attention. En tout cas le LTE devrait bien quand même s’en tirer mais avec les perfs/consommation d’aujourd’hui.

    Répondre
  • 30 avril 2015 - 6 h 21 min

    @baldarhion : salut et merci pour ton optimisme coutumier :) malheureusement, je dois apporter une correction, ainsi que de mauvaises nouvelles qui viennent de tomber : d’abord, seules 2 personnes ont participé à l’élaboration des pilotes libres “lima” destinés aux puces graphiques ARM Mali, j’ai déjà souvent évoqué ici ces “héros” solitaires et méconnus qui se coltinent, pour le bénéfice de tous, un travail titanesque et particulièrement ingrat, avec souvent pour seul “salaire” la reconnaissance de leurs pairs… quand ce n’est pas plutôt le mépris et la trahison de certains de ces derniers !

    Le belge Luc Verhaegen, qui s’est attelé à ce projet depuis quelques années et n’a reçu que l’aide d’un (brillant) lycéen américain, Connor Abbot, pour effectuer ce “reverse engineering” particulièrement complexe (et sans aucune documentation fournie par le constructeur) est surtout connu pour être le “Che Guevara” à l’origine du mouvement de “libération” des principaux pilotes graphiques propriétaires sur Linux. Il y a quelque années, son travail sur les pilotes des cartes ATI a été décisif et a eu d’importantes répercutions dans ce domaine. Malheureusement, ses prises de positions sans concessions lui ont valu pas mal d’inimitiés, poussant Novell, l’éditeur qui l’employait alors, à le renvoyer en 2009. Mais par la suite, ceux-là même qui lui avaient mis des bâtons dans les roues, et avaient parfois carrément tenté de le discréditer pour des raisons politiques, chez ATI et aussi dans le petit monde des distributions commerciales de Linux, se sont finalement accaparé les fruits de son dur labeur une fois que le constructeur eut changé son fusil d’épaule, voyant enfin dans des pilotes open-source le moyen de rendre ses produits plus attractifs sur le marché des serveurs, et décidant de soutenir un projet similaire, bénéficiant largement du code précédemment fourni (avec ce qu’on appelle pudiquement un “fork”)…

    Ce développeur persévérant, et forcément un peu masochiste, souhaitant poursuivre son combat pour la “liberté”, décida finalement de s’attaquer à ce même type de (véritable) plaie qui affecte Linux sur les plateformes mobiles, en choisissant comme cible (pour des raisons techniques) les puces graphiques proposées par la société ARM elle-même, et cette initiative permit notamment à Rob Clark de démarrer ses pilotes “Freedreno” pour les puces graphiques Qualcomm, avec un certain succès. Luc, pour sa part, vient d’annoncer qu’il jetait l’éponge après plusieurs années consacrées presque exclusivement à ce projet : http://libv.livejournal.com/27461.html

    Sur son blog, il fait le récit des mésaventures qui l’ont mené à la décision d’abandonner, après presque 3 ans de travail à temps plein sur ces pilotes, et essentiellement sans rémunération. En effet, ARM n’a pas caché voir d’un mauvais œil ce développement susceptible de venir écorner son propre “business” de pilotes graphiques propriétaires, et chez les employeurs potentiels de Luc (de fait, un expert reconnu dans ce domaine mais déjà “blacklisté” chez certains depuis ses pilotes ATI) il ne fait évidemment pas bon déplaire au “roi” ARM quand on veut faire des affaires dans son royaume… Du coup, alors que son ancienne boîte semble se porter beaucoup mieux depuis son éviction, ne retrouvant pas d’emploi, il a épuisé depuis longtemps ses allocations chômage, vivant depuis au “crochet” de sa copine. Déjà échaudé par le “détournement” de son travail, il a finalement préféré annuler la publication d’un pilote fonctionnel, et après s’être épuisé moralement et professionnellement dans cette mission, il a décidé d’y mettre un terme, laissant même entendre vouloir abandonner la programmation afin de tenter de reprendre une vie normale….

    Voilà, j’invite ceux que ça intéresse à lire les quelques articles (souvent très engagés) de son blog qui ont ponctué sa “tragique” épopée…. et évidemment : joyeux anniversaire ARM !!!

    Répondre
  • 30 avril 2015 - 7 h 36 min

    A quand les carte mère sous Atom x7? J’aimerais bien diminuer la consommation de mon NAS! :)

    Répondre
  • 30 avril 2015 - 10 h 50 min

    @malak: Merci de ce commentaire.

    Répondre
  • 30 avril 2015 - 14 h 04 min

    @malak: merci pour ce commentaire. Je ne savais pas que c’était allé jusque là. C’est d’une tristesse sans nom. Et tu expliques aussi pourquoi le projet open source ARM pour les Mali prend du retard (mais en façade tout du moins, ARM pousse son site open source).

    Ce qui est triste dans l’histoire c’est que du coup on devra faire avec des binaires propriétaires pas toujours bien ficelé et surtout pas pour tout les systèmes.

    Il y a un peu de Stallman dans Luc Verhaegen. Et un jour on se réveillera avec une grosse gueule de bois devant un pc verrouillé de partout en se demandant comment on a pu en arriver là.

    Surtout que quand on y pense la plupart des brevets protégés sur les GPU ne sont pas si révolutionnaires que ça.

    Ça me rappelle un article de Pierre sur un projet d’un soc Miss complètement open source. Un peu d’espoir, ça fait toujours du bien.

    Le pire c’est qu’on a tous une part de responsabilité là dedans. Pour ma part, mon objectif est de me débarrasser de Windows définitivement avant la fin de l’année. Et continuer d’installer une petite partition Linux sur toutes les machines que me confient famille et amis (d’ailleurs beaucoup n’utilisent plus que Linux pour leurs expéditions Web…)

    Répondre
  • 30 avril 2015 - 17 h 50 min

    @baldarhion: non, comme pour la plupart des pilotes binaires, c’est seulement la portion qui interagit avec le noyau qui est “open source” (plus pratique et bien obligé pour être directement intégré au kernel Linux) donc ça correspond juste à la partie émergée de l’iceberg. Mais c’est bien souvent prétexte à une communication qui surfe allègrement sur cette ambiguïté… (voir aussi http://www.phoronix.com/scan.php?page=news_item&px=MTY3OTM )

    @Pierre: de rien, merci à toi pour ton article sur Roger/Sophie Wilson, j’ai approfondi avec cette longue interview, dans laquelle elle explique qu’elle doit essentiellement ses capacités remarquables pour la conception et l’invention à ses soirées passées à fabriquer tout et n’importe quoi en famille, autour de la table, tout au long de sa jeunesse: http://archive.computerhistory.org/resources/access/text/2012/06/102746190-05-01-acc.pdf

    Répondre
  • 2 mai 2015 - 0 h 41 min

    @malak:

    Merci Malak! très instructif! Comme quoi le monde de l’informatique n’est pas aussi binaire que certains le présente.

    Comme dans tous projets, le génie de l’artisan (le codeur est à mon idée un artisan) ne suffit souvent pas. Il lui faut trouver une alliance, c’est à dire un requin capable de discuter avec des squales.

    Su le plan humain, Luc Verhaegen se sera sans doute (mais à quel prix?) beaucoup enrichi. C’est déjà beaucoup, certains au bout d’une vie se sont appauvris de leur humanité.

    Répondre
  • 2 mai 2015 - 16 h 05 min

    Je rejoins Prez, j’ai moi meme cliqué sur la page en espérant voir des nouveaux processeurs en 14nm pour tablettes. Au lieu de ca on a même pas du 22 nm(qui était pourtant possible en baytrail). Tout le monde sait pourtant qu’une gravure plus fine permet plus de performances et une baisse de consommation d’énergie.

    J’ai du mal à comprendre car les puces x3 x5 et x7 ont été sorties en 2014/2015, la même année que le broadwell disponible en 14nm….

    Répondre
  • 2 mai 2015 - 16 h 07 min

    du moins j’espère que les x3 x5 et x7 qui sortiront des usines Intel et non Rockchip seront gravées en 14nm

    Répondre
  • 3 mai 2015 - 21 h 49 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *